Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Forum dédié au JDR Légende des 5 Anneaux, toutes éditions confondues.

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Répondre
Avatar du membre
Ranald
Criminel
Messages : 11
Enregistré le : 02 avr. 2018, 22:01
Localisation : Montréal, Qc

Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Ranald » 03 avr. 2018, 18:00

Bonjour !

Je me permets de poser ma question ici, car c'est sur ce forum notamment que j'ai vu plusieurs personnes conseiller le scénario "Et la Nuit Résonnera de Mille Cris".
Je suis MJ, ai commencé avec un groupe de 5 joueurs la Guerre de l'Opium dans la boîte de Ryoko Owari, et ai donc décidé de mettre ce scénario au milieu de la campagne.

Or, si je suis assez séduit, je ne comprends pas plusieurs points du scénario, des points clés qui gâchent un peu l'ensemble. Il y a peut-être quelque chose qui m'échappe, et je voulais donc vous soumettre ces incohérences qui me frustrent (attention, SPOILERS !) :

- Pourquoi l'Oni tue t-il les gens qu'ils cherchent ? Si son but est de retrouver les masques de porcelaines, pourquoi réduire les acheteurs de ces derniers à l'état de pulpe ?
- Au début, qui envoie les bandits piller les cadavres des dignitaires du clan de la Grue terrassés par l'Oni ? Les indices semblent indiquer qu'il s'agit de Murmure le marchand, qui se serait fait passer pour un certain "Silence" (compétence -10 en pseudonyme), mais même comme cela, je ne comprends pas la chronologie : il aurait recruté les bandits pour trouver une épée pour se défendre d'un Oni qui ne s'était pas encore révélé ?..
- L'un de ces bandits est il un membre du culte (celui de la poursuite 5) ? Il semble dément, est mieux habillé (pourquoi le scénario précise que c'est un "indice" sans expliciter ?), et annonce la prophétie comme quoi la ville va bientôt "résonner des échos de mille cris". S'il en est, comment s'est il retrouvé engagé par Murmure avec les autres ?..
- Qui sont les trois cultistes du Seigneur Lune, venus menacer Shosuro Chizaro ? L'un est Hida Gyogi apparemment à cause de son tatouage, l'autre selon toute vraisemblance est Isawa Orimono, mais le troisième, celui décrit comme "gros", qui est ce ? Hida Muchi, le commerçant du Crabe ? Bien que son physique corresponde jusqu'à un certain point, cela n'est jamais validé par le scénario... C'est mon plus gros problème, car sans de vraie réponse, ça rend superflu toute la partie enquête chez les marchands Crabe de Ryoko...
- Pourquoi Isawa Orimono vient il chez Yasuki Nobuko (hormis pour le fait que les PJ doivent l'apercevoir...) ? S'ils cherchent les masques, c'est qu'il ne compte plus sur Chizaro et son Oni pour le faire ? Pourquoi commence t-il alors par lui demander du riz ?..
- Pourquoi Yasuki Nobuko est elle assassinée ? Et pourquoi d'une façon si affreuse (sort de combustion intérieure, puis momifiée et plongée dans l'eau) ? En quoi sa mort sert les intérêts du culte ? S'il s'agit d'un rituel, duquel s'agit-il ? :fou:

Bref, j'arrive à faire abstraction des raccourcis de scénario assez étranges (Murmure qui connait la Lame des Secrets, la prolifération des nemunarais qui tombent à pic, les PNJ qui ont tous un terrible secret...), mais j'ai du mal avec les incohérences que je viens de lister.
Je me suis procuré la version anglaise pour voir s'il ne s'agissait pas d'erreurs de traductions, mais ce n'est pas le cas, elles existent aussi en VO.
Je suis presque résolu à tout remanier pour plier ces points à la logique et préparer des explications convaincantes à mes PJ, mais au cas où il y a vraiment des choses qui m'échappent, je voulais avoir vos avis, vous, vétérans de Rokugan ayant peut être déjà fait jouer ce scénario !

Merci !

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19500
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Kakita Inigin » 03 avr. 2018, 22:31

- Pourquoi l'Oni tue t-il les gens qu'ils cherchent ? Si son but est de retrouver les masques de porcelaines, pourquoi réduire les acheteurs de ces derniers à l'état de pulpe ?
Parce que, en toute logique oni-que, si tu tues les ges qui ont les masques, tu peux les récupérer dans leurs bagages. Les oni sont peu doués en interrogatoire (en plus ils parlent pas rokugani).

Pour le reste je ne sais pas mais comme je dois le faire jouer d'ici peu je te dirai après lecture.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ranald
Criminel
Messages : 11
Enregistré le : 02 avr. 2018, 22:01
Localisation : Montréal, Qc

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Ranald » 10 avr. 2018, 17:54

Merci Inigin !
Bon, je n'ai pas trouvé de réponses satisfaisantes dans mes recherches, alors j'ai réécrit une partie de ce qui se passe en amont et pendant le scénario.
Je vous le propose ici, bien que ce soit un peu dense. Ça s'intègre très bien avec le reste du scénar tel quel, bien que cela change peut-être deux ou trois dialogues. Bien évidemment, MÉGA SPOILERS.

Chronologie :
Il y a de cela plusieurs années : Le Quatrième Masque de Iuchiban se retrouve entre les mains d’un culte d’adorateurs du Seigneur Lune se faisant passer pour des comédiens et installé sur les terres du clan du Lion. Le culte ensorcèle également des masques de porcelaine qui transforment les gens en zombie.
Il y de cela plusieurs semaines : Asahina Yajinden/Meishozo Nisei s’attaque au culte avec pour objectif de s’emparer du Quatrième Masque. Il a remonté la piste de celui-ci en s’apercevant que le culte utilisait sa propre technique pour ensorceler les masques. Mais un des adorateurs, un certain Hida Gyogi, s’échappe et s’en va rejoindre Ryoko Owari où une autre cellule du culte existe. Pour cela, il s’associe à une caravane et joint à leur stock sa “marchandise”, les masques de porcelaine et celui de Iuchiban.
Il y a quatre jours : Shosuro Chizaro et son groupe de bandits attaquent la caravane. Ils volent leurs marchandises, y compris les masques magiques dissimulés au milieu de cargaison similaire mais tout à fait normal.
Il y a trois jours : Shosuro Chizaro vend son équipement volé, qu’il cache dans un entrepôt de sa famille. Il convie des marchands qui lui rachètent ses marchandises. Parmi eux les dignitaires du clan de la Grue (Doji Juzo, Doji Usiina et Daidodji Anitano), Shinjo Sanefusa et Murmure pour le compte de Yasuki Nobuko.
Deux jours avant le festival : Isawa Orimono est l’un des meneurs du culte de Seigneur Lune à Ryoko. Il planifie depuis longtemps de s’attaquer au temple d’Amateratsu de la cité. Lorsque Gyogi, le cultiste ayant survécu à l’attaque de Yajinden puis à celle de la caravane, vient l’informer qu’un bandit de la région a dérobé les masques, Orimono ourdie un plan impliquant une armée de zombies créant chaos et confusion au temple, lui permettant de lancer une attaque sur l’Orbe du Dragon. Il use de moyens magiques pour remonter la piste de Chizaro et lui réclamer les masques.

La veille du festival :
  • À l’entrepôt de la famille Shosuro, Isawa Orimono/O-sama vient menacer Shosuro Chizaro, accompagné de Hida Muchi et Hida Gyogi (aucun ne porte les couleurs de son clan, mais des kimonos marrons et inidentifiables). [Shosuro Hodei les voit également, et se souviendra d’un homme tatoué du motif du Seigneur Lune (Gyogi), et d’un autre au physique grassouillet (Muchi).] Les trois hommes réclament à Chizaro les masques, et ce dernier leur apprend qu’ils sont déjà vendus. Ils s’isolent alors tous les quatre. Orimono menace Chizaro, et exige de lui qu’il retrouve les masques. Terrifié, Chizaro accepte. Orimono lui enseigne alors un rituel maho d’invocation d’Oni, simple mais extrêmement coûteux pour le lanceur (rituel qu’il n’a lui même jamais lancé bien trop conscient du danger qu’il représente). Grâce à cette magie et tant qu’il conservera le contrôle, Chizaro pourra charger l’Oni de retrouver les masques et ceux qu’ils les ont acheté, disséminés dans toute la ville. Chizaro, contraint par la peur et la menace, se résout à recourir à cette méthode. Il se charge alors de préparer le rituel pour pouvoir l'exécuter dès que possible (le lendemain), avec la coopération des bandits qui lui restent fidèles (ce sont eux qui lui trouvent le sang, puis qui montent la garde).
  • Or, Isawa Orimono et Hida Muchi tombent d’accord sur le fait que s’ils veulent mettre toutes les chances de leur côté, ils ne peuvent faire complètement confiance à Chizaro. Aussi activent-ils leurs réseaux pour retrouver la piste des masques et des marchands.
  • Dans le quartier marchand, le moine tatoué Togashi Ikyoto, qui vient d’arriver en ville en quête d’illumination, vient saluer le marchand Murmures qu’il a connu autrefois. Ce dernier, dégoulinant, en profite alors pour lui rappeler qu’Ikyoto a toujours une dette envers lui (c’est vrai, mais Murmures manipule Ikyoto et joue sur la vision très particulière de l’équilibre en toute chose qui façonne la philosophie du moine). Ikyoto soupire et y consent. Murmures, tout sourire, lui demande alors comment il peut le rejoindre, au besoin.
Le jour du Festival des Ancêtres :

Dans la matinée :
  • Chizaro s’apprête à lancer le sort, et s’entaille les poignets en regardant son sang se mêler à celui qu’il a répandu sur le sol.
    Meishozo Nisei arrive en ville. Il est “appelé” par le masque de Iuchiban, et comprend par de sporadiques visions qu’il est lié à un marchand heimin. Il se lance à la poursuite de cet individu (Murmures), mais il n’arrivera pas à le filer vraiment avant de le rejoindre sur l’île de la Larme, juste avant qu’il ne meure.
En début d’après-midi :
  • Hida Muchi apprend par le bouche-à-oreilles que Murmures est celui qui a les masques. Il les lui rachète alors, et en bon commerçant négocie fortement leur prix. Il fait porter les masques au repaire du culte près du pont des Amants Ivres.
  • En effet, Murmures vend les masques de porcelaine ensorcelés à Muchi, mais devinant que celui différent des autres à une plus grande valeur, il le conserve en se disant qu’il trouvera un acheteur moins radin que le samurai du clan du Crabe. Il le cache dans sa boutique (il s’agit du masque de Iuchiban).
En fin d’après-midi :
  • Isawa Orimono et Hida Gyogi constate que le masque de Iuchiban ne fait pas partie du lot acheté par Muchi. Orimono se convainc que Yasuki Nobuko, la patronne de Murmures, l’a récupéré et le conserve. Il compte passer la voir pour tenter de lui acheter, et sinon, la menacer et exiger d’elle qu’elle le lui donne (ou qu’elle contraigne Murmures à le faire si c’est lui qui l’a toujours). Il la contacte sous de fallacieux prétextes (il prétend vouloir parler commerce et riz au nom du clan du Phénix), et si Nobuko est enchantée par cette perspective, elle ne peut malheureusement pas se libérer avant le lendemain. Orimono insiste, et elle concède à le recevoir tard ce soir là dans son commerce, avant la procession du festival.
  • Chizaro réussit son rituel. L’Oni no Chizaro sent une piste proche de l’entrepôt Shosuro, et se précipite vers l’entrepôt de Murmures (un petit local près des quais -- c’est en effet une piste récente, les masques ont été entreposés ici quelques heures avant d’être vendus à Muchi). Or, Murmures s’y trouve à ce moment là, caché entre deux caisses et terrifié par l’Oni. Les Fortunes sont avec lui, car l’Oni voyant que les masques ne sont plus là, s’enfuit sans le découvrir (et part à la recherche des dignitaires Grues que Chizaro lui demandé de retrouver).
  • Murmures, paranoïaque, croit que c’est lui que l’Oni cherche. Convaincu qu’il va revenir, il se souvient alors que Daidodji Anitano qui est ici en ville, lui a montré un katana bien particulier pendant une soirée arrosée en revenant de l’île de la Larme. L’idiot de samurai ignore qu’il a trouvé depuis plusieurs années la Lame des Secrets, mais Murmures a reconnu et identifié aussitôt l’objet magique. Il est certain à présent que c’est sa seule chance face à un seigneur Oni. Toujours paniqué, il se rend dans une proche taverne du quartier des pêcheurs. Là, il y recrute le premier groupe de bandits malfamés qu’il croise, avec comme consigne de récupérer cette épée coûte que coûte et de la lui ramener urgemment. Il les paye avec l’argent que lui verse sa patronne (des kokus frappés du mon du Crabe).
  • Les bandits se mettent en branle. Par opportunisme, par curiosité et aussi parce que l’occasion de verser du sang de samurais l’enchante, se joint aux groupes de bandits un ronin qui marchande sa lame auprès d’eux (ils lui remettent une partie de l’argent dans une bourse séparée, satisfaits d’avoir parmi eux un vrai escrimeur si jamais il doit y avoir combat). Or, ce détraqué est un adepte du seigneur Lune (il sort tout juste de leur repaires) et est au courant que l'avènement de ce dernier est proche. Il veut commencer les festivités avec un peu de chaos en amont de la grande nuit.
Pendant la soirée (pendant la partie) :
  • Dès 17h : Muchi attend avec impatience la destruction du Globe du Dragon. Pour le moment, il reste parfaitement dans son rôle de commerçant, dont la boutique reste ouverte tant que les badauds profitent des festivités. Plus tard ce soir là, il s’en va rejoindre Orimono et la procession de zombies pour assister au glorieux massacre.
  • 18h30 : Rongé par le stress, ne voyant toujours pas revenir les bandits et entendant parler de ce qui s’est passé à l’Auberge de la Fleur d’Oranger, Murmures joue son va-tout et va trouver Togashi Ikyoto (qui médite sous un saule devant le temple d’Amateratsu), et use de la dette qu’il lui doit en le contraignant à aller voler la Lame de Secrets. Ikyoto hésite un instant, puis s’en va accomplir cette déshonorable tâche à laquelle il estime qu’il ne peut se soustraire. Ikyoto apprend très vite ce qui s’est passé, et fait la même déduction que les PJ : le katana est probablement toujours à la résidence du Hatamoto Grue.
  • Hida Gyogi, ivre d’un sentiment de victoire prématuré puis ivre tout court (ajouté à la folie d’avoir côtoyé de trop près un artefact incroyablement souillé), se met à déambuler dans les rues en hurlant que “derrière les masques se trouve Sa bénédiction”, riant comme un dément et pointant la pleine lune d’un doigt tremblant. Il finit par être arrêté par la Garde-Tonnerre qui le met dans un cachot où il continue sa litanie. Shinjo Dokiu, shugenja et magistrat, pensera -- avec raison -- qu’il pourrait intéresser les PJ. Il leur fera savoir sur les coups de 3h00.
  • Entre 23h et 2h00, Isawa Orimono et Yasuki Nobuko se rencontrent. Ils sont interrompus pendant quelques instants par les PJ. Quand ces derniers partent, Orimono use de magie pour menacer Nobuko à lui révéler où se trouve le masque de Iuchiban. Voyant qu’elle ne coopère pas (elle ignore tout en réalité), il lui incombe de l’accompagner, le wakisashi du Phénix discrètement appuyé dans le dos de la samurai alors qu’ils traversent le quartier marchand vers le pont des Amants Ivres. Rendus là, une shugenja maho tsukai oeuvrant pour le culte confie qu’elle connaît un rituel permettant de contraindre les morts à tout avouer sur leur vie passé. Il faut bien entendu tuer Nobuko pour cela avant, puis la réanimer. Nobuko, entendant cela, tente de s’échapper. La shugenja lui lance un sort de combustion qui la brûle de l’intérieur, puis prépare son cadavre (qui doit être momifié puis immergé -- l’état dans lequel le retrouve les PJ). La petite cellule de cultistes attend que le corps soit prêt quand les PJ arrivent.
  • À 3h00, Isawa Orimono et ses suivants se rendent au cimetière des etas pour y réanimer les corps. Ils se mêlent alors à la procession qui quitte le quartier des pêcheurs, en direction du temple d’Amateratsu et vers la conclusion de cette aventure...

Avatar du membre
Irazetsu
Bureau
Bureau
Messages : 5325
Enregistré le : 19 sept. 2003, 15:12
Localisation : MATSUUUU! (Le Pin)

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Irazetsu » 11 avr. 2018, 14:05

Superbe travail ça me donnerait presque envie de faire jouer à Ryoko Owari tiens.
Buy less, play more !

Avatar du membre
Isawa Yoshimitsu
Adhérent
Adhérent
Messages : 3320
Enregistré le : 09 avr. 2004, 13:59
Localisation : Lille
Contact :

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Isawa Yoshimitsu » 14 avr. 2018, 09:42

Très sympa effectivement. J'ai prévu de faire jouer ce scénario dans quelques temps, je vais joyeusement utiliser tout cela :)

Un grand merci !

Yoshi

Avatar du membre
Ranald
Criminel
Messages : 11
Enregistré le : 02 avr. 2018, 22:01
Localisation : Montréal, Qc

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Ranald » 16 avr. 2018, 01:36

Merci !
Je suis content que ça puisse servir !

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19500
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Kakita Inigin » 30 avr. 2018, 12:35

Alors, après coup :

- Pourquoi l'Oni tue t-il les gens qu'ils cherchent ? Si son but est de retrouver les masques de porcelaines, pourquoi réduire les acheteurs de ces derniers à l'état de pulpe ?
Donc, il tue les marchands pour récupérer les masques qu'ils sont sensés avoir.
- Au début, qui envoie les bandits piller les cadavres des dignitaires du clan de la Grue terrassés par l'Oni ? Les indices semblent indiquer qu'il s'agit de Murmure le marchand, qui se serait fait passer pour un certain "Silence" (compétence -10 en pseudonyme), mais même comme cela, je ne comprends pas la chronologie : il aurait recruté les bandits pour trouver une épée pour se défendre d'un Oni qui ne s'était pas encore révélé ?..
Les bandits attaquent à 18h. L'entrepôt Licorne est attaqué à 18h30 et c'est cette attaque qui déclenche la panique de Murmure. Donc Silence est quelqu'un d'autre, probablement un Crabe (vu les bourses de koku).
- L'un de ces bandits est il un membre du culte (celui de la poursuite 5) ? Il semble dément, est mieux habillé (pourquoi le scénario précise que c'est un "indice" sans expliciter ?), et annonce la prophétie comme quoi la ville va bientôt "résonner des échos de mille cris". S'il en est, comment s'est il retrouvé engagé par Murmure avec les autres ?..
C'est peut-être lui Silence !
- Qui sont les trois cultistes du Seigneur Lune, venus menacer Shosuro Chizaro ? L'un est Hida Gyogi apparemment à cause de son tatouage, l'autre selon toute vraisemblance est Isawa Orimono, mais le troisième, celui décrit comme "gros", qui est ce ? Hida Muchi, le commerçant du Crabe ? Bien que son physique corresponde jusqu'à un certain point, cela n'est jamais validé par le scénario... C'est mon plus gros problème, car sans de vraie réponse, ça rend superflu toute la partie enquête chez les marchands Crabe de Ryoko...
C'est Kuni Ryo. Il est le seul à pratiquer la maho (ou dont on ait les stats).
- Pourquoi Isawa Orimono vient il chez Yasuki Nobuko (hormis pour le fait que les PJ doivent l'apercevoir...) ? S'ils cherchent les masques, c'est qu'il ne compte plus sur Chizaro et son Oni pour le faire ? Pourquoi commence t-il alors par lui demander du riz ?..
Il lui achète les autres Masques. C'est elle le marchand chez qui Orimono achète la cargaison de masques.
D'autre part, comme Murmure bosse pour Nobuko (voir le descriptif de Murmure dans le Guide de RO à l'usage du MJ), il est possible que tous les masques aient été achetés par Murmure et que quand sa patronne lui a demandé de les lui remettre, il en ait mis un de côté "pour plus ample informé".
- Pourquoi Yasuki Nobuko est elle assassinée ? Et pourquoi d'une façon si affreuse (sort de combustion intérieure, puis momifiée et plongée dans l'eau) ? En quoi sa mort sert les intérêts du culte ? S'il s'agit d'un rituel, duquel s'agit-il ? :fou:
Pour tester d'autres sorts ? Elle achète (Murmure achète sous son égide) les masques, les fournit (probablement forcée) à Orimono sauf un, et devant son incapacité à retrouver le 10° masque elle est liquidée et sert de viande pour des sorts de réanimation.

C'est un scénario complexe avec deux trames entremêlées (masques et épées) qui en prime s'entremêlent chez les mêmes acteurs (les gens qui ont acheté des masques ont également l'épée : les marchands Grues, la résidence du hatamoto Grue, Murmure).

J'en ai fait jouer deux séances, complètement désordonnées dans la mesure où mes PJ ont liquidé l'oni (un PJ Isawa, ça sert) à l'auberge de la fleur d'oranger, ont suivi ses traces jusqu'à l'entrepôt Scorpion, ne sont pas entrés mais ont fini la soirée jusqu'à la place de l'Orbe (un des PJ, veuf, célébrait l'âme de son épouse) où ils ont combattu O-sama. Ils sont arrivés aux marchands Crabes en remontant la piste des armures des yojimbo de O-sama (Nobuko a été massacrée chez elle, les PJ ayant monté une planque devant sa résidence), et là ils commencent juste à se dire qu'ils devraient entrer dans l'entrepôt Shosuro. Toute la partie bandits/épée/Murmure leur échappe complètement.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ranald
Criminel
Messages : 11
Enregistré le : 02 avr. 2018, 22:01
Localisation : Montréal, Qc

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Ranald » 02 mai 2018, 18:08

Merci du suivi !

Tu m'as pas mal convaincu sur le cas de Kuni Ryo. Ça me semble être la bonne réponse. Dans ma partie, je suis parti sur le fait qu'il était juste un maho tsukai qui voyait l'opportunité de mettre la main sur des nemuranai, et que c'était le gros Hida qui était le lien avec le culte d'Onnotangu.

Cela dit, je préfère ma réécriture de tout l'arc "Murmures/Épée/Nobuko" ;)
Car ce mystérieux Silence parti à la recherche d'une épée dont il n'est pas expliqué qu'il puisse connaître l'existence me semble être une lacune de scénario.

J'en suis à trois séances avec mon groupe sur ce scénario, et hormis le fait qu'ils soient allés plus tôt chez Murmure que ce que prévoit le scénario (c'est des malins), ils suivent à peu près les rails de celui-ci. Je pense que la quatrième session sera la dernière (il leur reste l'embuscade des trois shugenjas, la prison où ils se rendaient, la planque du Culte et l'assaut du temple d'Amateratsu).
Malgré toutes les incohérences et les incongruités que je continue de regretter dans le texte original, c'est une très bonne aventure et mes joueurs ont beaucoup de plaisir ! (Bien que l'enquête chez les marchands crabe manque de peps... c'était peut-être de ma faute, mais la tension est beaucoup retombée pendant la tournée de leurs échoppes -- je recommande d'abréger ou de ponctuer d'événements un peu plus intenses).

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19500
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Kakita Inigin » 02 mai 2018, 20:09

Cela dit, je préfère ma réécriture de tout l'arc "Murmures/Épée/Nobuko
Pour ma part j'aime beaucoup ton explication de la mort de Nobuko - en fait en écrvant ma réponse j'ai dû me rappeler que ce passage venait de ton hypothèse et pas de mes notes du scénario, vu que je mettais tout au même endroit.
je recommande d'abréger ou de ponctuer d'événements un peu plus intenses).
Mon regret c'est qu'il y a quand même pas mal d'éléments télescopés, ou que des PNJ leur apportent, voire linéaires (on n'entend parler de Murmure que par l'ise zumi, dont on n'entend parler qu'en allant à la résidence Grue...).
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Isawa Yoshimitsu
Adhérent
Adhérent
Messages : 3320
Enregistré le : 09 avr. 2004, 13:59
Localisation : Lille
Contact :

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Isawa Yoshimitsu » 29 juin 2018, 17:08

Dans la famille incohérences :

description de la lame des secrets (p. 136 Prières et Trésors) -> Chizaro no oni apparait pour la première fois comme un lieutenant de mangeur (donc j'imagine au moment de la bataille qui a valu la création du mur, vu qu'on y parle d'un crabe défendant son village).

description de Chizaro no oni (p. 90 Creatures de Rokugan) -> il est apparu pour la première fois à Ryoko (dans le scénario de ce topic).

Va comprendre Charles :)

Yoshi

PS : les livres cités sont ceux de la 3ème ed

Avatar du membre
Irazetsu
Bureau
Bureau
Messages : 5325
Enregistré le : 19 sept. 2003, 15:12
Localisation : MATSUUUU! (Le Pin)

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Irazetsu » 02 juil. 2018, 09:03

J'aurais tendance à croire la source qui donne la date la plus ancienne, même si pour Chizaro no Oni c'est difficile à croire puisque si je ne me trompe pas il y a un PNJ appelé Chizaro dans la nuit résonnera de mille cris.
Buy less, play more !

Avatar du membre
Ranald
Criminel
Messages : 11
Enregistré le : 02 avr. 2018, 22:01
Localisation : Montréal, Qc

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Ranald » 02 juil. 2018, 17:18

Exact pour Chizaro : c'est un PNJ qui donne son nom à l'Oni en question au cours du festival des ancêtres à Ryoko Owari.
Y'a le même problème avec l'Oni no Seiryoku, dont le nom semble ¸être tiré du PNJ de la Cité des Mensonges mais dont "l'historique" a été développé a posteriori dans la seconde et la troisième édition, ce qui amène à quelques incohérences sur ce qu'il est vraiment...

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19500
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Kakita Inigin » 03 juil. 2018, 20:47

Dans l'absolu, un même type d'oni peut être invoqué plusieurs fois sous des noms (d'hôtes) différents.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Isawa Yoshimitsu
Adhérent
Adhérent
Messages : 3320
Enregistré le : 09 avr. 2004, 13:59
Localisation : Lille
Contact :

Re: Incohérences dans "La Nuit Résonnera de 1000 Cris" ?

Message par Isawa Yoshimitsu » 04 juil. 2018, 08:24

Ranald a écrit :
02 juil. 2018, 17:18
Exact pour Chizaro : c'est un PNJ qui donne son nom à l'Oni en question au cours du festival des ancêtres à Ryoko Owari.
Y'a le même problème avec l'Oni no Seiryoku, dont le nom semble ¸être tiré du PNJ de la Cité des Mensonges mais dont "l'historique" a été développé a posteriori dans la seconde et la troisième édition, ce qui amène à quelques incohérences sur ce qu'il est vraiment...
Pour le coup, c'est même une incohérence entre deux bouquins de la 3ème ed :)

Mais bon du coup, comme ca ca donne des options en fonction des souhaits du MJ :)

Je trouve pas inintéressant que la lame des secrets soit liée à l'oni d'un point de vue histoire personnellement, même si effectivement le nom du PNJ dans le scénario devient bizarre...

Répondre