Le village au trente-trois ruisseaux

Forum dédié aux créations communes des forumistes de la voix.

Modérateurs :Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Répondre
Avatar du membre
Harfang
Ronin
Messages :187
Enregistré le :07 mai 2002, 23:00
Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Harfang » 12 avr. 2011, 09:44

Village de la vallée aux trente-trois ruisseaux


Situés sur les terres Doji, à une centaine de Li du palais du clan de la grue, sur les contreforts de la chaîne du toit du mode.

Un village de deux cent âmes, dans une vallées encaissée, baigné par de nombreux ruisseaux dévalant le long des pentes boisée... Quelques champs de rizières et des cultures autour du village, une petite chapelle de pierre brute, ne comptant qu'une seule statue de bois, dont les ans et l'humidité n'ont laissé que de vagues traits indéfinissable...
On y trouve aussi deux ou trois ermitages perdu sur les contreforts et quelques masures plus isolés....

Les habitants se composent d'une centaine d'enfants et d'une douzaine de vieillards, pour quatre-vingts à quatre-vingt dix adultes, dont une vingtaine sont des agents très entraînés.
L'organisation, tel quelle est aujourd'hui, propose un maître, cinq disciples et vingt acolytes actif, quarante autres ont reçu un enseignement des bases durant leur enfance et adolescence mais exercent des activités paysanne ou artisanale.
Le maître dispose de tout pouvoir sur les destinée du clan et de chacun de ses membres assisté et conseillé par les cinq disciples.

Entre eux, les villageois se reconnaissent du clan Ozukawa.

Le maître actuel est Taka Ozukawara et les cinq acolytes sont Pâle, le parfumeur, le dahlia rouge, la vieille et Foudre.
L'ancien Maître était

L'école de Shinobi Ozukawa
Rang d'honneur de départ: 1,5
Compétences: Shinobi, Ninjutsu, Athlétisme, Jiujitsu, défense. Deux compétences non valorisantes au choix, usuellement choisi parmi: Gusarijutsu, Sincérité, comédie (ninja), Kyujutsu, Kuenaï.
Techniques d'écoles:
Rang 1: Confusion
Cette action de manœuvre augmente le ND en combat de +10, cependant toute action durant ce tour reçoit aussi un modificateur de difficulté de 10
Rang 2: La mort est silencieuse
Vous n'êtes pas limité par votre vide pour les augmentations quand votre adversaire n'a pas conscience de votre présence.
Rang 3: la lame de l'ombre
Cette technique est perdu depuis le décès des deux seuls qui la possédaient sous les mains du présent maître.




II Les cinq disciples


Pâle
Âgé de trente-deux, Pâle est élancé avec une musculature sèche et déliée. C'est, aussi, le fils du parfumeur.
Les cheveux coupé court, les yeux sombres, il est très distant et ne crée que peu de lien au sein du clan.
Il est resté célibataire et on ne lui connait pas d'enfant même illégitime.
Au sein du conseil, il garde le même laconisme et donne peu d'avis.
Il s'est toujours acquitté de tous les assassinats pour lesquels il avait été mandaté.
Il réside usuellement dans un ermitage ombragé, loin du village, préférant la solitude et gardant ses distances, mêmes vis à vis de son père. On l'a vu méditer et déposé des offrandes... Un caractère introvertie teinté de désir spirituel.
Ses enseignements sont rares, limité a l'arc et au Gusari et dénué de pédagogie.
Ses armes de prédilection sont l'arc et les armes à chaînes, usuellement, il ne pratique que l'intervention final dans un assassinat, ce sont d'autres qui récolte les renseignements. Sa préférence, quand c'est possible, va à l'arc.
On le dit insensible aux flammes.


Gloire : 0.5 (-8.0), Honneur : 0.5, Statut : 0;0 (-10.0)
Réputation: 190, rg 3

TERRE : 3, FEU : 3 (Agilité: 4), AIR : 3 (Réflexes :4), EAU :3, VIDE :3

Compétences Notables : Shinobi 3, Ninjutsu 3, Athlétisme: 4, jiujitsu: 4, Kyujutsu: 5, Gusarijutsu: 5, poison: 2, Défense: 2, chasse: 3, méditation: 2, Shintao: 1, Montagnard: 2, Artisanat: matériel ninja 2, Hisomu: 2

Avantages : Silencieux (+1g0 en discrétion/ Shinobi), Coeur de pierre, Héritage: poudre obscure
Désavantages : Fragile ( Albinos)

Techniques:
Rang 1: Confusion
Cette action de manœuvre augmente le ND en combat de +10, cependant toute action durant ce tour reçoit aussi un modificateur de difficulté de 10
Rang 2: La mort est silencieuse
Vous n'êtes pas limité par votre vide pour les augmentations quand votre adversaire n'a pas conscience de votre présence
Rang 3: Non. Travaille à sa propre technique martial.

Khyo:
Dompter le dragon du feu (Feu, maîtrise:3)
L'adepte du brasier (feu, maîtrise 4)

Equipement: Yumi de qualité supérieur, Manriki-gusari modifié pour accueillir corchet ou grappin, six shuriken, douze clous de poursuite, Aiguchi, Kimono ninja renforcé, ombrelle renforcé dissimulant une sarbacane et un court stylet et pouvant servir de protection, poisons diverses.
Armes ninja maîtrisé: Shuriken, Sarbacane, Shinobi-zue (ombrelle), Han-kyu
Rôle connu: -

Initiative : 1g1+4; Attaque :Yumi 9g4 / 4g2 ou 5g3, Manriki gusari 9g4 / 5g1 + entravement; ND : 20/23; Rg blessure : 4


Le parfumeur
Âgé de plus de soixante ans, le parfumeur éleva son fils avec la seule aide de sa fille, la mère étant décédé à la naissance. Si au début de sa carrière le parfumeur fut surtout connu pour ses rôle de renseignement, ou il maniait à la perfection les rôles de masseur aveugle, médecin ou moine errant, il devint bien vite l'apprenti du meilleur empoisonneur du clan, avant de ne même dépasser le maître par la pluralité de son savoir.
Considéré comme un sage, le parfumeur est très écouté au sein du clan et, bien souvent c'est vers lui que l'on se tourne pour recevoir quelques conseils ou obtenir des élixirs, philtres et outils très spéciaux... C'est également un érudit de première force et il dispose de nombreux contact dans la pègre.
Son âge avancé, tout comme la préciosité de ses connaissance et l'absence de transmission sont, toutefois inquiétante... récemment, également, sa vue a commencé a baissé rendant plus délicat son travail.

Gloire :0.1 (-8.0) Honneur :1.5, Statut :0,1 (-10,0)
Réputation: 179 rg 3

TERRE : 3, FEU :3 (Intelligence 4), AIR :3 (Intuition: 4), EAU :2, VIDE :2

Compétences Notables : Shinobi: 1 , Ninjutsu: 2, Athlétisme: 1, Jiujitsu: 3, défense: 1, Poison: 5, Comédie: 4, Connaissance: Ninja: 2, connaissance: outremonde: 1, Connaissance: théologie 2, Sincérité:2, Herboristerie: 4, Histoire: 2, Kuenaï: 2, Calligraphie: 2, Shintao: 4, Médecine: 2, haute-médecine: 2, méditation: 1, Artisanat: matériel Ninja: 3, Contrefaçons 3, comédie:1

Avantages : Prodige: Poison, Résistance: poison
Désavantages :Vieux (+10 au ND des actions physique), mauvaise vue (cataracte: -2 dès au jets de perceptions), Entraînement oublié

Techniques: Non (entraînement oublié)

Equipement: Poudre Kitsuki, De très nombreux poisons, gants de cuir fin doublé de soie, loupes, matériel d'alchimie, parchemins nombreux et codé, tao de shinsei, Uzume-bi, Torinoko, Kemu-kena...
Armes ninja maîtrisé: Shuriken, Manrikigusari, Ninjato
Rôle connu: Komuso (moine itinérant)

Initiative :1g1+3; Attaque :Mains Nue 6g3/ 2g1; ND :15; Rg blessure :6

Le Dalhia rouge
Agée de vingt-neuf ans, le passé du Dalhia est scellé du sceau du secret. Elle fut intégré au clan, il y a de cela quinze ans et rejoignit le cercle intérieur, il y a cinq ans seulement. Elle semble incarné l'art des Kunoichi.
Le cercle seul sait que c'est une ancienne membre de la famille Shoshuro qui rejoignit votre famille après avoir rencontré l'ancien maître qui exposa son désir de l'adopter comme sa fille. Le cercle accepta.
Depuis, le Dalhia a surtout été utilisé dans le domaine de l'infiltration, du renseignement ou du vol, de commandement même ou ses grandes qualités de comédienne et de séduction ont été des plus profitables au clan, à travers des missions d'équipe. Plus rarement, elle a été assigné a des missions d'assassinat dont elle s'est acquitté.
Elle utilise fréquemment des rôles de geisha ou prostitué, même si l'âge commence a se faire sentir.
Artiste doué, son charme la rend très aimé au sein de la famille. Elle ne s'est cependant pas marié et ne semble pas désireuse de le faire et n'a non plus eu d'enfant.
Sous son armure de courtoisie certains ont cependant cru parfois entrevoir une sombre blessure et les éclats du désespoir...
Elle se montre une enseignante avisé et quatre jeunes filles du clan sont des ses élèves attitrés lui vouant, semble-t-il un dévouement sans faille. Une forte relation semble également la lié au parfumeur.

Gloire : 3.0 (-8.0), Honneur :1.6 Statut :-1.0 (–10.0),
Réputation: 179 rg 3

TERRE :2 (Volonté :3), FEU :3, AIR :4, EAU :2 (Perception: 3), VIDE :3

Compétences Notables : Comédie: 4, étiquette: 3, serrurerie: 2, poison: 2, séduction: 4, passe-Passe: 2, Discrétion: 4, Ninjutsu: 2, Jiujitsu: 2, défense: 2, sincérité: 4, Tantojutsu, : 1, Musique: 3, cérémonie du thé: 2, Poésie: 2

Avantages : Disciples (4), Alter ego (le parfumeur), bénédiction de Benten
Désavantages :Brebis Galeuse (clan du scorpion), Déshonoré

Équipements: Robes luxueuses, parfums, huiles essentielles, bijoux, maquillage de grande qualité, thé de lune, Philtre de sommeil, Élixir de la fièvre rouge, bâtonnet d'encens au lotus noir, Aiguchi, Baguette de cheveux d'acier
Armes ninja maîtrisé: Shinobi-zue (baguettes), Shuriken, Garrot
Ses rôles connus: Tous.

Techniques:
Rang 1: Un scorpion à mille cœurs: Ajoute son rang de maîtrise dés jetés et gardé sur tous les jets de comédie ou pour influencer autrui.
Rang 1: Confusion
Cette action de manœuvre augmente le ND en combat de +10, cependant toute action durant ce tour reçoit aussi un modificateur de difficulté de 10
Rang 2: La mort est silencieuse
Vous n'êtes pas limité par votre vide pour les augmentations quand votre adversaire n'a pas conscience de votre présence

Initiative :1g1+4; Attaque :Baguettes de cheveux 5(3)g3/ 3g1; ND :20; Rg blessure :4


La vieille
Certains vieillard se rappelle de la jeunesse de la vieille... On dit qu'elle était alors une habile ninja aussi discrète qu'efficace....
mais ce temps est bien loin et a plus de quatre vingt cinq hivers, la vieille est aujourd'hui la doyenne du village et du conseil où elle occupe une place depuis plus de quarante ans...
Si le parfumeur est un médecin compétent, les membres du clan préfèrent aller consulter la vieille quand ils sont malades, que l'un de leur enfant grandit mal ou qu'un grossesse semble mal se dérouler... Elle est très respecté en tant qu'ancienne et est la mémoire du clan.
Ses décoctions d'herbe, tant que ses prières ou ses contes ont la faveur de tous, sans compter qu'au moins trente-cinq membres du clan sont lié a elle à seulement un ou deux dégrés...
Et puis, tout le monde pense qu'elle dispose de singulières intuitions et que, certainement, les kamis et les esprits lui sont attentifs.


Gloire :1.0 (-8,0), Honneur :2.0, Statut : 0.0 (-10,0)
Réputation: 182, rang 3

TERRE :2 Vol :5 , FEU :3, AIR : 3 Intuition: 4, EAU :2 Perception: 3, VIDE :4

Compétences Notables : Shinobi:4, Ninjutsu:3, Athlétisme:2, Jiujitsu:1, défense: 1, sincérité: 3, méditation: 4, Divination: 3, Poison: 3 herboristerie: 3, Artisanat: matériel ninja: 1, Comédie (ninja): 1, Méditation: 2, Shintao: 3, Barde:4, Connaissance: ombre: 2

Avantages : Don innée: partage des sens, Allié mineur (Ryoshin d'un monastère Shinmaki)
Désavantages :Vénérable (+15 sur tous les jets physique), Sombre secret (Ombre), Phobie modéré (ténèbres)

Équipements:
Robe gris pâle, amulette portant un morceau d'un ancien tao, bourse d'osselets, baton taillé de Kanki, Aiguchi
Armes ninja maîtrisés:Shuriken, sarbacane, ninja-to, Manrikigusari, han-kyu, Nekode
Rôles connus: Akindo (marchand)

Techniques:
Rang 1: Confusion
Cette action de manœuvre augmente le ND en combat de +10, cependant toute action durant ce tour reçoit aussi un modificateur de difficulté de 10
Rang 2: La mort est silencieuse
Vous n'êtes pas limité par votre vide pour les augmentations quand votre adversaire n'a pas conscience de votre présence

Kiho:
- Guide ancestral (vide, Maîtrise 4)

Initiative :Inutile, Attaque :Inutile; ND :15; Rg blessure :6


Foudre
Foudre est âgé de trente-cinq ans. Puissamment bâti, il se dégage de son attitude quelque chose de menaçant, dont les traits ravagé par des traces de petite vérole et le visage poilu concourt a renforcer.
Foudre est considéré comme le meilleur combattant du clan après le maître. Il a notamment infiltré durant de longues années la citée de la grenouille riche au sein même des Machi-Kanshisha qui en assure la sécurité et participé à plusieurs conflits armée dans des unités de rônins au sein desquels il a put commettre sabotage, assassinat ou renseignement pour l'un ou l'autre des clans. Il a par ailleurs appris la technique secrète des Machi-Kanshisha et dérobé l'un des némunéraï de la famille Kaeru.
Doté d'une forte personnalité, Foudre bénéficie de l'admiration de nombre d'acolytes du clan pour qui il fait office de modèle.
Ses armes favorites sont le Shinobi-zue, qu'il utilise comme un jô ou une épée, voir, ensemble, ce qui lui procure un +4 sur les manœuvres de défense.

Gloire : 0,5 (-8.0), Honneur :0,5, Statut : 0,2 (-10,0),
réputation 177 rang 3

TERRE : 3, FEU :2 (Agilité: 4), AIR : 3 (Réflexes :4), EAU :3, VIDE :3

Compétences Notables : Shinobi: 4, Ninjutsu: 4, Athlétisme: 3, Jiujitsu: 3, défense: 4, Bojutsu: 4, Nofojutsu:3, Comédie (ninja): 2, Sincérité: 2, Artisanat: matériel Ninja 2, Hisomu:3, kenjutsu: 2, Iaijutsu: 1

Avantages : Disciple (4), École différente, Héritage (grenouille dorée de Kaeru – katana), Réflexes de combat
Désavantages :Malédiction de Benten

Équipements:
kimono ninja de combat ou habit de rônins en armure.
Il conserve usuellement, son bâton de marche-épée avec lui, et sa pipe de métal. L'épée caché est une lame d'estoc de très bonne qualité perce-armure
En mission sous aspect de rônin, il porte une armure légère, un daïsho
Armes ninja maîtrisés: Shuriken, Ninjato, han-kyu, Manirkigusari, Shinobi-zue (épée), Kusari-gama
Ses rôles connus: Rônin, Hyakusho (fermier)

Techniques:
Rang 1: Confusion
Cette action de manœuvre augmente le ND en combat de +10, cependant toute action durant ce tour reçoit aussi un modificateur de difficulté de 10
Rang 2: La mort est silencieuse
Vous n'êtes pas limité par votre vide pour les augmentations quand votre adversaire n'a pas conscience de votre présence
Rang 1: Fumées et miroirs
Une augmentation gratuite avec un bô ou une pipe d'acier. Désarmement ou renversements avec trois augmentation.

Initiative :2g2+4; ATT :(Jô) 8g4/ 3g2, doit prendre des augmentations si armure, Epée-zue 9g4/ 5g2; ND :20/ 23 ou 25; Rg blessure :6




III Les agents entraînés

Ceux-ci sont au nombre de vingts.
Quatre d'entre eux se spécialisent actuellement auprès de Foudre dans le combat armé et désarmé.
Quatre d'entre elles se spécialisé dans le style Kunoichi auprès du Dalhia rouge.
Les douze autres sont plutôt polyvalent, sans spécialisations particulières.

Notons également que tous les enfants bénéficient d'initiation plus ou moins poussé et que tous les adolescents sont tenu de suivre un apprentissage.

Disciple type de Foudre

Gloire :, Honneur :, Statut :,

TERRE : Vol : Con :, FEU : Int :, Agi :, AIR : Intu :, Ref :, EAU : Per : For, VIDE :


Compétences Notables :

Avantages :
Désavantages :


IV) les difficultés actuelles


Si la famille se porte plutôt bien et se trouve en sécurité quelques questions se posent... En premier lieu celui de la transmission du savoir. Déjà, tout le cercle sait que la dernière technique de l'école a été perdu suite à la mort de l'ancien maître et de son élève. Personne n'en porte grief ou rancœur au maître actuel, mais c'est le constat d'un appauvrissement des techniques secrètes.
Deuxième point, le clan se repose fortement sur le parfumeur quand a son érudition et ses connaissances alchimiques, hors il est le seul a si bien les maîtriser et ne les a pas transmis, par manque d'enthousiasme personnel mais aussi par manque d'élèves réellement motivé. A ce titre, l'avant-dernier maître, dont la vision était plus axé sur les arts martiaux et la force intérieur a pu joué sur ce manque d'engouement.
Troisième point, l'histoire du clan, cite la présence ponctuel de Shugenja ou de grand mystique, hors aujourd'hui à l'exception de la vieille, voir de l'étrange Pâle, personne ne semble pouvoir revitaliser le clan a ce niveau.
Quatrième point, la qualité de l'enseignement est compromise par le fait que deux des maîtres soient très âgé (La vieille et Le parfumeur), et que Pâle a une personnalité trop introvertie pour qu'apprendre de lui soit aussi aisé que de réinventer un art martial en observant un aigle... le maître lui-même Taka est souvent absent et ne peut que rarement dispenser un enseignement.
Deux points positifs cependant Foudre transmet ardemment les techniques de combat, très diversifiés qu'il connait et a su rassembler autour de lui beaucoup d'engouement... seul défaut son enseignement est surtout martiale ce qui, certes est important mais insuffisant pour former un bon Shinobi.
Le Dalhia rouge, elle transmet aussi un enseignement de qualité surtout au niveau du masquage des sentiments et de l’interprétation des archétypes; Elle a aussi rassembler autour d'elle une poignée de jeune fille qui dévore avidement son charismatique enseignement. Seul point contestable, son enseignement de Kunoichi est excellent mais présente des lacunes martiales, quelques manquements aux connaissance traditionnelles et une tournure d'esprit un peu trop empreint de coquetterie.
Modifié en dernier par Harfang le 18 avr. 2011, 10:52, modifié 4 fois.
Akodo Ikari
- "L'honneur n'est pas la raison de tes actes, il n'est pas l'aboutissement de tes actes. Il est la raison et l'aboutissement."

Avatar du membre
Harfang
Ronin
Messages :187
Enregistré le :07 mai 2002, 23:00

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Harfang » 12 avr. 2011, 09:50

Ci-dessus, le descriptif du village "heimin" dont l'un de mes joueurs est le maître.
Depuis le temps, il fallait bien que je le décrive de manière détaillé.

Pour info, Taka a tué son propre maître et ses deux principaux appuis, pour répondre favorablement a une proposition de DS "On ne peut servir deux maîtres, choisi"
Il a donc fait émigrer son clan sur les terres Doji dans la chaine du toit du monde, a acquis lui-même le rang de Ji-samouraï et préside maintenant au destinée de son clan.

Donc, voilà, je suis preneur pour toute suggestion et critique histoire d'étayer un peu les choses au moyen de PNJ, idée ou technique ( La lame de l'ombre notamment, et celle à laquelle est en train de travailler "Pâle")
Akodo Ikari
- "L'honneur n'est pas la raison de tes actes, il n'est pas l'aboutissement de tes actes. Il est la raison et l'aboutissement."

Togashi Dôgen

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Togashi Dôgen » 12 avr. 2011, 19:34

Il y a deux ADJ écrites par Kakita Akiuji, dont une entièrement dédiée aux ninjas. Tu devrais trouver un peu d'inspiration dedans.
Et puis bon, trois techniques d'école dont une perdue, c'est pas la joie, surtout si on prend en compte que les Ga-ryû descendent généralement d'écoles plus anciennes dont ils ont hérités des techniques, et qu'en mécanisme de jeu, on peut plus ou moins modifier en conséquence : ainsi l'histoire du Yagyu Shingan-ryû, par exemple, ou du Ito-ryû. Et quand au ninjutsu, il faut aussi prendre en compte que le proto-ninjutsu vient de la Chine ancienne, d'une part, et d'autre part des temps légendaires du Japon.

Si tu as besoin de scénarios pour tes ninja, j'ai aussi posté un certain nombre de DFF (avec l'aimable participation de Kakita Tsu) dans Vents et Fortunes. ;)

Avatar du membre
Doji Satori
Adhérent
Adhérent
Messages :1379
Enregistré le :07 mai 2002, 23:00

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Doji Satori » 14 avr. 2011, 09:11

J'aime beaucoup. Fallait concourir pour le concours de PNJ ! :)

Il manque la description / les caracs de Taka Ozukawara et Pâle est aussi appelé couple-souffle sans que cela soit clairement dit.

Sinon, pour des suggestions
- Le clan est en situation de crise si ce n'est ouverte au moins larvée entre deux factions.
- Les "progressistes" (appelés par l'autre faction "les gentils") qui pensent que le clan est en déclin (vieillissement des membres, perte de savoir ...) et qui souhaitent recruter activemetn à l'extérieur.
- Les "traditionnalistes" (appelés par l'autre faction "les isolés") qui pensent que le clan doit travailler davantage sur ses propres ressources. Imposer la formation aux plus jeunes pour le bien du clan, écrire les savoirs, faire des enfants. S'ouvrir à l'extérieur, c'est faire entrer le ver dans le fruit et compromettre la sécurité du clan soit brutalement (attaque) soit par des moyens détournés (prise de contrôle du clan par un autre ...).
- Chaque faction a un noyau dur d'une dizaine de personnes et le reste du clan se partage entre les indécis, ceux qui vont toujours dans le sens du vent et ceux qui partagent une partie des deux points vues avec des réserves ou des conditions (oui à l'ouverture mais ...)
- Plusieurs conseils ont déjà eu lieu avec prise de bec et insultes. Le conseil des disciples est partagé et Taka doit désormais faire des choix et ceci rapidement.
- La situation ne peut plus durer tant pour l'apaisement du climat (Taka sait que dès lors la faction opposée se taira tout en ne manquant pas de souligner par la suite les problèmes qui s'ensuiveront) ; que pour agir. Chaque jour la situation se dégrade un peu plus, le temps joue contre le clan. Bien sûr, le clan n'a pas les moyens de faire correctement les deux (il faut que les membres sillonnent tout Rokugan pour recruter, il faut des hommes pour former) et faire un peu des deux est vu pour la majorité du clan comme courir 2 lièvres à la fois.
En cherchant la voie, vous trouverez le vide. Dans le vide est la force sans le mal.

Avatar du membre
Harfang
Ronin
Messages :187
Enregistré le :07 mai 2002, 23:00

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Harfang » 16 avr. 2011, 08:14

Merci Doji-san.
Je reprends tous de A à Z et ça me donne de la matière, beaucoup ( si je ne faisait qu'a mon plaisir, je crois d'ailleurs que je partirai sur une campagne Ninja, mais, bon, les autres joueurs aussi sont attaché à leur style personnel de jeu et l'atmosphère de leur personnage). J'ai corrigé pour Pâle, en fait, c'est à la fin de la création qu'étant tombé sur le défaut fragile, je suis parti du principe qu'il était albinos, et hérité donc du surnom de "Pâle", auparavant, c'était coupe-souffle


Concernant le Maître Taka, il n'était au départ qu'un "Budoka", servant de Doshin dans la magistrature impériale... Le Champion d'émeraude, en effet avait engagé celui-ci auprès de son clan, afin qu'il serve de Yojimbo secret à la magistrate Akodo, par trop honorable sans que celle-ci ne puisse s'en occuper.
Son travail, bien sur y a été d'excellence et les rapports de ses compagnons ont souligné, en philigrane ses qualités.

Ci dessous, copier collé du mail envoyé au joueur au moment du Choix:

Informations préalables :

Tu appartiens donc à un clan de Ninja, tous heimins vivant dans un village sur la chaîne du toit du monde, à quelques trois milles mètres d’altitudes, non loin de la passe de Beiden, fort de deux cent, dont les membres les plus éminents, sont des ninja actifs. Ton maître est Renkaru, un vieil homme de presque soixante ans, son neveu, Henichi est marié à la fille de Renkaru, Tenjari. Les règles de succession de ton clan sont simple, le successeur du maître quand il prend sa retraite est celui qu’il désigne, qui, généralement est le plus astucieux, le plus doué de ceux qui flirtent avec les ombres.

****

Quelques heures après l’entretien…





C’est sous un seigneur lune aveugle que vous avez chevauché de longues heures, vos montures couchant les herbes et éventrant les broussailles ; tu avais du mal à suivre l’allure du fin destrier de Satsume. Tu te souviens encore du visage de ses gardes du corps, trop discipliné pour rechigner, mais leur regard dur en disait long, ils n’aimaient pas à savoir le champion d’émeraude sur qui il veille loin de la défense de leurs sabres.

Vous vous êtes arrêté prêt d’un bosquet de cèdres abritant un pavillon de chasse. Satsume t’a fait signe d’allumer les lampions tandis qu’il s’asseyait sur la terrasse de bois.

Un seule et unique lampion de papier éclaire le visage fermé de Doji Satsume quand il te fait signe de t’asseoir. Son œil bleu te fixe, tandis que tu ne peux t’empêcher d’observer la ligne de la cicatrice qui court de son front jusqu’au bas de sa joue.

Il installe une miniature d’émeraude sur la table Benten, en face, une miniature de jais que tu ne reconnais pas. Puis, plongeant sa main dans la boite de cèdre qui contient les jetons de go, ils versent une poignée de jetons blancs autour de Benten, et une de noir autour du jais. Puis il pose une pierre grise entre les deux masses.

« cette pierre, c’est toi. Moi, je suis l’émeraude, autour se sont tous ceux qui me servent. En face, c’est ton maître, et ses propres serviteurs. Là – il désigne la pierre grise – c’est toi. »

Un instant de silence, tandis qu’il laisse courir son regard dans la nuit. – C’est une longue chevauché qui vous à conduit dans ce pavillon de thé isolé, aux confins du domaine du champion d’émeraude. Une minute peut être s’écoule.

« Tu as décidé de me rejoindre. Mais, vois-tu, un homme ne peut avoir qu’un seul maître. Si tu me rejoins – il déplace ta pierre parmis les jetons blancs. – ton maître le saura, et il ne pourra l’accepter. »

« L’un de nous doit donc disparaître. Il pose son doigt sur la miniature d’émeraude – Moi …- ou lui – il pose son doigt sur le jais. »

Ta gorge se serre, tu sais qu’il dit vrai. Jamais ton maître n’accepterai qu’un des siens change d’allégeance en sachant autant que tu en sais sur eux-mêmes et sur les techniques qu’ont t’a patiemment apprises durant ton enfance et ton adolescence : Mugon-no-satsugai , "Le Meurtre silencieux", Tai-Sabaki "Évasion" et tant d’autres, jusqu’au légendaire Shoten-no-jutsu "Marcher au plafond"… Tant de techniques dont tu connais le sens et auxquelles tu t’es entraîné à défaut de les maîtriser encore… jamais, non jamais ni ton maître ni ton clan ne laisserait de tel secret à l’extérieur du clan, sans compter le fait que tu serais à jamais pour eux une menace.

« En ce qui me concerne, tu n’auras nulle autre meilleure occasion que celle-ci, je n’ai pas de garde du corps, en ce qui le concerne… - Il fait tomber la statue de jais - Quand bien même tu le tuerai, les autres chercherait à t’abattre et, tôt ou tard, tu périrais, à moins que je ne donne l’ordre de passer par le fil de l’épée tout ton clan. Quand bien même il n’y aurait de survivants, ce n’est certes pas la solution la meilleure pour toi. J’imagine que certains d’entre eux, peuvent être de tes parents proches, et aucun fils, aucun frère n’aime être la cause du décès de son père ou de sa sœur. »

« Mais peut être existe-il une autre solution. – Une fugace ombre de sourire parcours les lèvres minces de Satsume « oui peut être en existe-il une autre »

Ton regard lui répond avant même que ta voix ne puisse articuler quoi que ce soit.

« Je connais un peu les coutumes des clans de ce genre. L’héritier n’est pas toujours celui qui devient le maître, ce doit être souvent le plus expérimenté, celui qui rassemble le plus de prouesse, d’ingéniosité et de sagacité. Peut être est-il temps que tu devienne le maître de ton clan. «

Ta bouche s’étire mais d’un tranché de la main, il semble couper toute réplique.

« Si tu veux offrir un nouveau destin à ton clan, et me prouver ta loyauté, retournes chez les tiens, tues ton maître et tous ceux qui pourrait te contester la prééminence. Tu deviendras leur maître et ils t’obéiront. j’offrirais à ton clan entier ma protection, de nouvelles terres. Toi et tes meilleurs descendants seront samouraïs faisant le lien entre le Daïmio Doji et tes… - Il hésite – Budoka. Et, vous tous, vous nous servirez. Certains peut être de tes descendants entreront dans nos écoles, et ne connaîtront jamais la vérité ni sur toi, ni sur votre famille, d’autres feront perdurer cette alliance.»

Renkaru, ton maître, votre maître, Henichi, dont on murmure chez les tiens qu’il a assassiné plus de trente hommes sur ordre de ton maître et surtout Tenjari qui, avant que de devenir mère maîtrisait déjà de nombreuses techniques et avait accomplit de périlleuse missions dont l’une l’amena jusqu'à effectuer un vol à Kyuden Akodo… ces trois-là sont les seuls a être meilleurs que toi, les seuls…

Satsume te regarde. « Malgré les remous et les méandres, une rivière ne peut couler que dans une seule direction. » Puis il pointe les deux statues « Laquelle ? »



Retour au HRP :

La proposition de Satsume est clair, tu dois devenir le maître de ton clan pour : 1 – Ne servir qu’un maître, le Daïmio Doji ( qu’il est ) 2 – Eviter les représailles de ton clan 3 – Eviter l’anéantissement de ton clan 4 – amener ton clan entier dans le giron Doji

Le cas échéant, si on trouve le temps en avant partie je ferais peut être joué l’assassinat de ton maître par tes soins, si c’est cette option que tu choisis ( après se fader satsume, c’est rude… Mais, même en cas d’échec se serait beau.)

Sinon, passer de 2 à 3 en force c’est 10 points ( mais est-ce utile ? ? ?). Passer à 1 en étiquette et Iai est une très bonne idée pour la couverture.



Pour la petite Histoire il a tué, sans sourciller son maître, bien que celà est faille mal tourné, celui-ci s'étant réveillé ( Zen-chi attitude...). Le combat s'est déroulé entre un taka sur-armé et son maître désarmé. Le maître est mort non sans lui dire qu'il avait encore de nombreuses lacunes dans son entraînement et qu'il périrait.
Puis, il a tué Hénichi, au fil et poison tandis qu'il dormait et, enfin Tenjari, qu'il a tranquillement attendu dans sa chambre alors qu'il était couvert par les pleurs du bébé qu'elle nourrissait...

C'est un excellent combattant de l'ombre, bien sûr, mais, surtout, alliant prudence, courage, inventivité et tenacité.
Son principal défaut étant une carence totale en matière de spiritualité ( vide 1, pas de méditation, pas de Shintao), lié au fait qu'il soit toujours sous tension permanente que ce soit physique ou intelectuel
Akodo Ikari
- "L'honneur n'est pas la raison de tes actes, il n'est pas l'aboutissement de tes actes. Il est la raison et l'aboutissement."

Avatar du membre
Kendashi
Shinri Historien
Messages :561
Enregistré le :07 mai 2002, 23:00
Localisation :Haguenau (bas-rhin)

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Kendashi » 18 avr. 2011, 09:35

:clap: C'est toujours tres plaisant de lire tes AdJ Harfang ^^ :clap:

:ken:
Un lion ne meurt pas, il dort...

Avatar du membre
Doji Satori
Adhérent
Adhérent
Messages :1379
Enregistré le :07 mai 2002, 23:00

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Doji Satori » 18 avr. 2011, 16:43

Salut Ken :coucou:

Rha la campagne ninja est aussi un truc qui me branche bien. J'avais développé le clan de la "lune vague" à Bushido il y a quelques années de cela comme cadre de jeu avec sensiblement les mêmes stéréotypes que toi (le vieux qui maîtrise les connaissances, le costaud bugei, l'archer, la kunoïchi ...).

Pour revenir à nos agneaux (sympa la mise en situation), je pense que maintenant que Taka a rempli sa part de marché, c'est à Satsume de remplir la sienne et de donner à Taka les moyens de renforcer son clan, je pense financièrement parlant.

Satsume pourrait imposer un / des Daïdoji (un / des ronin ?) d'ailleurs, pour servir d'agent de liaison "présentable" pour Taka vers Satsume, pour commencer à donner le vernis "Toi et tes meilleurs descendants seront samouraïs faisant le lien entre le Daïmio Doji et les "budokas" et accessoirement pour contrôler Taka et les moyens que Satsume donne.

Un problème peut se poser pour Taka si il choisit l'option interne (et peut l'influer sur l'autre choix). Comment va t-il s'améliorer désormais qu'il a suprimé tous les membres susceptibles de le faire progresser ?
Une petite tentative d'assassinat contre Taka pourrait être sympa. Un empoisonnement ou un piège par exemple. Quelque chose d'indirect histoire que l'ennemi reste en jeu dans l'ombre.
En cherchant la voie, vous trouverez le vide. Dans le vide est la force sans le mal.

Avatar du membre
Shosuro Akae
Artisan de clan
Messages :3412
Enregistré le :28 févr. 2004, 21:08
Localisation :Les sous sols du district Hojize

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Shosuro Akae » 18 avr. 2011, 17:03

Kendashi a écrit ::clap: C'est toujours tres plaisant de lire tes AdJ Harfang ^^ :clap:

:ken:

Je confirme!!! :fete:
"Et les p?tales de fleurs de cerisiers tombent d?j?..."
Mon site : http://shosuroakae.wixsite.com/sanfilippo
Membre du CPPJ
Membre actif du ATAMKJ

Avatar du membre
Harfang
Ronin
Messages :187
Enregistré le :07 mai 2002, 23:00

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par Harfang » 19 avr. 2011, 15:30

C'est toujours plaisant de retrouver, en ces lieux, de vieilles connaissances! Pour certains, celà fait près de dix ans déjà!
Heureux que celà vous intéresse chers camarades ;), et de vous retrouver .
Akodo Ikari
- "L'honneur n'est pas la raison de tes actes, il n'est pas l'aboutissement de tes actes. Il est la raison et l'aboutissement."

Avatar du membre
hida hota
Samurai
Messages :865
Enregistré le :10 mai 2005, 14:41
Localisation :bagneux 92220

Re: Le village au trente-trois ruisseaux

Message par hida hota » 07 nov. 2011, 10:26

un délice à lire félicitation à l'auteur
:biere:
peu importe sa force, son ingeniosité, sa grandeur d'esprit. une seule faiblesse lui sera fatale
il n'est pas du clan du crabe

Répondre