[Commun][RP]3.0 Arrivée à Kyuden Seppun

"Complots et cabales sous Hantei IV, vus par des enfants".

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

[Commun][RP]3.0 Arrivée à Kyuden Seppun

Message par Kakita Inigin » 09 sept. 2005, 15:13

Quatorzième jour du onzième mois, petit matin. Terres du Champion d’Emeraude

Alors que la longue colonne du Clan du Crabe atteint tranquillement le sommet d’une colline ornée de hautes futaies, dont les sous-bois brumeux sont percés des flèches ardentes d’Amaterasu, quelques cavaliers se découvrent du couvert des arbres et saluent le convoi de leurs lances ; leurs armures sont couleurs de terre et leurs cimiers dorés ; leurs fanions émeraudes sont insuffisants à masquer leur origine, commune avec l’escorte de cavaliers Akodo qui accompagne les nobles daimyo du Crabe depuis le versant nord du Col de Beiden.
Une jeune cavalière tête nue, aux grands yeux bleus encadrés d'une chevelure teinte en jaune, pour mimer la crinière des lions, sitôt la colonne arrêtée et tandis que Matsu Kateriko et ses enfant sortent des litières fermées pour saluer les nouveaux venus, s’approche d’eux à grande vitesse, montée sur une monture recouverte d’une housse chatoyante portant le mon à la griffe armée.
Elle arrive devant le cheval de Hida Ederi et saute au sol en un souple mouvement tournant autour du cou de la bête.
_ Bonjour, mon oncle ! Je suis Matsu Hitomi, bushi de l’Ecole Akodo ! Je t’apporte les respects du Clan du Lion !
_ Bonjour, ma nièce. Je suis Hida Ederi, bushi de l’Ecole Hida. J’apporte au Clan du Lion et à la famille Matsu les respects du Clan du Crabe.
Le daimyo a levé son mempo et sourit de toutes ses dents tout en parlant.
_ La dernière fois qu’une Matsu m’a salué de la sorte, c’était voici plus de vingt ans, au château de la Famille Matsu, et elle est devenue mon épouse : serait-ce un heureux présage ?
_ Je ne sais, Ederi-sama. Puis-je aller saluer ma tante ?
_ Pourquoi te déplacer. Je suis là. Viens m’embrasser.
Matsu Kateriko s’est en effet rapprochée en ôtant son casque. Hitomi se précipite vers elle.
_ Ma tante, c’est une grande joie de te revoir. Qui est ce grand bushi derrière toi, qui porte une épée trop lourde pour lui ?
_ Mon fils aîné, et l’héritier du Crabe. Hida Ranoma, que tu as déjà vu il y a dix ans ...
_ Oui, quand je ne me préoccupais que de mes poupées. La bienvenue, Ranoma-san. J’espère que nous nous entendrons bien.
Et dans son œil se lit l’intérêt, non d’une cousine pour un cousin inconnu et de même âge, mais celui de la lionne pour le faon.
_ Arrête de le regarder ainsi et viens que je te présente tes cousines et mon dernier-né.


Accompagnée de sasoeur à quelques pas d'écart, Nashiko s’avança fièrement pour saluer sa cousine. Lentement, elle enleva le lourd casque qui lui servait de coiffe et le coinça sous son bras comme le faisaient les généraux qui inspectent leurs armées. Elle se raidit le plus possible et tacha de rester immobile malgré le poids de l’armure. La jeune fille avait tenu à garder sa cuirasse de fer et de jade jusqu’à l’arrivée au Palais Seppun. Cette décision était avant tout dictée par des considérations esthétiques.

-Bonjour mes cousines. Je suis Matsu Hitomi, fille de Matsu Hiko et De Bayushi Rukusan, et je vous salue.
Le maintien de Hitomi, de légèrement nonchalant, s'était tendu pour atteindre un garde-à-vous militaire.
-Je suis Hida Nashiko, fille de Ederi et de Matsu Kateriko, répondit-elle. Je suis enchanté de faire votre connaissance. J’espère que nous aurons l’occasion d’échanger quelques mots lorsque nous serons au Palais.
_ Plus que quelques mots, ma cousine ! Quand ma soeur et nos cousins vous auront parlé, il faudra leur couper la langue pour qu'ils se taisent !
Hitomi se retourna ensuite vers la plus jeune, surprise par sa voix déjà très mure.
_ Bonjour Cousine, je suis Hida Kozakura, troisième fille de la descendance du Champion du Clan du Crabe. J'espère moi aussi que nous aurons l'occasion de faire plus ample conaissance, par les mots comme par les actes.

La chaleur s'était instentanément instaurée entre les trois jeunes filles et elles continuèrent dans de joyeux bavardages tandis que la colonne se remettait en marche.
je rajouterai les présentations de Kozakura et de ... Kuni Ushita ... dès que je les aurai. D'ailleurs HK c'est fait
Modifié en dernier par Kakita Inigin le 19 oct. 2005, 06:46, modifié 5 fois.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 09 sept. 2005, 15:13

_ Où est le kyuden, ma nièce ? Demande Ederi, lors que la colonne s’est remise en marche après que Kateriko et Ranoma se sont vus attribuer des chevaux.
_ Juste en bas de la colline. D’ailleurs, vous n’aurez même pas à traverser la ville qui a été récemment étendue : vous êtes arrivé par le seul côté encore dégarni des remparts.
_ Beaucoup de changements depuis ma dernière visite ?
_ Le donjon des quartiers impériaux a été augmentée de deux étages et élargie. Elle peut désormais loger la famille Seppun, ce qui permet d’accueillir les Mirumoto et les trois familles du Phénix en même temps que les autres Clans. Mais les Asako ne sont pas venus, bien sûr.
_ Pourquoi ?
_ Leur daimyo est mort récemment. Et inutile de me regarder comme cela : il est sensé avoir fait une chute de cheval accidentelle.
_ Accidentelle, certainement elle l’était pour lui ! As-tu des informations non officielles ?
_ Le Clan rouge et or a perdu un Maître Elémentaire à la même période. Mon père, qui passe pour bien connaître ce genre de coïncidences par sa mère Hantei (Bayushi) Janiko, parle à mots ouverts d’une purge liée à l’habituel conflit entre le Conseil des Cinq et la famille Shiba. D’autant que Shiba Sho-daimyo est l’épouse de mon arrière grand oncle, Bayushi Danito-daimyo.
_ Il est vrai qu’il a le droit de parler librement, même au sein du Clan du Scorpion ... et qu’en pensent tes autres oncles ?
_ Seppun Rokudamen-sama, qui est d’ailleurs chargé de la garde du kyuden, pense que Bayushi Sanate va bientôt jouir de cette même liberté, depuis que sa fille a épousé Doji Jami. De toute manière Danito-sama est vieux, usé et fatigué, et n’a plus à cœur de contrôler le silence des uns et des autres. C’est Sanate-sama qui gouverne le Clan le plus souvent ... par ailleurs vous serez sans doute ravi d’apprendre que mon père est chargé des services disons « particuliers » de l’Empereur.
_ Enfin une excellente nouvelle !
_ Mais le chef de la Garde Cachée est un Isawa ... et le Champion de Jade aussi. Doji Jami a été nommé chef de la garde rapprochée. Méfiez-vous de lui.
_ N’aie crainte, mes arrières sont sûrs.
_ Oui, j’ai vu ce que vous avez amené, et je sais ce qui vous suit. Mon Clan en a fait autant ... trois fois.
_ Trois fois ?
_ Deux cent Matsu, autant d’Akodo et de Tonbo, pour mon autre oncle.
_ Et les Dragons ?
_ Rokudamen-sama s’est adjoint une centaine de Mirumoto, mais qui sont sous ses ordres. Ce qui revient à les laisser à son épouse, d’ailleurs. C'est-à-dire à Satsu-champion.
_ En somme nous sommes en position de force ?
_ La Seconde Légion, les Daidoji, campe de l’autre coté de la ville.
_ Ah ... enfin nous sommes arrivés il me semble.
Hida Ederi s’était tassé sur sa selle aux derniers mots de sa nièce, et soudainement redressé à l’approche des portes du château.

La citadelle aux sept donjons, la resplendissante, la dorée ville de lumière, Kyuden Seppun étirait ses murs de pierre jaune en travers de la plaine encombrée de bosquets, de champs chaotiques et de pans de ville dont l’agencement défiait la raison, et ses tours pavées de mica aux toits d’ardoise verte qui déchiraient le ciel comme des griffes de jade et d’émeraude dans une armure bicolore, bleue de l’azur et noire des nuages qui s’amoncelaient depuis deux jours d’un orage qui ne crevait pas.
Une fois les deux murailles d’apparat traversées au milieu d’un chaos de charrettes, palanquins nobles, serviteurs en livrée ou non et gardes plus attentifs à éviter d’être renversés qu’à surveiller les allées et venues, les seigneurs à la pince pénètrent dans un dédale agité de couloirs étroits, de coursives encombrées, de suites tapissées de bagages, de salles tapissées de courbettes obséquieuses et néanmoins méprisantes, de passages fermés, de galeries couvertes et ouvertes sur de délicats jardins, de portiques gardés, de trouées aveugles dans les murs qui ne donnent que sur d’autres murs ou sur des plaques de lumière, de détours sans fin et sans sens, de péristyles abritant des sanctuaires innombrables, de parois coulissantes de toutes couleurs et de tous mon, de lieux enfin où se perdre est aussi naturel que respirer ou chuchoter dans l’ombre.
Enfin les jeunes Hida sont amenés à leur tour et à leur étage, où un chambellan inconnu leur présente leurs appartements.
_ Voici comment il a paru bon à l’excellent et honorable daimyo votre père de vous placer.
La première porte à gauche de l’escalier est une salle de gardes ; la seconde une chapelle, la troisième qui y est raccordée la chambre de Ushita-sama, afin qu’il puisse y effectuer aisément son service. Toutes les chambres sont placées à l’intérieur du couloir central, afin que celui-ci soit éclairé pendant le jour. Ensuite viennent les chambres de Kozakura-sama, Rokumasa-sama, Nashiko-sama, et enfin Ranoma-sama. Une deuxième salle de garde est accolée à cette dernière chambre ; comme vous pouvez le constater, deux portes restent inoccupées. On y a placé une salle de méditation et une salle d’étude ; la salle de méditation est également organisée pour recevoir des armes, la salle d’études permet un peu de cuisine. Les salles des tourelles d’angles sont occupées par les heimin.
Vous êtes au cinquième étage ; vos parents sont au quatrième avec l’administration de votre Clan, et le surplus de gardes aux deuxième et troisième étages. Le sixième étage, qui est d’ailleurs assez réduit, comme vous pouvez le constater en regardant la pente du toit dans le couloir, est gardé, comme pour toutes les tours, par les gardes Seppun. Le premier étage qui est juste en dessus des piles de soutien, est gardé le jour par les Hida, ce qui correspond du reste au rangement des cloisons pour augmenter l’espace disponible pour les audiences et les festivités, et la nuit par les Seppun. Le deuxième étage, même si à cette hauteur les tours ont leur taille maximale et sont donc presque accolées, est séparé du reste du palais afin de n’avoir pas à assurer la sécurité sur deux niveaux.
Chaque tour est associée à un jardin et une petite cour qui permet de s’entraîner le matin.
Mon service d’accueil est terminé, je vous souhaite un bon séjour dans ce Palais d’Hiver, et que les Fortunes vous accompagnent. D’ailleurs elles vous accompagnent certainement puisqu’ils sont de votre famille.

Le dignitaire s’incline avec un grand sourire, et sur un signe de tête de Hida Tabetsu-sensei, se retire. Le grand bushi prend la parole de sa voix rude et familière.
_ Bien, maintenant que cette limace molle est partie, si vous avez des questions, je suis à votre disposition ?
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 12 oct. 2005, 10:42

Nashiko écouta vaguement le discours du chambellan. Elle aurait bien le temps de se familiariser avec les lieux. Pour l’instant, ses yeux étaient inexorablement attirés par les hauteurs du palais. Les sept donjons qui montaient en direction des nuages et du soleil étaient magnifiques et...
La voix du chambellan la fit redescendre sur terre. Une chapelle, une salle de méditation et une pièce pour l’étude, cela lui convenait parfaitement.
La jeune enfant se replongea dans sa rêverie. Les bâtiments inspiraient la puissance et la noblesse. Tournés vers le ciel, majestueux et dignes...
Nashiko sursauta en entendant le senseï.

"Tabetsu-senseï, je n’ai pas honoré nos ancêtres aujourd’hui. Puis-je installer mes affaires et me rendre à la Chapelle ?"

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 12 oct. 2005, 17:31

_ Certainement, Nashiko-sama. Cela ne fait aucune difficulté. Considérez cet étage de la même façon que le couloir qui est affecté à vos appartements à Kyuden Hida.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Ryute
Samurai
Messages : 475
Enregistré le : 30 juin 2005, 22:59
Localisation : Shiro Dijon

Message par Ryute » 14 oct. 2005, 12:56

-Merci bien.
La jeune fille s'inclina respectueusement avant de se rendre dans ses appartements.

Elle entreprit rapidement de ranger ses affaires. Elle déposa ses cerfs-volants dans un coin de la pièce, en prenant bien soin de ne pas les abîmer. Elle les empila les uns sur les autres en roulant délicatement les cordes autour d’un petit morceau de bois. Avec le même soin, elle disposa ses parchemins à même le sol, juste à coté de la caisse destinée à recevoir son armure. Satisfaite d’elle-même, Nashiko se rendit dans la chapelle pour vénérer ses ancêtres.

Soshi Yabu
Diplomate
Messages : 2452
Enregistré le : 19 juin 2004, 13:26

Message par Soshi Yabu » 16 oct. 2005, 02:36

"Tabetsu-senseï, s'il vous plait. On m'a fait maints avertissements. Comment sera donc composé ma garde?"

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 17 oct. 2005, 06:39

_ Voilà une question pertinente ! Votre garde sera composée de quatre samourai de notre Famille dès le moment où vous quitterez votre étage.
Par ailleurs je crois savoir que les seigneurs des Clans du Lion, du Dragon et de la Libellule bénéficient des mêmes mesures de sécurité ... les enfants de Sa Majesté en ayant plus, naturellement.
ImageImageImageImageImageImage

Soshi Yabu
Diplomate
Messages : 2452
Enregistré le : 19 juin 2004, 13:26

Message par Soshi Yabu » 17 oct. 2005, 17:32

"Bien. Autre chose s'il vous plaît, Tabetsu-senseï. Lorsque je me suis rendu au chateau de la famille Kaiu, j'ai reçu un accueil emprunt de respect. A quelles attentions dois-je m'attendre, quelles sont celles que je dois exiger?"

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 18 oct. 2005, 06:44

Hida Tebetsu resta un instant silencieux.

_Vous devez vous attendre à être traité comme l'Héritier du Clan du crabe par tous ici, mais je vous signale que la plupart des nobles qui sont au palais sont du même rang que vous.
Akodo Aki-sama est plus haut que vous, en tant que Champion du Lion ; son frère Tonbo Zabaemon-sama a le même rang que vous, à ceci près qu'il n'héritera que de la Libellule. Matsu Hitomi est un peu comme Zabaemon-sama, même si elle se comporte de façon familière, et les Mirumoto ... Comment savoir quelle étiquette ils respectent ?
De toute manière le point de vue de notre Clan devant les fautes d'étiquette a toujours été le mépris. Ignorez les courtisans trop zélés qui attendent quelque chose de vous, et ignorez ceux qui ne le sont pas assez, car ils vous tendent un piège avec un art dégénéré.
Les daimyo, normalement, sont correctement éduqués, et d'eux vous n'avez aucune erreur à attendre.
ImageImageImageImageImageImage

Soshi Yabu
Diplomate
Messages : 2452
Enregistré le : 19 juin 2004, 13:26

Message par Soshi Yabu » 18 oct. 2005, 17:35

"J'ai presque eu droit à moins de mises en garde lorsque je suis monté sur le mur...Ah ah ah ah...."

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 19 oct. 2005, 06:57

Tabetsu esquissa un sourire de fauve avant de se reprendre.
_ Les oni sont des dangers identifiés et prévisibles, dont nous pouvons réduire les méfaits à néant.
Votre objectif ici n'est pas de démontrer votre maîtrise du tetsubo ni votre capacité à affronter la faim et le manque d'informations sur vos cibles, mais de rencontrer l'Empereur et de vous former à vos responsabilités futures.
Le Clan du Crabe prend soin de tous ses membres, ce qui implique de protéger ses terres, ses heimin, et ses seigneurs.
ImageImageImageImageImageImage

Soshi Yabu
Diplomate
Messages : 2452
Enregistré le : 19 juin 2004, 13:26

Message par Soshi Yabu » 19 oct. 2005, 10:59

"Soyez rassuré, Tabetsu-senseï, je n'entends pas montrer aux grues les qualités du duel au Tetsubo. Je tâcherai de me montrer prudent." dit-il en s'inclinant.

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 19 oct. 2005, 13:13

_ J'y compte bien, Ranoma-sama, j'y compte bien. Nous sommes ici dans un but purement pacifique et protocolaire.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
Hida Koan
Bureau
Bureau
Messages : 9940
Enregistré le : 01 juil. 2003, 12:18
Localisation : LE PIN (77181)

Message par Hida Koan » 25 oct. 2005, 12:24

"Tabetsu-sensei" dit Kozakura, comme sortant d'une longue torpeur "Ou va séjourner Kenishi-sensei... Le Kenku..." finit-elle à demi mots.

Tournant la tête de droite et de gauche, elle ajouta "Et... comment vont se dérouler nos journées ici?" Elle était curieusement impatiente de voir comment allait se dérouler sa vie ici... Et surtout comment elle allait arranger son emploi du temps: entre les entrainements initialement prévus et ceux ajoutés à la louche par le kenku, elle allait être très occupée... Sans compter sur sa cousine, qui après l'acceuil chaleureux qu'elle lui avait fait, l'enjoignait à se joindre à elle le plus souvent possible.

Kozakura caressait la tsuka de Uchitsukeru, en attendant la réponse de Tabetsu.
Flood Thunder - Koan jin'rai
Mille ans pour régner
L'éternité pour briller
Ma vie pour servir

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19596
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Message par Kakita Inigin » 25 oct. 2005, 13:48

Hida Tabetsu se retourna vers la jeune fille, presque une enfant, la regarda, et regarda ensuite le kenku qui plantait et déplantait ses griffes dans les liens en soie de l'armure de Hida Kozakura.

_ Eh bien, nous n'avions pas prévu la question, mais je suppose que nous pourrions lui arranger des appartements à un étage, correspondant à ses fonctions, à son rang et à son âge vénérable.
D'autre part, la question des entraînements sera réglée ce soir entre vos sensei, soit Kenishi-sensei et moi-même, et vous aurez la réponse dem ...

Le sensei fut soudain interrompu par un mouvement près de la porte et par une douce voix de soprano.

_ Hem. Excusez-moi, Hida-sama ...

Tabetsu se retourna sur une jeune bushi de l'école Matsu qui se tenait sur le pas de la porte, sévèrement encadrée par les gardes Hida en faction. Derrière son armure légère à l'éclat impeccable, se profilait le lourd cimier à crinière d'un garde Akodo.
_ Oui Matsu-san ?
_ Pardonnez-moi de vous interrompre ; je suis Matsu Seiji, fille de Matsu Hiko-daimyo. Mon seigneur Akodo Aki-daimyo m'a prié de transmetre ses salutations à la famille Hida et un message à Hida Ranoma-sama.

Après un instant de flottement, Ranoma fit mouvement.
_ Je suis Hida Ranoma. Bonjour, ma cousine. Quel est ce message ?
_ Aki-sama souhaitevous rencontrer. Il vous attend dans les jardins de la tour du Clan du Lion. Ai-je à présent la permission de m'entretenir avec mes cousines, Ranoma-sama ?
ImageImageImageImageImageImage

Verrouillé