[7.2] Renaissance

Master's : Isawa Yoshimitsu & Hida Koan
La storyline Nimportekoiteske : l'inspiration jaillira du Flood

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Hida Koan
Bureau
Bureau
Messages : 9940
Enregistré le : 01 juil. 2003, 12:18
Localisation : LE PIN (77181)

Message par Hida Koan » 08 août 2005, 00:35

Hida Kazuo s’inclina profondément devant le Champion d’Emeraude, représentant direct de l’Empereur. « Si mon Seigneur et maître ne peut me recevoir sur l’instant, je me plierai à son bon vouloir et attendrait patiemment qu’il puisse m’accorder de son si précieux temps. » Le guerrier se redressa et fixa Kojiro avant de poursuivre : « Je suis Hida Kazuo, mon nom me fût accorder par Hida Kuemon en personne, père de notre vénéré Fils des Cieux. Alors qu’il n’était encore qu’un jeune bushi, j’ai assisté à un procès sur les terres du clan du Crabe, en compagnie même de Koan-dono. » Le bushi laissa ces quelques mots en suspens. Kazuo ne savait que dire, ni que faire, il aurait été bien plus simple de parler à l’Empereur lui-même, un Crabe… Plus aux yeux de tous peut-être mais sans aucun doute pour elle et ses semblables un membre de son valeureux clan. « Je… Je me suis longtemps perdu, je le crains et j’ai longtemps erré pour trouver mon chemin. Ce soir même alors que vous me voyez, je suis redevenu l’être que j’étais il y a une poignée d’années. J’ai… J’ai vécu pour l’Empire, pour l’Empereur. »

La voix de Kazuo devenait vibrante d’émotion. « J’ai servi pour Hiruma Masagaro-dono, mon cher ami… Je veux remercier l’Empereur… Je veux remercier Hida Koan, lui montrer ce que les années ont fait de moi. Je suis son bras armé, je dois combattre à ses côtés. » La voix légèrement saccadée du guerrier était rauque et en devenait presque sifflante. « Si je dois mourir que cela soit au combat, je dois servir alors… Laisser moi servir pour mon Seigneur. La vie ne m’a que trop fait attendre. Je me présente à lui, je me présente à vous, sous l’aspect d’un guerrier, honorant ainsi la mémoire de mes ancêtres, de ceux de l’Empereur lui-même. Il comprendra mon geste, je le sais, il m’a déjà compris une fois… Se tient devant vous un valeureux bushi du clan du Crabe, qui ne cherche qu’à épauler son Champion. » Kazuo s’arrêta net, la bourde lui étant sorti de la bouche aussi rapidement qu’une réflexion acerbe de la part d’un courtisan.

« Seigneur, faîtes que ma lame soit sienne, faîtes qu’il bénisse la lame d’Hida Kazuo et me reconnaisse comme son servant… Hida Kazuo, servant… » Le bushi mis un genou au sol et tendit sa lame au dessus de sa tête. Une larme roula lentement de l’orbite du mempo sur la joue de bois puis s’écrasa au sol.
Flood Thunder - Koan jin'rai
Mille ans pour régner
L'éternité pour briller
Ma vie pour servir

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 11 août 2005, 13:37

Le Champion d'Emeraude écouta le jeune guerrier, le visage empreint de gravité. Un éclat brillant luisait dans son regard, indéchiffrable. Il se dégageait de tout son être une impression de force tranquille, de puissance et de sérénité.
Et paradoxalement, une flamme vive semblait habiter son corps, transparaissant dans le flot de chi que l'on ressentait tel un aura, autour de lui.
Une compréhension immédiate passa entre les deux hommes. Pourtant, il demeurait une zone d'ombre, une intuition confuse dans le coeur du vieux champion.

Lorsque le jeune homme eut terminé, Kojiro reprit la parole.

"- Relève toi Kazuo, fils de la Maison Hida. Koan-dono (et Kojiro appuya sur le nom du souverain) est naît dans un clan où force, courage et devoir ne sont pas de vains mots, et je ne doute pas que tu fais honneur au nom que tu portes. Tes paroles ont la couleur de la vérité sans fard, et le Fils du Ciel parle cette langue. La noblesse de tes intentions ne resteront pas lettres mortes, et il a déjà été dit que le guerrier au coeur pur verrait toujours la porte du palais de l'Empereur ouverte pour lui..."

Un vague silence, une brise tiède, le hululement d'un hibou au loin...

"- J'intercéderai en ta faveur, Kazuo-san, et tu verras ton souverain. Mais avant, il faudra que tu attendes, car de récents événements ont modifié le cours de la soirée. Tu vas être conduit dans un salon, et si tu as de la chance, peut-être seras-tu reçu avant que le Seigneur Soleil ne se lève...

Mais avant que tout soit dit, Kazuo-san, ôte ton masque pour que je vois ton visage ..."

Doji Kojiro ne dit plus rien, son regard clair fiché dans celui du jeune homme. Encadré par les deux miharu, il était toujours au milieu de l'allée, campé face à Yabu et Kazuo...

Soshi Yabu
Diplomate
Messages : 2452
Enregistré le : 19 juin 2004, 13:26

Message par Soshi Yabu » 11 août 2005, 13:45

Soshi Yabu se tourna complétement vers Kazuo. Ausis afin de ne pas croiser le regard du champion d'Emeraude. Tant pis! Le guerrier pouvait être une menace, Yabu avait remplit sa tâche.
Le guerrier allait enlever son heaume.... Yabu n'arrivait pas à faire partir la légère tension qui l'étraignait. Et cela le dérangeait presque. La menace n'était peut-être pas tout à fait exclue.

Avatar du membre
Hida Koan
Bureau
Bureau
Messages : 9940
Enregistré le : 01 juil. 2003, 12:18
Localisation : LE PIN (77181)

Message par Hida Koan » 11 août 2005, 15:48

Le guerrier encore à genoux, réconforté des paroles du Champion d'Emeraude avait frémi à leur énoncé. Quelqu'un enfin semblait lui donner sa chance... Ce ne pouvait être vrai... Kaoru voulait mourir ce soir, Kazuo ne demandait qu'à renaître... Qui d'autre que l'Empereur pourrait lui redonner son véritable nom? Qui d'autre pourrait enrayer la terrible décision qu'avait pris un jour le daimyo de la famille Miya en lui volant sa vie. Sa vie de guerrier du clan du Crabe.

Lentement le bushi dénoua les liens de son mempo, prit la pièce de bois rouge dans ses mains, le regard toujours fixé au sol. Des mèches de cheveux mouillés des larmes qui avaient coulé dans le masque tombèrent devant ses yeux. Le guerrier posa son mempo sur son genou droit, le gauche toujours au sol. Il marmonna doucement de sa voix rauque "Je suis Hida Kazuo et je ne demande qu'à servir."

Doucement le bushi releva la tête, dévoilant derrière des mèches de cheveux noirs et des joues sillonnées de larmes un visage androgine. Le visage jeune au traits tirés de Miya Kaoru.
Flood Thunder - Koan jin'rai
Mille ans pour régner
L'éternité pour briller
Ma vie pour servir

Soshi Yabu
Diplomate
Messages : 2452
Enregistré le : 19 juin 2004, 13:26

Message par Soshi Yabu » 11 août 2005, 15:56

"- Kaoru...." murmura doucement le shugenja.....

Mais comment étais-ce possible? Il comprenait mieux la sensation du jade au bord du lac... C'était le bras de Kaoru qui le faisait réagir. Son bras souillé.
Mais elle disait s'appeler Kazuo. Qui l'Isawa souhaitait-il qu'il protège? Miya kaoru, quelle que soit sa mise, ou Kazuo/Kaoru?
Il avait réagit tout à l'heure à l'évocation de la dame Miya... Yabu comprenait mieux pourquoi.
Que faire? Agir en tous cas.

Avant que le champion d'Emeraude ne parle, Yabu s'inclina.

"- Hida Kazuo-san, son excellence a parlé. Vous avez votre réponse. il est temps maintenant de monter vaquer à nos affaires, non?"

Mais alors qu'il était incliné, son regard était fixement dirigé vers celui de Kazuo. Yabu avait décidé de prendre soin du corps de Kaoru... A savoir ce que deviendrait son essence...

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 13 août 2005, 17:05

Kaoru

Doji Kojiro était resté un instant interdit, mais le murmure de Soshi Yabu le rappela immédiatement à la réalité. Il s'agissait de Miya Kaoru, dont il connaissait en partie l'étrange destin. Voilà qui changeait ses perspectives...
Pourtant, il ne voyait aucune raison de revenir sur ce qu'il avait dit au jeune homme... à la jeune femme.

Soshi Yabu avait repris la parole :
"- Hida Kazuo-san, son excellence a parlé. Vous avez votre réponse. il est temps maintenant de monter vaquer à nos affaires, non?"

Désormais totalement rassuré, Kojiro parla alors. Toute trace d'exaspération avait disparu de sa voix, bien que son visage gardât la dureté de la pierre. Le Champion d'Emeraude avait changé ses projets.

"- Yabu-san, l'application que vous avez mis à guider jusqu'ici notre "invité" est un gage d'efficacité, encore que l'empressement avec lequel vous m'avez fait directement avertir n'était pas, dans un premier temps... nécessaire... Mais vu l'évolution de la situation, ma présence ici est... appropriée. Je désire encore échanger quelques mots avec ce samurai."

Kojiro évitait soigneusement de nommer Miya Kaoru...

"- L'Empereur a convoqué dans le salon Sadame une assemblée de shugenja de confiance, et votre présence y assurera la représentation de la magistrature impériale dans cette affaire."

Il indiqua l'un des deux miharu qui l'accompagnait.

"- Seppun Toshiro va vous y conduire, et vous expliquera en chemin les événements survenus sur le balcon tout récemment, qui ont conduit sa Majesté à tenir cette réunion."

Le miharu désigné fit un pas de côté, invitant le magistrat à le rejoindre.
Avec un salut, Kojiro avait congédié le garde Daidoji, qui repartit vers son poste de surveillance. Le Champion d'Emeraude salua ensuite son vassal de la famille Soshi, avant de retourner son attention vers Miya Kaoru... ou Hida Kazuo.

Soshi Yabu
Diplomate
Messages : 2452
Enregistré le : 19 juin 2004, 13:26

Message par Soshi Yabu » 13 août 2005, 17:21

"- Bien Kojiro-sama, je m'en vais rejoindre son altesse.
Par ailleurs permettez moi de dire que dans ma carrière, j'ai du apprendre à me méfier des apparences comme des réalités.
J'ai appris de la famille Kakita que ce qui comptait, c'était d'être prêt face au destin. Pour celui qui est prêt, le défi en lui-même ne compte que peu."

Soshi Yabu s'inclina devant Kojiro, puis devant Kaoru, et suivit le garde seppun.
Encore que des réponses lui manquait. Réponses que le champion d'Emeraude semblait détenir..... Cacher un secret à un scorpion....
Le shugenja soshi se concentra, et récité doucement une prière. Il sentit les esprits de l'eau répondre à son appel, de même qu'un petit oiseau. Tout à s'est prières, le shugenja murmura à l'oiseau des mots audibles que par lui. Il carressa l'oiseau et le renvoya. Il adressa enfin une prière aux kamis de l'air, afin qu'ils portent les ailes du petit oiseau....

Si le seppun devant lui avait compris quoique ce soit, il n'en faisait montre, et pourtant, yabu était perspicace dans ce genre de situations.
Au moins, il aurait la chance de savoir ce qui arrivait à Miya Kaoru.

Avatar du membre
Hida Koan
Bureau
Bureau
Messages : 9940
Enregistré le : 01 juil. 2003, 12:18
Localisation : LE PIN (77181)

Message par Hida Koan » 13 août 2005, 23:33

Kazuo s'inslina une fois encore aux paroles du Champion d'Emeraude et se redressa enfin, le mempo dans la main. Lorsque le magistrat scorpion les quitta, le bushi Crabe le salua brièvement, évitant de croiser son regard. Une fois ce dernier parti, Doji Heishiro Kojiro se tourna vers lui. Kazuo avait les yeux baissés attendant l'ordre afin de prendre la parole, de répondre à des questions, il ne savait guère comment allait se dérouler cette entrevue...

Mais le plus dur était passé, ila allait rencontrer l'Empereur, revoir Koan, espérant que ce dernier se souviendrait de lui. Une fois cela accompli, il aurait une nouvelle ligne de conduite. Et comme Hida Kuemon l'avait fait avant lui, son fils lui indiquerait la marche à suivre.
Flood Thunder - Koan jin'rai
Mille ans pour régner
L'éternité pour briller
Ma vie pour servir

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 30 août 2005, 10:45

Un fois Soshi Yabu parti, Kojiro se retrouva seul avec Miya Kaoru. Un simple regard au miharu restant indiqua à ce dernier de se placer en retrait, dans l'obscurité.

Balayant du regard le jardin plongé dans les ténèbres, le vieux Doji huma les parfums si caractéristiques de la nature en fleur. Il aimait ces fragrances, lorsque le monde reprenait peu à peu ses droits après la tempête.

Très calmement, il indiqua à la femme armurée de le rejoindre, et commença à marcher, doucement, en longeant le Palais, toujours sans parler.

Il devinait la présence de Kaoru plus qu'il ne la voyait, son chi, sa force... mais aussi son chagrin, sa vacuité...
Quelles épreuves avaient été les siennes ? Que cachait donc ce bras corrompu, cette double identité ? Pourquoi Miya Kaoru avait-elle décidé, aujourd'hui précisément, de ramener Hida Kazuo à la vie ?
Evidemment, cette dernière ne parlerait pas tant qu'il ne lui adresserait pas la parole.
Dix années passées au sein de la famille impériale avait laissé son empreinte sur la jeune femme, l'avait imprégné du cérémonial étiquette de sa nouvelle condition...
Non, brimée, voilé ce qu'elle avait été. Brisée par le destin que d'autres avaient choisis pour elle... Mais quelles autres ? Les Fortunes peut-être...

Au loin, à l'ombre du palais, un jeune membre la Garde Cachée lui fit un geste. Une magie peu puissante était à l'oeuvre, à l'affût de leurs déplacements.
Kojiro réprima un sourire. Il ne doutait pas que son assistant de la famille Soshi tâchait de tirer quelques connaissances de la situation. Il n'en attendait pas moins de ces vassaux, à dire vrai...
Mais ce dernier ne devait pas être assez naïf au point de croire qu'un miharu ne savait pas deviner la prière d'un shugenja lorsqu'il en voyait une. Et Toshiro-san était particulièrement doué à ce jeu-là.

Il fit un petit signe de la tête au shugenja impérial, qui opéra les rites appropriés afin de les délivrer de tout enchantement.
Il sembla à Kojiro qu'un oiseau s'envolait à tire d'ailes, non loin d'eux...

S'arrêtant un instant devant un cerisier blanc, Kojiro prit la parole, enfin :

"- Que ressent Hida Kazuo à reprendre vie, ce soir, après tant de temps dans les ténèbres ?"

Sa question avait été prononcée d'une voix neutre, sans inflexion.

Avatar du membre
Hida Koan
Bureau
Bureau
Messages : 9940
Enregistré le : 01 juil. 2003, 12:18
Localisation : LE PIN (77181)

Message par Hida Koan » 08 sept. 2005, 11:52

"Voie toute tracée
Suivant le ciel assombri
Ta lueur bleutée

C'est comme une flamme de lanterne Monseigneur, elle est toujours là, on peut toujours la voir quelque part au loin, même par grand vent. Mais elle ne touche pas le vent, elle n'est pas libre. Et même des fois quand le vent la touche, elle finit par mourir... Mais quel accomplissement d'avoir senti le vent."

Le jeune bushi continuait à marcher calmement, le mempo dans la main. Sa voix était étrangement rauque et de fait non reconnaissable. Ses pas suivaient ceux du Champion.

"Je me suis réveillé pour mourir mais... Mais là n'est pas mon devoir. Je suis Hida Kazuo, et je ne choisirais pas la mort plus que le devoir. J'ai enduré pire, ce soir n'est qu'une renaissance..."
Flood Thunder - Koan jin'rai
Mille ans pour régner
L'éternité pour briller
Ma vie pour servir

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 13 sept. 2005, 12:32

Mais quel accomplissement d'avoir senti le vent.

Ces mots résonnèrent un instant dans l'esprit du vieux Champion.
Dans son regard, Kaoru put voir une lumière intense autant que fugace, comme si aucun autre homme jusqu'à présent n'avait pu la comprendre avec autant de justesse.

Ils continuaient de marcher, longeant une des ailes du palais, le miharu discret les suivant à distance respectueuse, dans les ombres.

Je suis Hida Kazuo, et je ne choisirais pas la mort plus que le devoir. J'ai enduré pire, ce soir n'est qu'une renaissance...

Kojiro acquiesca légèrement, le visage empreint d'une dignité que Kaoru avait rarement vu chez ses semblables.
"- Je suis pleinement rassuré, Hida Kazuo-san"

Le Champion d'Emeraude n'avait pas hésité en l'appelant par son nom d'homme.
"- Le devoir... Faire ce qui est nécessaire, voilà tout ce qui différencie le samurai du reste de ses semblables, ce qui brûle en lui et qui permet de forger ce que d'autres appelleront l'Histoire."

Il laissa passer quelques instants, après ses dernières paroles. Allant pour rajouter quelque chose, il se ravisa au dernier moment, et se permit un simple et énigmatique sourire.

Finalement, il reprit d'une voix plus calme :

"- Le souverain a réuni une assemblée de shugenja dans le Salon Sadame, pour un entretien important. Un de mes hommes va vous conduire dans le Salon Toshimo, qui jouxte la grande antichambre de la suite impériale. Lorsque l'Empereur aura quelques instants à vous accorder ce soir, c'est là qu'on viendra vous chercher."

Ce faisant, les pas du Champion d'Emeraude les avait ramené devant le grand portique de l'entrée nord du Palais, où les sentinelles le saluèrent avec respect.
Sans qu'il ait besoin de parler, le miharu qui les avait suivi était déjà parti, sans doute chercher celui qui guiderait Kaoru dans le salon au nom illustre.

A nouveau seuls, le Champion d'Emeraude se retourna à nouveau vers la guerrière, inspectant sans pudeur son allure, l'état de son armure et de ses armes.
Son regard ne s'attarda pas sur le bras mutilé, comme s'il avait désormais intégré cette spécificité comme une part intégrante de l'être de Kazuo. Cette dernière sentit que si elle avait encore quelque chose à dire au Champion d'Emeraude avant qu'il ne la quitte, ce serait maintenant.

Un tel moment privilégié, en face-à-face avec le Champion d'Emeraude, ne se représenterait peut-être plus jamais dans l'existence de Kaoru...

Avatar du membre
Hida Koan
Bureau
Bureau
Messages : 9940
Enregistré le : 01 juil. 2003, 12:18
Localisation : LE PIN (77181)

Message par Hida Koan » 13 sept. 2005, 12:45

"Dômo" articula le bushi sincèrement, se mettant à genoux et posant sa tête au sol.

"J'espère que ma route recroisera souvent le chemin d'hommes aussi estimables que vous à défaut de vous revoir vous. Je ne vous oublierai jamais Doji Heïshiro Kõjiro. Grâce vous soit rendue de m'avoir écouté."
Flood Thunder - Koan jin'rai
Mille ans pour régner
L'éternité pour briller
Ma vie pour servir

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 13 sept. 2005, 15:07

Le Champion d'Emeraude rendit son salut à Kaoru, avec toutes les formes du respect témoigné à un inférieur.

Quelques instants plus tard, le miharu revint, accompagné d'un jeune homme à la livrée de la magistrature impériale. Un des nombreux yoriki d'Emeraude qui assurait l'intendance du convoi, et qui travaillait pour l'heure avec les services du Palais Kakita.

Sans rien rajouter, Doji Kojiro repartit d'un pas rapide à ses nombreuses occupations, toujours escorté du robuste membre de la Garde Impériale. Kaoru put voir Seppun Toshiro, l'homme qui avait escorté Soshi Yabu, les rejoindre, avant que tout trois ne disparaissent dans un des corridors lambrissés de la demeure.

Le jeune yoriki fit un élégant salut à Kaoru, cachant assez bien le trouble qui l'avait gagné devant l'allure de cet étrange Hida.
Il s'était présenté sous le nom d'Iuchi Nadato.
Avec une vague formule polie, il l'escorta à travers les couloirs jusqu'à des larges escaliers. Ils montèrent dans les étages du Palais, passant devant plusieurs postes de sentinelles de la Maison Kakita, devant lesquels Nadato montra, à chaque fois, le laisser-passer frappé du sceau du Champion d'Emeraude.

Ils attendirent quelques minutes à l'entrée d'un des étages les plus élevés du Kyuden.
Arrivés dans un hall luxueux, ils furent salués par trois soldats de la Garde de l'Empereur, qui avaient été avisés de leur venue.
Des élégants reposoirs, chacun travaillés avec goût, s'alignaient sur le mur nord de la pièce. Le message était clair : si Hida Kazuo disposait de ses armes, il devrait les y déposer...

Pour le reste, Kazuo ne fut guère soumis à d'autres contrôles, signe que le Champion en personne avait dû faire passer des ordres. Néanmoins, il reconnut l'homme qui vint l'accueillir : c'était celui à qui le Champion d'Emeraude avait fait des signes une demi-heure plus tôt, après que Yabu les ait quittés. Il n'arborait que le mon de la famille Seppun.
Après les événements de la soirée, que Kaoru devinait nombreux et imprévus, il était naturel que la sécurité du souverain soit renforcé, tant sur le plan physique que surnaturel...

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 13 sept. 2005, 15:14

Finalement, Kazuo resta seule, dans un salon de taille moyenne. Une fenêtre étroite donnait sur le nord. On n'y voyait guère la cité de Tsuma, mais plutôt les étendues vallonnés qui l'entouraient, pour l'heure noyées dans les ténèbres nocturnes.

Le salon possédait peu de meuble, mais chacun était une véritable oeuvre d'art : un banc devant un petite table basse, en bois d'acajou, dans lequel une grue semblait prendre vie par le jeu habile des incrustations de nacre.

Dans une alcôve, un rouleau affichait, dans une calligraphie magnifique, une seule phrase : "le lâche ne connaît pas la vie; le héros ne connaît pas la mort".

Kaoru se sentit parcourue par un puissant frisson.
Peut-être cette phrase évocatrice faisait-elle écho à son état d'esprit actuel ?
En tous les cas, ce qui était certain, c'était que l'homme qui avait tracé ses traits, nets, emplis de force et d'énergie, avait été incontestablement un grand maître de l'art de la calligraphie. Si une oeuvre humaine pouvait approcher de la perfection, elle l'avait devant les yeux...

Sous le papier, à la place allouée traditionnellement à un arrangement floral, on trouvait une unique tige de pivoine séchée, qui semblait bien vieille mais que le temps avait étrangement épargné.

L'autre objet notable de la pièce était un simple bokken, sur un reposoir en bois de cerisier.

L'épée de bois devait avoir au plus un siècle, peut-être moins.
Pourtant, il semblait que le travail du temps sur le bois n'avait en rien altéré les proportions ni la densité de l'objet, qui lui semblèrent à nouveau d'une parfaite justesse. Comme si le passage des années avait réajusté le travail de l'homme pour atteindre une harmonie suprême...

Imprégnée de l'étrange atmosphère que ces quelques objets insufflaient au salon, Kaoru se sentit pris d'un sentiment qu'elle n'avait jamais éprouvé : une sorte de mélange impossible entre sérénité et euphorie...

Avatar du membre
Hida Koan
Bureau
Bureau
Messages : 9940
Enregistré le : 01 juil. 2003, 12:18
Localisation : LE PIN (77181)

Message par Hida Koan » 16 nov. 2005, 16:53

Et Kaoru attendit... Priant ses ancêtres, repensant à sa vie passée et espérant pour sa vie future.
Flood Thunder - Koan jin'rai
Mille ans pour régner
L'éternité pour briller
Ma vie pour servir

Verrouillé