Page 1 sur 1

Larme d’automne

Posté : 14 mai 2004, 13:37
par MIRUMOTO Tomoe
Le regard de Doji-sama avait plongé la samourai-ko dans ses souvenirs.


Le corps du bushi était allongé sur un petit tas de bois. Il portait encore son armure, disloquée et percée à trois endroits. Le taisa et les survivants du groupe formaient un cercle pour rendre hommage au mort.
L’officier fit un pas en avant et plongea sa torche dans le bûcher. Les flammes commencèrent a monter vers le ciel accompagnant l’âme du guerrier.

Une jeune fille d’environ 13 ans franchit le cercle de braves, un tanto à la main elle se dirigea d’un pas vif vers les flammes. D’un geste précis elle trancha une mèche de sa longue chevelure noire puis se pencha, sans tenir compte des flammes, pour déposer son offrande sur le corps de son père. Puis elle repris sa place, les yeux secs et le visage fermé.

Le taisa avait observé la scène sans bouger. Son regard interdisant à ses hommes d’intervenir. Il ne trouvait plus de traces de l’enfant, réservée, qui s’entraînait avec son fils à l’art du sabre. L’enfant, autrefois quelconque, avait laissé place à une jeune fille intelligente et réservée, que rien ne semblait toucher ou détourner de son but.
Lorsque la jeune Tomoe leva les yeux vers l’officier, dans un geste de remerciement, Mirumoto Akira ne pu s’empêcher de penser que maintenant elle était reconnaissable entre mille, avec cette mèche de cheveux blanc qui était apparu le lendemain de l’annonce du décès de son père. Depuis elle ne prononçait plus que de rares paroles mais la même intelligence brillait au fond de ses prunelles. Elle ne semblait pas abattue mais encore plus déterminée.

Deux jours après l’incinération Tomoe se présenta avec ses camarades pour leur cérémonie de Gempukku. Toutes les épreuves étaient passées la jeune fille s’avança pour recevoir le daisho. Elle savait qu’aucune des armes n’avait appartenue à son père. Les lames familiales s’étaient brisées lors du dernier combat du bushi.
Mirumoto Akira s’avança vers la fille de son sauveur, il tendit les deux épées. « Voici tes armes fais en aussi bon usage que ton père. » Akira eu la surprise de voir une larme unique couler sur la joue de la jeune fille lorsqu’elle prit les deux sabres.
Depuis ce jour, et pour lui, elle n’est plus Tomoe mais ‘larme d’automne’.


:dragon:

Posté : 14 mai 2004, 17:52
par Seppun Kurohito
:clap: :clap:
Joliment écrit, Tomoe-san. Ce genre de petite nouvelle en background permet tout de suite de donner plus de personnalité au personnage.

:jap:
Seppun Kurohito

Posté : 15 mai 2004, 00:03
par Hida Benkei
c'est vrai, pour ma pat un peu de mistere est de mise :)