[Matin] Prémices d'hiver

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Verrouillé
Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

[Matin] Prémices d'hiver

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:34

[Iuchi Mushu]
Les deux hommes allaient à pied. Le plus grand marchait devant son compagnon, l'abritant ainsi du vent glacé qui soufflait en cette fin d'automne. Ils marchaient ainsi depuis quatre jours, longeant le territoire du clan de la Grue.
Le premier était vêtu d'une armure lourde de son clan, et armé, outre son daisho, d'un lourd tetsubo. Son souffle puissant se condensait en une vapeur épaisse alors qu'il débutait l'ascension d'une colline.
Le second était, en comparaison, une frêle brindille, prête à s'envoler à la moindre brise. Pourtant, il avançait avec la même détermination que son compagnon. Il était vêtu d'une longue robe sombre, et ne portait d'autre arme que quelques rouleaux de parchemins. Son visage émacié, pouvait passer pour celui de la mort elle-même.
Ils arrivèrent en haut de la colline, et purent alors contempler le territoire qui se présentait à eux, les terres de la Grue. Le soleil était déjà bas sur l'horizon, dans leur dos.
« - Nous camperons ici, Itsuka.
- Hai, Hida-sama. Nous arriverons demain dans l'après-midi.
- En retard, comme il était prévu.
- Hai. »
Les deux hommes préparèrent le camp, et plus tard, lorsqu'ils eurent mangé les piètres rations qu'ils avaient emmenées, et alors qu'ils étaient sur le point de se coucher, ils contemplèrent la nuit étoilée. La lune était presque pleine, et entourée de sombres nuages.
« - La lune est mauvaise Hida-sama. Je pressens…
- Elle ne pouvait être autre Itsuka. Je n'ai pas besoin de tes pouvoirs pour reconnaître une situation périlleuse.
- Périlleuse, Hida-sama ? »
La voix du shugenja avait tremblé.
« Ah, tu te demandes quelle situation pourraient me sembler périlleuse, ici, dans des terres paisibles alors que nous affrontons tous les jours les créatures du Sombre Seigneur ? Tu sais mieux que personne de quels stratagèmes sont capables les membres de la Grue. N'ont-ils pas réussi à forcer mon père à m'envoyer ici, avec en présent l'un des biens les plus précieux de notre clan ? »
Leurs yeux se portèrent alors au même instant sur le petit coffret. Le shugenja avait déjà entendu parler des mystérieuses légendes qui entouraient ce qu'il contenait. Certains allaient même jusqu'à affirmer que le Mur tomberait le jour où il arriverait entre les mains de leurs ennemis.
« - Tu sais quel est ton rôle, Itsuka
- Hai, je ne faillirai point.
- Je n'en doute pas. Mon père ne t'aurait pas accordé sa confiance sinon. »
Le shugenja s'inclina devant ce compliment.
- Il te faudra agir dès demain dans la nuit.
- Quant à moi, je passerai l'hiver dans les terres de nos ennemis. Espérons que la neige recouvre les cols, comme l'année passée. Bonne nuit, mon ami.
- Bonne nuit, Hida-sama. »

Posté le 25-10-2002 à 10:15:46 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:34

[Iuchi Mushu]
L'aube se lève doucement sur les terres du clan de la Grue. Encore endolori par le froid automnal, shiro Doji doucement s'éveille. La garde change, les étendards de soie givrés flottent au vent, fiers et brillants.

Les serviteurs s'affèrent, aux préparatifs harassants de la Cour d'hiver où maîtres et invités n'auront de cesse que de faire appel à eux.
Les servantes mettent en place les futons immaculés et les couvrent de draps aux armoiries de la famille Doji dans le pavillon des invités, les fontaines et jardins d'hiver intérieurs voient leur environnement s'orner de compositions d'ikebana du plus bel effet. Chaque alcôve est garnie avec soin et précision.

Bientôt les courtisans vont s'afférer à leur devoir, enfilant leur plus beaux kimono, voilant leur transactions derrière des éventails délicats et finement ornés. Déployant faste et langage avenant à l'égard de nobles personnalités.
Quand Amaterasu déploiera ses rayons sur les terres , les délégations de chaque famille et autres invités poseront les pas sur le chemin les menant au Shiro où Doji Shizue sama, nièce du champion d'Emeraude et Doji Asano san, son premier conseiller les recevront.

Et pendant ce temps au-delà d'une colline, deux silhouettes emmitouflées reposent comme gelées...

Posté le 25-10-2002 à 17:38:39 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:35

[Iuchi Mushu]
Le lendemain, ils traversèrent la frontière du clan de la Grue alors que le soleil était levé depuis longtemps. Un groupe d'hommes en armes s'approcha, et reconnut immédiatement les hôtes du palais.
« - Bienvenue, Hida-Sama. Nous sommes envoyés par Doji Shizue pour vous escorter jusqu'au palais.
- Et bien, retournez au palais lui dire que je n'ai nulle besoin d'escorte.
- Mais…
Le regard de Yakamo suffit à faire taire le soldat.
- Bien, Hida sama, il en sera fait ainsi. »
Les hommes se détournèrent et repartirent à pas rapides vers le nord-est. Yakamo et Itsuka échangèrent un sourire en les voyant presque courir pour prendre de l'avance sur eux.
« - Qu'allais-tu dire sur la lune hier soir, Itsuka ?
- Rien, Hida-sama.
- Allons, tu sais bien que la vérité ne peut pas faire de mal.
Le shugenja eut un instant d'hésitation.
- Je, …, j'ai eu le sentiment qu'un voile de mort planait sur notre mission.
- Alors espérons que tu t'es trompé, Itsuka, ou que c'est moi qui mourrait. Ta mission vaut bien cela.
Itsuka s'arrêta soudain, choqué par ce que venait de dire Yakamo. Une ombre passa entre eux, et ils n'échangèrent plus un mot jusqu'au palais Doji.
Mais l'esprit de Itsuka ne resta pas inactif. Qu'est ce qui pouvait bien avoir généré une telle impression de malaise ? Les récents évènements et la recrudescence de la violence entre les Daidoji et les Yasuki pouvaient-ils avoir une influence sur le déroulement de cette Cour d'Hiver ? Une seule chose était certaine : la lune était mauvaise…

Posté le 05-11-2002 à 13:43:05 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:36

[Iuchi Mushu]

Sur le haut de la colline apparurent deux silhouettes. Itsuka se tenait aux côtés de son maître, immobile contemplant le palais Doji.

Le visage de Yakamo n'avait aucune expression et Itsuka resta silencieux. Pourquoi parler quand ses sens lui indiquaient de ne dire mot.
Il n'avait pas prononcé plus de dix phrases depuis leur départ des terres du clan du Crabe et Hida Yakamo ne s'en était pas plaint.

Une longue minute il resta immobile tel un fauve aux aguets puis il entama la descente de la colline, la fine silhouette d'Itsuka à sa suite. L'étrange duo arriverait bientôt aux portes du palais...

Posté le 03-02-2003 à 13:13:56 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:36

A la porte du Shiro, le garde déglutit quand il vit l'imposante silhouette approcher. Il ne pouvait y avoir aucune hésitation sur l'identité du visiteur, l'énorme Tetsubo en travers de son dos aurait ôté tout doute.

La délégation Crabe étant attendue depuis hier, c'est à lui qu'allait revenir cet impression honneur d'accueillir le fils du Grand Ours.

Son armure lourde rendait Yakamo encore plus imposant, le garde le salua avec la plus grande déférence ainsi que Kuni Itsuka leur souhaitant la bienvenue au nom de son clan.

Yakamo tourna la tête vers lui et le salua brièvement sans un mot. Dans les yeux de cet homme, il y avait une telle puissance qu'il aurait put vous enfoncer sous terre jusqu'au cou rien que de ce simple fait. Lorsqu'il passa la porte en compagnie de son shugenja, le garde les regarda s'éloigner, il n'aurait à ce moment là pas voulu être courtisan ou diplomate...

Posté le 04-02-2003 à 10:54:57 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:37

[Isawa Fujiwara]

Alors que le jeune ishi déambulait dans le Kyuden en ressassant les paroles de Kakita Rieko, il se rendit compte qu'il s'était inopinément dirigé vers l'entrée du château. A peine voulut il faire demi tour pour regagner ses appartements, qu'il tomba nez à nez avec un imposant samourai en armure lourde, visiblement un membre du Clan du Crabe, qu'il manqua de heurter. A sa vue, le sang de Fujiwara ne fit qu'un tour, pouvait il s'agir du fameux Hida Yakamo que tous semblaient attendre.

Fujiwara recula de quelques pas, appercu l'autre arrivant en la personne duquel il reconnut instantanément un shugenja. Il s'inclina respectueusement, visiblement perturbé. Il releva enfin la tête et jeta un regard timide aux membres du Clan du Crabe :

" Konnichi-wa samourai-sama ! Je m'appelle Isawa Fujiwara, je suis le disciple de Isawa Itsuko, et, je vous prie d'excuser mon irruption. "

Puis, souriant timidement en se frottant l'arrière de la nuque :

" Je fais un bien piètre comité d'accueil, neh ? "

Posté le 04-02-2003 à 19:31:27 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:38

[Hida Yakamo]

Yakamo baissa les yeux sur le jeune Ishi. Son regard fort percuta Fujiwara comme l'éclair. Voulant atténuer la réaction de son maître Kuni Itzuka s'avança vers Fujiwara et s'inclina

- Konnichi wa Isawa Fujiwara san, je me nomme Kuni Itzuka.

Yakamo ouvrit alors la bouche pour la première fois, se penchant vers Fujiwara

- Konnichi wa Isawa san, le clan de la Grue serait-il tellement dépourvu de samourai et de courtisans valides qu'il soit obligé de faire appel à un Phénix pour accueillir le fils d'Hida Kisada ?

Sa voix profonde, comme carveneuse aurait mis mal à l'aise n'importe qui. Le ton de moquerie nullement épargné à Fujiwira le laissé coi. Mais Yakamo poursuivit :

- Eh bien Fujiwara san, est-ce là votre fonction ?

Ne laissant nullement le temps au jeune Ishi de répondre, il continua :

Si oui peut-être seriez-vous assez aimable pour indiquer à l'hotesse des lieux que je campe dans le hall de son Shiro en armure lourde jusqu'à ce qu'un de ses courtisans daigne m'accueillir !

Visiblement il y avait eu un petit décalage entre son arrivée à l'enceinte du palais et son entrée en ces lieux, personne n'avait été prévenu de la présence de Yakamo au palais. Comment une telle chose avait-elle pu arriver ? A moins que ce ne soit là la réponse silencieuse de Doji Shizue à l'affront du banquet ?

Posté le 05-02-2003 à 10:04:59 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:40

[Isawa Fujiwara]

Fujiwara cligna des yeux et déglutit le plus discrètement qu'il put :

" Veuillez m'excusez Yakamo-sama, je ne voulais en aucune sorte paraître effronté. Je gage que Shizue-hime doit ignorer votre présence en ces murs, sinon, comment aurait elle pu omettre de vous envoyer une délégation d'accueil. "

Le jeune ishi sentit le feu ardent qui brulait impétueusement dans le coeur de son interlocuteur, celui-ci éveillait chez lui un mélange d'étonnement respectueux et de crainte. Il lança un bref regard au shugenja, puis, s'inclinant à nouveau s'adressa au fils du daimyo du clan du Crabe :

" Néanmoins, je suis tout disposé à aller annoncer votre présence, si tel est votre souhait, Yakamo-sama "

Fujiwara s'appliquait à s'exprimer le plus respectueusement possible, mais, un observateur attentif aurait remarqué chez lui une légère excitation. Etait elle le fait de la rencontre avec le célèbre Hida Yakamo

Posté le 05-02-2003 à 10:29:18 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:40

[Hida Yakamo]

" Néanmoins, je suis tout disposé à aller annoncer votre présence, si tel est votre souhait, Yakamo-sama "

Yakamo plongea son regard dans celui de Fujiwara san :

- Bien...

Le mot avait été prononcé comme un profond murmure, Yakamo le laissa suspendu quelque instant sans quitter le jeune homme des yeux.

- Neanmoins Isawa san, je ne suis pas renommé pour ma patience, je vais donc vous accompagnez. Sans nul doute avez-vous la bonne fortune de savoir où se trouve Doji Shizue sama, neh ?

Par jeu sans doute, Yakamo avait repris l'onomatopée utilisée par Fujiwara. Ce dernier douta que ce fut de l'humour. En comparaison de son Sensei, cet homme était d'une rudesse incroyable et chacun de ses mots pouvait tout comme ses gestes -du moins était-ce ce que s'imaginait Fujiwara- être empli d'une violence brutale et dévastatrice. Il osait à peine s'imaginer un tel homme en colère et la crainte qu'il pouvait inspirer à ses hommes, crachant sa force dans des ordres tonitruants sur la Muraille...

Posté le 05-02-2003 à 12:10:54 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:41

[Isawa Fujiwara]

"Néanmoins Isawa-san, je ne suis pas renommé pour ma patience, je vais donc vous accompagnez. Sans nul doute avez-vous la bonne fortune de savoir où se trouve Doji Shizue sama, neh ?"

Fujiwara se permit un sourire timide, et fit un pas de côté et un ample geste du bras en direction de l'intérieur du Kyuden :

" Je vous en prie Yakamo-sama ! Dame Shizue doit se trouver dans la salle de banquet, du moins, elle y était quand je l'ai quitté, je vous y conduit de ce pas. "

Le jeune ishi fut pris d'un léger trésaillement, le manque de repos se faisait peu à peu sentir et son esprit se mettait à nouveau dangeureusement en quête du Vide.

Posté le 05-02-2003 à 12:49:32 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:41

[Hida Yakamo]

Quand Hida Yakamo entama son pas, il fallut à Isawa Fujiwara plusieurs enjambées avant de s'aligner sur son rythme, il était évident que l'homme ignorait le pas des courtisans.
Son armure lourde cliquetant, Fujiwara examina dans son dos l'énorme Tetsubo et sursauta : l'arme !!! Elle aurait du atterir dans le ratelier prévu à cet effet ! Mais qui était-il pour dire quoi que ce soit ?
La neige et la boue avait maculé le manteau de Kuni Itzuka. Ce dernier était resté silencieux et n'avait eu aucune attitude déplacée. Aux côtés de Yakamo, il paraissait si effacé .

Dans les couloirs du Kyuden, des samouraï regardèrent cet étrange cortège et à la présence de l'arme, les éventails s'ouvrirent et les commentaires allèrent bon train mais si inaudibles, si silencieux tel le vol discret d'un papillon.

Yakamo ne se départit pas de sa totale indifférence et jeta un coup d'oeil à sa gauche pour voir si Fujiwara avait aligné son pas. Ils allaient bientôt arriver à la salle du banquet , la nervosité s'empara de Fujiwara...

Posté le 05-02-2003 à 16:46:00 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:42

[Isawa Fujiwara]

Arrivé à l'entrée de la salle de banquet, Fujiwara s'arreta et se posta sur le côté afin de laisser vide l'embrasure de la porte. Il s'inclina respectueusement devant Hida Yakamo malgré les légers trésaillements dont son corps était la proie :

" Et voilà ! "

Sa voix était comme étouffée, la pâleur de son visage était interpellante, et, il semblait respirer avec difficulté. Ses efforts pour se maintenir à distance du royaume du Vide l'épuisait litérallement. La tentation de s'y immerger était très forte et ses longues heures passées sans le soutien de son sensei se faisaient douloureusement sentir. Rassemblant ses esprits dans un ultime sursaut de volonté, le jeune ishi prit à nouveau la parole :

" Nous y sommes Yakamo-sama ! "

Posté le 05-02-2003 à 19:43:35 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:43

[Hida Yakamo]

" Nous y sommes Yakamo-sama ! "

-humm...

Yakamo regarda Fujiwara, il était fort pâle. Il s'imaginait fort bien ce qui avait provoqué cela chez le jeune Phénix. Un léger sourire -si on pouvait appeler cela ainsi- s'esquissa sur sa face, ses mains glissèrent dans son dos et l'énorme tetsubo bascula aisément à l'avant, touchant le sol sans bruit.

Yakamo le tenait toujours en main

- Itzuka !

Le shugenga s'approcha de Yakamo :

- Hai Yakamo sama

Yakamo fit pivoter l'arme, mettant la poignée à portée du shugenja :

- Trouves donc un ratelier pour cela .
- Hai, sama !

Yakamo avait à peine scillé, regardant toujours Fujiwara qui constatait avec étonnement le geste de Yakamo envers un shugenja. Ce dernier s'inclina avec respect devant l'arme et obéit aux ordres de Yakamo
Yakamo inclina légèrement la tête à l'attention du jeune Ishi

- Domô arigato Fujiwara san, c'est bien cela ?

Il n'y avait pas d'intonation particulière dans sa voix, il relâcha la pression de son regard sur le jeune homme sans pour cela faire preuve de douceur ou d'autre chose qu'une sorte d'indifférence neutre.

Posté le 05-02-2003 à 22:15:56 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:44

[Iuchi Akiko]

Akiko était resté en retrait dans la salle du banquet et ressasait d'anciennes histoires quand son attention fut attirée par l'entrée de deux personnes dans la salle

Ainsi Yakamo daignait enfin se présenter à la cour de Dame Shizue...

Par contre ce qu'Akiko ne comprennait pas était la présence du jeune Isawa Fujiwara au coté du Crabe, il allait essyer de l'intérroger à se sujet dès que l'occasion se présenterait.

Posté le 06-02-2003 à 09:05:55 - Hida Neph

Verrouillé