Gempukku et ancrage social

Forum dédié au JDR Légende des 5 Anneaux, toutes éditions confondues.

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Répondre
EcceAngelo
Moine
Messages : 140
Enregistré le : 25 mars 2007, 16:29
Localisation : Dans la peau d'Asahina Ishihara, pour changer

Gempukku et ancrage social

Message par EcceAngelo » 05 sept. 2008, 22:41

Ouah le titre pompeux et tout. Je sais, mais juste "Gempukku" c'était un peu chiche... :langue:

Bon, quelques questions d'ordre socio-culturel autour du gempukku : on sait déjà qu'il se passe différemment suivant les clans, ça c'est ok. Que c'est le moment qui marque la fin de l'enfance et le début de l'âge adulte, et que c'est le moment où la personne prend son nom d'adulte. Voilà. Ca c'est déjà connu...

Mais est-ce que le gempukku se passe à un moment précis de l'année, genre lors de telle fête on fait passer leur gempukku à tous les jeunes susceptibles de le passer cette année-là... ou bien est-ce au cas par cas (chacun à son moment, un peu comme un anniversaire, enfin, quand le sensei juge qu'il est prêt)? Si c'est tous ensemble au moment d'une fête, est-ce la même fête dans tous les clans? Peut-être même que certains clans fonctionnent en bloc par une fête / cérémonie globale et d'autres au cas par cas, individuellement?

Est-ce qu'il se passe à un âge précis, ou est-ce en fonction du jugement du sensei, indépendamment de l'âge? Est-ce le même critère dans tous les clans?

A quel âge entre-t-on chez un sensei / dans une école, par rapport au moment du gempukku? C'est-à-dire : on entre dans une école, et puis au bout de x années on passe son gempukku et passe "rang 1" par la même occasion ; ou bien on passe son gempukku, et à partir de là seulement on entre dans une école, et seulement x années après le gempukku on passe éventuellement rang 1?

Voilà, y aura encore d'autres questions sans doute, mais c'est déjà un début...
Image

- Nous plantons les graines de la paix, maintenant et pour le futur. C'est pourquoi nous attachons tant d'importance à la sélection de nos jardiniers - (Sagesse Asahina)

Avatar du membre
Kakita Sojiro
Diplomate
Messages : 2126
Enregistré le : 11 nov. 2005, 20:55
Localisation : Pontault-Combault (77)
Contact :

Re: Gempukku et ancrage social

Message par Kakita Sojiro » 05 sept. 2008, 23:11

EcceAngelo a écrit :Mais est-ce que le gempukku se passe à un moment précis de l'année, genre lors de telle fête on fait passer leur gempukku à tous les jeunes susceptibles de le passer cette année-là... ou bien est-ce au cas par cas (chacun à son moment, un peu comme un anniversaire, enfin, quand le sensei juge qu'il est prêt)? Si c'est tous ensemble au moment d'une fête, est-ce la même fête dans tous les clans? Peut-être même que certains clans fonctionnent en bloc par une fête / cérémonie globale et d'autres au cas par cas, individuellement?
Selon moi, c'est individuellement, même si on en trouve plus au début du printemps que tout le reste de l'année (normal, l'été c'est souvent la guerre, tout ca tout ca).
Est-ce qu'il se passe à un âge précis, ou est-ce en fonction du jugement du sensei, indépendamment de l'âge? Est-ce le même critère dans tous les clans?
A mon avis, chaque clan a ses critères en plus de quelques-uns communs. Pour l'âge, entre 13 (pour les hyper-précoces !) et 21 (pour les tardifs), mais souvent, 15-16 ans.
A quel âge entre-t-on chez un sensei / dans une école, par rapport au moment du gempukku? C'est-à-dire : on entre dans une école, et puis au bout de x années on passe son gempukku et passe "rang 1" par la même occasion ; ou bien on passe son gempukku, et à partir de là seulement on entre dans une école, et seulement x années après le gempukku on passe éventuellement rang 1?
Vers 7 ans, tu rentres dans l'école ; ensuite, selon tes progrès, tu passes ton gempukku, et tu es donc Rang 1.

Voilà voilà, selon moi... Notez que je me mouille pas trop :p
Âme damnée d'Inigin
Maître de Shiro sano Kakita
Président de la L.V.A.D.

Image
Image

Avatar du membre
Pénombre
Magistrat d émeraude
Messages : 6402
Enregistré le : 28 juil. 2003, 10:07
Localisation : Dans ma tête, mais des fois j'ai un doute...
Contact :

Re: Gempukku et ancrage social

Message par Pénombre » 06 sept. 2008, 08:30

EcceAngelo a écrit : Mais est-ce que le gempukku se passe à un moment précis de l'année, genre lors de telle fête on fait passer leur gempukku à tous les jeunes susceptibles de le passer cette année-là...
pour mémoire, si on considère les dates précises de la mort d'un individu pour commémorer cet évènement, on ne s'intéresse pas vraiment à la date de sa naissance. Le premier jour de l'année, qui se trouve être aussi le premier jour du printemps (Mois du Lièvre donc) est également par tradition le jour ou tout le monde prend un an dans les dents.

a priori, j'aurais donc tendance à penser que le gempukku a lieu en masse durant les premières semaines de l'année. Symboliquement, le fait de passer à l'âge adulte peut ainsi être relié à la (théorique) arrivée des beaux jours ainsi qu'au nouvel an.

a noter d'ailleurs que les rokugani ne fètent pas les anniversaires des gens mais simplement les temps forts de passage de la vie (naissance, gempukku, mariage, retraite, mort...).

on peut cependant supposer que pour un tas de raisons spécifiques, telle ou telle famille (surtout les familles influentes ou relativement isolées) reportent cette cérémonie à plus tard dans l'année. Si par exemple le futur adulte a déjà fait savoir à ses proches qu'il prendra le prénom d'un ancêtre réputé, dont on commémore chaque année le souvenir à une date précise, il serait sans doute judicieux de caler le gempukku à cette date. Et il est peu probable que les sensei y voient une objection, surtout si l'ancêtre en question est réputé dans l'ensemble de la famille/du clan.

En ce qui concerne le choix de son nom d'adulte, il semble que même au sein des familles les plus en vue, on laisse à l'enfant la liberté de choisir et garder le secret jusqu'à la date fatidique (cf. Doji Domotai, qui prend le nom d'un héros du Lion...). Cependant, dans un système aussi formaliste, traditionaliste et encadré, il est sans doute vraisemblable que la majorité des jeunes "adolescents" (un statut qui n'existe pas à L5a : tu es un enfant ou tu es un adulte) demandent conseil à leurs parents/sensei ou se voient même plus ou moins ouvertement suggérer dans certains cas leur futur nom...

Avatar du membre
Hida Ichi
Gokenin
Messages : 1296
Enregistré le : 25 août 2004, 12:00
Localisation : Deuil la Barre, Val d'Oise

Message par Hida Ichi » 08 sept. 2008, 13:44

En matière de Gemppuku, j’avais trouvé dans un livre sur le Japon une référence à une fête qui avait lieu en début d’année et qui représentait la fête de la majorité. J’avais donc créé par analogie une fête, le 15ème jour de l’année qui était la «Fête de la Majorité» et qui était la meilleure date pour les jeunes samouraïs de faire leur Gempukku.

Cela me semblait une bonne date, car elle permettait aux courtisans qui ont participé à une Cour d’Hiver d'avoir le temps de revenir chez eux pour participer à cette fête.

Maintenant, je suis d'accord avec Pénombre, cela dépend des individus, des familles, et des Clans.

Par exemple, le Konkuru (Fête du Printemps) étant une fête très importante pour le Clan Licorne, les cérémonies du Gempukku se font certainement à cette occasion.

Lien Wikipedia du Seijin shiki
Seijin shiki

Seijin shiki (成人式) est la cérémonie japonaise de la majorité civile. Elle a lieu annuellement le jour de la majorité ((成人の日, seijin no hi), le deuxième lundi du mois de janvier. Les festivités inclus dans la cérémonie se tiennent dans les bureaux locaux ou préfectoraux avec la participation de la famille et des amis de la personne concernée.
Histoire [modifier]
Cette cérémonie fut mise en place en 1948, quand le seijin no hi eut lieu le 15 janvier. En 1999, en conséquence du Happī Mandē Seido (ハッピーマンデー制度 : décision du gouvernement japonais de redéfinir le calendrier des jours fériés) ; il fut décidé d'installer cette cérémonie le second lundi du mois de janvier.
Pratique [modifier]
L'âge de la majorité au Japon est de 20 ans. La cérémonie a lieu le matin dans des bureaux locaux ou préfectoraux où tous les jeunes concernés sont réunis, après un discours des représentants des officiels, ils reçoivent des présents.
La plupart des femmes célébrant cet événement portent un furisode (sorte de kimono) et des zōri. Après la cérémonie, les jeunes sortent le soir même ensemble ou vont boire, ainsi il n'est pas rare de les voir déambuler la nuit suivante dans les trains.
Hida Ichi, fils de Hida Ichio
Elève de l'Ecole de Bushi Hida

Avatar du membre
Kakita Tsu
Gokenin
Messages : 1314
Enregistré le : 19 sept. 2008, 14:55
Localisation : Quimper
Contact :

Message par Kakita Tsu » 28 sept. 2008, 00:59

Il y a aussi le tournoi de Topaze dans lequel a lieu le gempuku de plusieur guerrier.

Avatar du membre
Takeda Shingen
Ronin
Messages : 184
Enregistré le : 22 sept. 2008, 21:50

Message par Takeda Shingen » 28 sept. 2008, 08:27

Au niveau de l'âge il me semble avoir lu que c'était quatorze ans bien qu'il puisse être retardé.

Pour ce qui est de l'entrée en école, selon moi, un samurai n'a pas a entrer dans une école tant qu'il n'a pas passé le daisho dans son obi, bien que la majorité d'entre le font.
Il est aussi possible que certains samurais influents mandent un précepteur auprès de leur enfant.

Enfin pour ce qui de la date/manière de le passer, j'aime bien le concept d'une fête commune à tous les nouveaux adultes, durant lesquels ils font la tonsure, obtiennent leur daisho et subissent certainement diverses bénédiction.
Il est possible que pour la détermination de la date, l'on fasse appelle a des devins qui choisiront un jour faste (cette pratique était en vue dans l'ancien Japon). Je vois bien aussi quelques personnages influents organiser une célébration individuelle du Genpukku pour leur enfant afin de le montrer à la vue de tous et lui offrir une certaine notoriété au sein de ses concitoyens.

EDIT: Concernant le daisho:
Il me semble qu'au Japon, on donnait à l'enfant un daisho (ou au moins un katana) qui était maintenu fermé à l'aide de lacets tant qu'il n'était pas devnu adulte
Image

Avatar du membre
Pénombre
Magistrat d émeraude
Messages : 6402
Enregistré le : 28 juil. 2003, 10:07
Localisation : Dans ma tête, mais des fois j'ai un doute...
Contact :

Message par Pénombre » 28 sept. 2008, 10:02

Takeda Shingen a écrit : Pour ce qui est de l'entrée en école, selon moi, un samurai n'a pas a entrer dans une école tant qu'il n'a pas passé le daisho dans son obi, bien que la majorité d'entre le font.
Il est aussi possible que certains samurais influents mandent un précepteur auprès de leur enfant.
AEG a pris l'exact contrepied de cela : l'apprentissage en école durant de 7 à 10 ans et tu y es envoyé enfant. Selon là ou le dojo se trouve, il se peut que tu y sois en internat complet (ne retournant que périodiquement en famille) ou que tu rentres chez toi tous les soirs mais en tout état de cause, tu vas certainement cotoyer tes camarades et ton sensei plus souvent que ta propre famille

il se peut que tu sois plus doué que la moyenne, auquel cas une fois ton apprentissage terminé, tu passeras ton gempukku vers 13/14 ans, ou un peu plus tard.

si certaines familles très influentes peuvent obtenir d'un samurai reconnu comme sensei qu'il forme à la maison leur enfant, la plupart se plient à la tradition et savent de toute manière que leur gamin ira dans un des dojo les plus réputés de son école. Il se peut que dans ce prestigieux dojo l'un des maitres les plus éminents prenne directement l'élève comme pupille.

le cas de figure typique, c'est Doji Hoturi : fils de champion de clan, il a été envoyé au plus prestigieux des dojo de l'école de duellistes Kakita (qui ne se trouve qu'à quelques heures de route du palais ou il est né...) ou il a été personnellement pris en charge par le grand maitre de l'école Toshimoko lui-même

EDIT : à noter au passage que de toute manière, même si tu es une brèle, on peut envisager que tu passes le gempukku et continue ton apprentissage ensuite... si les sensei le veulent bien

dans l'absolu, il faut se rappeler que personne ne voit marqué sur ton front que tu es un gars de rang 1. On peut même imaginer que certains dojo délivrent un diplome à des gens qui n'ont pas encore tout à fait terminé leur formation, pour éviter que leur famille perde la face...

par ailleurs, les sensei sont des gens qui sont aux rangs les plus élevés de l'école. Quand tu es un gars rang 1 ou 2, voire 3, tu es encore un élève et susceptible de retourner au dojo soit pour passer au rang supérieur, soit pour perfectionner certaines compétences

les règles n'ont pas fait de distinction entre le fait que tu apprennes une compétence seul ou sous la direction d'un maitre mais on peut facilement concevoir que retourner perfectionner son talent dans un des domaines de prédilection de ton école soit plus profitable que de se débrouiller tout seul

par contre, se débrouiller tout seul peut permettre de faire des découvertes moins normatives. Mais la mécanique de jeu ne s'est pas compliquée dans sa version officielle au point de développer par exemple toutes les variantes plus ou moins efficaces et répandues qu'un même style d'escrime puisse générer. Plus précisément, on peut le faire aisément de manière narrative mais les distingo entre 50 élèves de la même école relèvent plus souvent du dojo (certains donnant un bonus spécifique pas toujours bien conçu d'ailleurs) que d'autre chose

la véritable innovation se trouve dans la possibilité de créer un kata, une technique ou, pour les plus exceptionnels, une nouvelle école

la plupart des Nouvelles Voies sont en fait le résultat de recherches d'élèves d'une école particulière, ce qui se voit dans les pré-requis pour y accéder. Quand une nouvelle voie est accessible à plusieurs écoles pas forcément similaires, c'est généralement soit parce qu'elle a été créée conjointement par des membres de ces écoles, soit parce qu'elle s'adresse à des fondamentaux communs alors que le reste des enseignements diverge
Modifié en dernier par Pénombre le 28 sept. 2008, 10:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Takeda Shingen
Ronin
Messages : 184
Enregistré le : 22 sept. 2008, 21:50

Message par Takeda Shingen » 28 sept. 2008, 10:07

Pénombre a écrit :AEG a pris l'exact contrepied de cela : l'apprentissage en école durant de 7 à 10 ans et tu y es envoyé enfant. Selon là ou le dojo se trouve, il se peut que tu y sois en internat complet (ne retournant que périodiquement en famille) ou que tu rentres chez toi tous les soirs mais en tout état de cause, tu vas certainement cotoyer tes camarades et ton sensei plus souvent que ta propre famille
Dans la 3eme Ed il me semble qu'il disent que l'apprentissage n'est obligatoire qu'à partir du Genpukku...
Image

Avatar du membre
Pénombre
Magistrat d émeraude
Messages : 6402
Enregistré le : 28 juil. 2003, 10:07
Localisation : Dans ma tête, mais des fois j'ai un doute...
Contact :

Message par Pénombre » 28 sept. 2008, 10:12

lis Empire d'Emeraude, le système éducatif y est longuement détaillé

Avatar du membre
Takeda Shingen
Ronin
Messages : 184
Enregistré le : 22 sept. 2008, 21:50

Message par Takeda Shingen » 28 sept. 2008, 10:40

Ah ok!

Je tâcherais de le lire alors!
Merci
Image

Répondre