1132-1 4V - la révolte des Marchands et le risque de famine

Modérateur : L'arbre des possibles

Répondre
Avatar du membre
Kitsuki Jitsuma
Samurai
Messages : 784
Enregistré le : 03 sept. 2002, 23:00
Localisation : La plus belle ville du Monde
Contact :

1132-1 4V - la révolte des Marchands et le risque de famine

Message par Kitsuki Jitsuma » 09 sept. 2011, 09:52

Salutations,

Je propose que les marchands heimin du clan du lion et du clan de la grue forment une entente ou un cartel, et que ce groupe envoie une demande au Daimyo Otomo pour obtenir la levée de différents interdits relatif à la circulation des marchandises et demandant l'accroissement des droits et des libertés des marchands en général. cette demande s'accompagne de la mise en inventaire de l'ensemble des cargaisons et marchandises immobilisant une grande quantité de marchandise pendant plusieurs jours.

Ce faisant, des émeutes pour accéder à la nourriture pourraient éclater...
On peut imaginer aussi que les soldats ne soient pas nourris, que des chantiers en cour ne soient plus approvisionner, etc...

Du coup les 4V pourraient intervenir dans un sens ou dans l'autre... Ca serait l'occasion de séparer les humanistes contre les traditionalistes.
Kitsuki Jitsuma
Magistrat Imperial du Clan Dragon*Tacticien*
Administrateur de la Voie du Dragon et de l'Autel de la Ki-Rin*Unique*
Image

Togashi Dôgen

Re: 1132-1 4V - la révolte des Marchands et le risque de fam

Message par Togashi Dôgen » 13 sept. 2011, 19:08

Du coup les 4V pourraient intervenir dans un sens ou dans l'autre... Ca serait l'occasion de séparer les humanistes contre les traditionalistes.
Le problème justement, c'est que l'Humanisme asiatique, c'est le Confucianisme. Or, le Confucianisme se méfie des marchands ouvertement. C'est pour ça que parmi les quatre (ou cinq) classes sociales au Japon de l'époque Edo, les buke étaient en haut, juste derrière les kuge, et les marchands étaient tout en bas, loin derrière les paysans et juste après les artisans. A bien y regarder, les paysans ne gagnent rien à supporter les marchands, qui s'en sortent mieux qu'eux dans les faits tout en étant moins nombreux. De même que les artisans, car beaucoup galèrent pour s'en sortir, travaillent dans des villages ou en ville où ils risquent d'êtres dépendant des marchands dans la plupart des cas. Les marchands font juste une redistribution et vivent sur les bénéfices. Ils ne produisent rien, mais engraissent quand même. C'est le point de vue Confucéen / Confucianiste traditionnel.

Donner des droits supplémentaires aux marchands, ça revient à déclarer publiquement que pendant mille ans, on a eut tort de dire que les richesses d'un homme ne sont pas l'aune de sa vraie valeur, et que par ce qu'il est riche, il peut se tenir en haut de la pyramide sociale. Bien sur, c'est comme ça que sa fonctionne en bonne partie, dans les faits, mais la façade joue aussi dans l'histoire.

En revanche, il y a beaucoup d'artisans et de marchands / commerçants qui vivent dans les villes, et rares sont ceux qui vont vraiment se dresser au sommet genre grande compagnie commerciale prospère. Mais il est tout aussi évident que ceux-là constitueront les maîtres de cette révolte, ouvertement ou en coulisses. Etre pragmatique et se faire l'allier des riches marchands permet d'obtenir un avantage et de favoriser le commerce et donc la prospérité. Mais cela accentuera encore plus la pression sur le reste de la population, sans compter que se mettre en cheville avec d'avides marchands risque de déplaire à certains partisans parmi ceux qui ont le moins confiance envers le Vent qu'ils supportent ou qui sont les plus honorables / traditionalistes.

Voici les réactions que j'estime logique. Il y a deux Vents qui vont être assez neutres et dont le choix dépendra de leur conseiller, peut être Miya Sezaru et Seppun Kaneka. L'un des deux restants va essayer de mettre les marchands au pas en envoyant des équipes de briseurs de grèves recrutées parmi la main d'oeuvre d'honnêtes sujets volontaires pour servir leur seigneur dans la basse besogne (des ji-samurai, mais surtout du yakuza, rônin et autres racailles...), peut être le plus militariste du groupe (si on reprend la personnalité de Toturi Tsudao pour Seppun Tsudao, alors ça sera sans doute elle). Le dernier ira sans doute vers des méthodes conciliantes et tentera d'agréer aux demandes, quitte à traiter lui-même avec les marchands, dans le but de les intégrer plus intensément dans le système féodal (après tout, il y a déjà les familles Ide, Yasuki et Daidoji qui sont considérés comme des marchands).

Avatar du membre
Kitsuki Jitsuma
Samurai
Messages : 784
Enregistré le : 03 sept. 2002, 23:00
Localisation : La plus belle ville du Monde
Contact :

Re: 1132-1 4V - la révolte des Marchands et le risque de fam

Message par Kitsuki Jitsuma » 14 sept. 2011, 08:29

Dogen tu peux reformuler la proposition de révolte en la nuançant et en la rendant plus logique ? Peut être en ajoutant un rôle supplémentaire aux artisans ?
Kitsuki Jitsuma
Magistrat Imperial du Clan Dragon*Tacticien*
Administrateur de la Voie du Dragon et de l'Autel de la Ki-Rin*Unique*
Image

Répondre