Tenga

Un JDR de Jérôme Larré - édité par John Doe
Avatar du membre
brand
Marchand noble
Messages : 284
Enregistré le : 23 juil. 2003, 20:59
Contact :

Re: Tenga

Message par brand » 09 mai 2011, 18:05

Juste un petit up pour signaler que Tenga vient de recevoir le grog d'or 2011 : http://www.legrog.org/editorial/grogdor2011
Touriste dans un monde qui n'est pas le sien.
Jigoku e iku no wa... omae wa tsugi da !

Avatar du membre
Aemon
Samurai
Messages : 449
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00

Re: Tenga

Message par Aemon » 10 mai 2011, 02:05

Bien joué :biere:

Avatar du membre
JBeuh
Diplomate
Messages : 2072
Enregistré le : 27 août 2002, 23:00
Localisation : Rouen

Re: Tenga

Message par JBeuh » 10 mai 2011, 18:10

:champomy:

JBeuh, qui ouvre sa bouteille...

Avatar du membre
Kakita Tsu
Gokenin
Messages : 1314
Enregistré le : 19 sept. 2008, 14:55
Localisation : Quimper
Contact :

Re: Tenga

Message par Kakita Tsu » 10 mai 2011, 18:35

Bien joué pour ton prix, Brand, continue sur cette lancé :fete:
Image
Image
Miya tsuyu

Kakita Tsu -garde de l'impératrice Doji Sayuri-

Avatar du membre
brand
Marchand noble
Messages : 284
Enregistré le : 23 juil. 2003, 20:59
Contact :

Re: Tenga

Message par brand » 10 mai 2011, 21:25

Merci !
Touriste dans un monde qui n'est pas le sien.
Jigoku e iku no wa... omae wa tsugi da !

Avatar du membre
Ben
Diplomate
Messages : 2963
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Localisation : Annecy en HAUTE-Savoie

Re: Tenga

Message par Ben » 04 juin 2011, 18:24

J'ai fini de lire le jeu, c'est une tuerie autant historique qu'en innovation. Aprés il faut trouver une table pour jouer car je ne susi pas sur que celà interesse tous les joueurs.
Un esprit aiguisé est la plus puissante de toutes les armes

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19562
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: Tenga

Message par Kakita Inigin » 04 juil. 2011, 10:23

Il faudrait demander à Doji-san s'il veut monter une table à Chambéry.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
brand
Marchand noble
Messages : 284
Enregistré le : 23 juil. 2003, 20:59
Contact :

Re: Tenga

Message par brand » 04 juil. 2011, 10:27

En tout cas, tenez moi au courant.
Je suis toujours curieux de voir ce à quoi jouent les joueurs :)
Touriste dans un monde qui n'est pas le sien.
Jigoku e iku no wa... omae wa tsugi da !

Avatar du membre
Mirumoto Hijiko
Artisan de clan
Messages : 3217
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Localisation : 77
Contact :

Compte-rendu de partie

Message par Mirumoto Hijiko » 18 sept. 2011, 08:32

Petite compte-rendu de ma première partie de Tenga.

On a joué la fin de Nobunaga, avec un groupe de persos hétéroclites centrés autour d'un moine (Gozan) qui, dégoûté par l'attitude d'un général, avait créé sa communauté à l'écart du monde. Or, la communauté prenant de l'ampleur, les seigneurs ont commencé à y voir une menace politique et nous ont déclaré rebelles.

Ça, c'est pour l'intrigue sans faire de spoiler (j'espère) !

La création de persos en groupe est plutôt sympa même si j'ai eu l'impression de ne pas pouvoir personnaliser véritablement son perso. Mais ça doit être une question d'habitude, je ne connaissais pas le système. Par contre, là où le bât blesse, c'est justement le principal argument du jeu : pouvoir jouer n'importe qui.

Cet argument est trompeur, car il aurait fallu dire : pouvoir jouer n'importe quel groupe. Je m'explique : notre fine équipe est composée d'une prêtresse adolescente, d'une veuve de forgeron de 45 ans (avec ses fils), d'un domestique lâche et d'un samurai arriviste. Le tout au service d’une petite communauté dirigée par un moine bizarre. Si sur le papier, cette diversité paraissait alléchante, en pratique ça n’a pas bien marché car il y avait trop de différences entre nous pour cimenter le groupe. Notre erreur, je pense, a été de ne pas construire un groupe socialement équivalent.

Deuxième gros point noir : nous n’avons pas réussi à nous intégrer à la grande Histoire. C’est le problème d’un jeu historique : on subit les événements et, là encore, notre équipe hétéroclite n’est pas capable de peser dessus. Pour un premier scénario, j’ai vraiment eu l’impression d’être sur des rails, de me rendre du point A au point B sans jamais influer sur l’intrigue. Même notre village de départ, qui avait bénéficié d’une création personnalisée s’est retourné contre nous. Les avantages acquis se sont révélés des gros désavantages et nous n’avons dû notre salut qu’à l’intervention d’un PNJ :o .

De même, les PNJ ayant leur propre histoire à mener à bien, impossible de les faire dévier. Je me suis ainsi embrouillé avec Gozan dès le départ. Pire, on peut connaitre le scénario si on connait un peu l'histoire du Japon :(

Après, je ne dis pas que nous (MJ + PJ) sommes parfaits. Il y a beaucoup de choses qui nous incombent. Mais on ne peut s’empêcher d’être déçus. A voir pour la prochaine partie.

Dernier point : le livre de règles est écrit trop petit et c’est un vrai foutoir pour retrouver les tables d’opposition ou de degrés de réussite. Vivement l’écran ou un récapitulatif.

Allez, une petite note humoristique pour finir : le page de Nobunaga a déclenché une crise de fous rires quand il a déclaré qu’il allait « honorer son maître une dernière fois » :roll: . Oui, j’ai honte mais on était fatigué ^^’
Excuse-moi de pratiquer un héroïsme raisonné, cohérent et responsable. Moderne en somme.
- Féréüs le Fléau


Grand Stratéguerre - Team Crush the Bug - CPPJ

Avatar du membre
Ding On
Magistrat de clan
Messages : 5134
Enregistré le : 17 mai 2004, 09:51
Localisation : Reims
Contact :

Re: Tenga

Message par Ding On » 18 sept. 2011, 09:52

C’est le problème d’un jeu historique
Si "problème" il y a à ce niveau (je parle en général pour les jeux historiques, pas que Tenga), je pense qu'il est exactement identique dans les jeux à storyline : être contraint et assister en spectateur à des évènements pré-écrits, j'ai vécu ça à L5A un nbre incalculable de fois. A l'inverse, mes joueurs de Qin n'ont jamais ressenti cela.
Hitler, qui était beaucoup plus petit que Mannerheim (Mannerheim mesurait plus de 1,90 m), portait des talonnettes et avait demandé à ses photographes de trouver un angle favorable pour la photo officielle.

Mon blog

Avatar du membre
Doji Satori
Adhérent
Adhérent
Messages : 1357
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00

Re: Compte-rendu de partie

Message par Doji Satori » 18 sept. 2011, 15:48

Mirumoto Hijiko a écrit :La création de persos en groupe est plutôt sympa même si j'ai eu l'impression de ne pas pouvoir personnaliser véritablement son perso. Mais ça doit être une question d'habitude, je ne connaissais pas le système. Par contre, là où le bât blesse, c'est justement le principal argument du jeu : pouvoir jouer n'importe qui.

Cet argument est trompeur, car il aurait fallu dire : pouvoir jouer n'importe quel groupe. Je m'explique : notre fine équipe est composée d'une prêtresse adolescente, d'une veuve de forgeron de 45 ans (avec ses fils), d'un domestique lâche et d'un samurai arriviste. Le tout au service d’une petite communauté dirigée par un moine bizarre. Si sur le papier, cette diversité paraissait alléchante, en pratique ça n’a pas bien marché car il y avait trop de différences entre nous pour cimenter le groupe. Notre erreur, je pense, a été de ne pas construire un groupe socialement équivalent.
Avez-vous suivi les règles de création ? A ta lecture, j'ai l'impression que vous n'avez pas "créer le groupe" avant de créer les personnages.

De mon point de vue, c'est justement ce qui permet de jouer un ensemble de personnages disparates qui sinon n'ont pas de raison d'être ensemble.
En cherchant la voie, vous trouverez le vide. Dans le vide est la force sans le mal.

Avatar du membre
Mirumoto Hijiko
Artisan de clan
Messages : 3217
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Localisation : 77
Contact :

Re: Tenga

Message par Mirumoto Hijiko » 18 sept. 2011, 16:12

A ce qu'il me semble, oui : je ne suis pas le MJ. Nous avons créé le groupe ensemble, avec la communauté des Mille Cornes en tronc commun, donc un idéal de révolte dans ce moment de l'histoire propice au changement.

Après, je le répète, il y a sûrement un effet non négligeable du groupe de PJ + MJ :chepa:

@Ding On : certes, mais les jeux storyline ne mettent pas en avant l'historique futur comme atout majeur du jeu. C'est ce qui m'a gêné dans cette partie de Tenga. Quant à L5A, disons que ça fait longtemps qu'on s'est assis sur la storyline :sarcastic: et même la 4ème édition a suivi le pas.
Excuse-moi de pratiquer un héroïsme raisonné, cohérent et responsable. Moderne en somme.
- Féréüs le Fléau


Grand Stratéguerre - Team Crush the Bug - CPPJ

Avatar du membre
Ding On
Magistrat de clan
Messages : 5134
Enregistré le : 17 mai 2004, 09:51
Localisation : Reims
Contact :

Re: Tenga

Message par Ding On » 18 sept. 2011, 16:41

@Ding On : certes, mais les jeux storyline ne mettent pas en avant l'historique futur comme atout majeur du jeu.
Oh ? Tu crois qu'au départ, L5A ne s'est pas vendu auprès des fans avec la promesse de participer à la Guerre des Clans qui était le décorum du JCC ?
Hitler, qui était beaucoup plus petit que Mannerheim (Mannerheim mesurait plus de 1,90 m), portait des talonnettes et avait demandé à ses photographes de trouver un angle favorable pour la photo officielle.

Mon blog

Avatar du membre
Mirumoto Hijiko
Artisan de clan
Messages : 3217
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Localisation : 77
Contact :

Re: Tenga

Message par Mirumoto Hijiko » 18 sept. 2011, 21:17

Vaste débat, mais qui n'a pas vraiment sa place ici. Pourrait-on continuer à discuter de Tenga sans digresser sur L5A stp ? Il me semble que c'est un sujet dédié à Tenga :)
Excuse-moi de pratiquer un héroïsme raisonné, cohérent et responsable. Moderne en somme.
- Féréüs le Fléau


Grand Stratéguerre - Team Crush the Bug - CPPJ

Avatar du membre
brand
Marchand noble
Messages : 284
Enregistré le : 23 juil. 2003, 20:59
Contact :

Re: Tenga

Message par brand » 19 sept. 2011, 04:52

Bonjour,

Merci pour ton retour. Globalement, il me semble qu'il y a pas mal d'incompréhensions et de petits désagréments qui pourraient être relativement facilement évités. Du coup, je me permets d'y réagir pour t'aider pour vos prochaines sessions.
c’est un vrai foutoir pour retrouver les tables d’opposition ou de degrés de réussite. Vivement l’écran ou un récapitulatif.
Je commence par ce point, parce qu'il me semble objectivement faux et la source de pas mal d'inconfort très facilement gérable. En effet, tu as toutes les tables qui sont justement reprises et regroupées à la fin du livre pour ne pas avoir à chercher durant la partie. Et toutes celles nécessaires pendant celle-ci se trouvent sur la double page 186-187 (avec des exemples de blessures à la page suivante, mais en général on n'a pas besoin d'y faire appel). Si ton meneur ne l'avait pas vu, je t'encourage vivement à lui signaler. Cela vous fera gagner pas mal de temps et, j'imagine, fluidifiera énormément la partie.

De plus, s'il ne l'a pas vu également, il y a une explication (je crois page 120 mais je ne suis plus sûr, il faudrait que je regarde) pour facilement se passer des tableaux. Il suffit en gros de se souvenir qu'un personnage Accompli réalisant une action de difficulté Moyenne (ou se confrontant à un personnage Accompli) réussit normalement de façon Correcte. Dès que tu modifies un paramètre d'un cran dans un sens, tu bouges d'autant la qualité de réussite. Les tableaux sont de fait surtout là pour ceux qui ont besoin d'un repère visuel et pour facilité l'apprentissage initial. Durant la partie, la plupart des meneurs n'y font plus référence. Cela dit, l'écran est en cours d'écriture. Cela vous facilitera de toutes façons les choses.
Par contre, là où le bât blesse, c'est justement le principal argument du jeu : pouvoir jouer n'importe qui. [...] Cet argument est trompeur, car il aurait fallu dire : pouvoir jouer n'importe quel groupe.
Pour l'instant, je n'ai pas encore eu le cas d'un perso que l'on ne puisse créer (dans les limites du respect de l'époque/ambiance, bien sûr). Maintenant, cela doit sans doute exister. Est-ce que tu veux m'envoyer ton perso et me dire ce que tu n'as pas pu faire? Je pourrai très probablement te débloquer.
Après, il me semble évident qu'il y a eu maldonne concernant la création du groupe. C'est effectivement à vous de profiter de cette étape (vous = PJ+MJ) pour mettre en avant les relations des personnages et ce qu'ils font ensemble. Si tu as ça, tu peux réunir tous les personnages que tu veux sans soucis. Concrètement, pour l'avoir tester maintes et maintes fois, si vous balisez bien cette étape, la différence de statut est très rarement un problème. Au contraire, elle est généralement une force qui permet de créer pas mal de jeu. Par contre, si vous l'avez zappée, effectivement, la diversité peut poser problème. C'est pour cela que le jeu fait passer par cette étape.

Ce que je te conseille vivement pour les prochaines parties, c'est de voir avec votre meneur pour prendre 15 minutes pour en discuter au début de votre prochaine séance (relations, ce qu'ils font ensemble). Cela devrait grandement vous aider.
certes, mais les jeux storyline ne mettent pas en avant l'historique futur comme atout majeur du jeu.
Tenga non plus en fait. Je m'explique : ce que propose Tenga est de jouer soit en historique pur et dur, soit en uchronie, à partir de la mort de Nobunaga. Le parti pris n'est pas d'expliquer "l'historique futur" (et ce d'autant plus que le jeu ne devait être initialement qu'un stand alone), mais au contraire la situation telle qu'elle est à ce moment là pour que les tables puissent choisir vers quoi elles s'orientent. Tout simplement parce que c'est à mon avis plus efficace de filer toutes les billes et de laisser les tables faire ce qu'elles veulent une fois qu'elles ont ces éléments en main.
Vous voulez faire votre propre version de l'histoire du Japon, allez-y. Vous voulez respecter l'histoire officielle, allez-y. Il y a un encadré là-dessus au début du chapitre sur la situation historique (si je me souviens bien) qui explique tout ça noir sur blanc.
Avec cette logique, le premier scénario ne sert qu'à une chose, permettre aux joueurs qui le veulent de jouer justement ce moment qui "lance" la période du jeu : la mort de Nobunaga. Celle-ci est un élément historique majeur forcément connu par tous ceux qui s'intéressent à l'époque ou à l'histoire du Japon et est clairement annoncé en 4e de couverture. Il propose une façon de jouer cet événement et est à mon avis beaucoup plus sympa si tu connais l'histoire justement. Pour le dire autrement, il n'est qu'une proposition d'intégrer cet élément connu comme point de départ afin de vous lancer dans vos aventures. Vois le comme le pré-générique de votre campagne.

Bon, j'espère que tout cela pourra t'aider.

Par contre, maintenant que c'est fait, je voudrais revenir sur le côté "arguments du jeu" et le fait qu'ils seraient trompeurs. Je crois vraiment qu'il y a une incompréhension sur ce que tu présentes ici comme les arguments du jeu. Notamment parce le premier (pour le dire simplement, de pouvoir "tout" jouer) est à mon avis un élément qui démarque certes Tenga d'autres jeux, mais n'est, je crois, ni l'argument principal du jeu, ni faux (dans les limites de ce qu'on peut faire en jdr, il y a toujours des points à repartir, etc...). Ensuite parce que le second (sur l'histoire "future") est le contraire de ce qui est marqué noir sur blanc dans le jeu. Je ne sais pas d'où vient cette perception (ce que j'ai pu dire sur le jeu, ce que t'en as présenté ton meneur, les libertés éventuelles prises, etc.), et d'une certaine façon, peu importe. Personnellement, je n'ai aucun problème à ce qu'on zappe des parties du jeu, qu'on l'adapte, etc. Par exemple, j'imagine que votre meneur a du sacrément accélérer la création de groupe, voire la virer, pour gagner du temps et je peux tout à fait le comprendre dans le sens où la perspective de passer une session de jeu à créer des persos et le groupe n'est pas forcément ragoutante. Par contre, cela me générait que tu aies l'impression qu'il y ait eu tromperie ou mensonge sur la "marchandise", parce que je crois vraiment pas que cela n'est pas le cas.
Touriste dans un monde qui n'est pas le sien.
Jigoku e iku no wa... omae wa tsugi da !

Répondre