[Commentaires] Les Textes de Togashi Dôgen

Ce Forum est dédié à être un recueil pour les histoires que les Forumistes rédigent dans le monde de L5R.

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Ashidaka Kenji
Gokenin
Messages : 1597
Enregistré le : 26 août 2006, 16:59
Localisation : Tours
Contact :

Re: [Commentaires] Les Textes de Togashi Dôgen

Message par Ashidaka Kenji » 08 mars 2011, 08:55

j'aime bien ce côté : "I'm a poor lonesome cowboy" :arme:
A la bataille de l'arbre de vie que je raconterai quand j'en aurai le temps, Moto Sulimane a passé toute la bataille Torse nu en première ligne dans un régiment de Matsu pour leur mettre la honte ... et ça a marché ! :mal:
Mais il a terminé la bataille à 1 ou 2 PV avant la perte de connaissance.
Cela dit ça en valait le coup.
Kenji :grue:
qui a dit qu'un kakita n'était jamais un guerrier

La fuite n'est pas une option !

Togashi Dôgen

Re: [Commentaires] Les Textes de Togashi Dôgen

Message par Togashi Dôgen » 08 mars 2011, 10:16

Et il a survécu à la réaction de Tsuko ? Formidable. J'ai hâte de lire ça. :france:

J'ai presque finit (enfin) la Geste du Faucon, mais ça demande encore quelques retouches.

Avatar du membre
Ashidaka Kenji
Gokenin
Messages : 1597
Enregistré le : 26 août 2006, 16:59
Localisation : Tours
Contact :

Re: [Commentaires] Les Textes de Togashi Dôgen

Message par Ashidaka Kenji » 08 mars 2011, 18:56

en fait les foudres de Tsuko sont plus tombées sur ses troupes que sur lui ... que pouvait-elle dire ? Rien, Sulimane était le héros de la bataille (et son Stratège)
Kenji :grue:
qui a dit qu'un kakita n'était jamais un guerrier

La fuite n'est pas une option !

Togashi Dôgen

Re: [Commentaires] Les Textes de Togashi Dôgen

Message par Togashi Dôgen » 08 mars 2011, 19:32

Ca s'est passé complètement différemment d'avec Ryûjin... XD

Tout le monde a eut des louanges (sauf Toturi et Joseki, niark niark). Ryûjin est resté à l'arrière, près de l'arbre, entouré de quatre murs et bien au chaud et à l'abri dans son armure lourde. Le seul moment où il a eut à dégainer, c'était pour invectiver les troupes... Bon, après, la guerre avec le Scorpal ça c'est passé complètement différament, puisque là, il était toujours sous la brèche, mais pendant cette bataille il se la coulait douce et pleurnichait sur l'ignorance et l'inefficacité tactique de son adversaire ("Quoi ?! C'est ça une bataille à l'échelle cosmique ? Le seul danger de mort que j'encours provient de l'ennui.")

C'est pas le bon topic pour en parler, mais j'attends la suite de tes chroniques, Ashidaka Kenji-dono.

D'ailleurs, j'ai (enfin) finit Ô Floraison ! Je le posterais sous peu.

Répondre