Page 2 sur 3

Posté : 03 juin 2006, 16:10
par Kakita Inigin
_ Je vous le ferai parvenir dès ce soir, afin qu'il puisse sans attendre charmer vos nuits. Mais, pardonnez-moi, il me semble que nos escortes s'impatientent de ne pas nous voir ceints d'un mur d'acier ...
Son visage souriant se tourna à demi vers l'orée des haies où attendaient les gardes, répartis en deux fils impeccables.
_ Il me faut donc vous quitter ; j'espère que nous nous reverrons demain, lorsque vous serez présentés à l'Empereur.
Doji Itani était déjà debout, prêt à partir.

Posté : 03 juin 2006, 16:39
par Soshi Yabu
Ranoma jeta un oeil à ses gardes, puis en s'inclinant devant le Grue, il dit:

"Un soldat qui a connu le Mur sait que la patience est l'une des plus belles vertus. A bientôt, Doji Itani-sama."

Ranoma rejoignit sa garde, et laissa le goban et le cerisier.

Posté : 04 juin 2006, 14:59
par Kakita Inigin
Lorsqu'ils sortirent de leur partie, les gardes, qui s'étaient rapprochés pour observer la partie et se surveiller mutuellement, reformèrent des haies d'honneur à l'écart les uns des autres, les Grues en une double haie parfaite, les Crabes dans une posture dite "pinces ouvertes", en quatre groupes espacés de deux mètres, et chaque groupe en "V".
Alentour, deux courtisans Seppun devisaient près d'un pin en jetant de fréquents coups d'oeil vers Doji Itani, sans doute pressés de le rencontrer ; les deux shugenja de tout à l'heure devisaient tranquillement à quelques pas de là, à l'entrée d'un pont sur une rivière de galets, tandis que leur interlocuteur à la tenue pauvre avait franchi le pont et avançait le long du chemin d'une démarche lente, et s'approchait d'un bisquet que surmontait le toit doré d'une chapelle.

Posté : 05 juin 2006, 13:17
par Soshi Yabu
Ranoma regarda le garde le plus proche, et lui dit:

"Bien, sur ce, je vais rentrer dans mes appartements."

Posté : 05 juin 2006, 13:19
par Kakita Inigin
Aussitôt, avec un air de soulagement évident, les gardes encadrèrent leur seigneur et se mirent en branle vers la tour du Crabe.
Ils l'atteignirent avec une célérité louable, dépassant des serviteurs terrorisés pelotonnés dans les angles des couloirs, esquivant à la va-vite la masse de fer qui traversait le bâtiment ... Ils arrivèrent enfin dans la Tour, à l'étage des appartements des enfants.
Où attendait Dame kateriko, qui, voyant son aîné revenir, lança :
_ Tu es là. Où sont tes soeurs ?

Posté : 05 juin 2006, 13:28
par Soshi Yabu
Ranoma ne réussit pas à cacher son désapointement. Il avait complètement oublié ses soeurs.

"Je suis désolé, mère, mais je ne sais pas où elles se trouvent. Nous nous sommes rapidement séparés.
Après, j'ai rencontré tellement de hautes personnalités que je n'ai plus du tout pensé à mes soeurs. J'en suis désolé."

Ranoma s'inclina légèrement en disant cela.

Posté : 05 juin 2006, 13:42
par Kakita Inigin
_ Alors va les chercher. Le shugenja est occupé à prier. Quand tu les auras trouvées nous pourrons passer à table.
Et elle sortit, altière, saluée par des gardes pas franchement ravis de ressortir dans ce palais englué de Grues.

Posté : 05 juin 2006, 13:44
par Soshi Yabu
Ranoma fit signe à ses gardes :

"Samourai-san, je ne sais pas où nous allons aller, mais nous allons nous y rendre."

Faisant une moue faussement accablée, Ranoma éclata de rire.

Posté : 05 juin 2006, 13:51
par Kakita Inigin
C'était un rire chaleureux de jeune prince, et quelques vieux samourai y joignirent leurs raclements de gorge.
Mais les rires s'effacèrent devant l'éclat du soleil sur l'acier, à l'entrée du jardin.

Un jeune samourai du Dragon, un sabre dans chaque main, contemplait à genou la neige qui se tachait de sang.
Une jeune samourai de la Grue, impeccable dans sa position droite, le katana horizontal, regardait son adversaire mourrir.
Elle leva la tête couronnée de chevux blancs et lança à Ranoma qui venait d'arriver sous le regard de son oeil bleu :
_ Vous devez être Hida Ranoma ? Je suis Doji Hitani, fille de Doji Itani, Champion du Clan de la Grue. J'ai connu votre soeur à Kyuden Doji. Elle parlait de vous comme d'un enfant attachant.

***

Sang blanc sur la neige
Couleur de soleil couché
Comme toi qui meurs ...

Posté : 05 juin 2006, 13:54
par Soshi Yabu
"Après le père, j'ai l'honneur de rencontrer la fille. Enchanté Doji Hitani-san.
Et nous verrons quel image vous garderez de moi, APRES, ce palais d'hiver.
Et bien, les duels ont déjà débutés, à ce que je vois. Une insulte, peut-être?"

Posté : 05 juin 2006, 14:02
par Kakita Inigin
_ ce fou prétendait que l'école Mirumoto était meilleure que l'école Kakita; une vieille lune qu'ils poursuivent là ... et je n'ai même pas étudié le sabre à l'Académie, mais les jeux de cour chez ma Famille.
Trop jeune, trop lent.

***

Jeunesse et lenteur
Après la première coupe
La coupe est vidée.

Posté : 05 juin 2006, 14:07
par Soshi Yabu
"Oui, j'ai cru entendre que cette question courait depuis longtemps. Vous venez d'ajouter de lourds arguments en faveur de votre clan, je dois bien le reconnaitre."

Posté : 05 juin 2006, 14:17
par Kakita Inigin
_ Pfff ... quand vous devez coordonner deux bras au lieu d'un vos mouvements sont moins vifs. L'entraînement n'y change rien. Si, sur un champ de bataille, le port des armures lourdes ralentit les adversaires et donne toute sa valeur au deuxième sabre, en duel ils sont morts.
Mais je ne voudrais pas vous mettre en retard, vos gardes ont l'air de s'impatienter.

***

Fatale attitude
De mon sabre à ton oeil
Il n'est nulle garde

Posté : 05 juin 2006, 14:22
par Soshi Yabu
"Et bien, que voilà une manière fort... abrupte, de congédier quelqu'un.
Bien, puisque tel est votre souhait, je m'en vais donc poursuivre ma route."

Ranoma mit un peu d'amusement dans sa voix. Tant de maladresse chez une courtisane Grue le faisait rire.

Posté : 05 juin 2006, 14:25
par Kakita Inigin
_ Nous nous reverrons, et je ne vois pas d'interêt àlaisser soufrir ce malheureux. Maintenant, si vous permettez, il s'agissait d'un duel à mort ...
Et, tranquillement, elle s'avança pour décapiter le Dragon qui levait evrs elle un visage crispé par la douleur, mais silencieux.