[Nashiko][RP] 4.3 Dame Kateriko

"Complots et cabales sous Hantei IV, vus par des enfants".

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

[Nashiko][RP] 4.3 Dame Kateriko

Message par Kakita Inigin » 26 août 2006, 20:58

Nashiko traversa le couloir de son étage, descendit en dessous, suivie par quatre gardes à la lente démarche. En passant elle remarqua que des gardes ressortaient de la chambre de sa soeur ... après avoir visiblement enfoncé la porte.

Nashiko se précipita devant l’encadrement de la porte. D’une voix à la fois furieuse et inquiète elle appella sa sœur. Et, joignant le geste à la parole, elle pénétra dans la pièce :
« Kozakura, Kozakura, tu n’as rien ? »

Réponse en 4.5 et je recopierai

Quelques instants plus tard, Nashiko ressortait de la chambre comme une lionne sur un champ de bataille, autant énervé par les caprices de sa sœur que par la bêtise des gardes. Elle descendit ensuite les escaliers, imprimant aux gardes un pas plus rapide qu’à l’accoutumé.

Elle arriva à l'étage inférieur, où deux bushi en kimono appartenant au Clan ... au Clan ... au Clan Seppun ! l'introduisirent dans le salon de sa mère. Le salon était vide encore : deux servantes qui y avaient installé du thé et des petits gâteaux s'arrêtèrent à la porte de service, s'inclinèrent, et la laissèrent seule.
Modifié en dernier par Kakita Inigin le 04 mars 2007, 15:13, modifié 3 fois.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 27 août 2006, 14:53

Ces quelques instants de solitude lui serait bien nécessaire pour se calmer. Il ne manquerait plus que sa mère se doute de quelque chose. La jeune fille s’agenouilla le plus lentement possible et s’efforça de contrôler le souffle de sa respiration. Presque aussitôt, elle vagabondait dans son monde, perdue dans ses pensées. Sa rêverie fut interrompue par l’irruption de Kozakura. Partout Nashiko voyait, entendait, percevait sa sœur. Chaque gâteau lui rappelait les grimaces de sa sœur. Elle sursauta et secoua la tête. Ce n’était pas aujourd’hui qu’elle ne s’inquièterait pas pour sa sœur. Tant pis, au moins avait-elle essayé.

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 27 août 2006, 15:20

Le lourd pas de Matsu Kateriko retentit bientôt derrière les épais paravents de bois. contrairement à l'étage des enfants, les cloisons intérieures des appartements n'étaient pas en papier : de larges plaques de bois recréainet un environnement famillier. Sur quelques murs on retrouvait même les mon des artisans de la Famille Kaiu. tout ici était fait pour reproduire la salle de réception familliale de Kyuden Hida.
Elle entra bientôt par la même porte que nashiko et l'étreignit contre son armure.

- Mon enfant ... j'ai bien peur d'avoir peu de temps à t'accorder. Les fonctions de ton père ont contaminé mon emploi du temps. déjà je rentre d'une entrevue avec l'impératrice. Te plais-tu à Kyuden Seppun ? Quelles ont été tes activités hier ?

En parlant elle s'était agenouillée à deux mêtres de sa fille, sur un coussin neuf et noir.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 28 août 2006, 14:38

Nashiko s’installa lentement en face de sa mère. Comme toujours son étreinte avait été rapide et le contact des pièces de métal n’était pas des plus maternelle. La jeune fille oublia rapidement cette pensée et se mit, presque machinalement à réciter son emploie du temps de la veille. C’est au milieu de son discours, que n’y tenant plus, elle se rapprocha de sa mère pour lui glisser quelques mots à l’oreille.
-Père ne dirige plus la famille. Cela va changer quelque chose pour Kozakura et moi-même ?
Je vais devoir épouser un noble afin de consolider les alliances familiales ?
Modifié en dernier par Ryute le 28 août 2006, 18:14, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 28 août 2006, 15:13

Matsu Kateriko la regarda un instant, la bouche légèrement entrouverte, les yeux arrondis, puis :
- Ton père pense que les devoirs des samourai de la kuge ne doivent pas nécessairement être une lourde contrainte. Si les alliances par mariage sont importantes pour le Clan, il n'est donc pas question de vous imposer des époux mal assortis ou que vous récuseriez. C'est là la position du Clan du Crabe et Ranoma-kun l'appliquera. Par ailleurs, il reste encore quelques années avant les cérémonies ...
Enfin, plus légèrement :
- Mais ton père s'occupe toujours de sa famille, bien sûr.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 28 août 2006, 18:20

Un profond soupir de soulagement se fit entendre. Presque aussitôt, Nashiko se redressa et rajustant son kimono, la jeune fille tourna ses yeux vers le parquet.
-Mère, veuillez excuser mon attitude, elle ne convient pas à une noble dame de la cour de l’Empereur.

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 29 août 2006, 09:29

- Ah bah !
Kateriko venait de lever les yeux au ciel.
- De nos jours, il vaut mieux être vigilant à ses interêts qu'aux ragots et aux apparences. C'est en rappelant à son daimyo son existence qu'un samourai sert le Clan. Et nos ennemis guettent toute faille, toute frustration, toute erreur si minime soit-elle pour nous écraser, de la même façon qu'on écrase un scorpion sous sa botte en descendant de cheval.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 29 août 2006, 11:22

- Mère, y a t-il une raison à votre mise en garde? Dois-je y voir un rapport avec les evènements de cette nuit?

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 29 août 2006, 17:24

- Non, pas particulièrement, mais les murs sont fins ici et il est possible d'y faire passer une lame de tanto. Il faut donc être prudents.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 29 août 2006, 18:33

- J'y prendrai garde. Et celui qui aura la peau du Crabe n'est pas encore né.
Surprise de tant de hardiesse, la jeune fille rigola de sa propre grimace, puis, alors que ses joues devenaient pivoines, elle se rapprocha de sa mère encore un peu plus ...

- Mère, auriez-vous entendu des rumeurs me concernant ? Y'a-t-il des jeunes nobles qui s'intéressent aux jeunes filles du Crabe ?

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 01 sept. 2006, 09:21

Dame Kateriko sourit. Inquiète tout à l'heure, intéressée maintenant ?
-Des rumeurs, non. Des approches, oui. Hida Tabetsu-san a reçu des intermédiaires souhaitant engager des pourparlers concernant des mariages avec le Crabe pour les enfants de divers daimyo de plusieurs Clans. J'ai aussi reçu - ici elle tapota une petite sacoche pendue à son coté - des lettres de seigneurs souhaitant marier leur fils, ou eux-mêmes parfois, dans le Crabe. Des daimyo du Lion principalement. Nous n'avons pas daigné répondre.
Il y a aussi des offres plus intéressantes, émanant de nos cousins et alliés, et même de gens apparentés au Clan Miya. Mais comme je te l'ai dit, ton avis personnel nous importe grandement. Quoique les mauvaises langues en pensent, les mariages d'amour, ou du moins d'affinités, ont la faveur du Champion du Crabe.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 03 sept. 2006, 22:26

Nashiko était tout d'un coup plus que radieuse. Elle se leva et commença à marcher autour de sa mère.
- Je pourrais donc choisir l'époux qui me plaira? Et si je devais choisir un époux digne du Crabe, qui faudrait-il choisir?

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 04 sept. 2006, 08:44

Un instant silencieuse, contemplant sa fille qui reprenait vie après ces lourdes minutes passées sur des sujets aussi graves, Matsu Kateriko se prit à sourire.
- En somme tu veux pouvoir choisir qui tu veux mais tu me demandes quel choix servirait au mieux les interêts du Clan ? Eh bien, nous avons besoin de nous allier avec le Clan du Dragon et dans une moindre mesure avec celui de la Libellule, mais je crois que Kozakura-chan est en train de nous apporter une alliance prometteuse en la matière ... malgré ses bizarreries.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 15 sept. 2006, 16:47

- Il est vrai que ma sœur est quelque peu agitée ces temps ci. Ce matin encore, elle hurlait dans les couloirs du palais. Les pauvres gardes ne savaient plus où donner de la tête...
Mais dites-moi Mère, comment va mon autre sœur ?

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19613
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 17 sept. 2006, 09:22

Dame Kateriko eut un mouvement inaccoutumé : son armure recula d'un sursaut, et ses traits se tendirent. Puis elle prit une coupe de thé et la but lentement, en respirant fortement.
- Ta soeur va bien, paraît-il. Les Grues s'occupent très bien d'elle, me suis-je laissé dire. De toute façon, que pourraient-ils faire d'autre que de la couvrir de soie et lui laisser croire que c'est un vêtement qui lui convient ? Ne !
Elle se resservit une tasse de thé et la but plus lentement encore.
- Je n'aurais pas dû accepter de la laisser partir chez ces volatiles malpolis. Mais une daimyo-gozen fait son devoir.
Modifié en dernier par Kakita Inigin le 20 sept. 2006, 14:00, modifié 1 fois.
ImageImageImageImageImageImage

Verrouillé