Les ailes du Dragon

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 17 mai 2004, 13:11

(Doji Asano)

Mirumoto Tomoe... Rapidement, Asano se souvint de la samurai-ko. il s'agissait d'un yojimbo au service de Mirumoto Eizan.
Alors que ses pensées continuaient leur vagabondage, la seconde gerbe colorée explosa dans le ciel, dans un panel de nuances incroyable.
C'est l'instant que choisit Daidoji Reiki pour monter, le plus discrètement possible, sur l'estrade. Surpris, Asano se pencha pour écouter le capitaine. Présentant l'homme qui l'accompagnait, il avisa Asano que les papiers de la troupe théâtrale de la famille Shosuro était parfaitement en règle.
Doji Shizue n'avait bien sûr pas manqué d'observer la discussion du coin de l'oeil. Asano, se redressant, fit mine de regarder par-dessus l'épaule du Daidoji, tout en réflechissant. Ce faisant, il ferma et ouvrit à moitié son éventail à plusieurs reprises, visiblement soucieux.
Son regard croisa celui de sa maîtresse, et il répugnait à la sortir de sa contemplation mais son approbation était plus que nécessaire. Ayant déjà indiqué par ses mouvements l'arrivée d'invités, il attendit la troisième salve du spectacle pour glisser quelques mots à son intention, dans un murmure qui se voulait le plus doux et désinvolte possible :
"- La troupe des Masques de Nôh, Madame. Ils souhaitent nous surprendre avec une entrée durant le spectacle..." L'explosion prenant fin, il se redressa en guettant la réponse de la Dame, fermant l'éventail et signifiant qu'il attendait son bon vouloir. Le capitaine Daidoji attendait sa réponse.

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 17 mai 2004, 14:17

[Doji Shizue]

Le vol de ses pensées fut suspendu brusquement comme un papillon rare pris dans un filet. Les gestes assurés d’Asano et son murmure atténuèrent la fin brutale d’une illusion de répit. De concert les 5 archers décochèrent dans un ensemble parfait une salve qui promettait de surpasser en beauté les gerbes déjà magnifiques qui avaient éclaté, multicolores, somptueuses et surprenantes.

Sachant le crescendo des salves entamé, lorsque après le bruit sourd, 5 pluies d’étoiles prirent naissance dans le velours noir de la nuit, Shizue se tourna vers Asano et d’un léger signe de tête, lentement son éventail nacré et fin fermé à la main, elle lui signifiait sa totale confiance à diriger la situation. Elle resta un instant immobile, attendant son acceptation.
Son esprit se remémora les paroles d’Hoturi sur cette troupe de théâtre ayant presque brûlé les planches de la capitale par leur succès. Si elle n’était nullement surprise de l’initiative du maître de troupe Shosuro Kagero, il convenait de montrer aux invités une douce transition entre les deux spectacles et d ‘utiliser l’impromptu de la situation pour mettre en exergue l’extrême talent de son clan à mettre en valeur les artistes et ce sans afficher une quelconque préférence marquée au clan du Dragon ou à celui du Scorpion.

Là encore, elle était sûr qu’Asano san serait à la hauteur de la tâche, elle avait toute confiance en lui, mais elle n’aimait pas imposer ses décisions, elle préférait que les gens à qui elle accordait sa confiance soient consentants, ce dont son cousin se passait parfois fort bien.
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 17 mai 2004, 14:40

(Doji Asano)
Asano sentit une douce chaleur l’envahir devant l’évidente confiance de Doji Shizue. Il lui fallait se montrer à la hauteur de ses attentes !
Gardant toute sa contenance, il inclina la tête en signe d’acceptation, et se tourna vers le capitaine. Attendant un moment adéquat, qu’il mit à profit pour mettre de l’ordre dans ses pensées il signifia d’un mouvement d’éventail à son serviteur Kintoki de s’approcher.
Profitant de la splendide salve de plusieurs archers, il parla d’une voix ténue, mais très claire.
“- Daidoji-san, rendez donc ces laissez-passer à ce jeune homme, et conduisez Kintoki auprès du maître de la troupe. Restez à leur disposition, le cas échéant.”
Se tournant vers son fidèle assistant, il lui donna la réponse à donner littéralement aux Shosuro. Puis, les deux hommes quittant l’estrade, il abandonna sa surveillance de l’assemblée pour se concentrer tout entier sur le spectacle, afin de préparer la transition.
Le parfum de Shizue, léger comme les fragrances d'un printemps précoce, ne le quittait pas...

(Kintoki)
Escorté du capitaine Reiki, Kintoki approcha de Haoran, et le salua respectueusement. Après que le capitaine lui ait rendu les documents, il prit la parole avec humilité
“Konban wa, Haoran-sama. Mon maître Doji Asano, en qualité de représentant de Doji Shizue-sama, m’envoie vous souhaiter la bienvenue et répondre à la requête de votre maître. Me ferez-vous l’honneur de me conduire jusqu’à lui ?”
Redressant la tête, il attendit la réponse de son interlocuteur.

Avatar du membre
Les Masques de N?h
Charlatan
Messages : 19
Enregistré le : 04 déc. 2002, 00:00

Message par Les Masques de N?h » 18 mai 2004, 13:25

[Haoran]

Le masque grimaçant considéra le serviteur un instant avant de répondre :

- Je salue au nom du clan du Scorpion votre maître Doji Asano sama, membre de l'honorable clan de la Grue, représentant de Doji Shizue hime.

Nous avions convenu avec mon maître Shosuro Kagero sama qu'à l'approbation de la délicieuse hotesse de ces lieux, l'ouverture des portes du kyûden serait le signal pour que la troupe se mette en route.
Si cependant vous me parlez de devoir rejoindre mon maître, j'ai bien peur que de remonter jusqu'à la colline même si je vous prend sur ma monture nous prenne plus de temps et laisse attendre les honorables invités de cette assemblée.

Peut-être aurai-je dû préciser les pensées de mon maître plus avant mais je pensais en avoir l'occasion. Je me suis exprimé de manière incomplète et je m'en excuse. Maintenant peut-être votre maître veut-il prendre d'autres dispositions ou accepte-t-il l'ouverture des portes de ce fabuleux palais pour que vous puissiez à son arrivée délivrer son message à mon maître Shosuro Kagero sama ?

Mis à part son salut, l'intonation de sa voix avait été monocorde mais cordiale sans cependant être chaleureuse. Comme c'était étrange, son masque ajoutait une dimension étrange à l'acteur et alors qu'il avait terminé de parler, Kintoki sentit le regard de Daidoji Reiki si appuyé sur le masque qu'il crut à un moment qu'il allait se fendre en deux et découvrir le visage de l'énigmatique personnage qui remettait en cause les ordres reçus d'Asano sama il y avait moins d'une minute. Mais rien ne se produisit.
Tout le monde se cache derrière un masque, nous avons simplement la franchise d'arborer le notre...
Shosuro Ukiko, Shosuro Kagero, Artistes itinérants.

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 18 mai 2004, 14:40

(Kintoki)
Le serviteur écouta attentivement le discour de l'acteur, et son coeur s'arrêta un instant de battre. Kintoki était attaché depuis quelque temps à Doji Asano et souhaitait plus que tout au monde que rien ne vienne troubler le bon agencement des festivités.
Lorsque l'acteur termina, Kintoki salua de la tête, et répondit avec empressement, tête baissée :
"- Veuillez me pardonnez, Haoran-sama. Sans doute n'ai-je pas correctement rapporté les désirs de mon maître ! Vous comprendrez que ne pouvant présentement quitter le spectacle, il regrette de ne pouvoir venir en personne rendre les hommages qui lui sont dûes à votre illustre troupe. Mon empressement de porter la réponse en personne n'avait pour but que de montrer en quelle grande estime la famille Doji tient la troupe des Masques de Nôh. Mon seigneur Asano-sama m'a signifié qu'il acceptait avec plaisir votre proposition qui ne pourra que rajouter au ravissement de la soirée. Il a rajouté que les portes seraient ouvertes au moment adéquat, afin que le spectacle du maître Agasha et la représentation dont vous nous faites la surprise se mettent mutuellement en valeur. Il a précisé que, dans l'attente de votre entrée, je m'assure de votre confort... Aussi, si votre maître a besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à m'en faire part. A l'ouverture des portes, je transmettrai avec honneur le message de Shosuro Kagero-sama à Doji Asano-sama"
En terminant, Kintoki attendit, en réprimant un tremblement, la réponse du masque lisse qui lui faisait face...

(Doji Asano)
Sur l'estrade, le jeune courtisan, tout entier plongé dans le spectacle, regardait les salves magnifiques qui se succédaient. Concentré sur les archers qui allaient et venaient, il guettait, après les faste des premiers tirs, le moment opportun pour lever son éventail, indiquant ainsi aux hommes du capitaine Reiki l'ouverture des portes à la troupe théâtrale.
Silencieusement, il pria les Fortunes que ces Scorpions à la renommée si grande choisissent une entrée appropriée...

Avatar du membre
Les Masques de N?h
Charlatan
Messages : 19
Enregistré le : 04 déc. 2002, 00:00

Message par Les Masques de N?h » 19 mai 2004, 08:41

[Haoran]

Haoran considéra le jeune homme qui lui faisait face, il pouvait derrière son masque et avec amusement imaginer qu’en cet instant, le silence devait saisir l’écho de chacun des battements du cœur du serviteur d’Asano sama
Paradoxalement, il se mit à rire doucement :

- Veuillez pardonner ma brusquerie, semblerait-il que la fatigue du voyage m’ait enlevé la patience qui aurait sied à la situation. A n’en pas douter, il est évident que Doji Asano sama a considéré avec beaucoup de soin notre arrivée.
Si mon maître a des désirs particuliers, je ne manquerai pas de lui dire que Doji Asano sama a mis à sa disposition son serviteur personnel.

D’un hochement de tête approbatif à l’intention de Kintoki, l’acteur se tourna ensuite vers Daidoji Reiki :

- Nous pouvons retourner à la porte du château en préparation de l’ouverture des portes, Daidoji sama

Il s’inclina de manière marquée sans être théâtrale et attendit que le chef des gardes donne le signal de la marche. Il suivit ensuite docilement jusqu’ils atteignent les portes du palais.
Tout le monde se cache derrière un masque, nous avons simplement la franchise d'arborer le notre...
Shosuro Ukiko, Shosuro Kagero, Artistes itinérants.

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 19 mai 2004, 12:26

Arrivés devant les portes du palais, le capitaine Reiki laissa un instant Haoran avec le serviteur du courtisan Doji pour ordonner à ses hommes de guetter le signal d'Asano, depuis l'estrade du spectacle.
Conformément aux ordres qui lui avaient été donnés, Kintoki demeura près du jeune acteur masqué, sourire aux lèvres et prêts à échanger quelques formalités pour rendre l'attente plus agréable. La courtoisie du Clan de la Grue devait prédominait en toutes circonstances, ces paroles de son maître résonnaient encore à ses oreilles...

(Doji Asano)
Le courtisan, prés de la douce hôtesse de la Cour, regardait le spectacle avec fascination. Les salves multicolores retombaient tels des papillons dans les vents glacés, et on pouvait entendre la rumeur du plaisir partagé par l'assemblée devant une telle merveille. Asano n'en demeurait pas moins concentré. La difficulté actuelle résidait dans le fait de ne faire aucun affront au maître Agasha en lui volant la vedette, ne point trop faire attendre la troupe des Masques de Nôh, tout en ne marquant aucune faute de goût dans le moment où les deux festivités se chevaucheraient. Avec un regard en arrière, il regarda les réactions de l'assemblée.
Si celle-ci exprimait déjà son contentement et son plaisir, il lèverait lentement l'éventail, durant la salve prochaine. Ce faisant, le temps que la troupe arrive aux portes ouvertes, la salve mourante laisserait place à la suivante, moment adéquat pour que les membres de la famille Shosuro fassent leur entrée...

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 21 mai 2004, 12:19

[Asahina Haniko]

Haniko n'avait pas quitté des yeux le ciel sombre depuis que le feu d'artifice avait commencé. Elle avait maintes fois entendu des louanges sur les maîtres Agasha mais ce qui se déroulait en ce moment dépassait de loin tout ce qu'elle avait pu s'imaginer des différents récits entendus ça et là. Cette journée était vraiment une des plus belles et une des moins tristes, elle eut presque le coeur plus léger à la pensée de tout ce qui s'était déroulé depuis le petit matin. Elle pensa à sa soeur, elle aurait tant voulu qu'elle soit là. Mais à ses côtés, il y avait sa tante et sa nouvelle amie, Kimiko. Elle espéra qu'aux côtés de Sayuri il y avait aussi des personnes qui étaient chères à son coeur.

Cinq pluies d'étoiles éclatèrent blanches et tranchantes dans le ciel d'encre. Pour la première fois, les larmes ne lui montèrent pas aux yeux malgré l'émotion qui s'agitait en elle, elle regarda la beauté du spectacle sereine.
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 27 mai 2004, 11:08

[Iuchi Shoorai]

Shoorai laissa voguer son esprit puis ouvrit ses sens au spectacle. Le feu d'artifice était magnifique, la magie déployée par le maître artificier grandiose. Les points lumineux dansèrent dans ses yeux comme des dizaines d'étoiles éclairant le ciel. Son esprit se laissa dériver dans la plénitude et les récits de son grand-père lui revinrent en mémoire, ces ciels d'encre qu'il décrivait dans lesquels les étoiles s'encastraient comme des diamants magnifiques, brillant de mille feux sous la froideur du désert et de ses nuits, le silence de l'homme assis et muet devant ce spectacle magnifique.

Les salves se succédèrent de plus en plus magnifiques sous les murmures des invités subjugués par un tel art mais Shoorai resta immobile et toute entière plongée dans le spectacle sans remarquer le regard du jeune samouraï du clan du Phénix posé sur elle...
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 01 juin 2004, 15:27

Le feu d'artifice continua de déployer sa magie sur la foule attentive et charmée. Aucun murmure ne parcourait l'assemblée, respectueuse du talent de l'artificier et du soin qui était apporté à ravir leur yeux et même leurs sens pour certains des samouraï présents.

Agasha Toruki satisfait et attentif regardait les archers du clan de la Grue donner vie à son art. Le final approchait, il allait tenter d'aller au-delà de tout ce qu'il avait pu concevoir jusque là, il espérait que la description qu'il avait fait à Dame Shizue sama serait à cent lis de ce que son regard découvrirait sous peu.

Dans la pénombre du jardin, il aperçut les archers qui prenaient place pour le final alors que des couleurs explosaient encore en merveilleux bouquets, machinalement il les compta sur les murs d'enceinte pour s'assurer que tout était en ordre, mais comment avoir le moindre doute dans le prestigieux kyûden de la famille Doji.

Pendant ce temps dans les couloirs désertés, un shoji se referma dans le quartier des invités...
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Hida Benkei
Samurai
Messages : 371
Enregistré le : 23 juil. 2002, 23:00
Localisation : Limoges

Message par Hida Benkei » 02 juin 2004, 08:38

[Arashi Fuyimiki]

Le moine s'etait repris le bruit ne l'effrayer plus autant, mais il ne se sentait pas a l'aise quand il remarqua une petite pause... quelle chose allait se passer, quelque chose de grand... avec une touche d'anxiete il porta (discretement espera-t-il) ses mains a ses oreilles afin d'aprecier le spectacle a sa juste valeur...

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 02 juin 2004, 11:08

(Doji Asano)
Le courtisan regardait le spectacle avec toute l'attention que son devoir exigeait, ce qui n'enlevait rien au véritablement enchantement des sens que chaque salve rendait plus délicieux encore. Entouré du parfum de Doji Shizue, son esprit se prenait l'envie d'errer sur le chemin de rêves incertains. Un coup d'oeil de côté suffit à voir le contentement de sa maîtresse. Asano revint vite à la réalité, soucieux du bien-être de chacun. Apercevant les archers commençant à se déployer en vue du final, il leva son éventail avec un geste péremptoire, chassant par le mouvement un frisson qui menacait de le parcourir...
Derrière, les soldats en garde au portail, guettant ce mouvement, ouvrirent prestement.

(Kintoki)
A l'extérieur, Kintoki guettait fréquemment Haoran du coin de l'oeil, espérant que ce qu'il pouvait voir du feu d'artifice lui rendit l'attente agréable. L'acteur n'avait guère fait appel à ses services, et ses maîtres semblaient n'avoir besoin de rien pour se mettre en place. Il regardait ce masque poli, qui empêchait à tout un chacun de voir les indices d'un quelconque état d'esprit. Il attendit, la tête baissé, tentant de cacher son inquiétude sous une sourire formel. Le Clan du Scorpion l'avait souvent intrigué, toujours inquiété.
Soudain, les portes s'ouvrirent, sur un spectacle étourdissant de son et de lumière comme il n'en avait jamais vu. Tout entier à sa tâche, il se tourna vers Haoran avec une salut courtois. Prenant son air le plus protocolaire, un sourire agréable sur les lèvres, il parla d'une voix forte.
"La Maison Doji est heureuse de recevoir la Troupe des Masque de Nôh en sa Cour d'Hiver".

Avatar du membre
MIRUMOTO Tomoe
Bateleur
Messages : 23
Enregistré le : 30 mars 2004, 14:41

Final

Message par MIRUMOTO Tomoe » 02 juin 2004, 15:41

[Mirumoto Tomoe]

C'est avec un regard plein de respect et de fièreté que Tomoe regardait, par moments, les explosions du feu d'artifice.
C'était la première fois qu'elle pouvait voir un tel spectacle. Du coin de l'oeil elle repéra le mouvement de Doji Asano. Que leur réservait-il encore comme surprise ?
Un sourire encore enfantin étira rapidement ses lèvres avant qu'elle ne se reprenne et surveille de nouveau la foule.
:dragon:
" Je ne veux rien avoir a regretter "

Avatar du membre
Les Masques de N?h
Charlatan
Messages : 19
Enregistré le : 04 déc. 2002, 00:00

Message par Les Masques de N?h » 03 juin 2004, 08:44

[Shosuro Ukiko & Shosuro Kagero]

Sur la colline, Kagero sourit à Ukiko :

- Regardes ! Ils s’inclinent déjà devant notre talent, ils ouvrent les portes ! Ah Doji Shizue sama ne nous aurait pas refusé ce plaisir, j’en étais certain !

Le rire cristallin d’Ukiko accompagna sa remarque.

- N’exagérons rien, il nous restes encore tout à prouver ici, ce n’est pas la capitale. Disons que Doji Shizue hime se plait à impressionner ses invités par l’occasion que tu lui offres.

Son costume blanc déjà apprêté, il s’approcha d’elle avec élan.

- Allons ne soit pas comme cela, qui pourrait ne pas nous aimer ?

Il était à deux pas d’elle.

- Qui pourrait ne pas t’aimer lorsqu’il te contemple, entend ta voix, se perd dans tes mouvements gracieux.

Ses yeux brillaient de l’excitation de la toute prochaine représentation. Il allait être encore ce soir au paroxysme de son talent. Elle préférait à son enthousiasme délirant, le perfectionnement, réglant chaque petit détail des costumes, des combats. Mais elle devait lui donner raison, la capitale les avaient adorés pourquoi en serait-il autrement ici sur les terres du clan de la Grue ? Terre de raffinement et de culture.

A présent en selle, ils descendirent la colline, Ukiko laissa ses rêves s'envoler. Sous le festival de couleurs, elle lâcha :

- Je féliciterai l’artificier de ce spectacle, c’est superbe tu ne trouves pas ?

Il la regarda et s’approcha d’elle pour lui murmurer.

- Il aura de la chance de pouvoir t'approcher ainsi, mais peut-être est-il vieux et laid ?

Elle haussa les épaules à sa moquerie et il partit d’un rire franc :

- Ne prends pas la mouche, je te taquinais !

Elle haussa à nouveau les épaules et resta un moment seule en avant.

Au pied de la colline, ils mirent leurs chevaux au trot puis au galop...
Tout le monde se cache derrière un masque, nous avons simplement la franchise d'arborer le notre...
Shosuro Ukiko, Shosuro Kagero, Artistes itinérants.

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 07 juin 2004, 10:04

[Agasha Toruki]

Toruki se concentra sur ce qui devait être son final, il n'avait pas droit à l'erreur.
Sur son signal discret, les archers décochèrent une salve, et un vert jade illumina dans son explosion le ciel sous la forme d'un chrysanthème étincellant rendant hommage au Fils du Ciel.

Agasha Toruki perçut le souffle de nouvelles flèches lorsqu'éclatèrent les charges. Dans une troisième salve, des rubans de soie se déployèrent sous le choc pour prendre la forme de grues en vol, ces derniers illuminés par un feu d'ocre relevé. Des quatres remparts successivement de nouvelles salves donnèrent naissance à des grues imaginaires, fluides, evanescentes, illuminées tour à tour par la couleur de chacun des septs clans.
La dernière salve partit et sous un bleu glacial magnifique, se dédoublèrent avec une précision incroyable les gracieux oiseaux comme de gigantesques origami qui auraient pris vie sous l'impulsion de la lumière. Elle entamèrent pour le temps de quelques secondes un ballet gracieux avant de s'évanouir et de laisser l'obscurité reprendre ses droits dans un silence ouaté...
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Verrouillé