[Mi-journée] Le banquet : troisième table

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:39

[Arashi Fuyimiki]

Comment les moines pouvaient être aussi bêtes... Aider un dueliste dont le seul but est de maitriser le geste parfait... la fameuse frappe éclair... Certes, ce geste est parfait, car chaque fois qu'il est réaliser une vie s'éteint... Comment des moines on-t-il pu en arriver là. Décidément, plus le repas avançait et plus Krilin fulminait.
Certes converser avec ces personnes pouvait être très intéressant, mais après tout ce n'était rien d'autre que des meurtriers, enfin des dueliste car tuer quelqu'un avec l'aval de son daimyo n'était pas considéré comme un meurtre, mais un duel... Problème de phonétique, voila tout...
Quelle hypocrisie.

Krilin était maintenant "clos", il semblait loin, mais toujours présent, cette sensation était bizarre...Mais apres tout, c'était un moine...

Posté le 18-12-2002 à 17:49:52 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:42

[Kakita no Akodo Ikari]

Ikari ne manqua pas d'ouïr l'enthousiasme du jeune Ishi à la perspective de parler de sa magie néanmoins il le freina quelque peu, d'une part il fallait avoir l'assentiment des autres convives sur le sujet abordé, d'autre part Ikari avait des interrogations personnelles à soumettre au samouraï de la famille Isawa et il jugea qu'en présence de Yemitsu san il eut été imprudent de s'exprimer.

Doji Shizue s'éclaircissa la voix, elle donna l'opportunité à Ikari de postposer le sujet, d'une voix plus basse qu'à l'accoutumée et avant que l'hôtesse ne prenne la parole, il répondit à Isawa Fujiwara :

- Je pense que notre hôtesse a quelques mots à nous dire mais cet après-midi, je serais disposé à ce que nous conversions de cela, je ne participerai pas au tournoi de go pour cette fois. A moins que vous-même Fujiwara san en ayez l'intention ?

Le jeune Ishi dut attendre car Shizue sama prit la parole :


- "Samouraï sama, samouraï san, je vous remercie d'avoir répondu à l'invitation de mon clan. Je suis honorée de votre présence et vous souhaite au nom de Doji Satsume sama, Doji Hoturi sama et de son épouse Kitsune Ameiko sama, la bienvenue en notre palais. Je serais votre hôtesse pour la saison et nous aurons sans nul doute des temps intéressants à vivre...

Son regard parcourut l'assemblée et examina chaque table, elle poursuivit :

- Ceci est le premier d'une longue série de banquets qu'il nous sera donné de partager et qu'il me sera agréable de présider, aussi je déclare officiellement l'ouverture de la Cour d'Hiver dans ce palais et vous souhaite un excellent séjour parmi nous.

Elle s'inclina gracieusement envers ses hôtes et prit sa place.
Une foulée de serviteurs après la clôture du discours se présentèrent synchronisés à toutes les tables du banquet. Ils déposèrent devant chaque convive le shirumono dans un bol ouvragé de porcelaine blanche sur lesquels volaient des grues grises étincelantes assorti de sa cuillère. Le miso parfumait le consommé chaud.

D'un mouvement commun, les serviteurs se retirèrent...

Posté le 18-12-2002 à 23:03:03 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:44

[Doji Shizue]

Le silence se fit, éteignant tous les murmures. Aurait-on rêvé d'un tel instant, aussi solennel, L'hôtesse prit délicatement sa culière et la plongea dans le potage parfumé, elle leva son regard vers les différentes tables :

-Itadakimasu (bon appétit), samouraï.

Le repas pouvait maintenant officiellement débuter...

Posté le 23-12-2002 à 09:47:37 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:47

[Arashi Fuyimiki]

Devant tant de nourriture, Krilin avait d'abord pris peur... Finalement il décida tout de même de goûter son riz.

-Itadakimasu (bon appétit), samouraï.

Le moine avait commencé depuis longtemps, il ne disait rien regardant chaque bouchée comme par scepticisme... Mais il ne craignait pas le poison, il craignait plus qu'un serviteur pensant bien faire, lui ait rajouté quelques morceaux de viande de quelque sorte que ce soit...

Krilin n'avait qu'un seul bol, de petite taille qui plus est, mais il mangeait si lentement qu'il aurait fini en même temps que les autres avec leur nombreux plats...
Un grain de riz passa de travers et pour s'en débarrasser Krilin pratiqua ce que son maitre lui avait appris:
"Joyeux NOEL!!!"

Voila, après ça, on pouvait bien continuer à manger du riz.

Posté le 25-12-2002 à 11:33:11 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:48

[Ide Noriaki]

Pendant quelques instants, chaque samourai savoura le consommé. Quand tous eurent terminé, les conversations reprirent. Aussi discrets qu'ils étaient partis, les serviteurs réapparurent et enlevèrent délicatement les bols puis se retirèrent.

Personne n'avait relevé l'étrange expression de Krilin san pas plus que personne n'osait engager de conversation, Ide Noriaki facilita les choses en faisant le premier pas :

- Eh bien samourai san, nous voici donc engagés dans une Cour d'hiver de plus de trois mois. Est-ce la première fois que vous participez à tel évènement ? Puis-je me permettre de vous demander vos attentes personnelles quand à un tel évènement étant donné bien entendu que les attentes de nos clans feront l'objet de discussions privées entre personnes concernées ?
En quelque sorte, il était inutile de préciser cela néanmoins, Ide Noriaki l'avait fait. Le ton du diplomate était courtois et il désirait somme toute faire connaissance avec chaque convive qui était à sa table.

Posté le 29-12-2002 à 18:15:10 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:51

[Arashi Fuyimiki]

Krilin écouta le vieil homme parler. Il s'adressait aux samourai, il répondrait après eux... Mais devant leur hésitation, le regard de Noriaki se fixa sur Krilin... Krilin finit sa bouchée avant de répondre:

"Noriaki-sama, Samourai-sama, je me permet de répondre en premier, car mes réponse seront courtes. Je repondrai bien entendu dans l'ordre. Effectivement, il s'agit de ma première cour d'hiver, ce monde est à l'opposé de celui dans lequel je vis dans mon monastère, pas que mon monastère ne contienne aucune richesse, mais ici tout est flamboyant et radieux. Le vrai monde est ici, moi je ne suis qu'une anomalie parmi l'élite de l'Empire, et j'espère en tirer d'intéressantes experiences, et lier de nombreux liens d'amitié."

A ces dernier mots il lanca un rapide regard à Fujiwara, puis s'inclina face à Noriaki.
Les autres samourais allaient-ils se decider à repondre?

Posté le 05-01-2003 à 01:16:00 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:52

[Isawa Fujiwara]

En croisant le regard de Krilin, le visage du jeune ishi se fendit d'un large sourire.
Il s'était décidé à laisser répondre les convives plus agés, mais, le silence demeurait, seul le petit moine avait daigné répondre à Ide Noriaki.
Fujiwara se tourna vers ce dernier, le regard pétillant :

" Pour ma part, c'est également ma première cour d'hiver, du moins, dans un palais de cette ampleur et dans un contexte aussi remarquable. "

Le phénix laissa courir ses yeux sur la table richement décorée, puis, fixa à nouveau son vieil ami Ide Noriaki intensément, avant de s'en détacher et de s'adresser à tous les convives attablés en sa compagnie en souriant :

" Mes attentes sont peu nombreuses, j'accompagne en fait mon maître Isawa Itsuko-sensei, car mon apprentissage ne peut tolérer que nous soyons séparés. Néanmoins, à titre personnel, il me plairait énormément de pouvoir converser avec les shugenja d'autres clans afin d'élargir un peu mes horizons. D'autre part, connaître, ne fut ce qu'une fois dans sa vie, la cour d'hiver de Kyuden Doji est une chance qui, à elle seule, suffirait à me rendre pleinement heureux. "

A ses mots, Fujiwara s'empourpra légèrement, comme gêné d'avoir parlé si longtemps, et but timidement une gorgée de thé.

Posté le 05-01-2003 à 12:06:11 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:54

[Kakita no Akodo Ikari]

Ikari écouta attentivement Krilin san, ainsi c'était sa première Cour d'Hiver. Ikari pouvait sans mal comprendre le contraste qui devait frapper cet étrange petit homme. Pour avoir vécu dans un monastère, il comprenait le choc que devait être Kyuden Doji. Il espérait avoir l'occasion de deviser avec cet homme, il semblait très intéressant.

Ikari nota qu'Isawa Fujiwara n'avait pas touché à son saké mais avait préféré le thé.
Comme les deux samouraï de la famille Matsu ne semblaient pas enchaîner sur les paroles du jeune Ishi, il se permit de répondre à Ide Noriaki sama.

- Pour ma part, Ide Noriaki sama ce n'est pas ma première Cour d'Hiver. Ayant séjourné trois années dans la demeure de Kakita Taneka sama à Otosan Uchi, il m'a été donné plusieurs fois d'être invité au palais impérial et à la cour du Fils du Ciel. Quand à mes attentes, elles sont fort modestes : apprendre à connaître plus avant les différents clans, leurs représentants, enrichir mon aquis et je dois dire que la matinée ne me laissé présager que de bonnes choses.

Ikari se tourna vers Matsu Yemitsu Soho :

- Et vous Matsu Yemitsu san, qu'attendez-vous de cet hiver ?

Ikari avait été direct, ce ton contrastait avec ses précédentes phrases. Isawa Fujiwara fut surpris de la puissance qui se dégageait du ton du bushi, il semblait exiger de Matsu Yemitsu une réponse lui indiquant par son ton qu'il était hors de question de ne pas répondre au diplomate Ide. Pourtant Matsu Yemitsu aurait pu enchaîner à la suite d'Ikari. Pourquoi ce dernier le pressait donc ainsi ? Pensait-il que le samouraï du clan du Lion n'allait respecter les règles de politesse et répondre ? C'était fort peu probable ! Alors pourquoi cette rudesse dans la voix ?

Posté le 06-01-2003 à 00:16:35 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:55

[Matsu Yemitsu]

« Et vous Matsu Yemitsu san, qu'attendez-vous de cet hiver ? »

Yemitsu perçut l'exigence dans la voix de Kakita no Akodo Ikari mais décida de ne pas relever , il méprisait cet homme pour ce qu'il était aujourd'hui.

- Mis à part mener à bien ma mission et honorer mon clan, rien de particulier Ikari san.

Yemitsu fut bref, il appuya volontairement sur l'adjectif possessif et l'utilisation du « san » était on ne peut plus volontaire.

Que dire de plus à ce samouraï ? Qu'il espérait dans la foulée régler un cas personnel ? Tout cela ne le regardait pas. Qu'il espérait la chute d'homme comme lui ? Non, il n'avait aucune raison de perdre son temps en babillages superflus, il laissait cela à l'honorable clan de la Grue…

Posté le 08-01-2003 à 10:18:38 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:56

[Isawa Fujiwara]

Le jeune ishi ne perdit pas une miette de l'attitude et de la réponse de Yemitsu, il sentit sans peine la colère et la rancoeur du samourai du Clan du Lion. Fujiwara éprouva presque de la peine à l'égard du bushi, comme il devait être pénible de vivre en se laissant ronger par de tels sentiments. Au moment où Yemitsu termina sa phrase, Fujiwara le regarda fixement et osa lui adresser un léger sourire.

Posté le 08-01-2003 à 12:47:02 - Kakita Ryojin

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:58

[Arashi Fuyimiki]

L'ambiance à cette table était lourde, voir pesante, Krilin s'en rendit compte, et il contribuait lui-même a cette ambiance...
Il fallait faire fi de ses préjugés, et il tâcherait de se montrer aimable, car pour le moment il avait était plutôt renfermé.

Car pour l'instant il était comparable à Yemitsu, ce qui était loin de lui plaire... puis Krilin tourna la tete vers Gihei...

"Que pensez vous de votre sejour ici,quand a vous Matsu Gihei-sama?"

L'homme était en retrait par rapport à Yemitsu, il fallait voir s'il était du même genre que ce dernier...

Posté le 08-01-2003 à 15:31:06 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 14:59

[Matsu Gihei]

"Que pensez vous de votre sejour ici,quand a vous Matsu Gihei-sama?"

Le samouraï se tourna vers le moine, soulagé que Krilin san ait rompu le silence en suite de la réponse de Matsu Yemitsu. La tension était perceptible et il était mal à l'aise. Beaucoup plus impressionné que ne l'aurait été Hiroya face à cette situation.

- L'hospitalité du clan de la Grue est indéniable Krilin san et bien que je ne sois pas habitué à tant de raffinement et de luxe, il m'est donné de servir mon clan en ce Kyuden pendant plusieurs mois auprès de Matsu Yemitsu sama. J'entend bien mettre ce temps à profit pour apprendre à connaître les autres clan, m'instruire pour mieux servir notre Empereur .

Matsu Yemitsu leva un sourcil comme amusé .Que peut-il bien apprendre ici se dit-il ? Comment devenir une Grue ? Il regarda à nouveau Ikari qui le fixa également, il ne baissa pas son regard, Ikari non plus. Ikari prit finalement la parole.

- Et bien Gihei san, je pense que tous ici nous aspirons un peu à la même chose : apprendre à mieux nous connaître, à mieux nous apprécier et à respecter ce qu'est finalement chaque samouraï à travers son clan : un serviteur du Fils du Ciel.

Il se tourna ensuite vers Krilin san:

- Où se trouve votre monastère Krilin san ?

Son duel silencieux avec Yemitsu avait pris fin, Matsu Gihei se détendit un peu lorsqu'Ikari entama un autre sujet. Il connaissait Yemitsu, la tolérance n'était pas son fort, encore un ou deux regards soutenus d'Ikari et le sang de Yemitsu commencerait à bouilloner de rage. Ces mois d'hiver n'allaient pas être faciles. Eviter Ikoma Kasaru et Kakita no Akodo Ikari relevait de l'impossible. Gihei jeta un coup d'oeil à la table où se tenait Hiroya, tout semblait bien se dérouler...

Posté le 09-01-2003 à 23:52:45 - Iuchi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 15:08

[Arashi Fuyimiki]

Krilin écouta la réponse de Gihei avec attention, il semblait bien moins obtus que Yemitsu et c'était tant mieux.

Puis Ikari se tourna vers lui:
- Où se trouve votre monastère Krilin san ?

Krilin était embêté, car il avait une notion plus que volatile de la géographie, et de plus l'emplacement du monastère était et devait rester secret. Mais après tout on pouvait toujours donner quelques informations...

"Oh mon monastere, son emplacement se trouve non loin de Yama sano Kaminari (Montagnes des Sept Tonnerres), au sommet d'une montagne exposée aux quatre vents, et ce en quasi permanence afin de faciliter notre aprentissage.
Quant à sa localisation exacte, je ne saurais vous la dire, car le chemin qui y mène est extremement difficile et vous désoriente très vite, en fait je fais le chemin les yeux fermés pourrait-on dire, mais si quiquonque arrive jusque la seul, il sera acceuilli parmis nous sans problème.
Il existe quatre autres temples de mon ordre disseminés dans Rokugan. Pour ce que j'en sais, un est près d'un volcan en activité, l'autre se trouve au milieu d'un lac cristallin, le troisieme se trouve creusé a même la montagne, et le dernier serait dans le cratère d'un lac de montagne endormi...
Comme vous pouvez le voir, nos monastères sont reculés du reste du monde, afin de faciliter la compréhension des kamis. Mais je m'étale veuillez m'excuser... Pourrais-je vous demander ce que vous pensez du mode de vie des moines Samourais-sama?"

Il avait posé la question ouvertement, la table se prêtait bien à cette question car il y avait de tout, du plus jeune samourai, avec Fujiwara et Gihei, au plus âgé avec Ide noriaki-sama, en passant bien sûr par les samourai dans la fleur de l'âge représentée par Yemitsu et Ikari.
Ainsi il verrait comment il était perçu dans ce Kyuden, certes ils ne diront sûrement pas ce qu'il pense réellement, mais ce pourrait être intéressant.

Posté le 10-01-2003 à 13:47:33 - Hida Benkei

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 15:15

[Iuchi Mushu]

Alors que les conversations avaient repris, les shoji s'ouvrirent et les serviteurs réapparurent. D'agréables parfums se répandirent dans la salle de réception. Chaque serviteur déposa devant chaque invité un plat.
Les yeux purent ainsi se régaler de ce plat traditionnel qu'est « Onigara-yaki : un demi-homard dont la chair grillée et délicatement parfumée avait été tranchée et posée sur un fin plat laqué. Orné de demi-tranches de citron, il était accompagné de riz disposé de manière à former le paysage d 'un lac. Une fleur de lotus taillée dans le gingembre et marinée, reposait en son centre. Le soleil avait été imaginé avec un jaune d'œuf pillé. Des algues séchées et marinées complétaient les berges du lac avec beaucoup d'imagination et de raffinement…

Posté le 13-01-2003 à 09:49:30 - Iushi Mushu

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 01 août 2005, 15:18

[Isawa Fujiwara]

Fujiwara patienta le temps que les serviteurs aient fait leur office et que les convives se soient peu à peu détachés de l'oeuvre culinaire splendide qu'on leur avait apporté pour répondre au petit moine :

" Krilin-san, à mes yeux, la vie d'un moine m'amène surtout à me poser une question quand je vois la façon dont ils vivent au jour le jour."

Le jeune ishi respira profondément et continua d'une voix ténue :

"Rechercher l'illumination implique t'il automatiquement d'aller à l'encontre de soi?"

Posté le 15-01-2003 à 09:39:18 - Kakita Ryojin

Verrouillé