De la neige sur les pierres

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:18

[Asahina Haniko]

La jeune fille sourit à l'artificier, reconnaissante de ne pas avoir soulevé sa faute.

- Nous sommes confrère effectivement Agasha Toruki sama, j'affectionne tout particulièrement l'herboristerie, spécialisation bien différente de la vôtre.
Mais pour en revenir à votre art, nous aurons donc la joie d'assister ce soir à votre premier feu d'artifice à Kyuden Doji, je suis impatiente de voir cela.

Posté le 08-11-2002 à 14:46:20 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:18

[Ikoma Kasaru]

- Je serais pareillement heureux de pouvoir assister à ces démonstrations artistiques Agasha Toruki-sama.

Un moment pensif, Kasaru ajouta :

- Permettriez-vous au modeste bushi que je suis d'inviter deux représentants des Kamis à prendre le thé en sa companie ? Il s'avère que Doji Shizue-sama nous a attibués, à Gatsuko-sama et moi-même, un salon privé, attenant à nos appartements. Voudriez-vous bien m'y suivre ? Cela se trouve non loin.

Se tournant un peu plus vers la Samurai grue :

- Ceci nous réchauffera, et nous évitera les désagréments d'une pneumonie, n'est-ce pas Asahina Haniko-sama ?

Posté le 08-11-2002 à 14:56:57 - Eiji-kun

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:19

[Shosuro Mariko]

Une silhouette rouge surmontée d'un masque sortait du palais, laissant une fine trace dans la neige.

"Konnichiwa, nobles sires. J'espère que je ne vous dérange pas ? "

Le ton enjoué démentait en partie l'humilité sincère. Elle était jeune et n'éatit pas parfaitement impassible.

Les regards se tournèrent...

Posté le 08-11-2002 à 15:16:28 - Hiruma Kiwi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:20

[Agasha Toruki]

Les regards se tournèrent...

Toruki reconnut la courtisane du clan du Scorpion qu'il avait vue dans le salon bleu. Sa personnalité était étrange, un mélange de simplicité peut-être feinte et des manières des séductrices de la cour. C'était un membre du clan du Scorpion, et tous devaient s'en méfier. Mais Toruki connaissait le Scorpion, et il ne se laisserait pas aisément déstabiliser.
Il s'inclina en direction de la nouvelle arrivante avec un large sourire, puis se tourna vers ses deux compagnons :
"Samurai-san, je vous présente Shosuro Mariko, une talentueuse ambassadrice de son noble clan. Mariko-san, c'est une joie de vous revoir ici. Voici Ikoma Kasaru et Asahina Haniko, avec qui je viens de faire connaissance dans ce jardin enneigé. Kasaru venait juste de nous proposer de continuer notre conversation en buvant le thé dans ses appartements. Sans doute vous joindrez-vous à nous, Mariko-san ?"
Réunir dans la même pièce une Grue, un Lion et une Scorpion était une alchimie aussi explosive que la fameuse poudre noire, mais Toruki n'avait pas peur du feu.

Posté le 08-11-2002 à 19:21:59 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:23

[Asahina Haniko]

Haniko se dirigea vers les jardins, elle ouvrit le shoji donnant sur l'extérieur, Kimiko referma après leur passage. Elles longèrent la gallerie le long des appartements des invités. A cette heure, il n'y avait probablement personne, tous étaient au banquet. Un petit vent frais s'était levé et fouetta leur visage vivifiant leur circulation. Haniko s'avança jusqu'à un certain point puis s'arrêta et retourna.

-Regardes !

Kimiko se tournant à son tour fut émerveillée par la vue : les pylones de soutien de la galerie en perspective et dégradés, découpaient le paysage enneigé au fond duquel tronaît le pavillon de thé. De là où elles étaient les pierres, escaliers, chaque chose entrait dans un agencement parfait, alternant courbes et bosses comme créées par la nature seule. Les rayons du soleil baignant le tout et miroitant sur le toit du pavillon, la forêt au fond apparaîssait comme une illusion de papier.

Haniko respira profondément :

- C'est un des endroits que je préfère, je ne me lasse pas de cette vue, on dirait qu'elle appartient à un autre monde...

Posté le 31-01-2003 à 00:10:51 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:23

[Kitsune Kimiko]

Kimiko contempla longuement le décor. Elle était ébahie devant tant de beauté. Après cette courte contemplation, elle répondit :
« Tu as raison, j'aurais presque envie de me perdre dans un tel paysage. Installons-nous ici. »
Kimiko désigna un banc dans le jardin.

Elle s'assit et commença alors à ouvrir sa boîte en bois. A l'intérieur plusieurs pinceaux de différentes taille et forme, des pots d'encre aux couleurs variées.
« Choisit donc le pinceau qui t'inspire le plus. »
Elle ouvrit aussi son porte-documents qui était plein de feuilles encore vierges. Sur quelques-unes une étaient peint différents paysages : des forêts, des lacs, des montagnes …
« Désires-tu que nous dessinions ensemble sur la même feuille ? Je pourrais ainsi te donner mes quelques conseils. »

Posté le 31-01-2003 à 03:12:31 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:24

[Agasha Toruki]

Une silhouette clopinante traversait lentement le jardin enneigé. Sous le lourd manteau, on distinguait un kimono aux couleurs du clan du Dragon.

Agasha Toruki, l'esprit apaisé par le thé servi par le symptahique petit moine. Le spectacle de la soirée était enfin prêt, il ne restait plus qu'aux assistants à faire leur part du travail, en particulier à Yuma... une fois qu'on l'aurait retrouvé. L'alchimiste sourit. Sans doute le jeune garçon était-il en train de batifoler dans un coin du palais, profitant de l'agitation pour faire les tours les plus cocasses. Yuma était comme l'incarnation de l'innocence de la jeunesse, aux yeux de Toruki, lui qui était si blessé par la vie.

Levant les yeux, il parcourut le paysage du jardin qui s'offrait à lui. Cela lui rappela soudain les jardins merveilleux de Shiro Agasha, et sa passion pour l'Ikebana.

Il remarqua alors, sur un banc, deux petites silhouettes emitoufflées dans d'épais kimono. Se rapprochant, il s'aperçut qu'elles étaient occupées à peindre. C'était là un art auquel Toruki était initié, contrairement au go, à la poésie ou à l'origami. Il s'approcha donc, son intérêt redoublé.

Arrivé à quelques pas du banc, il se planta là, partagé entre son attirance pour la peinture et l'envie de ne pas déranger les deux artistes. Il les salua donc à distance :

"Samurai-sama. Quel magnifique endroit pour se livrer à l'art de la peinture, n'est-ce pas ? Comme il doit être plaisant d'entrer en communion avec la nature dans ce superbe jardin..."

Le vent et la neige couvraient un peu sa voix, mais les deux jeunes femmes relevèrent la tête.

Posté le 01-02-2003 à 18:12:18 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:25

[Asahina Haniko]

« Désires-tu que nous dessinions ensemble sur la même feuille ? Je pourrais ainsi te donner mes quelques conseils. »

Haniko approuva la sugestion de Kimiko :

-Hai, c'est une excellente idée. Commences, je t'en prie.

Alors que Kimiko acquièssait, prenant le premier petit flacon, une voix leur fit relever la tête avant qu'Haniko ait choisi son pinceau dans le joli coffret de Kimiko. Agasha Toruki se trouvait devant elles, protégé par un épais manteau, il semblait moins soucieux que le matin.

"Samurai-sama. Quel magnifique endroit pour se livrer à l'art de la peinture, n'est-ce pas ? Comme il doit être plaisant d'entrer en communion avec la nature dans ce superbe jardin..."

Haniko fut la première à répondre à l'artificier, un joli sourire sur son visage, légèrement rougi par le froid :

- Agasha Toruki sama ! Oui, c'est très plaisant. De plus en cet endroit, la vue est aussi belle en été qu'en hiver. Mais comment allez-vous ? Nous ne vous avons pas vu au dîner. Votre préparation de ce soir avance-t-elle comme vous le désirez ?

Posté le 02-02-2003 à 16:26:57 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:26

[Kitsune Kimiko]

Kimiko avait à peine commencée à dessiner quand Agasha Toruki arriva.

("Samurai-sama. Quel magnifique endroit pour se livrer à l'art de la peinture, n'est-ce pas ? Comme il doit être plaisant d'entrer en communion avec la nature dans ce superbe jardin...")

« Encore lui ! Toujours là quand il ne faut pas… » pensa Kimiko. Elle resta un instant silencieuse, voyant son après midi en duo s'envoler. Tous ces efforts pour finalement se retrouver encore une fois piégée.

Après l'intervention de Haniko, elle ajouta :
« Toruki-sama, si vous cherchez les autres convives, ils sont à l'intérieur. Il y a en effet trois magnifiques salons où sont proposé des initiations au go, à la poésie ou à l'origami. Pour notre part nous montrerons peut-être ce que nous aurons peint ce soir juste avant votre spectacle de lumière. »
Elle poussa légèrement du coude Haniko comme pour lui faire signe.

Posté le 04-02-2003 à 10:07:53 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:27

[Agasha Toruki]

L'alchimiste s'était rapproché d'un pas pendant qu'il écoutait la réponse de Haniko, un sourire amical aux lèvres. Il se préparait à lui répondre et cherchait quelque parole gentille ou compliment, lorsque les mots de Kimiko le clouèrent sur place.

Il avait vu une occasion de participer à une activité qui l'intéressait, mais le rejet de Kimiko était très clair. Il bafouilla donc quelques mots d'excuses, tout en se tournant pour s'en aller :

"Je suis désolé, Haniko-san, Kimiko-san. Je ne voulais pas vous déranger. Je vais vous laisser à votre art, il ne faudrait pas gâcher un tel moment d'inspiration. Au revoir, je vous retrouverais peut-être pour le feu d'artifice."

Toujours en boîtant sur sa canne, et peinant dans l'épaisse neige, il marcha le plus vite qu'il lui était possible de faire, pour s'éloigner de cet endroit, où il était visiblement indésirable. Il pouvait sentir le regard des deux jeunes filles sur son dos. Si ce rejet lui avait fait du mal, il le comprenait. La différence d'âge, son aspect hors normes, son étrange profession, tout contribuait à le rendre antipathique aux yeux des jeunes samurai-ko.

Son esprit était entièrement préocupé par ces sombres pensées, si bien qu'il ne remarqua la plaque de verglas qu'au moment où sa jambe gauche, valide, glissait dessus. Ni sa canne ni son autre jambe blessée ne lui offrait de chance d'éviter une chute ; il s'affala de toute sa hauteur dans la neige.

Du banc, on n'entendit qu'un bruit sourd, paut-être un oiseau avait-il fait tomber un bloc de neige du haut d'un arbre.

Posté le 04-02-2003 à 18:11:22 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:29

[Kitsune Kimiko]

("Je suis désolé, Haniko-san, Kimiko-san. Je ne voulais pas vous déranger. Je vais vous laisser à votre art, il ne faudrait pas gâcher un tel moment d'inspiration. Au revoir, je vous retrouverais peut-être pour le feu d'artifice.")

Kimiko était un peu mal à l'aise que Toruki ait pris ses propos aussi mal. Mais il n'aurait pas été sage qu'il vienne avec elles. Déjà qu'elles faisaient cela en douce, à trois elles risquaient trop de se faire remarquer. Elle irait lui expliquer plus tard et peut être lui proposer de dessiner ensemble un jour prochain.

Alors que Toruki s'éloignait, Kimiko essayait à nouveau de se concentrer devant cette magnifique vue. Tout à coup un des buissons enneigés bougea. Puis une forme rousse en sortit, elle se déplaçait furtivement entre les différents couverts du jardin. Kimiko reconnu immédiatement son renard et elle ne put s'empêcher de sourire. Elle pointa du doigt et montra à Haniko
« Regarde, voici mon renard qui revient de sa petite excursion. »
Wapi se rapprochait doucement des deux filles quand soudain un bruit sourd retentit. Dans le silence de l'hiver toutes les deux l'entendirent. Wapi tourna la tête vers quelque chose et Kimiko regarda dans la direction.
Elle aperçut alors Toruki qui gisait à terre. Elle se leva et courut vers le vieil homme afin de l'aider à se relever :
« Toruki-sama, vous allez bien ? »

Posté le 04-02-2003 à 22:53:55 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:30

[Agasha Toruki]

Le shugenja gisait dans la neige, sa canne à quelques pas. Sa jambe droite le faisait souffrir atrocement, la chute ayant ravivé les anciennes douleurs.

A se voir ainsi Toruki se remémora un autre évênement, il y avait bien longtemps, sur les terres ancestrales de sa famille. Affalé dans le manteau de l'hiver, incapble de se relever, entouré par une nature devenue soudain dngereuse, il n'avait plus qu'à attendre une aide improbable. Aurait-il cette fois, à attendre aussi longtemps ?

C'est alors que surgit le renard que Toruki avait déjà rencontré, l'animal de compagnie de Kitsune Kimiko. Peut-être avait-elle entendu sa chute, et viendrait-elle à son secours ?

Répondant aux prières de Toruki, Kimiko acourait effectivement vers lui, pour s'enquérir de son état. L'alchimiste tendit la main vers sa canne, et Kimiko la ramassa pour lui donner. Muni de cette troisième jambe et avec l'aide de la jeune fille, il réussit à se remettre debout.

Sa jambe lui faisait encore mal, mais pas au point de l'empêcher de se tenir debout. Il s'inclina profondément en direction de Kimiko :

"Kimiko-san, je ne saurais trop vous remercier. J'éspère avoir un jour la possibilité de vous offrir quelque chose en retour, tout ce qe vous voudrez... Je crois que cela va aller, maintenant. Je vais pouvoir rentrer au palais. Je vous en prie, continuez à peindre, je ne voudrais pas gâcher votre après-midi."

L'artificier s'inclina à nouveau pour prendre congé.

Posté le 06-02-2003 à 13:55:46 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:33

[Asahina Haniko]

Haniko avait été surprise par le ton de Kimiko, elle avait lu la tristesse sur le visage de l'artificier mais il était trop tard. Alors qu'il s'eloignait, elle eut de la peine pour lui, ce devait être un homme bien seul.

C'est alors que Kimiko s'exclama :

"Regarde, voici mon renard qui revient de sa petite excursion"

Mais avant qu'Haniko ait eu le temps d'observer quoi que ce soit, un grand bruit se fit entrendre et elle vit Kimiko se précipiter, Agasha Toruki venait de tomber ! Elle se précipita elle aussi pour aider à relever l'artificier...

Posté le 06-02-2003 à 13:56:02 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:33

[Kitsune Kimiko]

(J'espère avoir un jour la possibilité de vous offrir quelque chose en retour, tout ce que vous voudrez...)

Kimiko fut surprise par la réaction de l'Agasha. Il lui faisait presque pitié et cela la tracassait :
« Cela était tout naturel. Ne faites pas tant de manière, vous allez me gêner. Je n'ai hélas besoin de rien. De toute manière personne ne pourrait m'offrir ce dont je manque. Par contre c'est à moi de vous offrir quelque chose. Je serai en effet ravie de pouvoir dessiner avec vous un jour prochain. »
Puis remarquant comment se tenait Toruki, elle ajouta :
« Je vois que votre jambe vous fait mal, si vous avez besoin de soin je suis disposée à faire de mon mieux pour calmer votre douleur. »

Wapi se rapprochait toujours de Kimiko. C'est alors qu'il remarqua Haniko. Le renard s'aventura vers elle l'air curieux. Il s'arrêta tout prêt d'elle, il avait l'air si gentil…

Posté le 07-02-2003 à 11:31:11 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 août 2005, 09:34

[Agasha Toruki]

L'artificier regarda Kimiko, étonné. Elle semblait tout d'un coup si gentille... Peut-être l'avait-il mal jugée, ne voulait-elle que passer un moment seule avec Haniko, au milieu de la nature, à peindre...

"Je vous remercie de votre générosité, Kimiko-san. Ce serait un grand honneur pour l'humble débutant que je suis de peindre aux côtés d'une artiste aussi talentueuse que vous. Nous nous reverrons alors bientôt, je suis impatient de vous voir à l'oeuvre. Maintenant je crois que je vais me retirer, pour ne pas plus troubler ce moment privilégié de communion avec l'Art et la nature. Kimiko-san. Haniko-san."

Il s'inclina à nouveau devant les deux jeunes femmes puis se dirigea vers l'intérieur du palais, l'air appaisé.

Posté le 07-02-2003 à 13:23:11 - Seagull

Verrouillé