[6.7]Les audiences de l'Impératrice à la tombée du jour

Master's : Isawa Yoshimitsu & Hida Koan
La storyline Nimportekoiteske : l'inspiration jaillira du Flood

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 25 avr. 2005, 16:49

Finalement, après les saluts de circonstance, la princesse Doji prit congé de l'Impératrice, qui put aller se délasser dans un bain parfumé.
Avec tout le protocole imposée par son statut, l'épouse du Fils du Ciel fut ensuite vêtue d'atours somptueux, peignée, coiffée avec sophistication, et maquillée. On farda son visage épilé et peignit délicatement ses lèvres. Les serviteurs savaient parfaitement ce qu'ils avaient à faire. Tout ici démontrait la haute maîtrise du Clan de la Grue dans les arts de la Cour. Les chausses même de la l'épouse impériale était légèrement surélevées, afin de ne point paraître trop grande, tout en dominant le cortège de ses suivantes...
On présenta à Shikizu une panel d'éventails pris dans son coffre personnel, afin qu'elle y fasse son choix.

Déjà, plusieurs demoiselles attendaient dans l'antichambre des appartements, afin de composer la suite de l'épouse du souverain vers la salle du banquet.
Un détail néanmoins rompit l'impression de perfection qui se dégageait de tout le cérémonial : la dame des Kakita était arrivée avec du retard, et la jeune Kakita Yamiko, que l'Impératrice avait honorée de son attention, n'était toujours pas là...

Les gongs des temples avaient sonné à l'unisson au crépuscule, et le palais s'éclairaient de mille lampions colorés. De nouvelles mélodies résonnaient dans les couloirs du Palais, et des senteurs délicates gagnaient le moindre recoin, annonciatrices du banquet à venir.

On présenta un long miroir dans un cadre d'or à Shikizu, afin qu'elle put y admirer toute sa majesté. Finalement, les servantes, leurs ouvrages achevées, allèrent se ragenouiller à l'entrée de la pièce, prêtes à poser leur front sur leurs mains dès que l'Impératrice ferait mine de bouger.

Kakita Mai portait pour sa part un magnifique kimono en soie fine, dont la couleur rappelait le ciel d'un après-midi d'été radieux.De nombreux bijoux, perles, baguettes et netsuke, que 100 générations de dames des Kakita avaient porté avant elle, ornaient son obi, ses oreilles et sa chevelure remontée dans une coupe aussi complexe que figée. Seule l'éclat de l'Impératrice éclipsait, comme il se devait, la présence de la dame.

Avec de petits pas, dame Mai vint se porter à l'entrée de la chambre, et attendit. Son visage parfaitement exercé n'exprimait qu'une intense satisfaction, et une douceur qui semblait naturelle. Néanmoins, de légers plis aux commissures des yeux, et un regard que l'azur de ses yeux cachait difficilement, trahissait pour les yeux exercés un trouble certain.

Usant d'exercices respiratoires discrets, héritage de son enseignement auprès des courtisans Doji, elle chassa la tension, vida son esprit et redressa un visage qui se voulait aussi radieux que poli...

La soirée allait commencé à Kyuden Kakita...

Avatar du membre
Moto Shikizu
Gouverneur de cité
Messages : 8098
Enregistré le : 08 sept. 2003, 07:45

Message par Moto Shikizu » 03 mai 2005, 07:10

L'Imperatrice apparut. Majestueuse, sa mise et sa beaute rehaussait encore l'ensemble presenet par ces Dames. Qui eu crut qu'une femme du clan de la Licorne puisse aussi bien jouer son role dans la haute societe! Elle inclina legerement la tete vers l'assemblee, accordant quelques regards a celles des Dames et Demoiselles qui l'avaient enchantee depuis son arrivee en ces lieux, ou qui etaient d'un statut important. Enfin elle s'adressa a elle " Mes nobles dames et demoiselles, vous me voyez ravie de vous voir si radieuses ! Vous faites honneur a vos maisons et a ce merveilleux chateau ! Que vos familles en soit louees, et que Kyuden Kakita s'en souvienne comme d'une des plus belles assemblees ! Dame Doji et son Epoux le Seigneur Kakita sont a n'en pas douter fier de vous ! "

Ce tournant vers Dame Mai elle lui fit signe de s'approcher. " Allons, ne faisons pas attendre mon epoux et ses compagnons. Enfin, pas trop ! ... ;) " plaisanta t elle en souriant.
Moto Shikizu
White Guard - Emerald Magistrate
--------------
Hito wa ichidai, na wa matsudai
---------------------------------------
Nagareru namida wa mou karehate
chi ni ueta kodoku
shi wa tenshi no nikoge no
nioi wo sasete mau

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 03 mai 2005, 12:24

Kakita Mai se permit un léger sourire aux paroles de l'Impératrice, avant de prendre sa place, à la droite de l'épouse impériale, légèrement en retrait.

Les dames de la cour saluèrent et sourièrent aux paroles de Shikizu, heureuse de voir celle-ci satisfaite de son séjour au sein de la famille Kakita. Rapidement, chacune prenait sa place dans le cortège qui constituerait la suite de l'Impératrice jusqu'à la grande salle du banquet.

Alors que le groupe semblait prêt à partir, Kakita Yamiko apparut, dans une toilette sobre, mais de soie fine et délicate. Par sa vêture, on devinait la modestie de sa famille de naissance, toutes proportions gardées bien sûr, le Clan de la Grue étant le plus riche de l'Empire.
La jeune conteuse s'était maquillée avec soin, mais il y avait une confuse détresse dans son regard, un désespoir dans sa voix qui trahissait son visage sinon affable. Son fard cachait la paleur anormale de son teint, et le contour de ses yeux semblait avoir été à peine retracé. Malgré la tension qui nouait son corps et son coeur, Yamiko forcça un léger sourire, avant de se prosterner devant l'Impératrice.

"- Que votre Majesté me pardonne ce retard, je suis infiniment confuse.."

Des paroles maladroites...

De nombreux murmures parcoururent l'assemblée, les regards brillèrent et les éventails s'ouvrirent.
La coqueluche du jour choirait-elle déjà, depuis les hautes félicités de l'entourage impériale jusqu'aux affres du déshonneur.

Kakita Mai eut le plus grand mal à garder un visage impassible, touchée par la douleur de la jeune fille, et ses efforts pour ne pas perdre la face. Soucieuse d'accorder une chance à la jeune protégée, elle se permit un sourire et parla d'un ton calme, dédramatisant l'entrée remarquée de Yamiko.

"- Vous n'êtes pas encore en retard, Yamiko-san, sa Majesté vient à peine de quitter sa suite. Quelques secondes plus tard, et votre absence aurait été remarquée. Les Fortunes se veulent joueuses, ce soir..."

Les derniers mots firent sourire l'assemblée.
Néanmoins, Shikizu était la seule personne ici dont l'avis comptait, et la dame des Kakita savait qu'elle en avait déjà trop fait. En se reculant, ses yeux croisèrent brièvement ceux de l'Impératrice, et elle y mit une étrange intensité.
L'épouse impériale comprendrait-elle que ce retard était aussi inattendu que justifié ?

Aux paroles de dame Mai, Yamiko se redressa, et, retrouvant un peu de force, reprit un visage lisse et posée en attendant la décision de sa protectrice du jour...
Modifié en dernier par Seppun Kurohito le 03 mai 2005, 14:36, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Moto Shikizu
Gouverneur de cité
Messages : 8098
Enregistré le : 08 sept. 2003, 07:45

Message par Moto Shikizu » 03 mai 2005, 12:53

L'Imperatrice fit un pas vers Yamiko, geste oh combien inusite ! Certaines Dames retinrent un cri. Toutes retinrent leur souffle. "Damoiselle Yamiko, lorsque vous serez a mon service, j'ose esperer que rien ni personne ne saurais vous retarder lorsque vous devez vous presentez devant moi. Si d'aventure cela arrivait, vous devriez sur le champ... me dire qui aurait eu l'outrecuidance de me priver d'une de mes Dames de compagnie..." Une onde de choc parcourut l'assemblee ! Non seulement l'Imperatrice pardonanit, mais en plus elle accordait une faveur a la Demoiselle, la nommait Dame de compagnie, et lui accordait sa protection !! "Bien puisque nous sommes pretes, " ajouta t elle en secouant son eventail " partons ! " et joignant le geste a la parole elle avanca en indiquant d'un mouvement preste de la main que Yamiko devait se positionner au cote de Dame Mai...
Moto Shikizu
White Guard - Emerald Magistrate
--------------
Hito wa ichidai, na wa matsudai
---------------------------------------
Nagareru namida wa mou karehate
chi ni ueta kodoku
shi wa tenshi no nikoge no
nioi wo sasete mau

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 03 mai 2005, 14:32

Lorsque l'Impératrice fit un pas, Yamiko sentit la tension qui habitait son corps devenir intolérable, et toutes couleurs quitta son visage, heureusement déjà fardé de blanc.
Elle eut l'impression fugace de sa mort prochaine...

Puis vinrent les mots, impérieux, mais libérateurs...

Yamiko n'en revenait pas.
Après la douleur d'apprendre la mort, il y avait moins d'une heure, de Saka-kun, elle se trouvait nommée à une place qu'elle n'aurait jamais osé rêver. C'était trop d'émotion...
Yamiko ne put répondre. Sa bouche tremblait trop et elle devait la serrer fortement pour cacher son état.
En appelant à la force de tous ces ancêtres, elle réprima ses larmes dont elle ne savait plus s'il s'agissait de joie ou de chagrin, et se placa à côté de dame Mai, dont le visage demeurait imperturbable.
Je ne dois pas céder.. Pas maintenant, à l'heure où il m'est permis de faire la fierté des miens...

A cet instant, elle eut une révélation brutale, lumineuse, qui l'emplit de force et d'assurance. Peu importait que cette pensée fut une subterfuge de son esprit pour ne pas défaillir, ou un véritable signe des Fortunes, elle s'imposa à elle comme une certitude.

Sakato-kun est avec moi, il veille sur moi. Tous les espoirs qu'il mettait en sa carrière, toute son ardeur, guident désormais mes pas... Pour moi, il aura osé, depuis l'autre monde, soufflé à l'oreille de Shikizu-dono

Consciente de la vanité de son intuition, mais raccrochée avec force à cette idée, elle la rangea dans un coin de son esprit, en marchant par petits pas.

Derrière le secret de son éventail, dame Mai lui effleura l'épaule de la main avec douceur, consciente de la douleur de son deuil, qu'elle devait garder par-devers elle pour l'instant.
Un autre meurtre, en ces augustes murs...
Tant que la nouvelle ne serait pas officielle, il en allait de la réputation de la famille Kakita.

Mais Yamiko ne défaillit pas, et parvint même à se recomposer un visage souriant. Elle jeta un rapide coup d'oeil en coin à l'Impératrice, le regard chargé d'adoration.
Cette soirée serait mémorable, à plus d'un titre.

Seppun Kurohito
Gokenin
Messages : 1923
Enregistré le : 23 févr. 2004, 14:53
Localisation : Ici et maintenant...
Contact :

Message par Seppun Kurohito » 11 mai 2005, 01:09

Suite dans le topic 7.0

Verrouillé