[Matin] Dans le silence de l’hiver, écrin de couleur

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Verrouillé
Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:45

[Kitsune Kimiko]

((" Bien entendu Kimiko chan, tous les samourai de ce palais n'auront pas le même avis et certains seront peut-être scandalisés de sa présence et de la liberté qui lui est accordée en nos murs. Si ce genre de situation se présente, venez me trouver, nous réglerons cela." ))

"- Je vous remercie pour votre soutient. Je ne vois que sagesse dans vos
paroles et cela reflète bien l'esprit de votre clan. "

Elle fit une courte pause puis repris.
" - Je ferai bien attention à ce qu’il ne perturbe personne. "

Kimiko n'arrivait réellement à se décrisper, elle ne pouvait qu'être formelle. Elle n'avait pas beaucoup l'habitude de ce genre d'entrevue. Elle était encore jeune et n’osait pas prendre d’initiative.


kimiko et wapi - Posté le 14-11-2002 à 00:09:08

Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:46

[Doji Shizue]

Malgré ses efforts pour rendre l'entretien le moins formel possible, Doji Shizue se rendit compte que Kimiko san n'était pas vraiment à l'aise.

Elle pouvait le comprendre, habituée certainement à l'unique compagnie de son renard nommé Wapi, elle parcourait les routes de Rokugan à la recherche de nouveaux sujets à son art et dans l'agitation du Kyuden et celle de tous les clans réunis, elle devait se sentir bien seule.

Shizue décida qu'elle en toucherait un mot à Doji Nanko afin qu'il s'assure que la jeune femme ne s'isola pas dans une solitude inutile. Il était particulièrement doux et sa gentilesse était reconnue dans tout le palais, il saurait quoi faire.

Shizue fit promettre à Kimiko san de lui réserver quelques moments privilégiés durant cet hiver et de ne pas hésiter à la déranger si elle avait besoin de quelque chose. L'entretien se termina là mais Doji Asano n'avait toujours pas reparu. Shizue se demanda comment se résolvait la crise du samourai Matsu.

Aucune nouvelle d' hida Yakamo non plus, le dîner approchait à grand pas, elle se devait pourtant de recevoir le général du clan du Lion : Akodo Getsuko et son jeune gunso Ikoma Kasaru.

Elle fit appeler Doji Nanko...


Iuchi Mushu - Posté le 14-11-2002 à 20:18:57

Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:48

[Kitsune Kimiko]

Kimiko sortit de la salle d'entretient. Elle était à la fois contente de l'accueil que lui avait donné Shizue et déçue par son propre comportement, trop formel. Il faudrait qu’elle arrive à se décrisper dans le futur.

Elle se promena dans les couloirs en compagnie de Wapi. Comme l’heure du repas arrivait, elle décida de rendre sa liberté à Wapi. Elle se dirigea vers les portes du château avec son renard. L’effervescence du matin s’était estompée, l’entrée du palais était assez calme.

Kimiko dit alors à Wapi
« - Bon va t’amuser moi je reste ici. Surtout ne t’éloigne pas trop et ne rentre pas trop tard. »

Wapi sortit du palais. Alors qu’il s’éloignait, il regarda une dernière fois dans la direction de Kimiko puis disparut dans le blanc de la neige. Kimiko retourna alors au salon bleu pour revoir peut être le moine avec qui elle avait commencé une discussion.


kimiko et wapi - Posté le 15-11-2002 à 11:55:10

Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:49

[Doji Shizue]

Alors que Doji Shizue commençait à se demander si un de ses deux courtisans allait revenir, Doji Nanko apparut et s’effaça pour laisser passer le Général et son gunso, ils les annonça comme il se devait puis il se retira laissant la maîtresse des lieux à son entretien.

- Akodo Getsuko sama, je vous ai fait attendre, j’en suis navrée. J’espère qu’entre temps l’hospitalité du Kyuden aura pallié à ce manque ?

Puis posant le regard sur l’homme qui l’accompagnait, elle le salua également :
- Vous devez être Ikoma Kasaru ? Je suis enchantée de vous rencontrez enfin.

Une servante ouvrit le shoji et entra silencieuse, elle posa un petit plateau avec des coupes de saké, on était fort proche du dîner, trop proche pour le thé...


Iuchi Mushu - Posté le 03-12-2002 à 15:51:35

Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:50

[Ikoma Kasaru]

"...je suis enchantée de vous rencontrez enfin."

Enfin ? Etait-ce là une simple formule de politesse éxagérée, comme ceux du Clan de la grue savent si bien le faire, ou Doji Shizue avait-elle déjà entendue parler du jeune gunso ? Si oui quelle honneur était que cela !

S'inclinant fortement devant son hôte, Kasaru répondit :
- C'est à moi d'être enchantée, Doji Shizue sama. Il y a bien longtemps, je n'aurais fait qu'imaginer être en présence d'une des plus grande conteuse de tout l'empire.

Akodo Getsuko sourit a cette phrase. Il savait à quel point Kasaru, bien qu'ayant suivi une voie autre que celle de ses frères bardes, était passionné par les prouesses verbales de ceux-ci...


Eiji-kun - Posté le 03-12-2002 à 16:23:50

Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:51

[Doji Shizue]

- Vous me flattez Ikoma Kasaru san.

Durant cette cour d ‘Hiver j’aurai l’opportunité de vous contez une ou deux histoires magnifiques de notre clan. Et vous même, avez-vous les talents et affinités de votre famille ou préférez-vous les champs de bataille et l’action ?

En disant cela Shizue avait regardé le général, elle avait bien interprété le ton admiratif du jeune homme et le sourire de Getsuko sama lui avait fait comprendre que le jeune Ikoma avait un intérêt marqué pour les conteurs.

Cet intérêt, Akodo Getsuko le savait, allait être comblé. Les prestations artistiques n'étaient pas ce qui manquait à une cour d'hiver, en particulier dans les terres du clan de la Grue.


Iuchi Mushu - Posté le 05-12-2002 à 10:23:41

Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:53

[Ikoma Kasaru]

Kasaru, en tant que membre de la famille Ikoma, avait souvent eu l'occasion d'apprendre les bases de l'art oratoire et du conte. Cette maîtrise de sa voix était un complément précieux de son aptitude naturelle à donner des ordres et à intimider ses adversaire. Mais, au niveau de la finesse du récit, il souffrirait de la comparaison.

- J'ai hâte d'entendre ces récits, Doji Shizue-sama. De mon côté je persiste à m'exercer à cet art. Certes, celui de la guerre m'est bien plus familier, mais cela n'est nullement une préférence de ma part, mais un devoir envers mon Clan.

A ces mots, Shizue pu lire la franchise de l'Ikoma dans ses yeux, mais également l'intimidante flamme qui y brûlait.

Un silence génant commença à s'installer lorsque Akodo Getsuko toussotta légèrement et prit la parole :
- Mais je suis certain que de nombreux et divers arts qui font l'apanage de votre clan seront offerts à nos sens, Shizue-sama ?


Eiji-kun Posté le 05-12-2002 à 11:04:08

Avatar du membre
Eiji-kun
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 12 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Eiji-kun » 04 août 2005, 09:54

[Doji Shizue]

Pendant une seconde Doji Shizue resta accrochée au regard du samouraï Ikoma puis elle s’en détourna comme mal à l’aise. Etait-ce la force qu’elle y lisait ? Quel étrange regard pour un homme si jeune, on pouvait le qualifier de dévastateur.

Akodo Getsuko voyant certainement la gêne de Shizue, relança la discussion de manière élégante et la jeune courtisane lui sourit
- "Mais je suis certain que de nombreux et divers arts qui font l'apanage de
votre clan seront offerts à nos sens, Shizue-sama ?

- Hai Getsuko sama, vous connaissez notre goût pour l’art de la poésie et des contes. Néanmoins, cette année avons-nous consenti à laisser une partie de l’avant-scène à une troupe d’acteur de la famille Shosuro, « Les
Masques de Nôh ». Ils viennent de se produire à Otosan Uchi et tous les amateurs éclairés s’accordent à dire que leur talent n’a d’égal que la beauté du frère et de la soeur qui dirigent cette troupe, Shosuro Ukiko et Shosuro Kagero, ils sont jumeaux et j'ai entendu dire que leur ressemblance est telle qu'on peut les confondre. J’espère qu’ils enchanteront les sens des invités de cette cour.
Mais je pense qu’il est temps de nous joindre au banquet d’ouverture, me ferez-vous l’honneur de m’accompagner et d’être à mes côtés durant ce banquet Getsuko sama ?


Iuchi Mushu - Posté le 05-12-2002 à 11:45:35

Verrouillé