[Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Ce Forum est dédié à être un recueil pour les histoires que les Forumistes rédigent dans le monde de L5R.

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
matsu aiko
Artisan de clan
Messages : 3061
Enregistré le : 13 juin 2004, 20:33
Localisation : paris

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par matsu aiko » 03 janv. 2011, 22:01

Bon, l'AG est passée, je vais pouvoir reprendre...Merci de votre patience ...et merci pour la musique :jap:

Togashi Dôgen

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Togashi Dôgen » 06 févr. 2011, 14:23

Up ! Un mois et mon anniversaire sont passés et toujours rien depuis les dernières nouvelles... :injuste:

Avatar du membre
Ashidaka Kenji
Gokenin
Messages : 1597
Enregistré le : 26 août 2006, 16:59
Localisation : Tours
Contact :

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Ashidaka Kenji » 07 févr. 2011, 17:51

pô fô ! :mal:

PS : Bon anniversaire Dôgen-kun

Kenji :grue:
qui a dit qu'un kakita n'était jamais un guerrier

La fuite n'est pas une option !

Avatar du membre
matsu aiko
Artisan de clan
Messages : 3061
Enregistré le : 13 juin 2004, 20:33
Localisation : paris

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par matsu aiko » 07 févr. 2011, 20:54

oui, je suis désolée, je ne vois pas le jour en ce moment. Je bosse aussi le we, c'est dire...

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19608
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Kakita Inigin » 16 avr. 2011, 11:42

Prends bien soin de toi et ne force pas sur la vodka. :biere:
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
matsu aiko
Artisan de clan
Messages : 3061
Enregistré le : 13 juin 2004, 20:33
Localisation : paris

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par matsu aiko » 17 avr. 2011, 20:07

Saké, Inigin-kun, saké, pas vodka. Merci de ce message et ne crains rien, en ce moment je n'abuse que du thé (vert de préférence) et du café.
:x

Avatar du membre
matsu aiko
Artisan de clan
Messages : 3061
Enregistré le : 13 juin 2004, 20:33
Localisation : paris

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par matsu aiko » 11 juil. 2011, 20:00

Bon, après une loongue pause voici la suite de la nouvelle 'Le sacrifice'. :)

Résumé de la situation :
Suite au décès du daimyo Matsu Jinsei, la décision a été prise de nommer sa fille aînée, Aiko, dans les terres Ikoma et sa fille cadette, Hanako, à la tête du domaine paternel. Pour faire bonne mesure, la nomination de la première a été assortie d'un étrange mariage politique à la capitale avec un jeune ressortissant du clan Phénix, Asako Koui. C'est ainsi que Matsu Kentohime, jeune soeur d'Aiko, Matsu Sunîn, son neveu et élève, et Ikomasa Hidemasa, barde de son état, se retrouvent à la cité de l'Honorable Sacrifice, accompagnant la nouvelle daimyo et son époux vers leur nouvelle assignation...

Avatar du membre
matsu aiko
Artisan de clan
Messages : 3061
Enregistré le : 13 juin 2004, 20:33
Localisation : paris

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par matsu aiko » 13 juil. 2011, 17:39

Nouvel épisode en ligne, où Sunîn croise quelqu'un qu'il n'a pas vu depuis longtemps....

Togashi Dôgen

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Togashi Dôgen » 14 juil. 2011, 10:42

Oh ? Un miracle ! :amen:


Post du 11 Juillet : J'aime toujours autant le découpage du texte entre plusieurs points de vue, entre plusieurs personnages. Très agréable à lire. L'affabilité du seigneur Chuzen en tant qu'hôte est très bien écrite.

- Et vous êtes courageusement venu la seconder…Noble attitude, qui crédite l’enseignement que vous avez reçu ! E je suppose que vous maniez ce sabre avec la redoutable précision de votre école…
"Courageusement", le mot est bien choisit... :france:


Post du 13 Juillet : Encore un post très bien écrit, je regrette à peine d'avoir attendu aussi longtemps pour le lire. J'aime comment est décrite la mentalité du flambeur avide, et la façon d'agir des yakuza. Juste une chose toutefois, les yakuza n'utilisent pas le "sama", car celui-ci est par trop associé aux samouraïs et aux nobles, on utilise donc "san" pour s'adresser à eux.

- A toi de te débrouiller. Cinq bu. Avant l’heure du Bœuf. Je garde ton sabre en garantie.
Le rônin ramassa hâtivement ses maigres possessions, et décampa sans demander son reste. Cinq bu. Où allait-il pouvoir les trouver ? Son employeur ne les lui prêterait jamais, c’était sûr…
Je verrais bien une petite réaction pour le sabre, rônin perdant ou pas, s'il ne glapit pas à l'idée de laisser son sabre en gage, ça donne l'impression qu'il en a l'habitude. De plus, à cause des lois somptuaires, Sûnin et les autres devraient se rendre compte qu'ils ont affaire à un rônin ou un marchand (typiquement, ce genre d'individus porte chon-mage en ayant de travers sur le dessus du crâne, comme Tokugawa Yoshimune dans son déguisement de roturier / yakuza "Yoshi-san", dans l'anime "Yoshimune"), ce qui devrait accentuer leur méfiance de prime abord.

Le shoji glissa silencieusement. Sa tante était assise, en train d’affûter son sabre, avec soin. Elle passa une dernière fois le papier le long de la lame, en examina le fil, puis rengaina l’arme, et la lui présenta de face, dans le fourreau noir. Sur ce dernier étaient gravés trois caractères : Devoir – Honneur – Commandement.
Aiko en train d'affûter et nettoyé son sabre... :x

Alors qu’il se servait une nouvelle rasade de saké, une silhouette s’approcha de lui. L’homme était grand, athlétique, les cheveux longs, striés de gris, et portait un bandeau sur les yeux.
Toujours aussi classe, cynique et bad boy, à ce que je vois...

- Elle n’a jamais aimé les hommes, si tu vois ce que je veux dire. Par contre, avec sa dame de compagnie... Je ne sais plus comment elle s’appelait, cette petite…Kamae ? Kimiko… ? Ca m’échappe. J’ai quelques trous de mémoire ces temps-ci.
Tiens, moi aussi ça m'échappe. Il serait pas plutôt en train de parler de la servante heimin d'Aiko et mère de Sûnin ?
(il a "plusieurs" parents... :france: :langue: )

- Oh, des choses et d’autres…Je m’occupe, répondit Jocho avec un sourire narquois. C’est cela qui est bien, quand on est rônin : Personne ne vous demande de comptes. Je suis libre de faire ce que je veux, quand je le veux. Ma vie est une page vierge que je suis seul à rédiger.
Etre un rônin, c'est un peu comme être au chômage mais en gardant tout de même des indemnités. Il y a deux façons de l'aborder variant selon les individus, comme l'explique le Hagakure, à savoir que l'on peut sombrer dans la dépression, et alors il devient très difficile de reprendre confiance en soit, ou alors on peut le voir comme une occasion de s'évader un peu et de profiter de la vie. Ce passage est donc encore une fois très bien rendu.

Les mots de son père troublèrent Sunîn plus qu’il ne voulait l’admettre. Sa vie, sa destinée…
Il voulait être reconnu comme un grand samurai, mais il était perdu : il ne se sentait pas Lion, mais il avait été élevé chez eux ; s’il avait l'occasion de rejoindre le Clan du Scorpion, ne serait-il pas un étranger à nouveau ?
Et s‘il devenait un rônin, comme son père ? Cette liberté, enfin, de vivre comme il l'entendait, ce serait bien, mais bon, la vie de rônin ce n'était pas facile, et puis qu’allaient dire ses ancêtres au bout du compte ?
Où devait aller sa loyauté, et quelle était cette fichue grande destinée que Shirai lui avait promis ? Beaucoup de questions sans réponses...
On sent la touche shonen manga. J'ai hâte de voir où est-ce que ça va déboucher. ^^

Avatar du membre
matsu aiko
Artisan de clan
Messages : 3061
Enregistré le : 13 juin 2004, 20:33
Localisation : paris

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par matsu aiko » 14 juil. 2011, 13:40

Togashi Dôgen a écrit :Oh ? Un miracle ! :amen:
Une forme annuelle de miracle : des vacances ;)
Juste une chose toutefois, les yakuza n'utilisent pas le "sama", car celui-ci est par trop associé aux samouraïs et aux nobles, on utilise donc "san" pour s'adresser à eux.
Je vais mettre "oyabun" ça fera plus couleur locale...
Je verrais bien une petite réaction pour le sabre, rônin perdant ou pas, s'il ne glapit pas à l'idée de laisser son sabre en gage, ça donne l'impression qu'il en a l'habitude. De plus, à cause des lois somptuaires, Sûnin et les autres devraient se rendre compte qu'ils ont affaire à un rônin ou un marchand (typiquement, ce genre d'individus porte chon-mage en ayant de travers sur le dessus du crâne, comme Tokugawa Yoshimune dans son déguisement de roturier / yakuza "Yoshi-san", dans l'anime "Yoshimune"), ce qui devrait accentuer leur méfiance de prime abord.
Bonnes remarques. J'intègre.
Tiens, moi aussi ça m'échappe. Il serait pas plutôt en train de parler de la servante heimin d'Aiko et mère de Sûnin ?
non non, c'est bien sa dame de compagnie. La servante, c'est Epine. Mais ça n'a pas beaucoup d'importance pour la suite de l'histoire.
On sent la touche shonen manga
Ce passage est du pur JBX. Mais j'aime beaucoup ce qu'il a fait du personnage.

Merci de cette relecture attentive :jap:

Togashi Dôgen

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Togashi Dôgen » 14 juil. 2011, 14:29

Je t'en prie. :jap:
Je vais mettre "oyabun" ça fera plus couleur locale...
Nan, l'oyabun c'est le parain, il est au sommet de la hiérarchie mafieuse, alors il ne s'occupe pas des tripots. Par contre, tu peux utiliser "aniki" ("grand frère" en termes familier), que les yakuza utilisent pour appeler leur supérieur hiérarchique direct. C'est tellement typique des yakuza que parfois, ça provoque des confusions chez les civiles japonais, surtout depuis qu'ils se sont remis à utiliser des couvertures pour maquiller leurs clans (avant la législation anti-gang moderne, soit pendant toute la guerre froide et l'Impérialisme nippon, tout le monde savait qui en faisait partis et où se trouvaient leurs locaux et quartiers généraux, maintenant c'est un peu plus privé).

Avatar du membre
matsu aiko
Artisan de clan
Messages : 3061
Enregistré le : 13 juin 2004, 20:33
Localisation : paris

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par matsu aiko » 16 juil. 2011, 10:49

Nouvel épisode en ligne, où Koui commence à comprendre pourquoi on l'a choisi...

Togashi Dôgen

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Togashi Dôgen » 16 juil. 2011, 22:25

Ces fleurs..leur disposition sur le sol n’était pas le fait du hasard.
Soudain la compréhension se fit jour en lui. Un mot. C’était un mot, qu’avaient dessiné les tiges et les pétales épars. Le mot « histoire ».
Pas mal, comme idée. Si tu veux aussi donner la version japonaise, le mot histoire se dit "rekishi". ;)

Quelque peu perplexe, Sunîn sortit du Palais, puis sourit avec malice. Koui avait l’air bien pressé…Sa tante devait avoir des charmes ignorés, finalement.
C'est vrai qu'ils sont "jeunes mariés" (ou plutôt, "fraîchement" ^^) mais dit donc, quelqu'il a l'esprit mal tourné... :france:


Voilà, pas grand chose à dire d'autre, si ce n'est que ça donne l'eau à la bouche. :)

Avatar du membre
Ashidaka Kenji
Gokenin
Messages : 1597
Enregistré le : 26 août 2006, 16:59
Localisation : Tours
Contact :

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Ashidaka Kenji » 18 juil. 2011, 15:50

c'est toujours un plaisir Aiko-chan ... mais qui va m'obliger à écrire à nouveau moi aussi ... :fou: :fou:
de toute façon ça me titille ces derniers temps ... et j'ai un peu plus de temps (justement) à y consacrer.
Effectivement je me disais aussi que la coïncidence, du jeune marié Médecin/Shugenja était par trop flagrante pour n'être qu'une coïncidence ! ;)
Toutefois, même si la réception est bien rendue, je suis en manque d'action.
On sent bien que ça va arriver, mais je m'impatiente :bounce:
Sinon toujours rien à dire sur la forme et sur le personnage de Sunîn que j'aime toujours beaucoup ! :clap:
Quant à Jocho, il a l'art de refléter les sentiments de Kenji (que je vois bien aimer profiter de la liberté d'être rônin !) :mal:
Kenji qui va reprendre la plume :grue:
qui a dit qu'un kakita n'était jamais un guerrier

La fuite n'est pas une option !

Togashi Dôgen

Re: [Commentaires] Les textes de Matsu Aiko

Message par Togashi Dôgen » 18 juil. 2011, 16:39

Obligé de reprendre l'écriture ? C'est peu dire... :ryumi:

Effectivement je me disais aussi que la coïncidence, du jeune marié Médecin/Shugenja était par trop flagrante pour n'être qu'une coïncidence !
En même temps, c'était dans les critères de sélection de l'époux. Et les passages précédents ont élaborées des hypothèses sur la raison pour laquelle ils voulaient un médecin. Comme ça fait longtemps, tu l'as peut être un peu oublié. ;)
Quant à Jocho, il a l'art de refléter les sentiments de Kenji (que je vois bien aimer profiter de la liberté d'être rônin !)
En parlant de Jocho, Kenji ne lui avait pas mit une branlée au sabre, dans ta campagne ? Oh pardon, pas de spoiler... :p Mais tu ferais un bon Yogo... :france:

Répondre