[Matin] Dans les couloirs du Kyuden

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:39

[Kakita no Akodo Ikari]

"Mais croyez bien que je préfère le calme d'un jardin ou la fatigue des membres après un entrainement dans un Dojo que le jeu de masques et de mirroirs des courtisans. Mais parlez moi de vous, votre nom vous rends célèbre, mais vos faits doivent au minimum égaler les miens"

Ainsi donc le sabre faisait aussi partie de sa voie. Quelle étrange coïncidence ! Se pourrait-il qu'ils aient cet hiver l'opportunité de s'entrainer ensemble ? C'était une idée bien agréable à l'esprit d'Ikari que de pensez que le dojo lui serait accessible et avec une samourai-ko comme Mikado sama pour partenaire, si elle était aussi douée que jolie, les échanges en vaudrait vraiment la peine mais osez une telle demande aurait été pure audace.
Il se contenta donc d'y rêver et d'épancher un peu de son expérience pour satisfaire sa curiosité.

- Je suis célèbre ? J'ai peine à le croire. J'ai la particularité d'appartenir à l'école Akodo et ai eu la chance d'être accepté au sein de l'école Kakita, autour de cela, mes admirateurs comme mes détracteurs peuvent jaser mais de mérite je n'ai que celui de suivre avec assiduité la voie du sabre et de m'attacher chaque jour à être meilleur. J'ai mené bien des batailles sur les terres de l'Empire et bien des victoires ont résonnées à mes oreilles par le cris de mes hommes pourtant tout cela a été balayé par le sabre.

Il sourit.

Il y a en cela tellement de puissance, cette exclusivité qui vous cale les mains, endolorit vos muscles, fait saigner votre coeur et votre âme tellement sa voie est exigeante. J'ai mis ma lame au service de l'Empire mais je suis Lion et Grue, le bras gauche et le droit servant ensembles le Fils Céleste.

Son discours l'avait animé d'une flamme que Mikado ne lui avait pas encore connue, la voie du sabre, ainsi c'était donc à cela qu'il était dévoué corps et âme, comme à une maîtresse exigeante et intolérante.

Il s'aperçut que sa voix avait vibré, plus doucement il poursuivit

- En cela il n'y aucune célébrité, il n' y a que l'acte juste.

Il se tourna vers elle, il n'y avait aucune ironie dans ses paroles, aucune fierté déplacée, aucune prétention, juste le courant qui l'emportait, celui qui noyait chaque jour sa vie dès qu'il touchait son sabre. Et en quelque endroit qu'il se trouva, l'acier parlait en lui et attendait de s'exprimer tapi au fond de son être. Elle n'avait pas manqué de voir sa rapidité de réaction au bruit sec, il y aurait eu un quelconque danger, à la seconde il n'aurait plus existé et entre l'éclair d'une lame et son extinction au fourreau, une vie serait tombée si elle avait tenté de les toucher elle ou lui.

Mikado sentit son coeur battre et sa réspiration s'accélérer, ce pouvait-il qu'elle puisse être émue ainsi par un homme qui ce matin encore ne lui était connu de que nom ?

Posté le 06-11-2002 à 15:54:39 - Iuchi Mushu
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:39

[Isawa Fujiwara]

La fin brutale de la conversation au salon bleu laissait au jeune ishi un arrière goût amer. Doji Nanko se montra très prévenant, mais, Fujiwara demeura assez silencieux, ne répondant au membre du clan de la Grue que très brièvement.
Finalement, ils arrivèrent à proximité de la chambre de la délégation du clan du Phénix, non sans avoir croisé deux jeunes gens visiblement assez pressés qu'ils saluèrent rapidement. Après un bref regard à Nanko, Fujiwara se glissa sans un bruit dans leur chambre. Itsuko était agenouillé et semblait plongé dans la lecture d'un parchemin volumineux.
Fujiwara toussota pour attirer l'attention de son sensei, ce dernier sursauta:

"Fujiwara, ne pourrais tu pas envisager de rentrer d'une façon un peu plus civilisée chez les gens, j'étais à deux doigts....."

"Veuillez m'excuser sensei-sama" lacha l'ishi sans même remarquer qu'il avait interrompu Itsuko.

Ce dernier ne releva pas l'affront, il sentait que son disciple était préoccupé :

"Que veux tu Fujiwara, ne vois tu pas que je suis occupé?"

"Doji Shizue-hime nous fait mander auprès d'elle, Doji Nanko-san nous attend pour nous y emmener".

Itsuko se leva péniblement, jeta un regard sur son jeune apprenti et lissa son kimono d'un geste bref :

"As tu apprécié tes premières heures à Kyuden Dojin Fujiwara" fit il en se dirigeant vers la porte.

L'ishi fit un bref signe de la tête et son sensei sut qu'il n'en tirerait rien de plus pour l'instant. Ils sortirent, Itsuko salua Nanko et ils suivirent ce dernier vers leur entrevue d'accueil.

Posté le 07-11-2002 à 09:11:05 - Kakita Ryojin
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:40

[Akito]

Dans le couloir menant aux principaux appartements des invités, un bruit de porcelaine brisé rententit suivit d'un choc sourd ...

Posté le 07-11-2002 à 13:20:00 - Iuchi Mushu
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:41

[Iuchi Akiko]

Akiko quitta la salle d'audience visiblement soulagé de n'avoir commis aucun imper... Noriaki et lui même se rendait vers les appartements qui leurs étaient alloués quand un bruit de porcelaine suivit d'un coup sourd retentit.
"Nous devrions aller voir ce qu'il se passe Noriaki sama" dit le jeune shugenja tout en accélerant la pas.

La délégation Licorne se dirigeait donc vers la source de ces bruits.....

Posté le 08-11-2002 à 09:44:57 - Hida Neph
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:42

[Isawa Fujiwara]

Itsuko et son jeune élève sortirent alors de la salle d'audience, ils décidèrent de regagner leurs appartements et d'y patienter jusqu'à l'annonce du diner. Secrètement, Fujiwara espérait néanmoins pouvoir à nouveau visiter un peu le Kyuden et y rencontrer d'autres personnes....peut-être y verrait il Mirumoto Eizan dont il avait tant apprécié la compagnie auparavant. C'était décidé, une fois qu'ils seraient dans leur chambre, il trouverait bien le moyen de fausser compagnie à son sensei....."rien de bien méchant en somme" songea t'il comme pour se déculpabiliser.

Posté le 08-11-2002 à 09:51:49 - Kakita Ryojin
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:43

Akiko quitta la salle d'audience visiblement soulagé de n'avoir commis aucun imper... Noriaki et lui même se rendait vers les appartements qui leurs étaient alloués quand un bruit de porcelaine suivit d'un coup sourd retentit.

"Nous devrions aller voir ce qu'il se passe Noriaki sama" dit le jeune shugenja tout en accélerant la pas.

La délégation Licorne se dirigeait donc vers la source de ces bruits..... Alors qu'ils marchaient dans le couloir, la voix d'un samourai en colère résonna

[Matsu Yemitsu]

- Espèce de petite sotte maladroite, tu as de la chance que mon kimono n'est pas tâché !

Le silence suivit cette déclaration tonitruante et lorsque Iuchi Akiko et Ide Noriaki arrivèrent sur les lieux, ils trouvèrent un samourai de la famille Matsu entouré de ses deux gardes qui s'apprêtait à quitter les lieux. A genoux par terre, une servante ramassait les morceaux d'une théière et d'une tasse brisée. Le liquide répandu sur le sol avait aussi éclaboussé le shoji avoisinant et il était évident qu'il s'en était fallu de peu qu'il n'éclabousse également le kimono de Matsu Yemitsu. Bien qu'elle essayait de se contenir, s'excusant mille fois du désagrément subit, sa voix tremblait annonçant des sanglots. Elle se retenait néanmoins craignant des représailles supplémentaires de ce samourai en colère.

La giffle violente qu'il lui avait retourné lui faisant perdre l'équilibre et le ton de sa voix avait suffit à lui faire oublier la douleur de sa joue. Il était tellement en colère, et voilà que deux autres samourai arrivaient, elle espérait que l'incident ne dégénèrerait pas et qu'elle n'allait pas perdre son travail.

Elle n'osa lever les yeux sur les nouveaux arrivants...

Posté le 08-11-2002 à 12:14:11 - Iuchi Mushu
Modifié en dernier par Iuchi Mushu le 29 juil. 2005, 08:48, modifié 1 fois.
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:43

[Iuchi Akiko]

Iuchi Akiko vit la jeune servante à terre la joue encore rouge d'un coup surement porté par le samurai Matsu qui venait de crier.

Pour éviter que celà ne dégénère Akiko essaya de detourner l'attention du samurai de la jeune servante.

"Ai Matsu-san je n'ai pas encore eu l'honneur de vous rencontrer.Je me nomme Iuchi Akiko et voici Ide Noriaki sama" Dit tout en s'inclinant Akiko d'une voix la plus posé possible

Posté le 12-11-2002 à 17:47:29 - Hida Neph
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:44

[Ikoma Kasaru]

Alors que Kasaru guidait Asahina Haniko, Shosuro Mariko et Agasha Tokuri vers le salon privé, il rencontrèrent sur le chemin plusieurs samurai qui étaient en train de discuter. Il s'agissait d'un groupe composé de la délégation Licorne, et de samurais portant le mon Matsu.

Immédiatement, Kasaru reconnu celui qui fulminait : Matsu Yemitsu. De même il vit la jeune Akito à terre, ramassant les derniers débris de porcelaine, une marque de main cinglait sa joue. Alors que Akito finissait de rassembler les derniers fragments du service à thé, elle se coupa légèrement à l'un des bords. Elle ne pu retenir un léger cri, et ne pu également retenir plus longtemps ses sanglots. Le bushi Matsu fit volte face et l'invectiva :

- Petite sotte ! Tu n'es vraiment bonne à rien !! Et il leva le bras pour la gifler une nouvelle fois…

- Yemitsu-san !

La voix tranchante de Kasaru avait résonnée dans les couloirs du Kyuden alors qu'il approchait à grandes enjambées maintenant du petit groupe.

- Si cette jeune fille s'est mal comportée à votre égard, ce n'est pas contre elle que vous devez lever la main.

Matsu Yemitsu se tourna, faisant face maintenant au samurai Ikoma. Ses deux gardes firent un pas en avant pour se porter à ses côtés.
S'arrêtant à moins d'un mètre de son interlocuteur, Kasaru reprit :

- La jeune Akito à été assignée aux bons soins d'Akodo Getsuko-sama et de moi même. Je l'avais personnellement envoyer chercher ce thé pour Getsuko-sama. Si vous devez gifler quelqu'un, dans ce cas je me tiens prêt.

A présent immobile, les bras croisés, Kasaru attendait. Tout dans la posture de l'Ikoma n'était que fierté, ou était-ce du défi ? Dans son regard, jamais les flammes n'avaient été si vives, du moins pas depuis bien longtemps. La flamme était à présent brasier. Et au sein de ce brasier se trouvait Matsu Yemitsu...

Posté le 13-11-2002 à 09:30:36 - Eiji-kun
Modifié en dernier par Iuchi Mushu le 29 juil. 2005, 08:47, modifié 1 fois.
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:45

[Shosuro Mariko]

Sans bruit, de son pas tranquille, la samouraï-ko s'interposa entre le Matsu et la servante à terre.

Ce n'était qu'une hinin, le risque de se prendre un coup était possible vu le Matsu, mais des souvenirs d'enfance l'obligeaient à intervenir.

Posté le 13-11-2002 à 11:18:16 - Hiruma Kiwi
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:49

[Agasha Toruki]

"Le Feu sans les flammes"

Cette phrase avait été prononcée il y avait longtemps par un sensei de l'école Agasha. Si Toruki s'en souvenait en cet instant, c'est en regardant les deux bushis du clan du Lion qui se faisaient face. Il voyait brûler le Feu de la haine dans leur regard, ce Feu sans flammes, mais qui était non moins capable de consumer les choses et les êtres. Autour d'eux le Feu était partout palpable, on pouvait le sentir gronder dans l'air, tournoyer au-dessus des acteurs de cette scène tragique, prêt à s'abattre tel un prédateur implacable, sur le courageux Ikoma, sur l'implusif Matsu, sur la pauvre servante responsable de l'incident. Allait-on laisser la violence et la mort s'emparer de cette première journée à la cour d'hiver ? Toruki se décida à agir, et s'avança d'un air résolu vers celui qu'il supposait être Matsu Yemitsu, contournant lentement la servante à terre, et la courtisanne du Scorpion qui la protégeait.
Fixement appuyé sur sa canne, il plongea son regard sombre dans celui du puissant Matsu :

- "Allons, Yemitsu-sama, gardez votre calme. Vous n'allez quand même pas vous en prendre à Kasaru-sama pour une histoire de serviteur ? Vous n'allez pas verser ici le sang de l'un de vos frères de clan, de votre doshi ? Quelle image donneriez vous alors du clan du Lion, devant nos hôtes de la Grue ?
Je vous en prie, Yemitsu-sama ne laissez pas votre colère vous dicter votre conduite, au mépris des règles de l'honneur."

Son ton s'était fait de plus en plus rude au fil de son discours, devenant presque intimidant. De plus, il avait posé sa main gauche sur la manche droite du kimono de Yemitsu, et le maintenait fermement, essayant même de le faire reculer. L'alchimiste pouvait être impressionant, et nombreux étaient ceux qui avaient plié devant son ton de commandement, mais il ignorait encore ce qu'il en serait de l'impétueux guerrir de la famille Matsu. Le temps se figea alors que Matsu Yemitsu se préparait à répliquer.

Posté le 13-11-2002 à 15:19:46 - Seagull
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:51

[Matsu Yemitsu]

Le toucher et lui ordonner ! Comment ce samouraï du clan du Dragon osait-il lui intimer d'abandonner ses griefs ? Aucun de ses propres gunso n'aurait osé agir avec tant de liberté ! De plus ses griefs étaient à l'encontre de cette servante maladroite et si Ikoma Kasaru pouvait se satisfaire d'un tel service s'était une honte quelle puisse approcher un général de son clan et l'humilier par une maladresse d'écervelée.
Cependant le feu dans les yeux de Kasaru lui fit comprendre que le pousser plus loin déclancherait un incendie qu'il ne pourrait pas maîtriser, il connaissait bien ce samouraï et même lui Matsu savait qu'il y avait une maigre frontière à ne pas franchir. Il resta silencieux, un instant .

La délégation de la Licorne première arrivée sur les lieux n'avait pas encore pris position mais il n'était nul doute dans son esprit quand à la réaction de ces samourai.

De la compassion pour cette fille ! Son esprit rejeta cette pensée comme incongrue. C'était pitoyable !
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:52

[Iuchi Akiko]

Akiko fut surpris de voir les couloirs si vide quelques instants plus tôt se remplir soudain de samurai; comme si l'appoche d'un eventuel conflits les attiraient .... Celà l'attristait même... Mais il n'en laissa rien percevoir et pris la parole se tournant vers les samurais presents en essayant d'avoir le ton le plus posé possible:

- "Je ne pense pas que notre place soit ici , cette histoire ne concerne que Karasu san et le samurai ici présent, dit il en designant le Matsu "
- "Cette cour d'hiver n'en est qu'à son début et je ne penses pas qu'un conflit serait le meilleur cadeau que l'on puisse faire a notre hotesse pour le remercier de son acceuil..."

Posté le 13-11-2002 à 21:21:05 - Hida Neph
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:53

[Shosuro Mariko]

-"Excellente idée, l'attention d'un guerrier puissant et honorable ne mérite pas si petite attention"

La pression de la jambe sur le dos de la servante était invisible, mais celle-ci comprit le message, completé par le regard dur le la samouraï-ko, nul besoin de lever les yeux pour le sentir... Elle se leva fit une courbette rapide et prit la direction de la sortie, l'estomac trop noué pour ajouter un mot.

Posté le 14-11-2002 à 12:09:11 - Hiruma Kiwi
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:54

[Asahina Haniko]

La jeune fille était restée silencieuse, elle pouvait percevoir la tension dans le petit attroupement et il était hors de question d'intervenir dans la confrontation, il fallait que les esprits se calment.

Elle avait sursauté au son de la voix du jeune samourai Ikoma rencontré dans le jardin un peu avant et à son attitude aimable, elle avait vu se substituer la force et la colère d'un samourai du clan du Lion face à un autre.

Du ton de Kasaru, elle ne pouvait que supposer qu'il connaissait bien la violence dont était coutumier Matsu Yemitsu et qu'il la réprouvait. Il ne fallait pas être doué pour sentir l'inimitié entre les deux samourai.

Elle se tint un peu en retrait alors que la samourai-ko du clan du Scorpion soustrayait adroitement la jeune servante de la colère du samourai Matsu, l'éloignant comme pour faire oublier l'incident.

Posté le 14-11-2002 à 15:58:54 - Iuchi Mushu
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 juil. 2005, 08:56

[Ikoma Kasaru]

(Iuchi Akiko) "Cette cour d'hiver n'en est qu'à son début et je ne penses pas qu'un conflit serait le meilleur cadeau que l'on puisse faire a notre hotesse pour le remercier de son acceuil..."

(Shosuro Mariko) "Excellente idée, l'attention d'un guerrier puissant et honorable ne mérite pas si petite attention."

Cela était une bonne chose, pensait Kasaru, que ces Samurai ne prennent pas plus part à cette affaire. L'incident qu'avait provoquée le jeune akito (ou était-ce Matsu Yemitsu Soho), n'avait été que le déclencheur ayant fait revenir les inimités passées entre les deux samurais Lion. Il n'aurait pas fallu que d'autres délégations, ou que Doji Shizue elle même, soit impliqués là dedans.

Et par dessus tout, Kasaru voulait affronter Yemitsu seul, sans que ce dernier pense que l'Ikoma cherchait à se dissimuler derrière quelque allié...

Sans quitter son 'frère Lion' du regard, Kasaru prit la parole :

- "Bien, cet incident ne concerne que de loin les samurais présents. J'en parlerais donc directement aux personnes concernées, qui sont Getsuko-sama et Doji Shizue-sama..."

Kasaru se tut un instant, laissant l'importance de ces deux derniers noms planer un instant. Le bushi Lion n'avait pas étudier uniquement l'art de la guerre et du sabre, il usait également de son savoir de barde. L'effet qu'il venait de provoquer en était la preuve.

- "Mais bien sûr",ajouta-t-il, "en tant qu'offensé, Yemitsu-san, il est normal que vous puissiez m'accompagner auprès de Getsuko-sama..."

Le nom du général Akodo sembla faire mouche une seconde fois dans l'esprit du Matsu.

- "Mais bien sûr, si vous même désirez m'y accompagner."
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Verrouillé