De la dissimulation d'un message.

Forum dédié au JDR Légende des 5 Anneaux, toutes éditions confondues.

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Le dernier Ornithorynque
Hyakusho
Messages : 62
Enregistré le : 15 mai 2008, 19:44

De la dissimulation d'un message.

Message par Le dernier Ornithorynque » 26 sept. 2008, 19:30

Mon titre est tout sauf clair, mais je n'en ai pas trouvé d'autre :help:

Le contexte : Dans un scénario que je fais jouer dans peu de temps, il me manque un point de détail.
Un forgeron de la famille Kaïu s'est fait enlevé par un maho-tsukaï.
Celui ci appartient à la famille Ashidaka et est un sensei de l'académie Kakita dans le domaine de la forge de katana. Il a également donner son nom à un oni. Oni qui se montre particulièrement redoutable au maniement du katana.
Etant néanmoins relativement agé, il assume de moins en moins son rôle de sensei. Bien entendu ceci n'est qu'une façade devant le fait qu'il doit faire face à un nouveau projet moins avouable : créer des armures d'un genre ... particulier :evil:
Or, pour ce faire, il a eu recours au savoir faire d'un forgeron Kaïu. En faisant passer ce point pour un "simple" départ du forgeron de son clan. (les PJs ont en entendu parler, mais on fait comme tout le monde en s'en désintéréssant très rapidement).
Or, le dit forgeron s'est vu confié comme première tache de forger plusieurs katanas à l'Oni de l'ashidaka.
L'idée étant que les PJs affrontent l'Oni, si ils se débrouillent bien (ce qui n'est pas du tout assuré :akuro: ), ils lui couperont un bras.
Donc un des katanas sera en leur possession.
Et c'est là que j'en appele a votre aide :help:
J'ai imaginé que le forgeron gravait quelque chose à l'endroit de la lame qui se trouve masqué par la poignée du katana. Un simple petit trait dépassera très légérement de la garde pour qu'un joueur observateur décide de dénuder la lame. L'inscription devrait leur donner quelques indices sur le lieu de rétention du crabe voir un appel à l'aide. Néanmoins, toutes ces informations doivent nécéssairement être camouflés sous forme de code ou autre : Le maho tsukaï n'est pas idiot et se sera apperçu du manége du crabe. Donc l'inscription (un dessin, un motif artistique, un haïku ?) ne devrait pas présenter de menace suffisante pour que l'ashidaka ait demandé au crabe de recommencer des lames.
Je ne m'y connais absolument pas en calligraphie nippone, je ne sais si il est seulement possible de graver un texte de la taille d'un haïku sur une aussi petite zone. Et surtout, je n'ai aucune idée sur les subtilités de l'écrit qui permettrait de dissimuler un message sous un autre.
Bref je suis prenneur de toutes explications sur l'art de l'écrit Rokugani, et sur toutes bonnes idées :x

Merci d'avance.
Modifié en dernier par Le dernier Ornithorynque le 26 sept. 2008, 19:59, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Kakita Sojiro
Diplomate
Messages : 2126
Enregistré le : 11 nov. 2005, 20:55
Localisation : Pontault-Combault (77)
Contact :

Message par Kakita Sojiro » 26 sept. 2008, 19:41

Normalement, le nom du forgeron est masqué sous la poignée.
Mais il est possible qu'un joueur remarque le travail particulier de la lame qui lui fasse penser à ce forgeron. Chaque forgeron a vraiment un style unique ou presque.
Âme damnée d'Inigin
Maître de Shiro sano Kakita
Président de la L.V.A.D.

Image
Image

Avatar du membre
Takeda Shingen
Ronin
Messages : 184
Enregistré le : 22 sept. 2008, 21:50

Message par Takeda Shingen » 26 sept. 2008, 20:30

Il pourrait jouer sur la signification des caractères, mais ça risque d'être un peu technique si tu veux que ce soit authentique!

Par contre tu n'as pas peur que les joueurs n'osent pas toucher l'arme étant donné qu'elle était dans la main d'un Oni?
Image

Avatar du membre
Dairya
Ronin
Messages : 185
Enregistré le : 09 janv. 2005, 15:32
Localisation : Quelque part à Rokugan

Message par Dairya » 26 sept. 2008, 20:39

Au Japon, que fut-ce que polir un sabre pouvait être un art très spécifique et, partant, un sorte de signature.

Cela t'éviterait de devoir inventer de toutes pièces un nom ou une inscription +/- mystique. Ces trucs là sonnent vite faux quand ils ne sont pas au top.

Et il n'y aura pas besoin de grande manipulation pour que les PJ observent l'arme et découvrent donc ton indice.

:toturi:
[Charge]: Toshimokooooooooooooooooo !

Avatar du membre
Ariman
Samurai
Messages : 564
Enregistré le : 21 mai 2002, 23:00
Contact :

Message par Ariman » 26 sept. 2008, 20:39

si la lame est suffisement belle ils devront penser qu'elle a été volé à un samourai (a la base un oni va pas acheter de katana au marchand du coin) et essayer de retrouver la famille du défunt pour lui remettre l'arme. D'ou une identification.
Sur un katana de base c'est trop galére mais une lame d'exception un forgeron pas trop mauvais devrait reconaitre le travail meme si la signature est faussée. Donc a ton forgeron de faire une lame suffisement belle et caractéristique de son style et va tiquer sur la signature, d'ou le truc pour 1/ retrouver le nom du forgeron et 2/ voir qu'il a pas signé normalement -> louche !

Avatar du membre
Pénombre
Magistrat d émeraude
Messages : 6402
Enregistré le : 28 juil. 2003, 10:07
Localisation : Dans ma tête, mais des fois j'ai un doute...
Contact :

Message par Pénombre » 27 sept. 2008, 07:44

Je pense que ce qui devrait surtout intéresser un vrai forgeron, c'est la chose suivante : les fameuses Lames Kakita sont forgées dans un acier dont le minerai de fer ne se trouve que dans un endroit précis des territoires de la Grue et les Ashidaka ne vendent pas cet acier (Secrets of the Crane). Par ailleurs, les plus grands forgerons de la famille ne travaillent certainement qu'avec ce matériau là, laissant aux autres des aciers nobles mais pas aussi réputés la plupart du temps. Le reste du monde ne sait pas forcément quel est ce minerai et ou on le trouve mais les artisans savent que seuls les Ashidaka l'utilisent et encore, pas tout le temps mais pour leurs plus belles lames

par ailleurs, les Sabres Kaiu sont quant à eux forgés à partir du minerai trouvé sur les terres du Crabe. Le Crabe est assez riche en fer pour en faire le commerce avec les autres clans (le Lion notamment). C'est un fer qui sert à faire des aciers bien plus présents dans le milieu des forgerons et il en existe apparemment suffisamment de variantes pour que les Lames Kaiu ne soient pas forgées avec du minerai d'importation mais en utilisant les filons les plus purs du Crabe

donc, en toute logique, un oni porteurs de plusieurs katana forgés selon les techniques Kaiu mais avec de l'acier que les Kaiu n'utilisent pas (et qu'un Kakita vraiment doué ou un vrai forgeron pourra reconnaitre comme le fameux acier des lames de la Grue) ne pourra qu'interpeller les vrais connaisseurs et déjà leur donner une idée pas forcément de l'endroit ou la lame a été forgée mais du fait que quelqu'un, quelque part, ait pu mettre la main sur du minerai Ashidaka... et le faire forger à un gars connaissant les vrais secrets des Kaiu

En ce qui concerne le poinçon à l'extrémité de la lame, pas besoin de code :
- soit le Kaiu ne met rien, et ça semble d'autant plus louche...
- soit il met un poinçon, n'importe lequel, réel ou inventé, et ça ne répond en rien à la question du mélange acier Grue exclusif/techniques secrètes Crabe...

en soi, la simple existence des lames est un indice... à condition d'aller chercher aussi loin bien sûr.

reste à attirer l'attention des joueurs sur cela

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19623
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 27 sept. 2008, 10:19

il peut aussi écrire au dos de lapeau de requin qui recouvre la pignée ... ou sur la bourre qui est en dessous.
Par ailleurs, il peut graver son message en kaji suffisament petits sur la poignée, que les joueurs dénuderont dès qu'ils voudront connaître le nom de l'artisan.
Après, l'artisan peut simplement signer "Macin, de la province de truc, dans le district de bidule, dans le hameau de chouette" -> reste plus qu'à s'y rendre.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Hida Geo
Samurai
Messages : 860
Enregistré le : 14 mars 2008, 18:58
Localisation : Valognes
Contact :

Message par Hida Geo » 27 sept. 2008, 10:24

il faut aussi s'assurer que les joueurs ne vont pas abandonner ou détruire le sabre puisqu'il était manipulé par un oni et donc potentiellement souillé.

Avatar du membre
Kakita Tsu
Gokenin
Messages : 1314
Enregistré le : 19 sept. 2008, 14:55
Localisation : Quimper
Contact :

Message par Kakita Tsu » 28 sept. 2008, 00:48

Au pire si les joueur detruise le sabre, il peut essayer de relancer l'indice sur le saya. Un dessin de la muraille caché dans une gravure plus complexe ?

Avatar du membre
Kakita Sojiro
Diplomate
Messages : 2126
Enregistré le : 11 nov. 2005, 20:55
Localisation : Pontault-Combault (77)
Contact :

Message par Kakita Sojiro » 28 sept. 2008, 00:55

Non, un saya ca n'est pas définissable pour le forgeron. Ca mettrait sur la piste du fabricant de saya, mais celui-ci en fait pour plusieurs forgerons différents.
Âme damnée d'Inigin
Maître de Shiro sano Kakita
Président de la L.V.A.D.

Image
Image

Avatar du membre
Kakita Tsu
Gokenin
Messages : 1314
Enregistré le : 19 sept. 2008, 14:55
Localisation : Quimper
Contact :

Message par Kakita Tsu » 28 sept. 2008, 14:28

exact,j'ai vu un forgeron le week-end-end dernier qui me disait cela aussi.
Mais ils se concertent pour savoir quel matériaux utilisé, la forme...
Mais rien n'empêche aux joueur de trouver d'abord l'ebeniste qui lui leur mettre sur la voie du forgeron.

Avatar du membre
Kakita Sojiro
Diplomate
Messages : 2126
Enregistré le : 11 nov. 2005, 20:55
Localisation : Pontault-Combault (77)
Contact :

Message par Kakita Sojiro » 28 sept. 2008, 14:37

Très franchement, je déconseille car trop long. Et en plus, il aura sûrement fait plusieurs fourreaux avec le même motif.
Je conseille fortement le sabre ; ca reste un katana, quoi que tes joueurs puissent en dire.
Âme damnée d'Inigin
Maître de Shiro sano Kakita
Président de la L.V.A.D.

Image
Image

Avatar du membre
Takeda Shingen
Ronin
Messages : 184
Enregistré le : 22 sept. 2008, 21:50

Message par Takeda Shingen » 28 sept. 2008, 14:40

Etant donné que le maho-tsukai détient le forgeron en otage, il se pourrait qu'il lui ai aussi demandé d'assumer la conception du saya.
Ce qui pourrait simplifier les choses...
Image

Avatar du membre
Kakita Sojiro
Diplomate
Messages : 2126
Enregistré le : 11 nov. 2005, 20:55
Localisation : Pontault-Combault (77)
Contact :

Message par Kakita Sojiro » 28 sept. 2008, 15:02

Non, un forgeron de sabre ne fait pas de saya, tout comme il ne fait pas de tsuba, de poignée ou même le polissage de son sabre. Ce sont à chaque fois les domaines d'autres artistes.
Âme damnée d'Inigin
Maître de Shiro sano Kakita
Président de la L.V.A.D.

Image
Image

Avatar du membre
Takeda Shingen
Ronin
Messages : 184
Enregistré le : 22 sept. 2008, 21:50

Message par Takeda Shingen » 28 sept. 2008, 16:40

Excuse moi mais on parle là d'un ingénieur Kaiu.
Or il me semble qu'un tel personnage est en mesure s'il le désire de construire des château comme des sabres!

Alors pourquoi ne pourrait-il pas faire un saya?

Je sais très bien qu'en plein Japon féodal cette idée paraîtrait aberrante, mais là on est à Rokugan, donc on peut se permettre des libertés.

De plus je vois mal le maho-tsukai amener à un fabriquant de sayas un sabre qui sera donné à un oni.
Si le saya venait à être récupéré, le fabriquant pourrait très bien identifier le sorcier.

A moins que ce dernier possède un "harem artisanal"...
Image

Répondre