De la neige sur les pierres

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:06

[Asahina Haniko]

"Où se trouve Sayuri en ce moment ?"

Haniko se tourna vers Kimiko :

- Elle vit avec mon père sur les terres ancestrales de la famille Asahina. Mon père est un daimyo important et à de grandes responsabilités. Ils me manquent tous deux beaucoup.
Tu as raison, avoir une soeur jumelle est merveilleux et terrible à la fois. Point n'est besoin de mots pour nous comprendre, il existe ce lien si fort et silencieux qui unit nos vies. Et même si nous sommes maintenant séparées, j'ai parfois l'impression qu'elle est à mes côtés, ça m'aide beaucoup, j'espère qu'elle ressent la même chose que moi en ce moment et que la séparation lui est moins pénible.

Doji Hoturi sama m'a promis que l'année prochaine, je pourrai retourner voir Sayuri, il envisage même de rendre visite à mon père et de séjourner sur nos terres avec son épouse pour la saison de la chasse. Pour ma famille ce serait un grand honneur.

-Et toi, ne te sens-tu pas trop seule, loin de chez toi ? Parles-moi de ta famille et de tes forêts, elles doivent être magnifiques, je veux tout savoir...

L'enthousiasme débordait des paroles d'Haniko comme si toute sa tristesse contenue s'était envolée, elle était tellement heureuse que Kimiko et elle soient si proche. L'hiver allait être tellement beau à ses côtés. Haniko ne savait dire pourquoi mais elle avait l'impression que leur rencontre n'était pas que le fruit du hasard mais elle profitait de la douce amitié de Kimiko sans trop se poser de questions, l'hiver toucherait un jour à sa fin et Kimiko s'en irait mais ce jour semblait si loin qu'il donnait l'impression à Haniko qu'il ne viendrait jamais...

Posté le 22-02-2003 à 12:23:16 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:08

[Kitsune Kimiko]

(« -Et toi, ne te sens-tu pas trop seule, loin de chez toi ? Parles-moi de ta famille et de tes forêts, elles doivent être magnifiques, je veux tout savoir... »)

« Je veux bien te parler de ma famille mais je crains que cela ne soit pas aussi joyeux que pour toi. Je suis fille unique. Je n'ai jamais connu ma Mère. Mais mon père m'a tellement parlé d'elle que je la voyais presque vivre à travers ses souvenirs. Elle était une femme très bonne et gentille. Le kimono que je porte, a été fait par elle. Mon père n'a jamais pu effacer la douleur de sa disparition. Mais son amour pour moi parvenait parfois à faire oublier cette peine. C'est mon père qui m'a appris le dessin et les arts de la magie. Il était un merveilleux professeur. Malheureusement il est tombé malade il y a trois ans et s'en est allé rejoindre ma mère. »

Malgré ce qu'elle racontait, Kimiko n'éprouvait plus de tristesse. Elle avait accepté les faits, le temps où elle était triste n'est plus. Maintenant qu'elle était avec Wapi, elle soufrait moins de la disparition de ses parents.

« C'est dans les forêts de mon clan que j'ai rencontré Wapi. »
Alors que l'on prononçait son nom, le renard tourna la tête.
« J'étais seule dans la forêt en train de peindre, il est venu et depuis, je ne le quitte plus. Je ne sais pourquoi mais je suis liée à lui. J'ai en sa compagnie visitée de nombreux lieux merveilleux. Avec lui, j'ai l'impression que ma peine s'envole et que le bonheur s'ouvre à moi. C'est comme avec toi. »
Kimiko était si heureuse de la rencontre qu'elle avait faite aujourd'hui. Avait-elle enfin rencontré son âme sœur ?

Posté le 22-02-2003 à 16:17:19 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:09

[Asahina Haniko]

"C'est comme avec toi."

- C'est très gentil de ta part de partager tout cela avec moi. Dire que ce matin nous ne connaissions pas ! J'espère que cette cour d'hiver ne nous apportera que de bonnes choses et qu'au-delà notre amitié naissante se renforcera. Crois-tu possible que les Kami aient fait en sorte que nos routes se croisent ?

Haniko baissa les yeux sur Wapi qui semblait bien joyeux autour d'elles, elle tendit la main pour le caresser à nouveau.
Elle avait beaucoup de point communs avec Kimiko, elle avait cependant encore la chance d'avoir ses parents. Haniko essayer d'imaginer ce qu'aurait été la vie sans eux, elle n'y arrivait pas. Le renard poussa sa main, perdue dans sa réflexion, elle avait interrompu ses caresses...

Posté le 22-02-2003 à 16:46:33 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:10

[Kitsune Kimiko]

(( « Crois-tu possible que les Kami aient fait en sorte que nos routes se croisent ? » ))

« Je pense que même sans l'aide des Kami, nous nous serions rencontrées. Il est rare que je vive des journées aussi heureuses que celle-ci. »
Elle fit une courte pause comme pour méditer sur les nombreux évènements de la journée. Des nombreuses rencontres qu'elle avait faites, seule celle avec Haniko l'avait autant marquée de bonheur.

« Désires-tu encore dessiner ? Nous pourrions trouver peut être un autre endroit. Je suis certaine qu'il doit exister d'autres endroits tout aussi merveilleux et peut être même plus. »
Kimiko aperçut Wapi qui redemandait des caresses à Haniko.
« Il semble que tu lui plaises particulièrement. Peut-être que lui aussi se sent proche de toi ? »
Elle était heureuse d'avoir trouvé une véritable amie. Elle n'avait aucun doute sur le fait que leur amitié allait grandir de plus en plus, mais jusqu'où ?

Wapi posa sa tête sur la cuisse d'Haniko et se roula sur le dos exposant ainsi son ventre aux divines caresses d'Haniko…

Posté le 22-02-2003 à 18:46:57 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:10

[Asahina Haniko]

Haniko était étonnée que Wapi soit si peu méfiant à l'égard d'une étrangère. Mais peut-être que Kimiko avait raison et qu'instinctivement il sentait l'harmonie qui régnait entre Haniko et Kimiko.

Ses doigts parcoururent la douce fourrure, caressant le ventre et le poitrail. Le renard semblait apprécier énormément cet instant privilégié et n'était pas disposé à ce qu'Haniko s'arrête.
Cela la fit rire :

- Je n'ai pas l'impression que Wapi soit disposé à me laisser dessiner. Mais si tu veux un autre endroit magique pour l'inspiration, j'en connais un et il y fait un peu plus chaud qu'ici.

Haniko laissa planer le mystère sur sa dernière phrase continuant à caresser Wapi. Il était si adorable, elle se demanda comment des légendes prétendant qu'un esprit malin ou fou habitait les renards pouvaient naître. Si on y regardait bien, il n'y avait que là que douceur et beauté de la nature dans ce petit être...

Posté le 03-03-2003 à 10:00:54 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:11

[Kitsune Kimiko]

(( - Je n'ai pas l'impression que Wapi soit disposé à me laisser dessiner. Mais si tu veux un autre endroit magique pour l'inspiration, j'en connais un et il y fait un peu plus chaud qu'ici. ))

Kimiko tourna sa tête vers Wapi et ajouta avec un grand sourire :
« Il est vrai que parfois son grand besoin d'affection peut être un obstacle à la peinture. Mais c'est un obstacle tellement adorable qu'on ne peut rien lui refuser. On pourrait même penser qu'il en profite pour se faire dorloter. »

Puis elle tourna vers Haniko :
« Je meurs d'envie de voir ce nouveau lieu magique. Tant mieux s'il fait un peu plus chaud car à vrai dire, je commence maintenant un peu à frissonner ici, pas toi ? Certains ont bien de la chance d'avoir une douce fourrure. »
A ces mots, Wapi japa joyeusement une fois.

Posté le 04-03-2003 à 00:28:02 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:12

[Asahina Haniko]

((Je meurs d'envie de voir ce nouveau lieu magique. Tant mieux s'il fait un peu plus chaud car à vrai dire, je commence maintenant un peu à frissonner ici, pas toi ?))

- Si, le vent commence à s'immiscer dans les couches de coton et ce serait dommage d'être malade.
Je suis sûre tu va aimer ce nouvel endroit mais je garderai la surprise jusqu'à ce que nous y soyons. Il faudra juste être très silencieuses et discrètes si nous ne voulons pas d'ennui.

Haniko regardait Kimiko avec de la malice dans les yeux consciente de la curiosité qu'elle provoquait puis elle ajouta :

- Efin pour les ennuis, c'est plutôt pour moi qu'ils seraient de t'y avoir entraîné.

Elle se mit à rire de son inscousience. Wapi releva la tête, elle avait arrêté les caresses...

Posté le 04-03-2003 à 09:18:54 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:13

[Kitsune Kimiko]

(( Haniko regardait Kimiko avec de la malice dans les yeux consciente de la curiosité qu'elle provoquait puis elle ajouta :
- Enfin pour les ennuis, c'est plutôt pour moi qu'ils seraient de t'y avoir entraîné. ))

Kimiko n'en pouvait plus d'attendre, elle avait toujours eu du mal à résister à découvrir les secrets qu'on lui présentait. Toute impatiente, elle répondit :
« Maintenant que tu m'as mis l'eau à la bouche, tu n'as plus le droit de rebrousser chemin. Pitié, ne me fais pas plus longtemps attendre et emmène-moi vers cet endroit. Il doit être si merveilleux pour que tu prennes tant de risque. Mais si nous sommes prises, laisse moi essayer d'arranger les choses. Je m'en voudrais si tu étais grondée et je me débrouille très bien pour trouver des excuses. »

Alors que les deux filles discutaient gaiement, les douces caresses avaient cessé. Wapi releva la tête et compris qu'elles n'allaient pas tarder à partir. Il se remit sur ses pattes, s'étira un coup. Il était maintenant prêt à les suivre.

Posté le 04-03-2003 à 22:58:46 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:16

[Asahina Haniko]

((Pitié, ne me fais pas plus longtemps attendre et emmène-moi vers cet endroit ))

Haniko était satisfaite de l'effet de son idée.

- D'accord, ramassons le matériel de dessin et suis-moi !

Haniko aida Kimiko à ranger sous le regard curieux de Wapi qui se demandait bien où les deux jeunes filles allaient aller.
Haniko passa la première, réempruntant la gallerie couverte. Elles rentrèrent à nouveau dans le palais.
Haniko longea le couloir et les deux jeunes filles passèrent devant le garde en faction près des appartement où résidait Kimiko. Haniko bifurqua à gauche longeant les murs derrière lesquels avaient lieu les différentes activités de l'après-midi ensuite elle tourna à droite. A nouveau deux gardes impassibles à la porte des salles d'audience et des salons les virent passer, Wapi suivait docilement. Haniko tourna à gauche et ralentit le pas, elle fit signe à Kimiko d'attendre puis elle s'avança en direction du dojo, normalement il y avait un garde en faction à gauche mais à cette heure de l'après-midi Haniko était presque certaine qu'il n'y aurait personne.

Son intuition se révéla être juste, elle fit signe à Kimiko qu'elle pouvait venir. Le mystère grandissait en Kimiko aussi certain que sa curiosité. Plutôt que d'entrer de front dans le dojo, Haniko le contourna et entra bien plus loin sur son côté latéral faisant glisser un très grand shoji, elle jeta un coup d'oeil à l'intérieur pour s'assurer qu'elles n'allaient pas déranger quelques samouraï occupés à s'entraîner mais là aussi c'était peu probable, l'après-midi n'était pas encore assez avancée.

Haniko ôta ses zori puis les prit en main pour ne pas signaler leur présence, Kimiko était de plus en plus impatiente, se demandant où Haniko l'emmenait. Elles traversèrent le dojo arrivant à proximité du mur sur lequel des grands panneaux de bois étaient posés. Des bokken et d'autres armes d'entrainement étaient suspendues, Kimiko ne voyait pas où Haniko voulait en venir, était-ce là l'endroit merveilleux dont elle lui parlait ? Kimiko était perplexe.
Haniko posa ses zori puis se dirigea vers le mur dans le coin extrême gauche de la pièce. A la grande surprise de Kimiko, un panneau bascula et s'ouvrit. Haniko revint chercher ses chaussures, le sourire triomphant devant la surprise de Kimiko.

- Viens ! Il faut me promettre de ne parler de ce passage à personne. Wapi qui s'était avancé, ne résistant pas à la curiosité, regardait perplexe l'entrée du passaqe qui semblait si sombre, il recula. Haniko passa devant pour montrer le chemin.

- Fais attention à tes vêtements, il ne fait pas trop propre dans l'escalier.
Un petit escalier de bois assez abrupte s'offrait à elles. Curieusement, il ne faisait pas tout à fait sombre. Haniko referma le passage, puis entreprit de gravir doucement l'escalier, elle avait remis ses zori pour ne pas salir ses tabi.
Elle soutint les pans de son kimono pour qu'il ne traine pas sur les marches poussiéreuses. Arrivées en haut, il y avait un petit couloir. Des shoji le longeaient mais à quoi donnaient-ils accès ?

Au bout du couloir, Haniko fit glisser un des shoji, le bois était usé sur la glissière, preuve qu'il n'avait plus été peint depuis longtemps mais il glissa sans difficulté. Elle laissa ses chaussures à l'extérieur, Kimiko faisant de même pénétra dans une petite pièce curieusement propre.

Posté le 05-03-2003 à 23:19:39 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:17

[Asahina Haniko]

Des tatami la recouvrait dans tout son ensemble, deux coussins et une vieille table basse représentaient tout l'ameublement, il y avait plusieurs petites planches fixées au mur sur lesquelles des dizaines de rouleaux de parchemin trainaient. Haniko se retourna vers Kimiko :

- Bienvenue dans mon antre secrète !

Elle salua son amie solennellement comme si elle la recevait dans une énorme demeure riche, cela fit sourire Kimiko. Wapi faisait le tour de la pièce, reniflant partout et examinant minutieusement toute la pièce. Haniko passa devant Kimiko et à nouveau fit glisser un shoji qui semblait être un mur au départ. Kimiko allait de surprise en suprise. Haniko se retourna vers elle et mit son doigt sur ses lèvres pour notifier qu'à partir de ce moment, il fallait faire silence, elle attendit que sa nouvelle amie passe le seuil puis referma la paroi de papier. Elles se retrouvèrent dans une sorte de couloir au plafond très bas avec des énormes poutres soutenant la structure, Kimiko se dit qu'elle devait être dans les combles du Kyuden. Haniko passa devant elle en baissant la tête, des voix semblaient leur parvenir et une étrange odeur flottait dans l'air. Kimiko avait déjà senti cette odeur, on aurait dit de l'encens comme dans les temples. Le couloir était propre, comme entrenu. Arrivées au bout, il y avait un mur dont la partie basse était couverte de bois. tout le long, un tatami était disposé. Haniko s'agenouilla et attendit que Kimiko fasse de même. Elle mit ses mains sur l'une des planches de la cloison et fit glisser sur une cinquantaine de centimètre de haut une partie du panneau de bois, découvrant à Kimiko un spectacle qu'elle n'imaginait même pas !

Devant Kimiko, il n'y avait le vide. L'endroit où elles se trouvaient semblait suspendu dans l'air. La vision coupa le souffle à Kimiko. Elle n'avait pas rêvé, une douce litanie montait dans l'air et posant ses mains sur le sol pour se pencher en avant, Kimiko aperçut le reste de la vision idylique qui s'offrait à elle. En surplomb d'une distance qu'elle estima à une quinzaine de mètres, une dizaine de moines priaient, récitant des sutra aux Kami de leur voix mélodieuse et cristalline. Tous agenouillés et alignés de manière si parfaite devant un grand hôtel d'une richesse et d'une beauté incommensurable. Mais ce qui avait coupé le souffle à Kimiko ce n'était pas cela mais surplombant l'autel, 4 statues d'environ 7 mètres de haut s'élèvaient tendant chacun dans la main droite un katana vers le ciel du temple. L'autel devant lequel priaient les moines semblait être une terasse sur laquelle reposaient les statues, elle semblait s'allonger à l'infini. Sous le talon d'un des pieds de chacune des statues, une créature se débattait, écrasée sous le poids de ces immenses gardiens. Cette vision était à vous couper le souffle. Haniko regardait Kimiko, heureuse d'apporter tant de surprise à sa nouvelle amie. Elle se souvenait de l'émerveillement qu'elle avait eu la première fois qu'elle avait découvert cette vue. Depuis elle l'avait revue des centaines de fois mais le calme et la beauté étaient intacts, comme si le chant des moines effacait par sa pureté et ses paroles toute fatigue, rendant la lassitude et l'habitude impossibles à acquérir. Haniko baissa les yeux sur la cérémonie religieuse en cours, regardant le "Sennin" Takuan officier avec cette assurance qui le caractérisait ...

Posté le 05-03-2003 à 23:19:39 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:18

[Kitsune Kimiko]

Kimiko regardait la scène avec émerveillement, elle était comme hypnotisée. Elle n'avait cessé d'aller de surprises en surprises. Les découvertes avaient été de plus en plus fabuleuses. Elle se demandait même si Haniko avait fini de l'étonner ou s'il lui restait encore une chose merveilleuse à lui montrer. « Voilà donc cet endroit merveilleux…» pensa-t-elle. Elle restait admirative comme hors du temps et du monde extérieur. Elle tentait de s'imprégner totalement des sensations que lui évoquait ces statues et ces moines.

Au bout d'un moment, elle reprit ses esprits et se tourna vers Haniko. Son visage était encore tout émerveillé par le spectacle. Mais elle ne savait pas si elle avait le droit de parler ni même de chuchoter. Si bien qu'elle se contenta de lui sourire accompagné avec des petits signes de la tête. Elle n'osait pas trop prendre d'initiatives.

Pendant ce temps, le pauvre Wapi n'avait pas pu les suivre. Il était resté tout seul dans la pièce mais il n'en finissait pas de l'explorer. Il commençait à s'amuser avec les coussins…

Posté le 06-03-2003 à 14:44:30 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:19

[Asahina Haniko]

Doucement , Haniko fit glisser à nouveau le panneau. Elle sourit à Kimiko puis lui fit signe de la suivre, retournant en silence vers la petite pièce où était resté Wapi.

Lorsqu'elle fit glisser le shoji, le renard leva la tête. Haniko laissa entrer Kimiko puis referma le shoji.
La question lui brûlait les lèvres mais elle savait que le moindre mot, la moindre intonation de voix aurait pu être entendus, dévoilant le secret, elle avait donc été extrèmement prudente.
C'était la première fois qu'Haniko montrait cet endroit à quelqu'un, même sa tante n'avait pas connaissance de ce petit lieu secret. Seule Akito était au courant, la jeune servante entretenait en effet ce petit endroit pour la jeune fille et ensembles elles avaient transporté tout ce qui s'y trouvait.

Dévoilant un des passages secrets existants dans le Kyuden, Haniko n'avait pourtant pas hésité à le montrer à sa nouvelle amie, elle était certaine que le secret serait bien gardé.

- Alors qu'en penses-tu ?

Haniko avait un sourire sur les lèvres, elle attendait les commentaires de Kimiko sur ce qu'elle venait de voir. Surement que tout cela ne devait pas valoir les splendides forêts du clan du Renard mais Haniko avait montré là à Kimiko, ce qu'elle avait de plus précieux en ce monde...

Posté le 08-03-2003 à 17:17:40 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:20

[Kitsune Kimiko]

(( - Alors qu'en penses-tu ? ))

L'expression d'émerveillement n'avait pas encore quitté le visage de Kimiko :
« C'est tout simplement merveilleux. C'est la première fois que je vois une telle scène et en plus avec un point de vue si particulier. Cette vision restera gravée dans ma mémoire. Je n'aurais jamais pu deviner que tu m'emmènerais dans un endroit si magnifique. Il est juste dommage que je ne puisse le dessiner. »
Puis elle ajouta avec un air complice :
« Maintenant j'ai une dette envers toi. Si un jour tu viens sur les terres de mon clan, je te montrerai avec joie un de mes endroits secrets. »

Les voyant revenir après leur courte absence, Wapi leur tourna autour comme s'il était impatient. Il alla se frotter aux jambes de Kimiko puis de Haniko…

Posté le 10-03-2003 à 02:15:36 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:21

[Asahina Haniko]

(( Maintenant j'ai une dette envers toi. Si un jour tu viens sur les terres de mon clan, je te montrerai avec joie un de mes endroits secrets. ))

Haniko aurait voulu promettre à Kimiko de lui rendre visite sur les terres de son clan, néanmoins, elle n'était pas maître de sa vie et de son destin. Ce qui semblait être le cas de Kimiko.

Elle voulut néanmoins l'assurer d'une chose :

- Ne parlons pas de dette entre-nous, les courtisans et les politiciens peuvent parler ainsi mais pas les amis.
Je suis heureuse que la vue t'ai plue. Quant à la dessiner, tu pourras le faire d'un autre point de vue mais je suis certaine que ce que tu as ressenti transparaîtra et qu'avec ton talent la magie de cet instant se retrouvera sur le dessin quelque soit l'angle sous lequel tu le dessineras.

Les deux jeunes femmes semblaient hors du temps, l'après-midi avançait doucement mais s'en rendaient-elles compte ?
Wapi avait continué son exploration et arrivé près de l'étagère contenant les parchemins et sans qu'il ait touché quoi que ce soit, les premiers rouleaux dans un équilibre précaire s'écroulèrent devant son museau, à quelques pas de Kimiko...

Posté le 11-03-2003 à 13:30:14 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:22

[Kitsune Kimiko]

(( Ne parlons pas de dette entre-nous, les courtisans et les politiciens peuvent parler ainsi mais pas les amis.
Je suis heureuse que la vue t'ai plue. Quant à la dessiner, tu pourras le faire d'un autre point de vue mais je suis certaine que ce que tu as ressenti transparaîtra et qu'avec ton talent la magie de cet instant se retrouvera sur le dessin quelque soit l'angle sous lequel tu le dessineras. ))

« Je ferais de mon mieux et je suis certaine que j'aurai toujours en moi cette inspiration. Quant à la dette, il ne s'agissait que d'une dette d'amitié. J'ai tant envie de presque tout partager avec toi. Mais je n'aurai jamais pensé qu'il pouvait exister des endroits secrets comme celui-ci dans ce château. Cette pièce me séduit par son mystère et…. »
Alors qu'elle parlait, les rouleaux tombèrent par terre.
Wapi fit un rapide bond en arrière puis il alla vite se cacher dans le Kimono de Kimiko, seule sa tête ressortait. Ses oreilles étaient baissées.

« Tu n'as pas à avoir peur, Wapi ! Tient ? « Est-il indiscret de demander ce que sont ces parchemins ? S'agit-il de dessin ? » Ajouta-t-elle montrant l'un des parchemins. Elle était si curieuse. Reprenant un peu d'assurance, Wapi ressortit de sa « cachette » et s'approcha des rouleaux à terre tout en reniflant…

Posté le 11-03-2003 à 15:35:55 - Kimiko et Wapi

Verrouillé