Chargement...

Webzine Bâtards


Version
Download90
Stock
File Size5.24 MB
Create Date1 décembre 2016
Télécharger

batards

Les mots d'un empereur (nouvelle)

Hatsuo était une geisha renommée. Elle ne fréquentait que les meilleurs établissements de la capitale impériale, Otosan Uchi, et ne jouait que pour des hommes membres de la cour du divin empereur Toturi 1er. Et pourtant, quel ne fut pas son étonnement lorsqu’un serviteur du palais vint la quérir pour se produire devant l’empereur lui-même…

Comment incarner un bâtard ? (aide de jeu)

Incarner un bâtard non reconnu, mais soutenu par un parent influent, est idéalement l’usage prévu par le désavantage Adopté. La société de Rokugan ne prête pas grand cas à l’origine d’une personne, tant qu’elle se montre à la hauteur de son statut. [...]

Héritage familial (scénario)

Le scénario se déroule sur le domaine de la Pêche Illuminée, une maison de geisha appartenant à la petite famille Iwasagi, vassale de la famille Kakita, chargée d’administrer les maisons de geisha les plus réputées du Clan. Les PJ vont être recrutés par le Clan de la Grue pour élucider l’assassinat Iwasagi Marukane. Durant leur enquête, ils s’apercevront rapidement que tous les membres de la famille s’intéressent beaucoup plus aux questions d’héritage qu’à l’élucidation du meurtre.[...]

Bâtard et héritage (aide de jeu)

Voici quelques remarques et pistes de réflexion sur les enfants nés en dehors du mariage, sur leur situation sociale et l’opinion que l’on avait d’eux. Ont-ils été acceptés par leurs pères, leurs frères et soeurs ? Ont-ils joui de la même éducation que les enfants légitimes ? Ya-t-il une différence entre les bâtards eux-mêmes ?[...]

La faute (nouvelle)

Il avait toujours su qu’il avait dû commettre une faute. A un moment. Quelque part. Il ne savait pas ce que c’était, mais ça devait être grave. Il le voyait dans leurs gestes, dans leur façon d’ignorer sa présence, il l‘entendait dans les mots qu’ils ne disaient pas. Il n’avait jamais su de quoi il s’agissait. Parfois il avait l’impression que tous le savaient, sauf lui. Ses sensei, ses camarades de classe, jusqu’aux heimin qui les
servaient.[...]


Connectez-vous pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :