[101.1 Tous] Fiançailles officielles

Les enquêtes d'une meute de Grues dans Mamoru Kyotei Toshi (Otokodate Complots Shugenja ^^)

Modérateurs : Kakita Inigin, Magistrats de Jade

Règles du forum
Règles internes
1) Le postage durant les heures de bureau est interdit
2) Relancez si vous n'avez pas de réponse au bout de sept jours, mais pas plus tôt* : le but de cette partie n'est pas d'anéantir votre vie sociale
Répondre
Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19604
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

[101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Kakita Inigin » 24 août 2019, 20:05

Ikoma Sachiko écrivant à une amie a écrit :La cérémonie présentait plusieurs aspects étranges : ce fut le sentiment général et il fut, chose curieuse, partagée par peu ou prou tous les invités.

Les fiancés, tout d'abord; Quand un mariage inter-clanique est annoncé, c'est souvent un accord frontalier qui permet de régler un conflit (le plus souvent, d'une chose aussi triviale que la position des bornes d'un champ). Parfois aussi, c'est l'achèvement d'une longue cour d'un jeune homme un peu trop fougueux, ou d'une amitié remontant à l'enfance, et certains courtisans suggèrent sous cape que l'état de la mariée est la cause du mariage. Là, pourtant, rien de tel. Au contraire, même : Ikoma Ujiaki est connu pour son peu de sympathie pour tout ce qui n'est pas Lion, et Shiba Mieko est célèbre pour battre froid à son collègue dans le district impérial depuis des années. À part une manoeuvre politique sous-marine, personne ne comprend la raison de ce soudain rapprochement entre le fils du daimyo Ikoma et la fille du daimyo Shiba le plus proche de la cité du Traité respecté.

Le lieu de la cérémonie ensuite. La maison de thé du Héron est située en plein terrain neutre, et présente certes toutes les qualités requises pour un évènement de cette ampleur, mais alors que les deux promis sont ambassadeurs de leurs Clans respectifs dans le district Hantei III, c'est le district Karasu, aux mains des Grues, qui a été choisi. On murmure que le Légat impérial, Otomo Fukushima-denka, aurait proposé son propre palais pour la cérémonie, sans succès.

Et puis, quelques incidents ont émaillé la fête.

Des jeunes gardes pris de boisson ont fait un tapage à l'entrée, rapidement calmés par l'intervention percutante d'une bushi Matsu de service ce soir-là.

Kakita Haruki a senti comme... une gêne... une sensation rarement ressentie, ou peut-être une odeur dans l'air, qui a jeté un voile néfaste sur la soirée. Réflexe prémonitoire ? Poisson pas frais ? Excès de saké ? Difficile à dire.

Kakita Ueno a entendu moultes rumeurs, la plupart sur le trafic de saké dans le district Karasu, mais certaines inquiétantes sur la mort de Otomo Toju.

Mais cela n'était rien encore, comme des lanternes dans la nuit avant un feu de forêt.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19604
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Kakita Inigin » 24 août 2019, 20:12

Ikoma Sachiko écrivant à une amie a écrit :Se rendant aux jardins pour échanger des voeux dans l'intimité, Ujiaki et Mieko ont été attaqués par un groupe de tueurs ! Heureusement pour eux, trois jeunes gens, Doji Kaori (qu'on connaît dans le district comme étant la toute jeune épouse du magistrat Doji Shimiru, et... euh... comme la porteuse de la plupart des neurones du magistrat), Isawa Seppen-sama et sa yojimbo Matsu Shinobu, se trouvaient en même temps dans les jardins et ont stoppé les attaquants, sans que des pertes soient à déplorer parmi les vaillants samurai avant l'arrivée de la garde.

Tandis que les cris des mourants s'éteignent et que les blessés sont soignés, Ikoma Ujiaki répond aux questions de la magistrate par interim (cette coutume qu'ont les Grues, de voir les épouses s'approprier les prérogatives de leurs époux, comme si c'étaient des charges familiales, est décidément très curieuse) :

- Non, je ne me connais aucun ennemi hors du Clan de la Grue. Il est vrai que toute ma carrière a été dirigée dans ce seul but. :mal:
- Nous sommes dans un district Grue, vous croyez que ce pourrait être un message ?
- Un message ? De qui ? Des Daidoji ? Peuh ! Aucun n'oserait se frotter à moi. :arme:
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Vlad
Adhérent
Adhérent
Messages : 2982
Enregistré le : 08 août 2008, 14:20
Localisation : Tours

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Vlad » 24 août 2019, 22:42

Matsu Shinobu resta silencieuse.
Elle avait grandement remercié la shugenja qui lui avait sauvé la vie mais le fait de passer si près de sa fin avait ébranlé la samurai-ko.
Pour la première fois de son existence la jeune femme avait éprouvé une sensation complètement inconnue de ses semblables : la peur.
Un peu honteuse de cette faiblesse inattendue, la jeune bushi écoutait distraitement les échanges entre Ikoma-sama et la femme du magistrat, focalisant son attention sur les environs...
Image

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19604
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Kakita Inigin » 27 août 2019, 20:01

Les mourants avaient finide râler et les blessés, du côté de la garde, avaient été soignés. Un corps attira le regard de Shinobu : grand, maigre, le corps portait une tenue de paysan teinte en noir. Un petit tatouage brillait, dans la lumière mourante des torches, au bas de son poignet. Mais ce qui attira irrémédiablement l'oeil de la guerrière c'est que la poitrine se soulevait.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Vlad
Adhérent
Adhérent
Messages : 2982
Enregistré le : 08 août 2008, 14:20
Localisation : Tours

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Vlad » 28 août 2019, 09:49

Prenant soin de laisser sa protégée entre elle et l'homme, Shinobu avança lentement de sa démarche féline.

La main sur la poignée de son wakizashi, plus facile à dégainer dans ces circonstances, elle se pencha sur l'homme pour examiner sa blessure.

"L'un d'eux est toujours vivant." fit-elle d'une voix ferme et claire sans quitter le blessé des yeux.
Image

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19604
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Kakita Inigin » 07 sept. 2019, 21:57

La nouvelle, bien qu'énoncée calmement, surprit. Tant les bushi que Ujiaki avaient combattu férocement ; la survie d'un de leurs adversaires n'avait traversé l'esprit de personne.

Pourtant, on éloigna l'arme du blessé, on le garotta, et Shigeru-sama passa mettre fin à ses saignements. Il finit dans une cellule de la magistrature Grue où les yoriki de Doji Shimiru le surveillèrent en se demandant à haute voix à quelle catégorie sociale il appartenait, et quelle législation pouvait s'appliquer à son interrogatoire.

- Ses vêtements parlent pour lui : c'est un heimin. Flagrant délit d'attaque contre des samurai, on peut lui faire ce qu'on veut - de toute façon il sera condamné à mort.
- Vous n'y connaissez rien : il a des cales de combat. C'est un combattant, donc un bushi. La courtoisie s'impose.
- C'est un ninja, donc un hinin. Il faut plutôt dire au bourreau d'amener ses instruments.
- Bien compliqué tout ça. Demandons plutôt à Kaori-sama, elle saura quoi en faire.

*

La soirée avait été dispersée. Seuls étaient restés à la Maison de Thé du Héron les fiancés, Shiba Katsuda (le père de Mieko), Isawa Shigeru-sama, gardé comme d'habitude par le mutique Shiba Kurume qui avait assisté au combat sans bouger un muscle, des officiers Grue et Isawa Seppen-sama.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Vlad
Adhérent
Adhérent
Messages : 2982
Enregistré le : 08 août 2008, 14:20
Localisation : Tours

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Vlad » 08 sept. 2019, 11:06

Shinobu avait repris sa garde vigilante, ombre silencieuse dans le dos de sa protégée.
En tant que yojimbo, elle laissait les samurai importants deviser des événements de la soirée, ignorant superbement leur conversation qui ne la regardait pas. Son regard glissa sur la nuque de la shugenja dont elle était la garde du corps. Cela faisait étrange de ne voir tout le temps que le dos d'une personne...
Image

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19604
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par Kakita Inigin » 01 avr. 2020, 23:05

ensuite, l'enquête sur l'attaque dirigée sur Ujiaki
paysans, katana limés
Ueno
Asahina Shingu soigne Shinobu
Haruki emmène Kaori dans une chambre
fin des festivités
"mouches" deux aux poignets gauches
indique groupe crminel
Rat Noir à Toshi Ranbo
Serpents de Sanada pirates sur le fleuve
en pleine ville ?
les joueurs soupçonnent les scorpions ?
Tanako charge Matsu Shinobu de l'interrogatoire
et Bukairasu en charge Seppen
file Chihiro à Seppen comme garde
"au pire on la mariera à Shigeru-sama"
et les deux Kakita comme assistants
dont son fiancé oui
et Kaori se charge elle-même
synthèse Ueno
Chihiro fait un topo sur le dojo de la prospérité
interrogatoire
eta Sombre se propose de convaincre le coupable de collaborer
le tueur s'appelle Gaki
commence à se mettre à table : chef Yorei (mort), Rat Noir,
Souris dans la deuxième Lune
cible : Ikoma Ujiaki
Il balance Izo (district Densukai)
maison près de la Pousse de bambou
une trentaine d'hommes
maître de sabre Major
Izo chef de la branche
ne l'a jamais vu
extrêmement riche
Pour sauver sa peau, raconte que "un important personnage" a une maîtresse dans le quartier Grue et que le rat Noir le fait chanter
2 autres détails :
"un samurai" protège le rat noir
"un magistrat trahit son Clan"
pas Phénix
Shinobu va voir magistrat Bukairasu
lui dit tout
opération conjointe
50 bushi Lions négociés par Bukairasu
en perdent 5 dans la fouille du quartier
les bandits se font rouler dessus
2 en position compromettante
5 prisonniers exploitables
même tatouage
trouvent armes, drogue, stocks dealccol
interrogatoire des prisonniers
balancent le Bibliothécaire
et Shikane
parlent réseau opium
assassinat capitaine du port
Loclisation Izo
justeà côté
et réseau approvisionnement armes
Lame des Âges et pillage bennes
vont arrêter Izo
accuse Doji Takashi
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
armellica
Adhérent
Adhérent
Messages : 7
Enregistré le : 30 mars 2017, 15:56

Re: [101.1 Tous] Fiançailles officielles

Message par armellica » 03 avr. 2020, 15:33

COMPTE RENDU PARTIE DU 01.04.2020

Episode "Le clan de la Souris de la 2eme Lune"

Le calme revint progressivement dans la maison du Héron.

Un grand nombre de convives avaient fui le lieu, certains s'étaient rendus dans le jardin pour tenter de comprendre ce qui s'y était produit, quelques uns n'avaient tout simplement pas quitter leur table...

Dans le jardin, 2 assaillants gisaient au sol, mort. Un autre, blessé, était gardé en vue de son interrogatoire. Les défenseurs, blessés durant la protection des jeunes mariés, furent soignés promptement pendant que l'on récupérait quelques indices sur les assaillants :

- Ce sont des heimins (d'après leurs vêtements) qui combattaient avec des katanas en bon état dont les mons et le nom du fabricant avaient été éffacés. Leur technique de sabre était moyenne.

- ils portaient une marque au poignets (2 carrés noirs), signe d'appartenance à une organisation.

Pendant que Matsu Shinobu prend la tête de l'interrogatoire, Asako Bukairasu (Magistrat du district Denkusai - Phénix) interroge Doji Kaori et Kakita Haruki pour en savoir plus sur l'attaque.

Matsu Shinobu revient avec les informations suivantes :

- Le chef du groupe d'assaillant s'appelait Yurei, il est décédé. Le survivant se nomme Gaki. Ils appartiennent au Clan de la Souris de la 2ème Lune, une branche de l'organisation criminelle Le Rat Noir. Leur objectif était de tuer Ujiaki.

- La base de leur unité se situe à proximité de la Maison de la Pousse de Bambou (P15) dans le district Denkusai (Phénix). Il s'agît d'une maison dont la porte est peinte en vert. Leur formateur est un certain "Major", sans plus de précision sur sa réel identité.

- Leur clan est intervenu dans la mort récente d'un officiel (Daidoji Samasu, ancien capitaine du port? Kakita Nakoto, remplaçant ancien capitaine du port? Otomo Toju, cousin d'Otomo Fukushima (Légat district Hantei - Impérial)? "?", fils de Kikita Yasuda?).

- Le clan de la Souris de la 2ème Lune est dirigé par Izo, un célèbre marchand qui a notamment financé l'ouverture du Dojo de la Prospérité (P18) dans le quartier Denkusai (Phénix).

- Le Rat Noir serait protégé par un samouraï (identité inconnue).

- Le clan fait actuellement chanter un officiel à propos de "sa maîtresse", l'interrogé n'a pas donné son nom, en vue de négocier.

- D'après lui, un magistrat, autre que celui du district Denkusai (Phénix), trahit son clan.

Après avoir entendu le compte rendu de l'interrogatoire, Asako Bukairasu ordonne de prendre d'assaut la base de ce clan. Il nomme pour cela Isawa Seppen comme Yoriki, responsable de l'enquête. Il l'autorise à se faire assister par Doji Tsume, Kakita Haruki, Kakita Ueno et Matsu Shinobu. Il lui adjoint aussi sa propre yojimbo, Daidoji Chihiro. Les enquêteurs seront accompagnés par 50 bushis du clan du Lion pour prendre possession du lieu.

L'opération est un succès. La trentaine de membres du clan sont arrêtés et on trouve aussi, sur place, des armes, une quantité importante d'opium ainsi que de l'alcool. D'ailleurs, au cours de la descente, Matsu Shinobu s'apperçoit de la disparition d'un pain d'opium, ce qui amène Isawa Seppen à soupsonner l'un des membres de cette opération. Isawa résout discrètement ce problème puis demande d'interroger les prisonniers les plus "coopératifs".

L'interrogatoire confirme les soupçons à propos du marchand Izo. Il permet aussi d'établir un lien entre le Clan de la Souris de la 2ème Lune et le représentant informel du clan du Scorpion, Shikané dans un vaste traffic d'opium au sein de la cité. Il semble aussi qu'il existe un réseau clandestin d'approvisionnement en arme. Il confirme enfin la responsabilité de ce groupe criminel dans l'assassinat de l'un des capitaines du Port.

Sur la base de ces nouvelles informations, Asako Bukairasu demande l'arrestation du marchand Izo. Surpris, en pleine nuit, dans sa demeure, ce dernier ne tarde pas à avouer son implication et celle de Doji Takashi, daimyo de la Famille Tsume.

Répondre