De la neige sur les pierres

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:35

[Asahina Haniko]

Haniko répondit au salut d'Agasha Toruki puis le regarda s'éloigner. Ses yeux se baissèrent alors sur le petit renard qui s'était approché d'elle, Haniko se tourna vers Kimiko.

- Crois-tu qu'il acceptera que je le caresse ? Il a l'air si gentil et si doux. C'est la première fois que j'en vois un de si près.

Il était évident qu'Haniko mourrait d'envie de faire connaissance avec Wapi...

Posté le 08-02-2003 à 20:30:19 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:38

[Kitsune Kimiko]

« Toruki-san, j'espère que vous passerez une très bonne après-midi en compagnie des autres invités. »
Kimiko salua Toruki et le regarda partir. La grande admiration qu'il lui portait, la mettait mal à l'aise. Elle n'avait pas l'habitude d'être autant félicitée.

Puis elle remarqua Wapi qui s'approchait d'Haniko :
« Oui ! Ne t'en fais pas, je suis certaine qu'il va accepter. Wapi a l'air de n'attendre que ça et il n'a jamais refusé de recevoir des douces caresses. »
Kimiko se rapprocha alors d'Haniko et de son renard. Elle s'accroupit et commença à parler à Wapi :
« Alors ? Qu'as-tu fais depuis ce matin ? J'espère que tu ne t'es pas ennuyé ! »

Posté le 09-02-2003 à 00:40:15 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:39

[Asahina Haniko]

Doucement la jeune femme s'accroupit comme Kimiko, sans geste brusque pour ne pas effrayer le renard. Elle trouvait déjà incroyable qu'il soit si familier des hommes ! De Kimiko certes, mais il la connaissait peut-être depuis de nombreuses années.

Haniko avait entendu raconter beaucoup de légendes sur les renards mais curieusement, elle n'avait pas peur.

- Comprend-t-il tout ce que tu lui dit ? Tu lui parles comme à un être humain !

Haniko était très intriguée par l'étrange relation de sa nouvelle amie, elle tendit la main doucement vers Wapi...

Posté le 10-02-2003 à 23:46:42 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:45

[Kitsune Kimiko]

Wapi regardait immobile la main d'Haniko s'approcher de lui. Quand elle commença à le caresser, il se rapprocha même de l'Asahina. Il regardait d'un air joueur Haniko. Son pelage était très doux bien qu'un peu humide. Un frisson parcourut le renard sous les effets des caresses.

Kimiko regardait la scène souriante :
« Il me comprend en effet et bien qu'il ne parle pas, je ressens ses émotions. J'ai toujours eu une sorte de don avec les animaux. Mais ce renard est différent pourtant. J'ai l'impression que nous sommes liés d'une certaine manière. »

Posté le 11-02-2003 à 09:52:53 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:48

[Serviteur]

Alors qu'il s'apprêtait à rejoindre l'intérieur du palais, l'artificier fut poliment accosté par un jeune heimin, serviteur du Kyuden.

" Agasha Toruki-sama " commença t'il en s'inclinant profondément, " Isawa Itsuko-sama, m'envoie vous inviter dans les appartements du Clan du Phénix afin de prendre le thé.

Posté le 12-02-2003 à 13:33:12 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:50

[Agasha Toruki]

L'artificier fut agréablement surpris par la proposition de Isawa Itsuko. Il s'empressa de répondre au serviteur :

"Entendu. Je vous suis."

Il lui emboîta ensuite le pas, et ils marchèrent jusqu'aux appartements réservés au clan du Phénix, dans le pavillon des invités

Posté le 13-02-2003 à 12:55:22 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:51

[serviteur]

Arrivés devant les appartements du clan du Phénix, le serviteur et le Dragon trouvèrent porte close. Un autre serviteur passant par là leur affirma que Itsuko et ses compagnons avaient regagné le pavillon de thé plus approprié pour une telle occasion.

Le serviteur accompagna donc Agasha Toruki sur place.

[suite dans le topic approprié]

Posté le 13-02-2003 à 12:59:34 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:56

[Asahina Haniko]

« Il me comprend en effet et bien qu'il ne parle pas, je ressens ses émotions. J'ai toujours eu une sorte de don avec les animaux. Mais ce renard est différent pourtant. J'ai l'impression que nous sommes liés d'une certaine manière. »
(Kitsune Kimiko)

- C'est étrange une pareille sensation, tu ne trouves pas ? Enfin je veux dire avec un animal. Souvent c'est avec une personne que tu ressens cela.

Haniko regarda Wapi, le caressa à nouveau, puis elle s'adressa à lui comme si elle avait l'habitude de le faire :

- Mais peut-être es-tu une personne !

Elle se tourna vers Kimiko :

- Qu'en penses-tu ? Finallement à part ne pas te parler, il comprend ce que tu dis et il sait quand tu es triste ou gaie ! Il n'est pas si différent de nous que par sa forme et son expression. Ma grand-mère dit que même les feuilles des arbres et l'eau des rivières parlent mais que l'homme ne sait plus les écouter ni les comprendre.

Cette pensée ramena Haniko dans les terres de sa famille quand petite fille, elle écoutait avec sa soeur, sa grand-mère leur parler de toutes les choses de la vie, un sourire se dessina sur son visage. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait plus évoqué cette période d'avant son arrivée à Kyuden Doji sans tristesse. Comme c'était bizarre ...

Posté le 13-02-2003 à 16:11:47 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:59

[Kitsune Kimiko]

(Haniko regarda Wapi, le caressa à nouveau, puis elle s'adressa à lui comme si elle avait l'habitude de le faire :
- Mais peut-être es-tu une personne !)

« Yap ! » fut la brève réponse de Wapi. Le renard se frottait de lui-même contre la main de Haniko comme s'il en redemandait. Il devait tant aimer ces caresses…


(- Qu'en penses-tu ? Finalement à part ne pas te parler, il comprend ce que tu dis et il sait quand tu es triste ou gaie ! Il n'est pas si différent de nous que par sa forme et son expression….)

« Il est effectivement pour moi plus qu'un simple renard ou encore un animal de compagnie. Je l'ai compris dès le premier jour où il m'a rencontré. Car je dois bien dire que c'est lui qui est venu à ma rencontre. Depuis nous ne sommes plus quittés. Nous nous guidons mutuellement jour après jour. Je n'arrive d'ailleurs pas à l'expliquer encore mais juste à le ressentir. La nature et le monde animal sont si différent de notre monde. Mais il n'est pas évident de comprendre ce que l'on perçoit. Selon mon père, ma mère avait une grande compréhension de ces mondes, j'aurai tant aimé en parler avec elle. »

Malgré ce qu'elle venait de dire, Kimiko n'était pas triste. Elle ne souffrait plus de la disparition de sa mère. Elle pouvait en parler assez librement et même rêver un peu sur ce qu'elle n'avait pas connu. Kimiko sentait son amie plus heureuse et cela la rendait contente.

Posté le 17-02-2003 à 00:07:40 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:00

[Asahina Haniko]

- Si nous retournions à nos dessins ?

La phrase d'Haniko avait été enthousiaste, elle regarda Kimiko:

- Sinon la lumière du jour va baisser alors que nous n'aurons pas terminé.

Ce disant, sa main prodiguait toujours de douces caresses à Wapi...

Posté le 19-02-2003 à 00:16:57 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:01

[Kitsune Kimiko]

- Si nous retournions à nos dessins ?

« Tu as raison. »
Kimiko était tout aussi enthousiaste. Elle se releva et alla regagner leur position en compagnie de Haniko. Derrière, Wapi les suivait.
Toutes les deux se rassirent sur le banc et la jeune membre du clan Renard repris ses outils de dessin. Kimiko commença à se concentrer sur la vision qui s'offrait à elle. Elle essayait de ressentir ce qui l'entourait, cherchant les émotions que ce paysage lui inspirait. Doucement l'inspiration lui vint : sa rencontre avec Haniko tant de joie et d'énergie en elle.

Elle dit alors à Haniko :
« Avant de commencer à peindre, je cherche toujours à comprendre et à ressentir ce qui s'offre à moi. Les sentiments que m'inspire ce décor se retrouveront ainsi dans la peinture. Ensuite il ne reste plus qu'à commencer à essayer de représenter ce que l'on voit et ce que l'on ressent à l'aide de la peinture. Prend donc ce pinceau, c'est mon préféré. Commence et je continuerai. »
Kimiko tendit un pinceau qui semblait assez ancien et remarquablement ouvragé avec des petites gravures. Elle était si heureuse d'être en ce moment seule avec Haniko.

Wapi s'était assis lui aussi sur le banc tout près d'Haniko. Il s'était mis en boule et regardait calmement les deux filles discuter.

Posté le 19-02-2003 à 01:21:39 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:01

[Asahina Haniko]

Haniko considéra les derniers propos de Kimiko et rêveuse, le pinceau en main, elle regarda le paysage. Curieusement le pavillon de thé ressortit de cette image.

Elle prit le pinceau et le fit glisser sur la pierre d'encre humidifée, son poignet légèrement plié se promena sur le support et lorsque Kimiko jeta un coup d'oeil, elle découvrit la ligne gracile du pavillon. Curieusement le trait d'Haniko était à la fois fort et en certains endroits evanescent donnant à la silhouette du bâtiment un contour flou, comme imaginaire, un peu comme une vision qui s'évanouit.

Elle fut surprise de la subtilité du trait d'Haniko. Pourtant cette dernière n'avait fait que suivre les conseils de sa nouvelle amie, elle avait laissé parler son coeur à travers l'encre.
Aucune des deux jeunes filles ne se doutait que l'harmonie du dessin semblait régner aussi à l'intérieur du petit pavillon...

Posté le 19-02-2003 à 12:45:47 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:02

[Kitsune Kimiko]

Kimiko fut agréablement surprise par les premiers trait d'Haniko. Ses conseils lui avaient utile et elle en était heureuse.
« Je suis étonnée ! Tu te débrouilles plus que très bien. A mon tour maintenant. »
Sa voix exprimait à la fois de la sympathie et une profonde complicité.
Kimiko reçut le pinceau des mains de Haniko. Son regard se porta alors sur le pinceau lui-même. Elle chérissait beaucoup cet objet et elle commença à faire un rapprochement avec ce qui l'entourait.

Le décor du jardin enneigé lui rappelait en effet les séances de dessin avec son père en hivers quand elle était plus jeune. Mais à l'époque, c'était son père qui tenait ce merveilleux pinceau. La situation est presque la même à présent sauf que c'est elle qui apprend à dessiner maintenant. Elle contempla de manière très attentive le jardin qui entourait le pavillon de thé. Au blanc immaculé et à la rondeur des contours que formait la neige, elle fit correspondre son enfance heureuse passée avec son père. L'harmonie était ainsi entourée de douceur et de tendresse. Kimiko essayait au mieux de reproduire certaines formes particulières que prenaient certains buissons enneigés. Ces silhouettes pouvaient ressembler à plusieurs chose suivant le point de vue. C'était comme si elle voulait laisser une part de rêve dans cet espace si calme et doux.

Posté le 20-02-2003 à 02:12:43 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:03

[Asahina Haniko]

« Je suis étonnée ! Tu te débrouilles plus que très bien. A mon tour maintenant. »

Haniko regarda son amie faire glisser le pinceau avec aisance et harmonie. Elle regarda les formes et les courbes de l'encre autour de celles de son pavillon. Quand Kimiko termina, Haniko la regardait en souriant.

- Ce dessin, on dirait un rêve ! Celui d'une harmonie et d'une plénitude profondément ressentie par l'artiste. Est-il possible qu'en si peu de temps cette complicité se soit installée entre nous ? On dirait que cette oeuvre est celle d'une unique et même personne pourtant nous sommes 2 et je ne suis pas aussi douée que toi ! On aurait dû voir une différence entre ton trait et le mien.

Haniko regardait Kimiko comme étonnée puis elle continua :

- Je n'avais jamais ressentit cela auparavant qu'avec ma soeur jumelle Sayuri. C'est étrange, tu ne trouves pas ?

Posté le 21-02-2003 à 10:38:04 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 10:05

[Kitsune Kimiko]

(« On dirait que cette oeuvre est celle d'une unique et même personne pourtant nous sommes 2 et je ne suis pas aussi douée que toi ! On aurait dû voir une différence entre ton trait et le mien. »)

Kimiko était en effet très contente de ce qu'elles avaient accomplie ensemble. Elle irait sûrement montrer l'œuvre à Toruki pour lui faire plaisir. Elle acquiesça de la tête.

(« Je n'avais jamais ressentit cela auparavant qu'avec ma sœur jumelle Sayuri. C'est étrange, tu ne trouves pas ? »)

Dans un sourire radieux, Kimiko répondit :
« Je dirai plutôt que c'est merveilleux. Pour moi c'est la première fois que je sens si proche de quelqu'un. Avoir une sœur jumelle doit être merveilleux sauf dans les moments de séparation. Où se trouve Sayuri en ce moment ? »

A côté de Haniko, Wapi se leva comme pour regarder le dessin. Il observait d'un air joyeux les deux filles tout en remuant sa queue.

Posté le 21-02-2003 à 15:19:52 - Kimiko et Wapi

Verrouillé