[Mi-journée] Saveur aigre-douce sur lit de riz : le banquet

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

[Mi-journée] Saveur aigre-douce sur lit de riz : le banquet

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:00

Alors que l'heure du cheval s'égrène doucement vers son milieu, des dizaines de serviteurs s'affairent à la préparation du banquet.

Des tables basses en bois de rose sont disposées avec régularité dans la grande salle de 10 tatami sur 7, des coussins de soie bleue pâle par six sont posées autour de chaque table.
Une douce odeur de nénuphar mêlée au lotus embaume la pièce, les shoji sont entrouvert sur les salon privés, indiquant aux invités les apartés possibles de leur conversation en suite du banquet. Dans les salons, des Goban sont installés pour les divertissements de l'après-midi.

Dans les cuisines, riz et préparations raffinées prennent forme. Lit d'algues, poissons grillés, légumes vinaigrés, ... des dizaines de cuisiniers s'activent avec ferveur à faire honneur à la finesse réputée de leur clan.

Posté le 15-11-2002 à 10:02:36 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:01

Le palais commence à s'agiter, les serviteurs s'affairent aux dernier préparatifs de ce qui s'annonce comme un banquet mémorable.

Dans les couloirs courtisans, diplomates, shugenja discutent en se rendant vers la salle du banquet…

Posté le 06-12-2002 à 14:07:30 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:02

[Kitsune Kimiko]

Kimiko et les samurais l'accompagnant approchaient de la salle du banquet.

Posté le 07-12-2002 à 00:40:40 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:02

[Isawa's connection]

Isawa Itsuko et son jeune apprenti Isawa Fujiwara suivirent la jeune servante Tomoe et finirent par arriver à proximité de la salle de banquet, au moment même où un groupe hétéroclite de samourai faisait de même.

Posté le 07-12-2002 à 17:34:19 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:03

[Doji Shizue]

Lorsque Doji Nanko et Krilin arrivèrent dans la salle, Doji Shizue venait d'y entrer en compagnie d'Akodo Getsuko et d'Ikoma Kasaru. Nombres de samourai qui n'avaient pas encore eu le plaisir d'être reçu en personne par Shizue sama vinrent la saluer, marque de politesse envers l'hôte des lieux.

Doji Nanko se tourna vers Krilin :

- Me permettez-vous, je vais vous présenter à Doji Shizue sama..

..."me permettez-vous" : en réalité Krilin san n'eut pas le temps d'approuver, Doji Nanko se dirigeait d'un pas décidé vers Shizue sama, le petit moine le suivit un peu anxieux de rencontrer ainsi l'hôtesse de la cour d'hiver.

Doji Nanko s'inclina devant Shizue sama :

Doji Shizue sama, puis-je vous présenter, Krilin san.

La jeune courtisane se tourna vers le courtisan, elle sourit au petit moine :

- Krilin san, je suis honorée de vous connaître, nous n'avons pas encore eu le plaisir de deviser mais celà ne saurait tarder. J'ai beaucoup entendu parler des arts que vous patriquez par Doji Nanko, il était impatient que vous arriviez.

Saluant les samourai présents, Krilin s'inclina quelque peu intimidé et remercia Doji Shizue de son attention. La jeune courtisane en plus d'être jolie, était charmante et le ton de sa voix était chaleureux. Bien qu'elle n'eut jamais rencontré Krilin, elle lui accordait immédiatement de l'attention.

Des samouraï entraient, des petits groupes se formaient discutant discrètement ça et là. Doji Nanko et Krilin restèrent un moment en compagnie de Shizue, d'Akodo Getsuko et d'Ikoma Kasaru alors que d'autres samourai venaient présenter leurs respects.

La salle du banquet commençait à se remplir mais il manquait encore des samouraï, Kakita Mikado, Kitsuki Titisa et son yojimbo, Kakita no Akodo Ikari, Yogo Yokaze...

Doji Nanko parcourut de son regard l'assemblée, il ne voyait toujours pas Doji Asano et Matsu Yemitsu Soho, pas plus que les samouraï qui l'accompagnait d'ailleurs.
Dans une appartée discrète, il fit part à Shizue sama du fait. Elle opina de la tête puis reprit ses conversations.

Elle espérait que tout se passait pour le mieux entre les deux hommes mais s'ils tardaient à arriver, elle enverrait Doji Nanko les solliciter pour le banquet. Au fond d'elle même elle n'avait aucune crainte, Asano san avait montré sa grande maîtrise de tout cela à la préparation de la Cour d'Hiver, il était tout à fait indiqué pour régler le problème avec ce samourai impétueux de la famille Matsu.
Ce qui l'inquiétait beaucoup plus c'était qu'Hida Yakamo n'ait pas daigné se présenter au palais ce matin. Pourtant le rapport de son capitaine de la garde était formel, le fils du Grand Ours était bien sur les terres du clan et la distance qui lui restait à parcourir alors que la patrouille était venue à sa rencontre était moindre, il aurait déjà dû être là ! Elle se demanda ce qu'il fallait penser de tout cela et quelle surprise lui réservait le fils d'Hida Kisada...

Posté le 08-12-2002 à 22:06:50 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:04

[Kitsune Kimiko]

Voyant le groupe de Fujiwara s'avancer, Kimiko prit la parole :
« Isawa Fujiwara-san, c'est un plaisir de vous rencontrer à nouveau. Je crois hélas que nous ne serons pas ensemble pour ce repas mais je pense que de nombreuses autres occasions se présenteront. »

Puis se tournant vers Itsuko elle ajouta :
« Isawa-sama, enchantée de vous rencontrer. Je suis Kitsune Kimiko. »
Elle semblait rayonnante.

Posté le 09-12-2002 à 21:37:51 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:11

[Arashi Fuyimiki]

Krilin était assez mal a l'aise, les sentiments se mélangeaient, mais Krilin reprit le contrôle en un instant...
La Nourriture était abondante, alors que dehors, la nature souffrait et ne donnait plus rien... Il devait y avoir une trentaine d'invités, la nourriture présente aurait suffit à nourrir son monastère pendant prés d'un mois...
Les habits n'étaient qu'une surenchère de luxe...

Décidément cet endroit ne plaisait pas vraiment à Krilin, mais après tout, il avait deja rencontré des tas de personne intéressante, et notamment Toruki, Fujiwara et Kimiko, bien que l'entrevue fut brève...
Nanko lui ne pouvait pas encore être considéré comme intéressant, Krilin craignait que son aimabilité ne vienne que de son envie de prendre la leçon... mais l'avenir répondrait à sa question.

Doji Nanko sortit Krilin de sa rêverie:
"Krilin-san, permettez moi de vous présenter Akodo Getsuko-sama et Ikoma Karasu-sama"
Ainsi ces deux "brillants" officiers étaient face à lui, voila le genre de personne que Krilin Haissait par dessus tout... Ils commandaient aux autres afin que ces derniers meurent pour servir leur intérêt à travers la vision de leur clan...Certes cette vision de penser pouvait paraitre surprenante, mais Krilin n'avait encore jamais tuer personne, ses techniques de combats étant maitrisées à la perfection avant d'être utilisée sur un être vivant.

Car de quel droit donne-t-on la mort sur un simple mot...
Certes, certaines batailles sont inévitables, et pourtant elles ne sont jamais necessaires... mais la vie d'un samourai est ainsi faite, mais les officiers eux sont l'exemple type de la cruauté... bien évidemment, Krilin savait que les prouesses de ce genre étaient très prisé dans cette société,et qu'il fallait faire avec...
Aprés un long silence, Krilin arriva à articuler une phrase de politesse, qu'il avait aprise par coeur:
"Hai, samourai-sama, j'espère que vous passerez de bon moment en cette cour d'hiver, et que le spectacle de la neige blanche vous aidera dans votre méditation"

Krilin ne s'était pratiquement pas incliner, mais il était tellement petit que ce genre de détail passait inapercu, même au sein de Kyuden Doji...

Posté le 09-12-2002 à 22:41:43 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:12

[Isawa Fujiwara]

( Isawa Fujiwara-san, c'est un plaisir de vous rencontrer à nouveau. Je crois hélas que nous ne serons pas ensemble pour ce repas mais je pense que de nombreuses autres occasions se présenteront.)

Voyant Kimiko approcher, le jeune ishi se fendit d'un large sourire :

"Le plaisir est entièrement partagé Kimiko-san. Je suis également persuadé que nous aurons le temps de converser à loisir après le repas. Je suis réellement impatient de pouvoir contempler vos toiles"

( Isawa-sama, enchantée de vous rencontrer. Je suis Kitsune Kimiko. )

Isawa Itsuko adressa un léger sourire à la charmante jeune fille, son visage était serein :

"Fujiwara m'a parlé de vous Kimiko-san, je fais enfin votre connaissance."

Posté le 10-12-2002 à 09:28:32 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:14

[Ikoma Kasaru]

(Krilin)"Hai,samourai-sama,j'espere que vous passerez de bon moment en cette cour d'hiver,et que me spectacle de la neige blanche vous aidera dans votre meditation"

Kasaru regarda de haut (comment aurait-il pu faire autrement ?) le petit moine. Il n'avait pas le talent de son général pour juger les hommes, mais le long silence du moine l'avait dérangé, il n'aurait su dire pourquoi...

A côté de cela, ce moine parraissait étrange. Sa petite taille et le masque lui recouvrant le nez renforçait la singularité qui était sienne au sein de cette cour d'hiver.

Kasaru inclina brièvement la tête :
"Notre hôte est effectivement des plus attentionnée et, pour ce qui est de la neige, la fraîcheur de cette dernière est un contraste avec la chaleur de Kyuden Doji. Autant que votre présence à ce somptueux banquet..."

N'aurait-été la présentation faite par Doji Shizue elle même, Kasaru ne serait peut-être jamais présenté à cet Heimin. Certes les moines ont un statut bien particulier au sein de l'empire et de leur caste, mais leurs buts leurs sont propres.

Ne dit-on pas que le Samurai suit la voie de l'empereur, mais que le Tao suit sa propre voie ?

Posté le 10-12-2002 à 10:27:45 - Eiji-kun

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:14

[Kakita Mikado]

Kakita no Akodo Ikari et Kakita Mikado arrivent cote à cote, tous deux dans des kimono d'apparat de la soie la plus fine et discutant tranquillement. On voit clairement sur l'un le Mon Akodo prêt du cœur et sur l'autre le médaillon de Jade, emblème de sa charge. Le Kimono de Mikado est d'un bleu extrêmement pale et ses cheveux déliés tombent telle une cascade lui donnant l'aspect irréel d'un esprit des neiges, le kimono d'Ikari est quant à lui d'une coupe plus fonctionnel mais non moins élégant, d'un bleu un peu plus sombre. Leurs pas s'accordent et ils semblent naviguer dans la pièce comme dans une danse pleine de grâce. Mikado laisse Ikari à sa table et se dirige vers celle de Doji Shizue, et la magie de leur apparition se dissipe et les conversations reprennent. Quelques courtisans commencent déjà à interpréter cette entrée...

Posté le 10-12-2002 à 11:47:32 - Goju Kaze

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:17

[Arashi Fuyimiki]

"Notre hôte est effectivement des plus attentionné et, pour ce qui est de la neige, la fraîcheur de cette dernière est un contraste avec la chaleur de Kyuden Doji. Autant que votre présence à ce somptueux banquet..."

Krilin regardait Kasaru, sont regard était...particulier, voila le mots.
Mais Nanko sentit que Krilin n'aimait pas vraiment Kasaru (peut être que Nanko s'était renseigné sur la voie de son monastere?) et prit congés pour lui tout en se dirigeant vers la table de Krilin, il lui montra sa place, qui se distinguait facilement de celle des autres, un simple bol était posé là et seul un peu de riz était présent dansle bol... mais le peu était bien supérieur à ce que le moine était habitué à manger...

Posté le 10-12-2002 à 12:03:26 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:17

[Kitsune Kimiko]

" Bien ! Nous nous reverrons après le repas alors. "
Kimiko les laissa donc et alla s'installer à sa table. Elle était la première à s'installer à s'y installer.

Posté le 10-12-2002 à 17:34:37 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:18

[Iuchi Akiko]

Akiko vit la jeune Kitsune s'assoir à table et alla la rejoindre

"Nous pourrons continuer de discuter de votre art pendant le repas Kimiko-san puisque nous partageons la même table, enfin si le coeur vous en dit"

Posté le 10-12-2002 à 20:03:47 - Hida Neph

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:19

[ Kitsune Kimiko ]

Kimiko regarda s'approcher le Iuchi avec un certain plaisir :

(« Nous pourrons continuer de discuter de votre art pendant le repas Kimiko-san puisque nous partageons la même table, enfin si le cœur vous en dit ») [ Iuchi Akiko ]

« Mon cœur est toujours ouvert aux personnes attentives. Hélas il m'est difficile de parler de la peinture avec certitude et assurance. Je redécouvre cet art tout les jours et pour l'instant je commence tout juste à le ressentir. Je ne peux donc pas encore vraiment expliquer les sensations que je ressens en peignant. C'est quelque chose d'indescriptible mais de très plaisant. »

Elle marqua une courte pause comme pour chercher ses mots puis continua :
« Chaque trait comme chaque couleur est unique. C'est en ayant une sorte de vision de l'oeuvre finie que l'on arrive à choisir les bonnes couleurs et les formes que l'on désire. »

Posté le 10-12-2002 à 20:48:10 - Kimiko et Wapi

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 21:19

[Iuchi Akiko]
« Chaque trait comme chaque couleur est unique. C'est en ayant une sorte de vision de l'oeuvre finie que l'on arrive à choisir les bonnes couleurs et les formes que l'on désire. »

"Cela est fascinant Kimiko-san et relève d'une grande sensibilté .
Si je puis me permettre de changer de sujet : connaissez vous les autres personnes qui mangeront à notre table?"

Posté le 11-12-2002 à 10:03:38 - Hida Neph

Verrouillé