[Matin] Le salon bleu

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:49

[Shosuro Mariko]

Agasha Toruki sourit en direction de Fujiwara, avant de se tourner vers Mariko :
"Et il y a d'autres dangers. La cour n'est pas un lieu aussi inoffensif qu'il n'y parait, et parfois les épines se cachent au coeur des plus belles roses..."


"_ Une épine de rose ne pique que si on y porte la main. Et ces épines permettent à la rose de survivre, neh ? Et donc de faire profiter de sa beauté"

Qu'elle semblait heureuse voire naïve en ses vertes années ...

Mais une scorpionne naïve ????

Posté le 31-10-2002 à 19:00:50 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:53

[Arashi Fuyimiki]

"Je suis Agasha Toruki, enchanté de vous rencontrer Mariko-san. Et je suis aussi ravi de vous revoir, Krilin-san. Je fus très étonné de m'apercevoir que vous n'étiez pas venu avec moi lorsque je me suis présenté à Doji Shizue."

Krilin laissa les réponses fuser avant de répondre, la précipitation de ces discussions étaient un plaisir a entendre, une bonne humeur régnait, Krilin se tourna finalement vers Toruki:

"Veuillez m'excuser Toruki-sama, mais vous êtes parti pour votre rendez-vous de façon ci soudaine que avant que je ne vous rattrape vous étiez deja rentré! Mes jambes sont courtes", rajouta-t-il dans un rire.

Toruki sourit au propos du moine,il n'était pas rancunier, ni même vexable facilement...Mais c'était un moine et il était jovial en toute circonstance.

Puis il regarda chaque participant à cette petite réunion cordiale, le renard semblait heureux, Mariko et Kimiko semblaient se connaitre, Toruki et Fujiwara eux ne connaissaient personne mais semblait s'intégrer avec plus ou moin de facilité...
En regardant les manières du jeune phenix, il lui rappella sa jeunesse, ou depuis il avait un peu maitrisé ses propres émotions, cette idée le fit sourire l'ambiance était décidément excellente.

Posté le 31-10-2002 à 19:03:52 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:55

[Kitsune Kimiko]

Kimiko se tourna alors vers le nouveau venu du clan du Dragon et le salua.
" Agasha Toruki-san, je ne vous avais pas vu dans la pénombre du couloir. J'espère ne pas vous avoir offensé. Vous allez bien ? "

(( La samouraï-ko du clan du scorpion, se tourna vers les nouveaux venus...

"Bonjour Wapi, tu m'as manqué" Wapi, se rappellant des caresses passées de cette dame frottait déjà son beau pelage.. laissant quelques poils sur le kimono...
"Kimiko-san, je suis heureuse de vous revoir" ))

" Mais tout le plaisir est pour moi. Vous êtes d'une compagnie très agréable. Vous êtes venue seule ? "
Kimiko regarda furtivement Mariko.
Alors que Kimiko parlait, Wapi se raprocha de Mariko comme s'il voulait se refaire caresser.

(( "_ Une épine de rose ne pique que si on y porte la main. Et ces épines permettent à la rose de survivre, neh ? Et donc de faire profiter de sa beauté" ))

" Une rose ne pique pas toujours, il faut juste savoir la manipuler avec prudence. Il est dommage que nous soyons déjà en hivers, je n'aurais pas la joie de pouvoir admirer les magnifiques fleurs des artisants Kakita. "

[Kitsune Kimiko]

Kimiko se tourna alors vers le nouveau venu du clan du Dragon et le salua.
" Agasha Toruki-san, je ne vous avais pas vu dans la pénombre du couloir. J'espère ne pas vous avoir offensé. Vous allez bien ? "

(( La samouraï-ko du clan du scorpion, se tourna vers les nouveaux venus...

"Bonjour Wapi, tu m'as manqué" Wapi, se rappellant des caresses passées de cette dame frottait déjà son beau pelage.. laissant quelques poils sur le kimono...
"Kimiko-san, je suis heureuse de vous revoir" ))

" Mais tout le plaisir est pour moi. Vous êtes d'une compagnie très agréable. Vous êtes venue seule ? "
Kimiko regarda furtivement Mariko.
Alors que Kimiko parlait, Wapi se raprocha de Mariko comme s'il voulait se refaire caresser.

(( "_ Une épine de rose ne pique que si on y porte la main. Et ces épines permettent à la rose de survivre, neh ? Et donc de faire profiter de sa beauté" ))

" Une rose ne pique pas toujours, il faut juste savoir la manipuler avec prudence. Il est dommage que nous soyons déjà en hivers, je n'aurais pas la joie de pouvoir admirer les magnifiques fleurs des artisants Kakita. "

Posté le 31-10-2002 à 22:36:40 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:57

[Arashi Fuyimiki]

" Une rose ne pique pas toujours, il faut juste savoir la manipuler avec prudence. Il est dommage que nous soyons déjà en hivers, je n'aurais pas la joie de pouvoir admirer les magnifiques fleurs des artisants Kakita. "

"Vous avez tout à fait raison Kimiko-sama, néanmoins devant certaines roses, montrant leurs plus beaux atours, il faut rester vigilant de ne pas tomber sous son charme, elle pourrait alors en profiter pour se venger d'avoir était cueillie. Les roses doivent être traitée avec une extrême prudence. Cueillez les mal, vous vous piquerez et surtout si vous ne savez les conserver, elle fâneront dans l'heure"

Posté le 04-11-2002 à 10:36:43 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:57

[Shosuro Mariko]

"Je ne saurai mieux dire, ô détenteur de la sagesse des roses." ennonça Mariko en grattant la nuque de Wapi evc son ongle. Wapi en frémissait de bonheur...

"Et manipuler une rose serait facile... Seulement les roses sont rarement seules. Cependant les artisans Kakita ne font à mon avis pas aussi bien que la nature même. Que pensez-vous des roses sauvages, Kitsune Kimiko-san ?

Posté le 04-11-2002 à 11:24:17 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:58

[Agasha Toruki]

L'artificier se plaisait bien à écouter les courtisans s'échanger des remarques apparament anodines, mais pleines de sous-entendus piquants. Toutefois, il n'était pas à la cour pour son propre divertissement, mais pour celui des invités et de leur hôtesse, Doji Shizue. Il devait donc gagner le laboratoire qui lui avait été aimablement prêté par cette dernière et y commencer ses préparatifs. De plus, il avait hâte de voir l'endroit, et de rencontrer son futur assistant.
S'appuyant sur sa canne, il se releva donc du confortable siège où il était assis, et salua poliment ses interlocuteurs :
"Je m'excuse, nobles compagnons, mais mon devoir d'artificier m'appelle. Pour votre plus grand divertissement je m'en vais préparer mon matériel, et ainsi vous aurez l'occasion de voir mon art en action lors de la cérémonie d'ouverture de cette cour d'hiver."
Il salua encore une fois, et se dirigea vers la porte en boitillant sur sa canne, non sans un dernier regard au renard, qui semblait désormais parfaitement habitué à sa présence. Sûrement l'odeur des potions et de la poudre l'aura-t-elle effrayé, se dit-il. Il sourit, et sortit du salon bleu. Alors que l'on refermait le paravant sur lui, les conversations reprirent où on les avait arrêtées.

Posté le 04-11-2002 à 13:30:45 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:59

[Isawa Fujiwara]

Le jeune ishi perdit vite le fil de la conversation, ces histoires lui paraissaient un peu futiles. Les discussions de cour se résumaient elles à des babillages cyniques et à des sous entendu alambiqués?
Il osa espérer que ce n'était pas le cas. Il se forca à paraître intêressé par les échanges de ses trois interlocuteurs, mais, tout étant dans la pièce, il s'en échappa afin de sonder les alentours. Pendant un instant il avait songé à suivre Agasha Toruki afin de l'aider dans sa tâche, mais, il s'étair retenu de peur de sembler impoli aux yeux de Krilin, Mariko et Kimiko.
Secrètement, il espérait que son sensei le fasse mander afin d'aller rendre hommage à Doji Shizue.

Posté le 04-11-2002 à 13:55:02 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:02

[Arashi Fuyimiki]

Krilin vit Toruki s'en aller, il l'aurait bien suivi, mais seulement par pure curiosité, et il était en bien bonne compagnie.
Il regarda le jeune Ishi, qui semblait perdu, il n'avait pratiquement rien dit, et vit que ce dernier regardait la porte d'un air qui montrait son ennui brutal de parler de rose...

Krilin s'adressa donc directement à lui en prenant néanmoins garde de ne pas interrompre Mariko ou Kimiko dans leur conversation:

"Et vous Fujiwara-sama, pourriez vous nous dire comment la beauté s'exprime dans le tout?"

Krilin n'avait pas était très clair, il le savait ainsi le jeune Ishi pourrait faire "glisser" la conversation vers un sujet qui lui tiendrait plus à coeur, de plus il était curieux de savoir comment ces adeptes du vide ressentait leur environnement.
Lui-même pouvait repérer un être a son aura, mais cette technique devait être tres différente de celle des ishidoka...

Posté le 04-11-2002 à 15:45:33 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:03

[Kitsune Kimiko]

Kimiko salua Toruki quand il sortit. Puis elle reprit la discussion.

(( "Et manipuler une rose serait facile... Seulement les roses sont rarement seules. Cependant les artisans Kakita ne font à mon avis pas aussi bien que la nature même. Que pensez-vous des roses sauvages, Kitsune Kimiko-san ? ))

" Ce sont les plus belles. C'est toujours un bon signe d'en découvrir une, surtout si elle est très belle." Kimiko regardait Mariko fixement comme médusée un instant puis détourna le regard.
" Pour moi, une fleur ne doit pas finir dans une composition florale. Elle doit pouvoir vivre sa vie dans la nature et s'y épanouir. Une rose coupée fane alors qu'un rosier redonne toujours des fleurs à chaque printemps." Son regard se porta sur Wapi et elle sourit en le voyant entre de bonnes mains.

Posté le 04-11-2002 à 23:23:39 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:05

[Isawa Fujiwara]

(Et vous Fujiwara-sama,pourriez vous nous dire comment la beaute s'exprime dans le tout?)

Fujiwara cligna des yeux et sembla dérouté l'espace d'un instant. La question du petit moine l'avait brutalement rappelé à la réalité, et, l'abandon subit des voies du vide ébranla le jeune ishi.
Souriant légèrement, il se passa une main sur les yeux et respira profondément.

"Veuillez m'excuser, j'étais perdu dans mes pensées. A vrai dire j'appréhende quelque peu ma future rencontre avec Dame Shizue."

Il sourit alors plus franchement et jetta un regard à ses interlocuteurs.

"Votre question est intéressante. Pour le dire simplement, la beauté est le Tout. Si l'on en croit l'enseignement de Shinsei, c'est parce que les éléments se marrient harmonieusement en toute chose, se fondant en un élément globalisant, que l'on peut éprouver du plaisir en contemplant certaines choses. Au contraire, ce sont les dissonnances élémentaires qui rendent certaines choses pénibles à la vue....Si il en est ainsi, c'est parce que nous sommes nous mêmes composés de ces éléments et que nous abritons une parcelle du tout, et donc, que nous pouvons vibrer à l'unisson de la beauté du monde."

Fujiwara lança alors un regard interrogateur à l'assemblée comme pour vérifier si sa réponse les avait satisfait.

Posté le 05-11-2002 à 08:53:37 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:10

[Arashi Fuyimiki]

Krilin avait écouté la réponse avec intéret, elle était digne des plus grand shugenja, claire...
Enfin apres réflexion il sourit a Fujiwara:

"Votre explication est très intéressante, il est vrai que comme le "tout" est partout, ceux qui ont la faculté de voyager en lui voient la vrai vérité, et ne sont pas leurrés par leur vision simple. Votre chance est unique, vous pouvez à la fois bénéficier des beautés visuelles (il se tourna vers Kimiko), des parfums les plus subtils (il se tourna vers Mariko), profiter des textures les plus douces (il regarda Wapi), profiter des mets les plus délicats (il regarda les gâteaux sur la table) et même profiter des mélodies données par notre hôtesse...
Et en plus de ca vous avez la possibilité de voir la Vrai nature des choses. J'espere que vous appréciez votre statut de privilégié, même s'il nécéssite certains sacrifices."

le jeune Ishi semblait légérement dérouté, le moine était passé des roses à sa propre occupation en seulement deux phrases...

Posté le 05-11-2002 à 09:50:33 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:10

[Isawa Fujiwara]

Le petit moine plaisait bien au jeune ishi, son comportement naturel le rassurait légèrement.

(J'espere que vous apreciez votre statut de privilegié,meme si il necessite certain sacrifice.)

"L'ishiken-do est effectivement une discipline passionnante. Un peu trop parfois si l'on en croit les mises en garde de mon sensei. Il dit souvent que je m'absorbe trop dans le Tout. Quoi qu'il en soit, je gage que cette cour d'hiver saura m'offrir de nombreuses opportunités de m'ouvrir au monde "normal", elle l'a déjà fait à vrai dire" conclut le jeune Isawa en jettant un regard brillant dans la direction de ses interlocuteurs

Posté le 05-11-2002 à 13:19:16 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:16

[Arashi Fuyimiki]

Krilin sourit, la conversation devenait intéressante et plusieurs sujets pourraient facilement voir le jour...
Krilin sourit à l'allusion de Fujiwara:

"Il est vrai que nos sensei nous semblent parfois, il faut bien le dire, un peu...mou s(Krilin envoya un sourire a Fujiwara). Néanmoins, ils nous apprennent ce que nous devons savoir et malgrés nos impressions, le font toujours à notre rythme, car si vous vous sentez en forme aujourd'hui, demain sera un autre jour, et il n'est pas dit que vous serez toujours aussi réceptif le lendemain...
L'enseignement est une activité bien difficile, je suis moi même assez doué dans mon modeste domaine, mais je serais incapable d'expliquer comme le ferait mon maître, ou lui mettrait une semaine, je mettrais un mois entier, ce qui avec le maître vous laisserez trois semaine de pratique...
Il ne faut jamais négliger les mises en garde des sensei, un vieil ami avait ignorer les mises en garde et il mourut à cause de son manque d'expérience.
La pratique lorsqu'elle est dirigée par un maître peut être tout aussi, voir plus bénéfique, que l'expérience personnelle."

Krilin connaissait certaines histoires d'ishidoka, trop sûrs d'eux qui avaient été transformés suite à une négligence de leur maître, ou le plus souvent à une désobeissance.
Pas que Fujiwara semblait indiscipliné, mais il semblait curieux de tout, et c'était la qu'était le danger.

Posté le 05-11-2002 à 13:36:49 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:16

[Shosuro Mariko]

La sihouette tout de rouge vétu ne put s'empêcher d'ajouter:
"Wakarimas(je comprends), 2 perceptions différentes d'un même monde, neh ?"

"Si quelqu'un parvient à maîtriser sa vision du monde, et celle de ses interlocuteurs, alors elle maîtrise toutes les perceptions possibles ? Et si elle ne perd aucun détail, alorsz le tout sera harmonieux ?"

Elle se trompait complètement et en même temps elle approchait la vérité mais même les shugenjas avaient du mal à appréhender le vide. Comment les mots pourraient décrire ce concept ?

Posté le 05-11-2002 à 13:40:16 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 22:19

[Arashi Fuyimiki]

Krilin sourit à Mariko, visiblement, elle parlait pour ne rien dire, cette conversation passionnait autant les deux jeunes femmes que celle des roses passionnait Fujiwara...
Qu'il était compliqué de satisfaire tant de pensées différentes...

"Vous avez raison Mariko-san, néanmoins, on ne peut maîtriser toutes les perceptions, car chaque perception est unique, une oeuvre magnifique faite par notre ami (il sourit a Kimiko), ne plaira pas à certaines personnes n'ayant pas reçu la même éducation, et malgres tout son oeuvre restera une oeuvre rare"

La discussion commençait a devenir intéressante, en effet on passait d'un sujet à l'autre avec une aisance naturelle, peut-être que Mariko par sa présence aidait les esprit à se libérer de tout stress, mais l'ambiance était décidément très détendue.

Posté le 05-11-2002 à 14:43:13 - Hida Benkei

Verrouillé