Page 5 sur 5

Posté : 24 août 2006, 09:11
par Kakita Inigin
-Oh, être reconnu amène des courbettes sans fin et lassantes. Dans la cohue des couloirs il est pratique de pouvoir se mouvoir rapidement. A préésent, je ne voudrais pas retarder votre sommeil plus longtemps ... la liste de vos obligations ne fera que s'étendre.

Posté : 24 août 2006, 21:39
par Soshi Yabu
Ranoma s'inclina respectueusement.

"Vous Revoir en journée pour deviser sera un plaisir, Doji Jami-sama."

Posté : 24 août 2006, 22:30
par Ryute
Rasurée, la jeune fille grimpa rapidement les quelques marches qui la séparait du sommeil. Demain était une nouvelle journée...

Posté : 25 août 2006, 13:22
par Kakita Inigin
Les enfants de Hida Ederi s'étant enfin couchés, dame Amaterasu en profita pour envahir le domaine du Seigneur Onnotangu, apportant quelque embellie sur le palais en deuil. C'est donc un édifice etincellant de lumière dorée que tous les enfants de la ville de Kyuden Seppun découvrirent au matin, s'extasiant devant cet écrin abritant les vénérés maîtres de l'Empire où la vie devait ressembler à un conte de kenku ...

Dès le réveil du palais, ou plus exactement deux heures après s'être couché, le jeune Hida Ranoma-daimyo se vit convoqué par l'Impératrice. Les gardes étaient tous contrits de n'avoir pu arrêter le messager, mais qui peut s'opposer dans l'honneur à un Miya chargé d'une missive impériale ?

Une minute après, Hida Kozakura était réveillée par un vacarme de fin du monde : deux gardes venaient d'enfoncer sa porte. La voyant émerger du lit, ils s'empressèrent de s'agenouiller (après avoir fait le tour de la pièce, le sourcil dressé) en bredouillant d'une voix de stentor :
- Excusez-nous, sama, mais on a entendu des cris ...
- C'est moi qui ai faim. Renvoie tes gardes, mon enfant.
Le kenku venait de se poser sur le rebord de l'autel personnel de la jeune fille et ses plumes caressaient la stèle noire et argent d'Osano-Wo.

Lorsque Hida Nashiko émergea des brumes du rêve, où son imagination l'avait amené à chevaucher un pur-sang au-delà du mur dans une mer de tripes et de têtes gobelinoïdes, ce fut pour découvrir que sa servante présentait un kimono neuf.
- Dame kateriko-sama a insisté pourq ue vous portiez cette robe et alliez la voir.
Le kimono était orné de montagnes sur un champ d'éclairs.

Posté : 26 août 2006, 12:22
par Ryute
- Bien, pose le kimono sur ce coffre et va dire à ma mère que j'arrive.
Une fois la jeune servante repartie, Nashiko contempla longuement les motifs du vêtement. Puis, après quelques instants, elle émergea de sa rêverie et se recentra sur son objectif : elle devait bien avoir les bijoux appropriés à ces éclairs. De longues boucles d’oreilles taillées dans cette petite pierre blanche dont elle avait oubliée le nom feraient sûrement l’affaire.
Fière d’elle, Nashiko allait se mettre en route lorsqu’un détail lui revient subitement en mémoire. On avait appelé son frère daimyo !!!

-> 4.3

Posté : 26 août 2006, 23:04
par Soshi Yabu
Ranoma se vit réveiller par un memebre de la famille Miya. C'est les yeux encore collés, qu'il se vit notifier sa convocation chez l'impératrice. Il avait tout juste le temps de se préparer.
Une fois le miya sortit, ses serviteurs approchèrent rapidement, et l'habillèrent. On lui fit porter un thé particulièrement amer et dynamisant. Ce qui lui redonna un peu de consitance.
Ainsi préparé, l'épée de clan portée derrière lui, Ranoma se dirigea vers son audience.

-> 4.4

Posté : 29 août 2006, 18:36
par Hida Koan
"Kenishi-sensei..." dit Kozakura distinctement. Son coeur battait la chamade: elle avait été réveillée sportivement. "Nous pouvons aller voir dans la cuisine" ajouta-t-elle en se levant, dans son pyjama d'enfant. Les gardes tournèrent le regard.