[Après-midi] Origami : les papillons enchantés

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

[Après-midi] Origami : les papillons enchantés

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:06

Deux papillons virevoltaient près d'un buisson, s'effleurant les ailes. Un troisième apparut, allaient-ils se disputer ? Les feuilles rouges d'un érable bercées par le vent acceuillaient leur course et leurs jeux.
Bientôt, ils furent quatre puis cinq, sous nos yeux enchantés, petits papillons de papier...


Posté le 23-01-2003 à 09:41:23 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:07

[Kakita Rieko]

De petites feuilles de papier disposées sur la table attendaient les différents invités qui voudrait s'essayer au plaisir de l'origami. Kakita Rieko était assise en seiza. Ses fins doigts agiles prirent une petite feuille aux quatres côtés de même longueur. Ramenant un coin sur un autre, elle marqua un léger pli en son mileu puis redéplia la feuille. Elle ramena ensuite les deux autres pointes sur le pli du mileu à environ un tiers de sa hauteur totale. Curieusement elle répéta ce geste, créant un autre pli identique au tiers inférieur après l'avoir fait au tiers supérieur.

Depuis toute petite elle effectuait ses petits animaux en papier, elle se souvenait de ces merveilleux après-midi où les petits origami prenaient forme et vie. Maintenant elle enseignait cet art à d'autres enfants et à sa propre fille Nyoko. Mais cet après-midi, elle initierait les invités du palais à son art, ses mains guideraient leurs gestes un peu gauches pour que le résultat obtenu les satisfasse ou pour les plus doués, les enchantent.

Des samouraï n'allaient pas tarder à arriver, le banquet était terminé. Tout en réfléchissant, ses doigts avaient continué à manipuler le papier et le repli des différentes parties donnaient un étrange résultat, on ne pouvait pas encore deviner ce que pouvait représenter le pliage.
Rabattant une pointe formée vers le bas puis sur la droite, cette étrange manipulation ressembla étonnament à une nageoire. La même chose fut reproduit à gauche. La tête par cet étirement sur les deux flancs pris position. Elle termina le pliage à l'opposé par différent plis et replis et sur la table se trouva bientôt un petit poisson.

Un sourire fin apparût sur son visage et elle leva la tête de sa première réalisation, des invités discutaient ça et là. Ses yeux dorés et très étranges pour une rokugani scrutaient les différents protagonistes, elle se demanda lequel serait son premier élève ...

Posté le 24-01-2003 à 22:04:57 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:08

[Isawa Fujiwara]

Le jeune ishi devait regagner ses appartements, il le savait pertinement. Néanmoins, alors qu'il traversait la salle de banquet, son attention fut attirée par un petit salon coquet dans lequel une jeune femme semblait occupée à exercer l'art de l'origami.
Malgré les reccommandations de son sensei, la curiosité de Fujiwara fut la plus forte. A la dérobée, en espérant échapper à la vigilance de son sensei, le jeune Phénix pénétra dans le salon.
A peine entré, il s'approcha de la table en souriant, non sans jeter quelques regards derrière lui.

Posté le 27-01-2003 à 09:11:14 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:09

[Kakita Rieko]

Assez amusée de la manière précautionneuse dont il s'était glissé dans le salon, Rieko souhaita la bienvenue au jeune samouraï du clan du Phénix en lui rendant son sourire. Elle s'inclina ensuite et se présenta :

- Konnichi wa Isawa sama. Je me présente Kakita Rieko. Puis-je vous inviter à prendre place ?

Posté le 27-01-2003 à 10:39:22 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:10

[Isawa Fujiwara]

Fujiwara tressaillit presque quand Kakita Rieko lui adressa la parole, après s'être positionné afin de ne pas être visible depuis le salle de banquet et ayant repris ses esprits, il s'inclina à son tour :

" Konnichi-wa Kakita Rieko-san, je m'appelle Isawa Fujiwara et, c'est avec grand plaisir que je me joindrais à vous mais, ..."

Le jeune ishi ferma les yeux l'espace d'un instant, puis, les ouvrant subitement en souriant :

" mon sensei attend de moi que je regagne mes appartements, ... garderiez vous secrète notre rencontre si je m'attablais quelques instants en votre compagnie? L'art de l'origami m'a toujours fasciné, et, ma séance de méditation peut attendre, enfin j'aime m'en convaincre, ... "

Un sourire timide se dessina sur les traits candides du jeune ishi.

Posté le 27-01-2003 à 17:06:42 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:11

[Kakita Rieko]

"... garderiez vous secrète notre rencontre si je m'attablais quelques instants en votre compagnie? "

Quelle curieuse demande ! La jeune femme regarda ce jeune homme timide. Par certains côtés il ressemblait encore à un enfant, la preuve en était la fraîcheur de sa requête.

Elle lui sourit à son tour, laissant aller son regard sur son visage. Fujiwara fut troublé par ses yeux dorés, ils étaient l'image d'un soleil d'été. C'est perdu dans cette pensée qu'il l'entendit lui parler :

- Hai, cela ne me semble pas un secret trop lourd à porter. Désirez-vous une feuille de papier ? Quelle chose voulez-vous exprimer Isawa Fujiwara san ?

Posté le 27-01-2003 à 21:38:07 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:11

[Isawa Fujiwara]

S'arrachant de la rêverie dans laquelle l'avaient plongé les yeux dorés de Kakita Rieko, Fujiwara s'assit délicatement sans quitter la Grue des yeux. Il lui sourit à nouveau et inspira profondément :

" Un cheval, cela ne doit pas être trop compliqué, neh? Ces derniers m'ont enchanté sur les terres du Clan de la Licorne et j'apprécierai que vous m'appreniez à en faire une réplique de papier ... "

Posté le 27-01-2003 à 21:53:52 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:12

[Kakita Rieko]

Kakita Rieko considéra le jeune Fujiwara :

- C'est un origami assez compliqué mais si tel est votre souhait, cela ne pose aucun problème.

Dans ses fins doigts elle prit la feuille de papier et en joigna deux des coins formant un triangle, dépliant à nouveau la feuille, sur deux des côtés, en leur mileu, elle marqua un léger pli puis encore un autre sur le moitié de la distance précédente et enfin un dernier. Une somme impressionnante de ces pli et marques suivirent intriguant Fujiwara, qui dans la forme ne constatait encore aucun animal. Enfin après une quarantaine de ces opérations, deux curieux pliages latéraux semblèrent donner naissance aux quatre pattes de l'animal puis un autre à la tête et à la queue. De fin replis, très précis donnèrent l'impression d'une crinière. Quand enfin la forme fut posée sur la table Fujiwara y vit sans aucun conteste un étalon de la famille Otaku. Une étrange sensation parcourut Fujiwara et l'instant d'après alors que les doigts de Kakita Rieko effleurèrent la petite forme, une vie l'anima et le cheval se cabra devant les yeux étonnés de Fujiwara...

Posté le 29-01-2003 à 08:50:34 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:13

[Isawa Fujiwara]

Le jeune ishi écarquilla les yeux et approcha légèrement sa tête de la table pour mieux contempler le chef-d'oeuvre de Rieko. Fujiwara était sans voix, son regard à la fois amusé et stupéfait allait sans cesse du petit cheval à Kakita Rieko.

Toujours bouche bée, il tendit légèrement la main en direction de l'origami mais s'interrompit à quelques centimètres de ce dernier. Il inspira profondément tout en ramenant sa main délicatement. Rieko remarqua que le jeune phénix avait fermé les yeux.

Fujiwara avait été pris d'une irrésistible envie de sonder le Vide de l'étonnante création de papier, mais, l'absence de son sensei lui aurait sans doute créé trop de problèmes. Et, c'est finalement la raison du jeune homme qui l'emporta sur sa curiosité.

Inspirant profondément à nouveau, Fujiwara ouvrit les yeux et adressa un large sourire à Rieko :

" Quelle merveille Rieko-san, cela me laisse rêveur ! Aurais je l'audace d'abuser encore un peu de votre temps et de vous posez une petite question ? "

La phrase dénotait avec l'attitude presque enfantine de Fujiwara quand il fut confronté à l'origami, il était évident qu'il se forçait à s'exprimer d'une façon plus posée et plus adéquate en matière d'étiquette.

Posté le 29-01-2003 à 09:02:10 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:14

[Kakita Rieko]

Elle sourit au jeune homme. Par dessus tout dans son art, ce qu'elle aimait s'était l'émerveillement qu'il provoquait en plus de la difficulté technique à braver et de la beauté des créations. Aussi aurait-elle été de mauvaise grace de ne pas accorder au jeune Phénix de poser la question qui brulait de passer ses lèvres

- Je vous en prie Fujiwara san

Posté le 29-01-2003 à 09:19:20 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:17

[Arashi Fuyimiki]

Après avoir laissé Toruki à sa préparation, Krilin se dirigea vers ses appartements. Il se changea rapidement, et se redirigea vers la salle de banquet.
Certains samourai étaient encore en pleine conversation autour des différentes tables, il s'avanca donc directement vers le salon des origami.

Il remarqua Fujiwara en plein émerveillement devant une table.
Il remarqua également son sensei qui lançait des regards circulaires dans la salle.

Krilin sourit et s'avança silencieusement afin de ne pas deranger les deux samourai, il se placa légèrement sur le cotés, sans un bruit, telle une ombre. Fujiwara était comme envoûté par Rieko.

Il se placa donc légèrement en retrait et observa...

Posté le 29-01-2003 à 13:02:42 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:17

[Isawa Fujiwara]

" J'avais entendu dire que l'art de l'origami permettait de donner vie à de petites répliques de papier. J'en ai eu la preuve stupéfiante aujourd'hui et je vous en remercie. Néanmoins, j'aurais voulu savoir si vous étiez capable de réaliser la représentation figurée de choses disons ... plus abstraites, comme des concepts par exemple? "

La question du jeune ishi ne sonnait pas du tout comme un défi qu'il aurait lancé à Kakita Rieko mais était une manifestation de son insatiable curiosité ...

Intuitivement, Rieko sentit que sa réponse allait faire naître des autres interrogations chez le jeune garçon.

Posté le 30-01-2003 à 09:42:09 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:18

[Kakita Rieko]

- Eh bien Fujiwara san, nos représentations sont soumises à notre imagination. Tout concept pourrait donc en théorie s'il peut trouver une représentation en nos pensées faire l'objet d'un origami.
Mais bien entendu, ce ne sera que mon interprétation de ce concept et une autre personne le voyant n'y verra peut-être pas la même chose.
Pensiez-vous à quelque chose de précis en me demandant cela ?

Ayant remarqué son autre visiteur, le temps que le jeune Fujiwara lui réponde Kakita Rieko se permit de l'accueillir.

- Konnichiwa, samourai sama. Je me présente Kakita Rieko. Prendrez-vous place à nos côtés ?

Posté le 30-01-2003 à 10:11:32 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:18

[Isawa Fujiwara]

- Kakita Rieko -

Ayant remarqué son autre visiteur, le temps que le jeune Fujiwara lui réponde Kakita Rieko se permit de l'accueillir.

- Konnichiwa, samourai sama. Je me présente Kakita Rieko. Prendrez-vous place à nos côtés ?

- fin -

A ces mots, le jeune ishi se retourna et appercu le petit moine. Un large sourire éclaira son visage :

" Ah ! Krilin-san, venez donc vous joindre à nous. Le talent de Kakita Rieko-san est une source d'émerveillement et je gage qu'elle saura vous charmer sans peine ... "

Après s'être adressé au moine, Fujiwara prit à nouveau la parole à l'égard de Rieko :

" Bon, réaliser un concept est donc chose possible ! J'ai cru voir bouger le cheval que vous aviez créé, croyiez possible d' "animer" de la sorte une réalisation plus conceptuelle? En d'autres termes sauriez vous insuffler de la vie dans l'image de papier d'un sentiment ou d'une chose abstraite?"

L'idée de Fujiwara se précisait peu à peu, mais où donc souhaitait il en venir ?

Posté le 30-01-2003 à 13:48:22 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 23:21

[Arashi Fuyimiki]

Krilin s'inclina devant Rieko

"Je vous remercie Kakita Rieko-sama, mais je ne suis qu'un Humble moine et ne saurait suporter l'honneur d'un tel titre"

Le ton avait été amical et sans aucun regret. De plus, il fit signe à Fujiwara de continuer, il s'assit près de Rieko et prit une feuille de papier,avec son approbation, avant de lâcher:

"Bon voyons si je me rappelle..."

Fujiwara pouvait donc continuer sa discussion sans se soucier du moine qui commençait déjà ses pliages. Rieko surveillait ce que faisait le moine, essayant de deviner ce qu'il allait faire avant qu'il eut terminé...

Posté le 30-01-2003 à 14:58:53 - Hida Benkei

Verrouillé