Le feu ardent des passions

Master : Iuchi Mushu

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Les Masques de N?h
Charlatan
Messages : 19
Enregistré le : 04 déc. 2002, 00:00

Message par Les Masques de N?h » 22 déc. 2004, 10:27

[Shosuro Kagero & Shosuro Ukiko]

Puis-je vous présenter Hida Yakamo sama, Shiba Togai sama, Akodo Getsuko sama et son gunzo Ikoma Kasaru san.

Les deux samouraï de la famille Shosuro s'inclinèrent

- Nous sommes très honorés de faire la connaissance de samouraï aussi prestigieux.

Ils avaient prononcés cette phrase ensemble et l'unisson de leur voix avait une sonnorité étrange, comme unique, pourtant c'était deux personnes bien distinctes qui venaient de s'exprimer
Kagero se tourna ensuite vers Doji Shizue :
- Quand à exercer de l'attrait sur votre assemblée Doji Shizue hime, l'inverse est également vrai, votre palais acceuille des personnalités presque mythiques et avoir l'honneur de les cotoyer est un immense honneur.

En disant cela, il avait posé son regard sur Doji Shizue et ne l'avait pas quitté. Elle avait un visage magnifique, elle était d'une élégance et d'une nature artistique que Kagero appréciait énormément. Ses talents de conteuse avaient fait le tour de l'Empire et il brûlait d'être suspendu à ses lèvres le temps d'un conte.

Son regard glissa ensuite sur Hida Yakamo, le portrait était beaucoup moins gracieux mais le fils du Grand Ours était une personnalité avec laquelle il fallait compter même si de prime abord l'exercice physique lui semblait plus familier que le théatre ou la poésie.

- Hida Yakamo sama, c'est un grand honneur d'avoir pu jouer devant vous ce soir, avez-vous aimé notre entrée en matière ?
Tout le monde se cache derrière un masque, nous avons simplement la franchise d'arborer le notre...
Shosuro Ukiko, Shosuro Kagero, Artistes itinérants.

Avatar du membre
shosuro mariko
Eta
Messages : 7
Enregistré le : 13 déc. 2004, 22:45

Message par shosuro mariko » 22 déc. 2004, 20:02

[ shosuro mariko ]

shosuro mariko entra dans la salle de réception, jaugeant l'assemblée présente .
Puis elle se déplaça avec grace dans la salle a la recherche de conversation intéressante. Son kimono noir et rouge aux arme de son clan semblant flotter autour d'elle et mettait en avant sa grande beauté.
Sure de l'impression quelle faisait elle s'approcha de doji shizue pour lui rendre hommage et la remercier de son hospitalité.
" Doji Shizue sama c'est un immense honneur pour moi que d'avoir été convié a la cour d'hiver de votre illustre famille "

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 24 déc. 2004, 11:51

[Doji Shizue]

- Hida Yakamo sama, c'est un grand honneur d'avoir pu jouer devant vous ce soir, avez-vous aimé notre entrée en matière ?

A la phrase du jeune Shosuro, Doji Shizue tressaillit, un froissement presque imperceptible de la soie de son kimono. S'il y avait bien un sujet qu'Hida Yakamo n'affectionnerait pas c'était le théâtre mais il aurait été impoli d'intervenir et Shizue n'en eut pas le temps car la jeune courtisane Shosuro Mariko s'était avancée pour la saluer.

Doji Shizue sama c'est un immense honneur pour moi que d'avoir été convié a la cour d'hiver de votre illustre famille "

- Nous sommes ravis de vous avoir parmi nous Shosuro Mariko san. Permettez-moi de vous présentez Hida Yakamo sama, Agasha Toruki san qui nous a offert ce magnifique feu d'artifice, Doji Asano san qui me seconde dans cette cour d'hiver et j'ai cru comprendre que vous aviez déjà fait la connaissance d'Akodo Getsuko sama et d'Ikoma Kasaru san cet après-midi lors d'un thé et certainement faisant partie de votre propre famille, connaissez-vous Shosuro Kagero san et Shosuro Ukiko san qui ont enchaînés sur une magnifique entrée en matière de théâtre, nous laissant un merveilleux souvenir de cette première soirée, ouverture de la Cour d'Hiver ?
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
shosuro mariko
Eta
Messages : 7
Enregistré le : 13 déc. 2004, 22:45

Message par shosuro mariko » 26 déc. 2004, 23:28

[shosuro mariko ]

Elle salua dans l'ordre protocolaire les différente personne que lui avait présenté Shizue s'inclinant plus quel ne le devais lorsquel salua hida yakamo puis répondant a shizue elle dit:
"J'ai effectivement une trés intéressant conversation avec ces deux menbre du clan du lion quand Shosuro Ukiko et Kagero je ne connais hélas ces acteurs que par leur admirable réputation "
se tournant vers hida yakamo
" c'est un immense honneur que d'étre en présence d'un des plus vaillant défenseur de l'empire yakamo sama"
elle avait toujours considées le devoir du crabe proche de celui du scorpion protéger l'empire de menace inconnu et accepté un ingrat fardeau

attendant la réponse de yakamo elle tenterai de détourner son attention de l'erreur faite par les acteurs shosuro en engageant la conversation avec le puissant seigneur du crabe

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 27 déc. 2004, 14:32

[Doji Asano]

Le courtisan, légèrement en retrait et embrassant l'assistance du regard, fut brutalement ramené à la réalité par le salut de Shosuro Kagero à l'héritier du Grand Ours.

Son sang se glaça un instant, et il ressentit plus qu'il ne vit la réaction presqu'identique de sa maîtresse.

Son esprit s'emballa à nouveau, mais l'arrivée de la courtisane Shosuro Mariko permit à la Dame Shizue, de relancer la conversation en présentant la nouvelle invitée aux dignitaires rassemblés.
Asano admira silencieusement l'aisance de sa maîtresse avec le protocole et sa vivacité d'esprit.

Shosuro Kagero avait néanmoins présenté directement ses hommages au seigneur Yakamo, et il aurait été peu courtois de lui adresser la parole en cet instant précis.
Evitant le regard du seigneur du Clan du Crabe alors que Shosuro Mariko avait à son tour pris la parole, Asano fit écho à Doji Shizue en s'adressant à Shosuro Ukiko, répondant indirectement à celle-ci à la question posée par son parent.

"- Si le magnifique spectacle de ce soir n'était qu'une entrée en matière, nous nous réjouissons d'avance des émerveillements que crééra chacune de vos apparitions, Ukiko-sama..."

La comédienne semblait partager un lien "empathique" profond avec son frère, et Asano espérait qu'en attirant son attention, il retiendrait de même celle de Kagero pendant que Mariko vantait la vaillance de Hida Yakamo.
Ainsi, le seigneur du Crabe n'aurait pas à répondre, espérait-il, aux "sollicitations théâtrales" du maître des Masques de Nôh....

Cette véritable gymnastique protocolaire montrait clairement que la Cour d'Hiver de la famille Doji avait commencé...
Modifié en dernier par Seppun Kurohito le 28 déc. 2004, 16:56, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Les Masques de N?h
Charlatan
Messages : 19
Enregistré le : 04 déc. 2002, 00:00

Message par Les Masques de N?h » 27 déc. 2004, 16:09

[Shosuro Kagero]

c'est un immense honneur que d'étre en présence d'un des plus vaillant défenseur de l'empire Yakamo sama"

Kagero sourit à la jolie pirouette de Shosuro Mariko. Décidément, un membre de la famille Shosuro en contrant un autre et venant au secours d'un membre de la famille Doji,... Volontairement ? Oui, ce ne pouvait être que volontaire. Cette Cour d'Hiver commencait à ressembler à ses espérances, elle serait non seulement promulgatrice de leurs talents mais très divertissante.

Shosuro Kagero ne s'en trouva nullement démonté, il attendrait la reponse du fils du Grand Ours et auquel cas, aborderait le sujet à un moment plus favorable, de même qu'il donnerait libre cour à sa curiosité sur les réels dangers de ce monde que l'on savait corrompu jusqu'à l'essence à la frontière de l'Empire et que le clan du Crabe contenait depuis mille ans. Son besoin de dramaturgie se nourissait et se délectait de tout cela, de tout cela et de bien d'autres choses.

"- Si le magnifique spectacle de ce soir n'était qu'une entrée en matière, nous nous réjouissons d'avance des émerveillements que crééra chacune de vos apparitions, Ukiko-sama..."

Les yeux du Shosuro sourirent légèrement à la surrenchère du jeune courtisan Doji, il laissa sa soeur répondre. Après tout, elle pouvait aussi s'amuser...
Tout le monde se cache derrière un masque, nous avons simplement la franchise d'arborer le notre...
Shosuro Ukiko, Shosuro Kagero, Artistes itinérants.

Avatar du membre
shosuro mariko
Eta
Messages : 7
Enregistré le : 13 déc. 2004, 22:45

Message par shosuro mariko » 28 déc. 2004, 14:43

[ shosuro mariko ]

voyant l'habile manoeuvre de doji asano elle lui fait un léger signe de son éventail suffisament disret pour passez inaperçu et lui faire comprendre quelle avait compris son stratagéme et quelle l'appuyerai

mais mariko ce demandais pourquoi les deux acteurs de sa famille avait commis une erreur aussi évidente quels étaient leurs intention?
Elle devrait avoir une conversation avec les deux acteurs dans les plus bref délai pou savoir de quoi il en retournait...

Elle s'appréta donc a embrayer sur une conversation qui plairait plus au fils du grand ours...

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 28 déc. 2004, 17:19

[Doji Asano]

Tout allait très vite.
Asano attendait poliment la réponse de Shosuro Ukiko, et il vit dans le sourire de Kagero que ce dernier l'avait parfaitement entendu. Son attitude, pourtant, indiquait que sa question à Hida Yakamo n'était pas le fruit d'une maladresse...
Quelles pouvaient être ses motivations ? Personne ne se risquait à user la patience du fils du Grand Ours, certainement déjà mise à rude épreuve par le simple fait de sa présence à la Cour d'Hiver des Doji, gratuitement...
Il jouait un jeu dangereux...

Presqu'aussitôt, Asano remarqua le mouvement de Shosuro Mariko. Sans se détourner de Shosuro Ukiko avec qui il avait engagé la conversation, il répondit en appuyant imperceptiblement son sourire, signe silencieux de compréhension mutuelle...

A quoi jouent donc ces Scorpions...
Modifié en dernier par Seppun Kurohito le 30 déc. 2004, 10:21, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Les Masques de N?h
Charlatan
Messages : 19
Enregistré le : 04 déc. 2002, 00:00

Message par Les Masques de N?h » 28 déc. 2004, 21:21

[Shosuro Ukiko]

"- Si le magnifique spectacle de ce soir n'était qu'une entrée en matière, nous nous réjouissons d'avance des émerveillements que crééra chacune de vos apparitions, Ukiko-sama..."

- C'est nous qui sommes honorés de paraître devant vous. Nous avons choisi avec grand soin les pièces qui vous seront présentées. Elles raviront j'en suis sûre aussi bien l'amateur éclairé que l'initié, Doji Asano sama.

Si son regard s'était porté sur le jeune courtisan, elle avait accordé un regard posé et séduisant au fils du daimyo du clan du Crabe puis suspendu élégament le jeu de son frère en accordant à Hida Yakamo, le titre d'amateur éclairé. Cela lui évitait de répondre à la question s'il le voulait.
Tout s'était enchaîné très vite dans ces deux ou trois échanges mais Ukiko était consciente du plaisir qu'avait pris son frère à un tel jeu. Il agissait toujours ainsi, non pas que le succès lui soit monté à la tête mais depuis qu'il était enfant, il aimait frôler le danger. Cette attitude que certains pouvaient prendre pour de l'insouciance ou de la provocation n'était qu'un simple jeu qu'il maîtrisait parfaitement même si de l'extérieur il arrivait de voir les interlocuteurs de Kagero, pâlir ou déglutir. Il savait où il se trouvait et pertinement toujours qui il avait en face de lui. Mais bien entendu dans la situation actuelle, elle était la seule à le comprendre.
Tout le monde se cache derrière un masque, nous avons simplement la franchise d'arborer le notre...
Shosuro Ukiko, Shosuro Kagero, Artistes itinérants.

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 29 déc. 2004, 09:12

[Hida Yakamo]

"Hida Yakamo sama, c'est un grand honneur d'avoir pu jouer devant vous ce soir, avez-vous aimé notre entrée en matière ?"

Le regard de Yakamo se posa sur le visage fardé de l'acteur, dur et implaccable, naturel auraient suggéré les membres de son clan.
Pourtant malgré l'intervention de la courtisane puis de sa propre soeur, il tint à répondre.

- J'ai trouvé cela très divertissant et de toute beauté, des sensations qui sont exclues de mon quotidien quand je me bat sur le Mur.

La réponse avait claqué, brève et sans embage, comme quand il donnait des ordres. Pourtant, il ne s'était pas fait singlant plus que de raison. On était que le premier jour et il n'avait pas encore perdu patience mais sur les longs mois qu'annonçait cette cour, cela risquait d'arriver. Il le savait. Cependant si son caractère était celui du feu et sa force celle de la pierre, ses yeux n'était pas insensibles aux jolies choses qu'il voyait même si ces fleurs pouvaient être aussi vénéneuses que mortelles.

Il avait entendu le compliment de Shosuro Mariko et qu'il fut fînt ou non lui était égal, tout dans cette Cour était illusion, l'illusion que tout allait bien alors qu'il savait pertinemment que l'Empire était à nouveau entredéchiré, la guerre planant sur le printemps comme une nué d'insectes destructeurs. Il se contenta donc d'un salut respectueux aux paroles de la jeune femme sans plus. La phrase qu'il avait prononcé était à elle seule le résumé de ce qu'il avait à dire, pourquoi s'attarder en palabres ?
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 30 déc. 2004, 10:23

[Doji Shizue]

Un léger froid s'installa brièvement après la réponse d'Hida Yakamo. Au moins sa réaction avait été moindre que Shizue l'aurait cru. Il avait dit les choses sans embages mais à cela, elle s'attendait tout à fait.
Elle s'exprima à nouveau, il fallait relancer la conversation et donner le lancement du banquet.

- Eh bien samouraïs, je pense que le banquet va être riche en converstions plus qu'intéressantes. Si vous permettez quelques instants, deux ou trois choses à régler et je suis à nouveau à vous. Doji Nanko san va vous conduire à ma table.

Nanko fut là à peine avait-t-elle terminé sa phrase. L'avait-elle appelé ? Asano qui se trouvait à ses côtés n'avait rien remarqué pourtant la situation de telle manière, se présenta parfaitement préparée. Elle tenait à donner l'impression à ses invités que tout cela était parfaitement orchestré et qu'elle tenait à régler personnellement de menus détails, petits caprices de perfection somme toute apanage du prestigieux clan de la Grue.
Elle s'inclina avec grâce devant Yakamo sama, Akodo Getsuko et son aide de camp, Agasha Toruki et les membres de la famille Shosuro avant de se placer en retrait d'un pas.

Doji Nanko se présenta protocolairement et emmena le petit groupe avec grâce et lenteur, il savait que la maîtresse des lieux avait besoin de temps. Des yeux, il cherchait le petit moine, les évènements lui avait accaparé tout son temps et il se doutait que cet étrange invité avait dû être bien seul et perdu dans toutes les activités de l'après-midi et de la soirée. Il se promit de lui accorder plus d'attention le lendemain.

Shizue se retourna vers Asano et d'une voix basse et douce lui suggéra :

- Allons dans un des salons, nous y serons plus à l'aise pour parler voulez-vous ?
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 30 déc. 2004, 10:59

[Doji Asano]

Soulagé par la réponse de Hida Yakamo, Asano salua courtoisement lorsque, suivant la proposition de leur hôtesse, les membres du Clan du Scorpion suivirent Nanko-san. Il salua tout autant Ukiko que Mariko, se promettant d'avoir avec chacune une discussion dès que cela serait possible.

- Allons dans un des salons, nous y serons plus à l'aise pour parler voulez-vous ?

La voix de dame Shizue, un murmure à peine audible, avait comme à chaque fois l'étrange pouvoir de réchauffer son coeur...
Mais il resta de marbre, et inclina légèrement la tête.

- Hai, Shizue-sama...

Ce faisant, Asano suivit sa maîtresse sans rien rajouter.

Dès qu'ils furent dans l'intimité d'un des petits salons du palais, le visage du jeune homme se figea dans une expression de gravité qui lui était peu commune.

Il semblait en cet instant porter un lourd fardeau, qu'il répugnait à faire porter à sa maîtresse sans pouvoir pourtant se taire.
Avant que sa voix ne tremble, il décida de parler. Le regard baissé, ses mots dissimulèrent mal sa colère face aux événements, et la situation dans laquelle ils allaient placer Doji Shizue.

- Madame, pardonnez-moi ce dérangement, mais nous avons un problème sérieux. Les quartiers alloués à la famille Matsu ont été incendiés, intentionnellement semble-t-il, alors que nous étions à l'extérieur...

Il s'arrêta un instant, son coeur au supplice de devoir annoncer une telle nouvelle à la douce Shizue.

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 30 déc. 2004, 11:15

[Doji Shizue]

- Madame, pardonnez-moi ce dérangement, mais nous avons un problème sérieux. Les quartiers alloués à la famille Matsu ont été incendiés, intentionnellement semble-t-il, alors que nous étions à l'extérieur...

Doji Shizue pâlit si cela était encore possible que sa peau soit plus blanche. Elle en avait le souffle coupé, la première journée ! Elle regarda Doji Asano.

- Je comprends que vous ayez été fort inquiet tout à l'heure, Asano san. Avez-vous déjà une idée de la personne qui a pu commettre ce forfait narguant notre propre vigileance à l'intérieur et ce, le soir d'ouverture de la Cour ? Y-a-t-il des indices ?
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 30 déc. 2004, 11:30

La mâchoire crispée, Asano releva la tête, plongeant son regard dans l'azur des yeux de sa maîtresse. Ses mots coulaient entre ses lèvres, nues et sincères, devant la froide évidence de leur situation.

"- Je ne saurais le dire pour l'instant, Madame. Nanko-san m'en a avisé il y a quelques instants à peine. Deux gardes ont été postés devant les appartements sinistrés, et j'ai ordonné la préparation de nouveaux quartiers. L'affaire ne s'est pas encore ébruitée, mais pour l'instant, je ne sais rien de plus. Il nous faudrait pouvoir interroger les serviteurs et sentinelles de l'endroit..."

Rien n'était encore sûr ce qui s'était réellement passé, mais Asano ne pouvait supporter le trouble de Shizue.
Sans réfléchir à ses propos, il sentit son coeur s'accélérer, et le timbre de sa voix s'embrasa.

"- Madame, le criminel s'est facilement joué de ma vigilance. Si je vous ai failli, je vous demande pardon, et je suis prêt à assumer les conséquences de mon manque de prévoyance de toutes les manières que vous jugerez utiles."

Si porter le blâme de ce crime pouvait aider la dame à désarmorcer cette attaque, il le porterait sans hésiter.

Le sens de ses dernières paroles étaient parfaitement clair...

Avatar du membre
Iuchi Mushu
Shinri Historien
Messages : 1695
Enregistré le : 07 mai 2002, 23:00
Localisation : Entre le ciel et la terre
Contact :

Message par Iuchi Mushu » 30 déc. 2004, 12:12

[Doji Shizue]

Shizue fut touchée des paroles du jeune courtisan, elle était troublée et tellement lasse que sa fidélité et sa loyauté étaient pour l'instant le seul phare qui s'élevait dans la tempête. Elle avait bien entendu ses paroles mais jamais ne se résignerait à une telle demande, sa responsabilité était clairement là et Asano n'avait pas à en supporter le poids seul.

Néanmoins une fois encore, ses pensées tourbillonant, elle se félicita de l'avoir à ses côtés, de pouvoir s'appuyer sur lui et sur Doji Nanko. Nanko était efficace et loyal, Asano était plus que cela, beaucoup plus.

- Bien vous avez pris les dispositions qu'il fallait, nous ne pourrons cacher cet incident longtemps. Le tempérament des membres de la famille Matsu me semble cependant par trop impétueux que pour que cette situation se désamorçe en intervenant auprès d'eux uniquement.
J'ai un contact favorable avec Akodo Getsuko sama, il me semble beaucoup plus sage d'engager la chose par son intermédiaire sans en exclure notre pleine responsabilité bien entendu.

Je ne peux cependant pas m'exclure de la soirée sans que germent j'en ai bien peur de nouveaux problèmes à ma table. Puis-je vous demander d'entretenir au plus tôt Kakita Mikado sama de ce problème. C'est une magistrate impériale de confiance et de grand talent, il nous faudra son concours. Essayons d'y mêler le moins de monde possible et en guise de diversion, je vous propose que l'on interroge les serviteurs et les membres du palais qui étaient en poste en présentant la chose comme un incident. Malheureux certes, mais un incident. Tant que nous n'en saurons pas plus c'est préférable.
Ceci vous exclu du banquet et c'est fort regrettable mais je ne peux me passer de vous.

Elle hésita quelque peu puis au souvenir de l'émotion qu'elle avait décelé dans sa voix quand il avait voulu endosser seul la responsabilité, elle crut de son devoir d'ajouter.

- Asano san, si ces criminels ont déjoué votre vigilence, il en a été de même pour le mienne. Il (s) ou elle(s) ont trompé notre confiance et si je suis la première à m'exposer aux conséquences de leurs actes, il me serait insupportable de vous sacrifier, cela satisferait non seulement nos détracteurs mais me priverait d'une aide plus que précieuse.
Vous avez été prévenant et extrêmement efficace depuis votre arrivée ici, ces incidents avec le clan du Lion et en particulier de la famille Matsu sont le fruit d'une conspiration qui s'ourdit en ces murs alors que l'hiver commence à peine. Je ne permettrais pas que l'on agisse ainsi en toute impunité en entâchant d'honorables membres de mon clan et de ma famille. En celà et par votre discours, je sais pouvoir compter sur vous au-delà de ce qu'il me serait raisonnable d'exiger de vous et cela me suffit amplement.

Le ton de sa voix était passé du doux murmure à une force qu'il ne lui avait encore jamais entendu faire usage mais qu'à l'évidence elle savait manier.

- Je vais vous laisser maintenant, je vous laisse le soin de faire un état des lieux, de voir ce qui subsiste des effets personnels des membres de la famille Matsu et d'orchestrer pour demain la remise en place de ces quartiers. En ce temps, je m'entretiendrais avec Akodo Getsuko sama et ensuite selon votre premier rapport, je verrais à l'attitude à adopter vis-à-vis de Matsu Yemitsu san, temps pendant lequel vous aurez fait part à Kakita Mikado sama des évènements.

Elle se leva et le froissement des étoffes trainant sur le sol, remit sa grâce en mouvement, elle était enserrée dans les couches de soie mais la soirée serait encore longue avant qu'elle puisse se débarasser de son poids. Ses traits étaient tirés et l'espace d'un instant sa fragilité transparût à visage découvert à Doji Asano, avant que ne s'allie de nouveau sa force et le masque seyant à l'hotesse de la Cour d'Hiver à Kyûden Doji.
"Ceux qui n'oublient pas le passé, sont maîtres de l'avenir" (Sima Qian)

Verrouillé