Un thé pour oublier le bruit du monde

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Kakita_Mikado
Charlatan
Messages : 19
Enregistré le : 07 mai 2003, 23:00
Localisation : Ryoko Owari Toshi

Message par Kakita_Mikado » 20 juil. 2005, 15:43

[Kakita Mikado]
- Bien.

Après un temps de reflexion, Mikado bu une gorgée de thé.

- Je vais avoir besoin du nom de tout les serviteurs de cette aile. De plus, j'aurais besoin de visiter les lieux. Asano-san, avez vous la moindre idée de l'endroit ou le feu à pris? Qui se charge de la délégation Lion? Quelle sont les dommages à leur biens?

Après son court silence, la magistrate envoyé les questions tel un archer Guêpe les flèches...

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 22 juil. 2005, 02:02

[Doji Asano]

L'acceptation tacite et spontanée de la dame furent un vrai soulagement.

Les questions directes et concentrées de la magistrate faisaient écho à la détermination d'Asano, qui répondit à sa requête par un salut martial.

Si les journées avaient davantage d'heures, et son corps davantage d'énergie, ils auraient volontiers commencé les recherches immédiatement. Mais la soirée était bien avancée, et il sentait dans son corps la fatigue qui menaçait de briser sa concentration.

Aussi se contenta-t-il, en affichant un sérénité aussi étudiée que feinte, de passer en revue dans son esprit les questions de Kakita Mikado, avant de reprendre du voix empreinte de gravité.

"- Je puis vous conduire personnellement dans la zone sinistrée lorsque vous le jugerez bon, Mikado-sama. Elle se trouve, ainsi que les chambres de nombreux autres invités, dans l'aile qui fait face aux grands jardins de l'entrée principale du Palais.
Il semble que le feu ait pris à l'intérieur même des quartiers, et il s'est étendu à l'ensemble des appartements, qui sont presque totalement sinistrés.
Le feu a touché la cloison qui sépare ceux-ci des appartements alloués aux invités du Clan du Phénix, Isawa Itsuko-sama et son jeune élève Isawa Fujiwara-san.
De l'autre côté, les quartiers incendiés sont mitoyens de ceux que nous avons attribué tout récemment à la troupe des Masques de Noh, dont vous avez vu une représentation ce soir."

Asano s'arrêta un instant, se rinçant la gorge d'une nouvelle gorgée de thé, avant de reprendre.

"- Ces quartiers accueillaient le représentant de la famille Matsu, Yemitsu-san. Il les partageait avec deux hommes sous ses ordres et qui forment sa suite, Matsu Gihei-san et Matsu Hiroya-san...
Peut-être est-il utile de vous dire qu'un incident a déjà eu lieu ce matin. Une jeune servante a renversé le thé sur Yemitsu-san. J'ai rencontré personnellement le représentant de la famille Matsu et cette affaire a été résolue prestement, mais c'est un homme au tempérament... emporté."

Le jeune courtisan laissa le silence s'installer un instant, une vague crainte brillant au fond du regard.

"- La plupart des possessions des honorables représentants Matsu ont été détruits dans l'incendie, à l'exception notable d'un paquet. Il s'agit certainement du présent que la famille Matsu réserve à ses hôtes. Les armes des trois hommes ont été, que les Fortunes en soient louées, épargnées car elles se trouvaient dans l'armurerie. Des serviteurs terminent à l'heure présente un inventaire exact des biens perdus, à votre intention. D'autres préparent de nouveaux appartements...
Trois serviteurs étaient attachés au confort des quartiers Matsu, un vieux couple, Hijo et Shizuka, et la jeune Atsuko, la servante qui a commis la maladresse de ce matin. Ils affirment n'avoir rien vu, tout comme Daidoji Akikazu et Daidoji Hayato, les gardes en faction, mais tous ont déjà été avertis qu'ils seraient à nouveau questionnés.
Pour le reste de la domesticité dans cette aile du Palais, je m'engage en vous en fournir une liste dès demain matin."

Bien qu'il y ait encore beaucoup à dire, le jeune homme s'arrêta là, conscient de la somme d'informations qu'il venait de donner à la magistrate, et attentif aux questions de cette dernière. Il avait tenté d'être à la fois concis et explicite.

Réprimant un frisson, il resservit lui-même le thé à ses deux interlocuteurs, affichant un pâle sourire à l'intention d'Ikari, qui n'avait guère eu l'occasion, jusqu'à présent, de parler.
Modifié en dernier par Seppun Kurohito le 22 juil. 2005, 14:19, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 22 juil. 2005, 03:28

[Kakita no Akodo Ikari]

Kakita Mikado, après un moment très court de réflexion avait rompu le silence et posé les premières questions de l'enquête. Précises et directes, comme ses mouvements ce matin dans le dojo. Cette femme était étonnante, beaucoup aurait soupesé chaque implication pour leur personne d'accepter une telle responsabilité au sein d'une cour où somme toute elle était simple invité mais pas elle.
Dans ses mots directs et son acceptation tacite transparaissaient avec une évidence éclatante son souci de magistrate d'emeraude.

Tout cela s'était fait si simplement, en quelques minutes. Pourtant les faits et les possibles implications étaient à l'opposé, d'une complexité incroyable mais cela n'avait pas rebuté Mikado. Non, elle s'était tout simplement contenté d'énoncer consisément les questions principales et évidente à ce début de l'affaire.

Ikari écouta attentivement les réponses que le jeune Asano apporta à la magistrate. Dans celles-ci, il y en avait une à laquelle il n'avait pas répondu : "Qui se charge de la délégation Lion ?"
Dans son silence sur ce point, était-ce à dire qu'il souhaitait aussi tacitement de l'aide sur ce point ou était-il simplement fatigué ?

Ikari examina le visage du jeune homme lorsqu'il lui sourit, il était pâle. Pourtant cette paleur accentuait encore plus sa beauté et ses traits fins, elle donnait plus de poids à sa jeunesse avec la fine ride au coin de ses yeux. Revenant à la considération que Kakita Mikado sama lui avait demandé de la seconder et même s'il était loin de posséder l'aisance de ses deux interlocuteurs sur le sujet, Ikari décida d'intervenir.

- Doji Asano sama, comme vous ne l'ignorez pas, je suis né Akodo. Peut-être en toute modestie puis-je vous être d'une quelconque utilité auprès de la délégation du clan du Lion ? Je connais bien les membres de la famille Matsu et à de rares exceptions près et sans que cela soit le moins du monde une critique, ils ont ce caractère que vous appelez "emporté". C'est le feu de leur tempérament, ce sont des bushi, pas des diplomates.
Peut-être serait-il mieux d'attaquer le problème sous un angle différent ?

Sans se départir le moins de monde de son allégeance au clan de la Grue, dans les mots d'Ikari, c'est le coeur du Lion qui avait parlé, il ne pouvait rester insensible à l'affront qui venait d'être fait à la famille Matsu mais son intelligence et ses mots avaient fait écho à une réaction modérée en propos et lorsqu'il posa les yeux sur Doji Asano, c'est une aide sincère qu'il lui exposait. Il espéra que le courtisan ne s'y tromperait pas et y verrait ce qu'il devait y voir.
Ikari se souvint des conseils de son maître Himura et bénit les Fortunes d'avoir eu de sa bouche un clair aperçu des personnes qui composerait la Cour d'Hiver cette année, du moins dans ce qui avait été publiquement dévoilé. Aborder le problème avec Matsu Yemitsu et bien qu'il ait été le premier concerné était une mauvaise solution. Ikari pensa directement à une autre approche mais il ne pouvait se permettre d'être aussi direct que Kakita Mikado sans s'immiscer dans les devoirs du jeune courtisan. De plus cette autre solution, sans aucun doute y-avait-il pensé. Ce n'était pas le moment d'insulter son intelligence par une maladresse qui aurait pu faire croire qu'en cette pièce, le sang qui coulait dans ses veines était Lion.
Aussi espérait-il que son entrée en matière et sa conclusion rassurerait le jeune Doji et lui permettrait d'enchaîner à sa convenance quant à saisir l'aide qu'il venait de lui offrir.
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 25 juil. 2005, 09:58

[Doji Asano]

Peut-être serait-il mieux d'attaquer le problème sous un angle différent ?

Un court silence s'installa après les derniers mots d'Akodo no Kakita Ikari.

Asano étudia sans insistance le visage de ce dernier, soupesant en silence les implications de sa proposition. Sa sincérité semblait authentique, et le jeune courtisan fut touché par cette offre spontanée. En raison des origines et des allégeances de l'Akodo, son intervention pouvait s'avérer plus délicate pour lui qu'il n'y semblait.

Asano ne savait finalement que peu de choses au sujet d'Ikari, et pourtant, il reconnaissait une inclinaison naturelle à la sympathie à à la confiance à son égard, qu'aucune raison logique ne venait expliquer.
En d'autres occasions, il se serait immédiatement méfié de la proposition de cet homme né dans la famille Akodo. Mais il était venu avec Kakita Mikado, et il sentait que cet homme ne cachait aucune malice…

Il s'accorda un instant de réflexion en reprenant une gorgée du thé encore chaud. Son regard se posa sur la principale attraction de ce salon qui avait joué un rôle notable dans l'histoire de la famille Doji et le Clan de la Grue : le go-ban favori du seigneur Hoturi.
La trame habituelle, élégante de simplicité, des 38 lignes entrecroisées était à l'image de la vie en générale, et de celle de la cour en particulier, avec ses réseaux complexes et fluctuants : chaque intersection était une source d'opportunités potentielles, et chaque pierre posée s'insérait dans un écheveau de combinaisons qui menait celui qui les plaçait à la victoire.

Nous sommes tous telles ces pierres, manipulés et manipulateurs… Le tout est de savoir la « couleur » de chacun… pensa-t-il cyniquement.

La proposition d'Ikari était tentante, mais les représentants de la famille Matsu n'argueraient-ils pas que la famille Doji ne faisait pas face à ses responsabilités, et se cachait derrière des tiers ?...

« - Je suis infiniment honoré par votre offre, Ikari-sama, qui est un véritable gage de confiance. »

Pour répondre du même coup à la dernière interrogation de Kakita Mikado, il continua :

« - Vous devez savoir qu'en qualité d'hôtesse de cette Cour, Doji Shizue-sama a à charge le confort et la sécurité de chacun ici. J'ai été nommé pour l'assister dans cette pesante charge, et ma maîtresse m'a délégué le devoir de veiller au bien-être des délégations de chaque Clan. Doji Nanko-san m'assiste en cela, et vous pourrez compter sur lui comme sur moi.

Ikari-sama, je ne peux que convenir que votre aide me serait fort précieuse en cette épineuse affaire. Doji Shizue-sama m'a déjà fait savoir qu'elle rencontrerait le général Akodo Getsuko-sama, dès qu'un rapport clair et concis des événements aura été achevé. Je suis préparé, moi-même, à «affronter » Matsu Yemitsu-san si les circonstances l'exigent, mais il y a effectivement d'autres angles d'approche possibles et même préférables ... comme celui que vous suggérez, par exemple.
Si vous aviez l'amabilité de m'éclairer davantage sur votre idée, nous pourrions trouver une ligne de conduite approprié et convenable. »

L'esprit d'Asano bouillonnait de toutes sortes de projections, et il commençait à avoir une idée de la conduite à tenir à l'égard des représentants du Lion, songeant surtout à l'un d'entre eux en particulier…

Bien qu'il se doutât du contenu de la proposition d'Ikari, il avait préféré l'inviter à continuer. Cette affaire serait suffisamment délicate pour que chacun s'en fit une idée concrète et précise.

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 27 juil. 2005, 08:43

[Kakita no akodo Ikari]

Les yeux d'Ikari sourirent à l'évocation du nom d'Akodo Getsuko. Bien sûr ils y avaient pensé, mais...
L'espace d'une seconde il réfléchit à ce que son développement allait impliquer.
Il regarda Asano en face et exprima le fond de sa pensée.

- Je vais être franc et direct avec vous Asano sama. Approcher le problème par l'intermédiaire d'Akodo Getsuko sama est le meilleur angle d'approche que vous puissez trouver et celui certainement qui coupera court à l'impétuosité incendiaire de Matsu Yemitsu. Mais si tel que je conçois le jeu qui se met en place, vous faites cela, vous mettrez un homme de valeur en difficile position et cela malgré vos intentions louables de ne pas avoir d'esclandre au début de cette cour.
A l'exposé de la situation, je suis certain que le général vous proposera son aide. Il coupera court à l'incident sans toutefois le minimiser et placera dans vos mains la responsabilité de trouver le coupable, ce qui est de toute manière dans vos attributions et votre but également mais il se déforcera par là-même envers la famille Matsu. Pas maintenant, pas aujourd'hui mais un jour ou l'autre, Yemitsu san s'il le peut montera en épingle cette aide, si minime ait-elle pu être, ce qui pourrait déforcer un valeureux général du clan du Lion.

Ce que je vous propose est simple, je vous propose de servir de catalyseur.
De concert, vous, mandaté par Doji Shizue sama et engageant la responsabilité de la Grue et moi feront face à Matsu Yemitsu. Vous pouvez bien entendu choisir les termes de mon implication, avalisé par notre clan ou avalisé par le clan du Lion ou les deux, selon l'avis éclairé du général et de Doji Shizue hime. Les variantes sont je vous l'accorde, multiples et chacune d'elle engendrera des implications différentes mais je puis je pense sans me tromper, vous assurer que Matsu Yemitsu n'en aura probablement pas cure tout occupé qu'il sera à diriger sa hargne contre quelqu'un qui à n'en pas douter au regard de nos deux personnes sera la mienne, de par ma situation et mon historique.
Cela vous permettra d'être dégagé de ce côté de l'afffaire que je pense pouvoir gérer au mieux des intérêts de notre clan et cela ne mettra par Akodo Getsuko sama dans une position qu'il puisse un jour regretter sans vous priver de ses conseils et de son avis éclairé. Cela lui permettra de ne pas devoir intervenir. Je suis tout prêt à confronter ma proposition au général en votre compagnie, bien entendu et si vous le souhaiter. Je n'aurais pas l'impudence de vous soufflez l'idée et de vous envoyer seul sous le feu de l'ennemi, sans jeu de mot malheureux.

Qu'en pensez-vous ?
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 28 juil. 2005, 21:44

[Doji Asano]

Le jeune courtisan avait attentivement écouté l'exposé de la situation par Akodo Ikari. La franchise et l'honnêteté de cet homme l'impressionnait au plus haut point. Il se demanda un instant quelles étaient les véritables motivations de son interlocuteur, avant de balayer ces pensées malséantes.
Malgré son inexpérience en politique, était-il déjà gagné par le cynisme souvent trouvé dans les cercles de la cour ? Non... il préférait voir là un témoignage de la bonne volonté, du haut sens de l'honneur et de la rectitude morale d'Akodo Ikari... Il serait bientôt temps de lui témoigner toute la gratitude et la considération qu'il méritait. Pour l'heure, il fallait prendre des décisions.

Asano attendit un instant en jetant un rapide regard à Kakita Mikado. Le statut de cette dernière lui donnait la préséance dans la conversation. Elle était, de plus, la personne qui avait été initialement invitée afin d'élucider l'attentat criminel récemment perpétré. Mais la femme observait leur échange avec attention, sans intervenir.
Aussi le jeune homme reprit-il, la voix empreinte de gratitude, sans désormais plus de retenue et avec une totale franchise.

"- Votre solution semble effectivement la moins préjudiciable dans la situation présente. Je loue votre expérience des relations humaines et votre sens éclairé de la diplomatie. Je n'aurais espéré, sans votre aide, anticiper les réactions des membres du Clan du Lion avec autant d'exactitude. Sous réserve que ma maîtresse Doji Shizue-hime, que je consulterai dès la fin de notre entretien, approuve notre démarche, je vous propose de demander dès demain un rendez-vous à Akodo Getsuko-sama, afin de l'informer de nos projets. Selon l'issue de cette consultation, nous pourrons envisager la rencontre avec Matsu Yemitsu-sama dans les termes que vous avez exposé..."

Après une hésitation, il reprit sur le même ton de la confidence, sans retenue :

"- Ikari-sama, j'ai de fortes réticences à vous laisser subir les probables récriminations de Yemitsu-sama pour un incident qui engage ma responsabilité et celle de la famille Doji. Votre idée vous honore plus que les mots ne sauraient le dire, et devant une telle sagesse, je ne peux qu'y souscrire. Yemitsu-sama ne réagira guère de la même manière si nous sommes deux à lui faire face que si je le visite seul.
Mais sur un point au moins, je ne vous rejoins pas : j'endosserai seul la responsabilité de cet incendie, et autant que faire se peut, éviterai que la colère du représentant Matsu ne soit dirigé contre vous pour un acte dans lequel vous n'avez aucune incidence.
Je suis certain que vous comprenez mon insistance, et que votre honneur vous dicterait un point de vue identique dans ma position..."

Asano s'arrêta enfin, observant les tasses de ses invités, prêt à les resservir le cas échéant. Afin de passer en revue l'ensemble des idées exploitables qu'il avait envisagé, il reprit d'un ton calme :

"- Je crois savoir que Matsu Yemitsu-sama n'est pas en bon terme avec l'officier en second du général, Ikoma Kasaru-sama... Connaissez-vous ce dernier vous-même ?"

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 07 sept. 2005, 11:01

[Kakita no Akodo Ikari]

Ikari sourit franchement au jeune courtisan. Jamais il n'avait, ne serait-ce qu'imaginé le soustraire à ses responsabilités.

- Je suis certain que nous trouverons une solution en hommes d'honneur et aucune de mes pensées n'a souscrit à vous soustraire de vos responsabiltés. Si une telle engance a pu se dégager de mes propos, je m'en excuse. Je vous propose mon aide mais il va de soi que vous en définissez les termes et les limites, nous oeuvrons tous deux pour le bien du Clan mais je ne suis ici qu'un modeste invité.

Ikari s'inclina légèrement envers le jeune courtisan. Ses propos avaient été trop directs et mal énoncés, il espérait ne pas l'avoir blessé par cette mise en avant directe.

- Vous me demandiez si je connaissais le jeune second du Général, Ikoma Kasaru. Je l'ai rencontré ce matin, il m'a semblé fort jeune pour occuper la position qui est la sienne mais il le regard intelligent et les propos interessants, je pense qu'il devrait être un atout dans la situation actuelle.
Si Akodo Getsuko sama lui a accordé son attention et un poste à ses côtés, vu son jeune âge, sachez que ce n'est certainement pas une promotion de convenance ou diplomatique, ce n'est pas le genre de l'homme. Il l'a amplement mérité, vous pouvez en être sûr.

Ikari prit sa tasse et but une gorgée de thé. Kakita Mikado était restée silencieuse, il était un peu géné de mener la conversation ainsi avec le jeune courtisan. Quoiqu'il était soulagé que l'entretient ne se soit pas déroulé en interminables conjonctures comme il l'avait craint et que Doji Asano ait choisi lui aussi d'être direct et franc. Avec cependant un talent subtil qui était la marque de sa famille et qu'Ikari était à mille lieux de maîtriser.
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 07 sept. 2005, 15:18

[Doji Asano]

A la réponse d'Ikari, le visage d'Asano demeura empreinte de franchise et, d'une voix dénuée de tout artifice, reprit d'un ton égal :

"- Ne vous excusez pas, je vous en prie, Ikari-sama. Votre aide est appréciable, et soyez-en sûr, appréciée à sa juste valeur.
Sans doute les impératifs d'un homme de cour tel que moi, même au talent modeste, le poussent-ils à chercher des interprétations dans le moindre mot qu'il entend...".

Cette dernière phrase fut prononcée sur un ton légèrement humoristique et parfaitement contrôlé, propice à conserver une atmosphère détendue et inclinant à la confiance.

Puis, il continua à écouter Ikari lui parler du jeune officier Ikoma sans répondre, inclinant simplement la tête en signe de compréhension. Ikoma Karasu lui avait fait bonne impression.
Tout d'abord par son comportement à l'égard de Matsu Yemitsu, bien sûr. Mais pas seulement...

D'autres questions se pressaient sur ses lèvres, quant aux opportunités qu'offrait Ikoma Karasu dans la présente affaire, mais Asano connaissait suffisamment l'étiquette pour savoir qu'il eut été discourtois de poursuivre cette conversation sans avoir au moins l'assentiment tacite de la Magistrate d'Emeraude, personnage le plus éminent de cet entretien.

Donc, en remerciant courtoisement Ikari, il s'apprêta à resservir le thé.
Ce faisant, il se tourna vers Kakita Mikado, marquant chacun de ses gestes de gravité et de respect, comme pour opérer une transition naturelle dans la conversation.

"- Dans quelle mesure puis-je encore vous éclairer sur la situation, Kakita Mikado-sama ? Je mettrai tout naturellement toutes les ressources possibles de la Maison Doji à l'oeuvre pour vous satisfaire et faire le jour sur cet impardonnable méfait."

Asano avait compris que la jeune femme appréciait davantage les approches directes, et il savait parfaitement s'adapter à ses interlocuteurs.

Tout à ses pensées, Asano se dit soudain que ses deux invités avaient plus en commun qu'il ne l'aurait imaginé...

Verrouillé