[Mi-journée] Saveur aigre-douce sur lit de riz : le banquet

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:20

[ Kitsune Kimiko ]

" Je crois savoir qu'il devrait y avoir Asahina Haniko et Shosuro Mariko avec nous. Quand aux deux autres personnes, je ne sais pas trop. "

Posté le 11-12-2002 à 13:24:28 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:21

[Yuma, l'assistant heimin de Toruki]

Le jeune heimin pénetra dans la grande salle du banquet par la porte de service qui donnait sur les cuisines. D'un revers de sa manche déjà tachée par les essences de l'alchimiste, il essuya sa bouche pour effacer toutes traces du gâteau de riz, dérobé en cuisine, qu'il venait d'avaler.
SOn regard fit le tour des samurais présents, cherchant un visage connu. Il était habitué à la compagnie des samurais, plus peut-être que tout autre heimin, mais ici c'était le luxe des courtisans qui l'impressionnait. Il eu comme envie de se mêler à eux, de respirer leurs parfums, de frôler les kimonos de soie, d'entendre leurs voix mielleuses. Mais il se souvenait des paroles de son père : "N'oublie jamais ce que tu es.". Ce même père qui avait oublié qui il était.

Le regard du jeune garçon se posa enfin sur la personne de Doji Nanko. Ce dernier passait d'un groupe de courtisans à l'autre, ayant des mots doux pour chacun. Yuma attendit que Nanko soit seul pour s'avancer vers lui d'un pas rapide. Il se jeta à terre et s'inclina jusqu'au sol :

"Doji Nanko-sama, excusez-moi de vous interrompre, mais mon nouveau maître Agasha Toruki m'a demandé de vous apporter ce message : il ne pourra assister à ce banquet à cause de son travail, et il vous prie de l'excuser auprès de Doji Shizue-sama et des autres invités."

Yuma attendit ensuite patiemment le bon vouloir du samurai.

Posté le 11-12-2002 à 13:44:41 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:21

[Ikoma Kasaru]

Kasaru regarda le moine s'éloigner en compagnie de Doji Nanko. Les invités commençaient à affluer au banquet et il était grand temps qu'il ne laisse son Général aller à la table principale et que lui rejoigne la sienne.

"Je pense qu'il est temps pour moi de regagner ma propre place."

Il s'inclina devant Doji Shizue et Akodo Getsuko.

"Je vous souhaite un appétit qui sera des meilleurs, j'en suis certain."

Puis il s'éloigna vers sa table. Tout dans ce palais était un éloge à la richesse du Clan de la Grue. Décorations, musique et fumets variés emplissait la salle de banquet. Kasaru attarda son regard ici ou là, ne sachant que penser de tout cela.

Leurs hôtes étaient des plus courtois et agréables... pour le moment. Comment la suite se passera-t-elle lorsque les raisons réelles de ce palais d'hiver viendront à être abordées ?

Posté le 12-12-2002 à 13:20:10 - Eiji-kun

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:22

[Doji Nanko]

"Doji Nanko-sama, excusez-moi de vous interrompre, mais mon nouveau maître Agasha Toruki m'a demandé de vous apporter ce message : il ne pourra assister à ce banquet à cause de son travail, et il vous prie de l'excuser auprès de Doji Shizue-sama et des autres invités."

Yuma attendit ensuite patiemment le bon vouloir du samurai.

Nanko se retourna vers le jeune homme sans vraiment le voir, il le renvoya auprès de son maître. Il était inutile qu'il traine ici parmi les courtisans et invités dans son kimono sâle.

- Bien, je me charge d'informer Doji Shizue Sama. Dis à ton maître que tout est en ordre et que nous comprenons que l'évènement de de soir le retienne dans son laboratoire.

Le jeune Yuma s'était relevé mais avait toujours le torse incliné en signe de servitude. D'un geste de la maim, Doji Nanko le renvoya,

- Vas maintenant.

Posté le 12-12-2002 à 14:02:23 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:23

[Yuma]

Le courtisan s'éloignait, le regard sombre de Yuma fixé sur son dos.

Doji Nanko passait pour être un homme bon, apprécié par les nobles autant que par ses serviteurs. La plupart des heimins appréciaient un samurai du moment qu'il n'était pas violent avec eux. Mais Yuma voulait plus ; Yuma voulait lire dans leurs yeux la reconnaissance pour son travail, le respect pour sa personne. Autrefois, il avait payé très cher cette ambition, et son dos portait encore les marques de la canne de bambou. Mais si le jeune heimin s'était assagi depuis, et ne manifestait plus de tels sentiments en public, au fond de lui il était resté le même. Et quelle canne de bambou pourrait bien venir le trouver au plus profond de son coeur ?

Plongé dans ses pensées, Yuma faillit buter dans un serviteur qui portait un plat appétissant. Cela lui rappela qu'il n'avait pas mangé, et comme Agasha Toruki-san n'aurait pas besoin de lui avant longtemps, il décida d'aller tenter sa chance à la cuisine.


La cuisine, non loin de la salle du banquet, était ue vaste pièce où régnait une agitation fébrile, des dizaines de serviteurs courant en tous sens pour apprêter les poissons, faire cuire le riz, faire bouillir l'eau pour le thé... Nul n'avait le temps de s'attarder sur la présence incongrue de l'assistant alchimiste, une aubaine pour son estomac affamé.

Il avisa une grande table recouverte de plats appétissants, et s'en approcha discrètement. Il entreprit alors de se saisir de plusieurs sushis, lorsqu'il sentit qu'un silhouette à l'autre bout de la table le fixait. Levant les yeux, il vit une ravissante jeune femme, probablement la servante de l'un des invités, qui était occupée tout comme lui à se servir dans les plats destinés aux courtisans. Il essuya sa bouche d'un revers de kimono, et arrangea sa coiffure désordonnée dans un geste assez maladroit. Puis il s'inclina avec une dignité éxagérée :

"Konnichi-wa jeune fille. Permettez-moi de me présenter : Yuma, votre serviteur. Puis-je savoir votre nom ?"

La jeune fille (Akito) sourit timidement...

Posté le 16-12-2002 à 22:37:01 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:24

[Akito]

- Je me nomme Akito

Elle regarda le jeune homme étrange, ils restèrent ainsi un petit moment puis prenant conscience de leur présence à côté des plats, elle lui sourit à nouveau.

-Désirez-vous de la soupe ? Il y en a au poisson et des gateaux de riz aussi.

Le visage du jeune homme s'éclaira. Akito le regarda c'était la première fois de la matinée qu'elle se détendait.

Posté le 17-12-2002 à 23:58:28 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:24

[Akito]

Akito servit un bol de soupe à Yuma qui la remercia, elle l'invita à se mettre un peu en retrait pour le déguster afin qu'ils ne gènent pas les cuisiniers.
Un peu à l'écart, ils s'installèrent sur un banc flanqué d'une petite table en bois.

Ils burent quelques cuillères en silence quand Akito remarqua le regard de Yuma posé sur elle, elle baissa les yeux et continua sa soupe.

Le jeune homme avait remarqué la marque bleutée sur sa joue mais il la regardait surtout parce qu'elle était très jolie, il l'avait déjà vue dans les couloirs du Kyuden mais il avait toujours hésité à lui parler. Le fait de la trouver comme lui à chaparder dans les plats avait poussé son audace plus avant. Et là maintenant le simple plaisir d'être ainsi attablé avec elle suffisait à son bonheur de la journée...

Posté le 02-02-2003 à 16:41:14 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:25

[Akito]

Akito et Yuma finirent leur repas dans un silence mutuel et respectueux.

Akito considérait maintenant le jeune homme d'un regard plus attentif puis enfin elle lui demanda :

-Au service de quel samouraï êtes-vous Yuma san ?

Posté le 16-02-2003 à 21:54:57 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:25

[Yuma]

Le jeune homme regarda Akito en écarquillant encore un peu plus ses yeux. Elle lui parlait comme à un samurai ! Il laissa sa cuillère à soupe en suspend pour lui répondre :

"Je sers l'artificier venu des montagnes du clan du Dragon, Agasha Toruki-sama. Vous l'avez sûrement remarqué, il est très grand et il boîte. C'est un maître exigeant, et j'apprends beaucoup dans son laboratoire. Je crois qu'il me fait confiance ; il m'a laisser préparer quelques-unes de ses potions, pour le feu d'artifices de ce soir. Peut-être me laissera-t-il l'assister, je serais à la place de choix. Je vous invite, si vous le voulez bien, Akito-hime. A moins que votre samurai n'ait besoin de vous... Lequel est-ce ?"

La cuillère de soupe refroidissait, oubliée par un Yuma tout à son émerveillement devant "Akito-hime".

Posté le 18-02-2003 à 20:42:57 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:26

[Akito]

Akito était partagée entre sa curiosité et sa grande envie d'accepter la proposition de Yuma et sa crainte de manquer à son service. Elle avait entendu parler de l'artificier du clan du Dragon, tout le palais parlait de l'homme et de son art, se demandant curieux quel serait ce spectacle tant attendu.

Akito était touchée par le respect de Yuma et son offre généreuse :

-Oh ça me plairait tant !

Elle dut cependant revoir son enthousiasme à la baisse :

- Mais je ne peux accepter pour l'instant. Je suis au service de la délégation du Lion, celle qui est composée du Général Akodo Getsuko sama et de son gunzo Ikoma Kasaru sama, il faut que je demande la permission surtout avec l'incident de ce matin...

Le regard d'Akito s'assombrit et sa main glissa sur sa joue. Ayant suspendu ses mots, Akito ne prit pas garde à l'interprétation que pourrait en donner Yuma. L'un de ces deux samourai, l'avait-il frappée? Car c'était bien la marque d'un coup qu'elle portait à la joue, sur celà Yuma n'avait aucun doute. Une vilaine marque bleutée sur son si jolie visage...

Posté le 18-02-2003 à 23:44:49 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:26

[Yuma]

Lorsqu'il remarqua finalement la marque bleutée sur le doux visage de la jeune femme, le regard de Yuma s'assombrit. Son poing se serra sur son kimono brun de heimin. Le sang du samurai bouillonnait dans ses veines, ce qui n'était pas de bonne augure. Il se leva brusquement et fixa Akito de ses yeux durs :

"Akito-hime, serait-ce possible qu'on vous ait frappée ? C'est Getsuko-sama ou Kasaru-sama qui ont osé porter la main sur vous ? Akito-chan, dites-moi seulement qui ?"

La métamorphose du jeune assistant de Toruki était flagrante. Sa rage égalait celle des samurais les plus impétueux, et son regard rappelait à Akito celui de Ikoma Kasaru. Si il avait possédé un sabre, nul n'aurait pu dire jusqu'où il serait allé.
Mais Yuma n'était qu'un heimin, armé de sa seule rage et des fantômes d'un héritage illusoire.

Posté le 19-02-2003 à 00:28:34 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:28

[Akito]

Aussi flagrant qu'avait été le changement chez Yuma, aussi spontannée fut la réaction d'Akiko

- Oh non, il ne faut pas, c'était ma faute ! Promettez-moi de ne rien faire ! Promettez-moi ! Il ne faut pas !

Plusieurs cusiniers et servantes se retournèrent sur les deux jeunes gens. Akito se rendant compte qu'ils étaient le centre d'intérêt, baissa le ton. Elle retira aussi sa main, celle qu'elle avait dans l'élan de la réaction posée sur celle du jeune homme, instinctivement comme pour l'arrêter.

Elle regarda Yuma :

- C'est un samourai Matsu qui m'a gifflé. Mais j'ai fauté, j'ai laissé tomber une théière et son kimono a failli être tâché, il était en colère.
Ikoma Kasaru sama est intervenu pour moi, c'est pour cela que je disais tout à l'heure que je devais demander la permission. Peut-être désirera-t-il que je me fasse discrète et que je n'apparaisse pas pour ne pas raviver la querelle ou donner un prétexte à ce samourai.

Son regard vert jade se reposa sur le jeune homme, elle avait vu maintes fois des hommes s'offusquer d'injustices et prendre la défense de jeunes filles mais ils étaient samourai et les jeunes femmes faisaient partie de leur caste. Jamais elle n'aurait pensé que quelqu'un pourrait prendre sa défense de manière aussi appuyée. Elle ne connaissait Yuma que depuis très peu de temps pourtant à la seconde, elle aurait pu jurer que face à un samouraï, il aurait quand même pris sa défense, celà malgré les risques. Jamais personne n'avait fait cela pour elle...

Posté le 19-02-2003 à 06:30:12 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:29

[Yuma]

Le jeune garçon vacilla sous le regard de Akito.

Elle lui demandait de ne rien faire, mais pouvait-il s'y résoudre ? S'il avait été samurai, comme Ikoma Kasaru, il n'aurait pas hésité à faire payer ce Matsu. Mais quel droit avait un heimin contre un noble ? Qu'importe ! Quelqu'en soit le prix, il ne pouvait laisser cet acte impuni, il ne pouvait laisser Akito sans défense face à ces samurais arrogants... Qui sait ce qui pourrait arriver...

Mais pouvait-il vraiment affronter ce regard d'emeraude, qui implorait sa clémence ?

Il détourna les yeux, pourtant la flamme dans son regard ne s'était pas éteinte :

"Je dois retourner auprès de Agasha Toruki-sama. Je lui parlerai. Peut-être pourrait-il intervenir auprès de vos maîtres, afin qu'il vous laissent assister au feu d'artifice."

Il s'inclina à la manière d'un samurai, mais gauchement, puis partit précipitament, courant presque.

Posté le 19-02-2003 à 12:46:18 - Seagull

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:29

[Akito]

Akito resta seule et interdite au départ précipité de Yuma. L'avait-elle troublé ? Quel étrange jeune homme !

Elle se leva et commença à s'affairer mais ses pensées revinrent chaque fois au même endroit du Kyuden, le laboratoire du samouraï du clan du Dragon où se trouvait Yuma...

Posté le 19-02-2003 à 12:57:41 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:30

[Iuchi Mushu]

Doucement l'après-midi egrénait ses minutes, agréables et evanescentes pour certains, tendues et plus longues pour d'autres.
L'orbe d'Amaterasu commença lentement sa descente, celle qui allait amener la première soirée de cette Cour d'Hiver à Kyuden Doji. Mais il restait encore un peu de temps pour profiter des activitées de l'après-midi, pour saisir la subtilité et l'incidence des actes de chacun sur un futur aussi mystérieux que prometteur dans ce huis clos qu'allait être le palais du clan de la Grue ...

Posté le 12-03-2003 à 15:21:32 - Iuchi Mushu

Verrouillé