[Matin] Le salon bleu

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

[Matin] Le salon bleu

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:22

[Shosuro Mariko]

Dans ce salon bleu, assez grand (15m*20 m),Mariko regardait la plus grande fresque, sur le mur nord, décrivant la cour faite au Kami Dame DOJI par son futur mari et les énigmes correspondantes.

Une petite table soutenait un jeu de GO; plus loin quelques meubles discrets avec papier de qualité et encre, ce qui prouvait la richesse du palais.

Un délicat courant d'air passait ni trop froid ni trop fort, rendant un hommage implicite à l'intelligence de l'architecte.

Posté le 30-10-2002 à 11:33:25 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:26

[Arashi Fuyimiki]

Le vent soufflait de plus en plus fort. En temps normal, Krilin n'aurait pas bouger mais la, il risquait de salir son kimono, et il n'en avait qu'un seul
Il decida donc d'aller méditer ailleurs et au détour d'un couloir il vit une vaste salle vide.
Elle ferait très bien l'affaire pensa-t-il, il entra donc avec dans l'idée de réfléchir aux facons d'éviter les incident avec d'autres samourais, et trouver un moyen pour regagner la confiance de Toruki...

Mais à son grand regret la salle n'était pas vide, mais d'un autre coté une ravissante personne était assise à le regarder d'un air interrogateur, en effet il était rentré sans meme demander la permission, il s'enquit donc de se présenter rapidement:

"Hai samourai-sama, je me présente Krilin dit Arashi Fuyimiki du temple de Kame Jitaku. Je suis heureux de faire la connaissance d'une si charmante personne."

Posté le 30-10-2002 à 17:06:34 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:27

[Shosuro Mariko]

"Je suis tout autant ravie de faire votre connaissance, ô moine.
... D'autant plus que je n'ai pas encore eu le plaisir d'en rencontrer. Mais Rokugan est petit, et les rencontres surprenantes sont légion.

Mais de grâce asseyez-vous. Ce serait manquer à toute courtoisie que d'être assise autrement," en désignant une chaise de son éventail.

La voix était chaleureuse, délicieusement féminine et en aucun cas usuelle pour un moine. De prês, le kimono carmin était ... disons très précis.

Posté le 30-10-2002 à 17:49:19 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:32

[Arashi Fuyimiki]

Krilin sourit aux paroles de Mariko, et n'importe qui aurait fait de même, cette femme était l'incarnation même de la féminité, ses habit était d'un raffinement immense, et ses cheveux étaient parfaitement agencés.

Mais le moine ne se laissa pas impressioner pour autant, il se dirigea donc vers le siège que lui avait indiqué la samourai-ko et prit place.

"Je vous remercie de tant d'attention pour ma modeste personne... ce palais est vraiment immense, tellement que je m'y perdrais aisément s'il n'y avait pas ces serviteurs à tout les coins. Notre hôtesse a un sens poussé de l'hospitalité, mais nous sommes sur les terres du clan de la Grue, le plus raffine des clans de Rokugan"

Il avait dit ces derniers mots sans trop de conviction, ce que Mariko ne manqua pas de remarquer.

"Je n'ai malheureusement pas encore eu l'occasion de profiter de l'hospitalité sur vos terres, mais les récits que certains voyageurs m'ont fait ne sont qu'éloges. Et si tout vos membre n'ont que la moitié de votre apparence je comprend mieux maintenant !"

Le moine souriait, comme un enfant impressionné, ce qui il le savait ne pourrait que satisfaire cette charmante personne.

Posté le 30-10-2002 à 23:23:49 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:33

[Shosuro Mariko]

"Dans notre monde, chacun se doit d'avoir un but, pour son illumination personnelle mais aussi pour le bien de Rokugan.

J'ai entendu parler de vous comme d'un maitre des arts du combat à mains nues, y passant temps et discipline. Comment vous est venu cette voie, ô moine ?

Chaque voie possède ses satisfactions et ses tentations. La grue comme le scorpion. Je suis loin d'avoir la plus belle apparance parmi notre clan."

Posté le 31-10-2002 à 10:38:00 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:38

[Arashi Fuyimiki]

Krilin marqua une légère pause avant de répondre :

"Malheureusement s'il suffisait de se fixer un but pour l'illumination, beaucoup de personnes aurait atteint cet état... Car qu'est-ce que l'illumination ? Il s'agit d'une grande question sans réponse,l es illuminés ces personnes exceptionnelles, ne savent pas elle-même comment elles ont atteint leur états, donc l'illumination est, je le pense, le plus grand secret de tout Rokugan, et que les quelques élus autorisés à bénéficier de cette état sont tout bonnement insondables, car ils maitrisent parfaitement leur être...
L'illumination vient à vous et non l'inverse, mais il est vrai que l'on peut s'aider soi-même."

Puis marquant une nouvelle pause, il reprit son air habituel.

"Quant a ma voie, c'est le destin qui l'a choisie pour moi, et je vous prierais de ne pas employer le terme de maitre, ce serait un trop grand honneur pour le modeste élève que je suis."

Krilin ne fit pas allusion à la derniere remarque laissant simplement un air pensif comme pour dire : "si vous n'etes pas la plus belle..."

Posté le 31-10-2002 à 15:06:32 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:38

[ Kitsune Kimiko et Wapi ]

( "C'est un charmant animal que vous avez là, comment s'appelle t'il? Je crois vous l'avoir entendu dire, mais, cela m'est sorti de la tête."

" Ce n'est rien, son nom est Wapi. Il est avec moi depuis un an maintenant. Entrons donc dans le salon bleu. "

Et ils se dirigèrent tous les trois dans le salon. )

Fujiwara, Kimiko et son renard entrèrent ainsi dans le salon bleu. Puis voyant que celui-ci était déjà occupé, Kimiko demanda:
" Bonjour , excusez nous de vous déranger. Pouvons nous vous rejoindre dans votre discussion ? "

Posté le 31-10-2002 à 15:49:33 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:40

[Shosuro Mariko]

"Merci pour cette réponse profonde. Je sais cependant qu'à l'approche d'un danger, l'illumination se fait plus proche.
J'ai entendu qu'être fort c'est le fait d'imposer sa destinée, et de n'être pas imposé à sa destinée, tel les ashigarus.

L'on vit que deux fois
A l'instant de sa naissance
A l'aube de sa mort

Maitre, vous l'êtes, en tout cas par rapport à moi, qui ne suis pas en mesure de me défendre, sinon par un sourire, de désarmer par une attention, de tuer par une oeillade... et bien entendu par la protection de mon clan. "

Krilin eut le sentiment qu'outre une légère point, elle lui parlait comme à un confident non à un adversaire. Moins femme davantage camarade. Sans tomber totalement sous le charme, grâce à sa parfaite maîtrise de lui-même, Krilin n'était pas certain que son senseï aurait résisté...

Il est vrai que même un palais a ses dangers...

Posté le 31-10-2002 à 15:50:33 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:44

[Arashi Fuyimiki]

"Vous avez raison, mais les mots sont plus fort que les poings..."

" Bonjour, excusez nous de vous déranger. Pouvons nous vous rejoindre dans votre discussion ? "

Krilin et Mariko se tournèrent vers les nouveaus arrivants.

"Nous ne serons point derangés, je vous prie prenez la peine d'entrer."
A la vue du petit renard hésitant à suivre sa maitresse, Krilin ne put s'empêcher de sourire:
"Sois le bienvenue toi aussi."

Et wapi entra à la suite de Kimiko...
Deux samourais arrivaient par derrière,,Krilin entama donc les présentations :

"Hai samourai-sama, je suis Krilin, dit Arashi Fuyimiki du temple de Kame Jitaku. Et voici..."
Il marqua une pause...la scorpionne ne s'était pas presentée et pour ne pas la faire paraitre pour une rustre sans éducation il ajouta :

"Mais je pense qu'elle se présentera tout aussi bien par elle même"...

Posté le 31-10-2002 à 16:11:44 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:45

[Shosuro Mariko]

La samouraï-ko du clan du scorpion, se tourna vers les nouveaux venus...

"Bonjour Wapi, tu m'as manqué" Wapi, se rappellant des caresses passées de cette dame frottait déjà son beau pelage.. laissant quelques poils sur le kimono...
"Kimiko-san, je suis heureuse de vous revoir"
"Je suis Shosuro Mariko-san, ajouta-t-elle et c'est un plaisir de faire connaissance" ajouta-t-elle d'un ton plus solennel aux autres venus.

"Nous parlions de Karma et de force de caractère..."

Posté le 31-10-2002 à 16:21:12 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:45

[Agasha Toruki]

Toruki s'avança vers le centre de la pièce, où se tenaient le moine Krilin et la courtisanne du clan du Scorpion, Shosuro Mariko. A la vue de cette dernière Toruki ressentait un léger malaise, mais il était par nature moins sensible que d'autres au charmes des dangereux venins du clan du Scorpion.
"Je suis Agasha Toruki, enchanté de vous rencontrer Mariko-san. Et je suis aussi ravi de vous revoir, Krilin-san. Je fus très étonné de m'apercevoir que vous n'étiez pas venu avec moi lorsque je me suis présenté à Doji Shizue."
L'alchimiste agrémenta son intervention de son plus cordial sourire, à la fois pour satisfaire aux règles de l'étiquette mais aussi pour montrer au moine qu'il souhaitait réparer sa maladresse.

Posté le 31-10-2002 à 16:30:52 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:46

[Isawa Fujiwara]

Le jeune ishi s'inclina à l'égard de la charmante scorpionne. Tant de rencontres, tant de personnes inconnues à découvrir, la joie monta au visage de l'Isawa, et, à nouveau un sourire radieux vint illuminer son visage. Il fit un pas de côté afin de permettre à l'artificier Agasha de se joindre au groupe et de s'assoir :

"Je gage qu'il faut avoir une force de caractère impressionnante pour manipuler avec dextérité les substances dangereuses que vous devez utiliser, Toruki-san."

Posté par Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:47

[Shosuro Mariko]

D'une délicate caresse d'un long ongle sur le dessus de sa main, Mariko interrompit Fujiwara.

"Mais votre nom, jeune phénix ?" avec un sourire et un clignement de l'oeil pour completer cette familiarité, si rapide que seul Kitsuki Titi aurait pu la percevoir.

Fujiwara s'aperçut que sa phrase sur les substances dangereuse pouvait s'appliquer à cette délicieuse plante. Allait-il garder son calme, bafouiller rougir, ou s'enfuir dans son tout. Mariko venait-elle dans la plus parfaite ignorance "d'allumer"elle-même une possible substance dangereuse ? seul son senseï le savait.

Posté le 31-10-2002 à 16:49:08 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:47

[Agasha Toruki]

"Je gage qu'il faut avoir une force de caractère impressionnante pour manipuler avec dextérité les substances dangereuses que vous devez utiliser, Toruki-san."

L'alchimiste sourit à son interlocuteur. Il était d'ordinaire assez peu enclin à se laisser abuser par la flatterie, mais le compliment semblait sincère et la curiosité véritable. De plus l'Isawa ne lui avait montré que sympathie depuis l'incident avec le renard. Toruki attendit la réponse de Fujiwara à la Scorpionne, puis il inclina la tête en signe de remerciement et lui répondit :
"Je suis très flatté de votre compliment Fujiwara-san. Il est vrai que la profession d'artificier n'est pas sans danger, et je déconseille à quiconque de s'aventurer dans mon laboratoire sans avoir l'experience alchimique nécessaire. Cependant, mon art n'est pas plus dangereux que la plupart. Lorsqu'un bushi part à la guerre, ou livre un duel, il n'en revient pas toujours. De même, la voie des éléments des Isawa n'est pas sans risques non plus."
Il sourit en direction de Fujiwara, avant de se tourner vers Mariko :
"Et il y a d'autres dangers. La cour n'est pas un lieu aussi inoffensif qu'il n'y parait, et parfois les épines se cachent au coeur des plus belles roses..."
Il fixait à présent la Scorpionne, un sourire énigmatique sur les lèvres.

Posté le 31-10-2002 à 16:50:24 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 21:48

[Isawa Fujiwara]

(D'une délicate caresse d'un long ongle sur le dessus de sa main, Mariko interrompit Fujiwara.

"Mais votre nom, jeune phénix ?" avec un sourire et un clignement de l'oeil pour completer cette familiarité, si rapide que seul Kitsuki Titi aurait pu la percevoir.)

Fujiwara s'aperçut que sa phrase sur les substances dangereuse pouvait s'appliquer à cette délicieuse plante. Allait-il garder son calme, bafouiller rougir, ou s'enfuir dans son tout. Mariko venait dans la plus parfaite ignorance "d'allumer"elle-même une possible substance dangereuse, ce que seul son senseï savait)

Fujiwara cligna rapidement des yeux et son sourire se fit plus large encore:

"Veuillez m'excuser Mariko-san, je me comporte bien mal, je m'appelle Isawa Fujiwara et c'est un réel plaisir d'être en si charmante compagnie".

L'attitude de la jeune femme ne sembla pas le désarçonner, la candeur du jeune ishi fit barrage, sa joyeuse naïveté le préserva d'un rougissement mal venu ou d'une gène quelconque. Il prit donc place dans le salon, pretant attention à ce qu'Agasha Toruki lui répondait. L'artificier lui semblait sympathique, à vrai dire, tout le monde éveillait chez lui un intêret particulier, et, sa bonne humeur, même si elle était parfois un peu trop franche, était assez communicative.

Posté le 31-10-2002 à 18:51:47 - Kakita Ryojin

Verrouillé