Moines souillés

Forum dédié au JDR Légende des 5 Anneaux, toutes éditions confondues.

Modérateurs : Magistrats de Jade, Historiens de la Shinri

Répondre
Avatar du membre
kitsu charly
Hyakusho
Messages : 63
Enregistré le : 31 janv. 2014, 15:12
Localisation : Marseille, la cité aux 1001 odeurs

Moines souillés

Message par kitsu charly » 08 févr. 2014, 12:25

Konichiwa,

:help: Help !!! Je ne sais plus par quel bout tenir mon katana aussi je sollicite humblement vos lumières. :help:

Je souhaiterais créer un pnj moine important qui me servirait de grand méchant pour quelques scénarii maisons.
Mais je suis confronté à quelques problèmes de cohérence aussi je vous soumets mes interrogations en espérant que vous saurez m'aider mais aussi pour avoir vos avis.

En premier lieu, j'aimerais avoir des précisions sur l'organisation hiérarchique d'un temple shinseïste.
Je sais qu'un Monastère est dirigé par un zasu mais c'est tout.
Comment ce nomme les novices ?
Y a-t-il un moine qui fait office de second au zasu, une sorte de moine intendant ?
Ce genre de détail quoi.

Ensuite, est il concevable d'introduire des moines yamabushi à L5R en l'an 438 ?
J'aimerais que ceux-ci soient rattachés au Temple d'Osano-Wo.

Concernant ce temple, il se trouverait comme il se doit au flanc d'une montagne sur les terres du Clan du Crabe et quelques uns des yamabushi, une minorité, seraient des samuraï du clan ayant fait inkyo pour diverses raisons (les plus heureux d'entre eux auraient simplement atteint l'âge de se retirer mais pour le plus grand nombre ce serait des gueules cassées, des "souillés" buveurs de thé de pétales de jade ou bien encore des bushi usés psychologiquement par la lutte de leur clan contre le shadowland).
Qu'en pensez vous ? Cela peut il tenir debout ?

J'ai encore une foule de questions qui me taraude, une question en entrainant une autre, c'est une véritable avalanche mentale que j'ai déclenchée dans ma tête) mais je crois que c'est déjà pas mal pour commencer.

Domo arigato. :jap:
Modifié en dernier par kitsu charly le 08 févr. 2014, 18:07, modifié 5 fois.
La grenouille dans le puits ne voit jamais l'océan.

- proverbe philosophique

Avatar du membre
Matsu Yumi
Samurai
Messages : 992
Enregistré le : 17 août 2004, 11:55
Localisation : derriere l'ecran du meujeu

Re: Moines souillés

Message par Matsu Yumi » 08 févr. 2014, 14:24

kitsu charly a écrit :En premier lieu, j'aimerais avoir des précisions sur l'organisation hiérarchique d'un temple shinseïste.
Je sais qu'un Monastère est dirigé par un zasu mais c'est tout.
Comment se nomme les novices ?
Y a-t-il un moine qui fait office de second au zasu, une sorte de moine intendant ?
Ce genre de détail quoi.
Alors, je serais bien en peine de te donner des réponses collant au canon rokugani, mais vu que tu demandes aussi des avis, voici le mien :sarcastic:
Personnellement, j'organise mes temples sur un mélange d'abbaye médiévale et de culte bouddhiste, à savoir un abbé, des moines, des novices, et quelques places particulières: l'intendant en est un, de même que le préposé aux vêtements, le responsable des cuisines, etc. Dans le cas de très grands monastères dotés de terres, on aura aussi un préposé au cadastre, un moine chargé des reliques diverses, etc. On peut introduire des petites variations selon la secte à laquelle appartient le monastère/temple.
kitsu charly a écrit :Ensuite, est il concevable d'introduire des moines yamabushi à L5R en l'an 438 ?
J'aimerais que ceux-ci soient rattachés au Temple d'Osano-Wo.
Je ne peux te répondre sur la storyline. Pour moi, les shugenja sont des yamabushi. Dans le sens ou ils ont des pouvoirs magiques. Si tu veux parler de moines combattants, on parle plutôt de sohei. Et pour moi, sur les terres Crabes, il y en a. Pour éviter qu'une troupe de gobelins en maraude ne ravage le temple à l'occasion. Le temple d'Osano-Wo est par contre pour moi rattaché au culte des Fortunes et non pas à celui de Shinsei. Même s'ils font partie du même "ordre" (la Confrérie) ils ne font pas partie de la même secte. Un tel temple pourrait être dédié à une fortune mineure du clan du Crabe, un ancien Crabe ayant trouve l'Illumination, ou un héros tombé là quelques temps auparavant et élevé au rang de Fortune.
kitsu charly a écrit :Concernant ce temple, il se trouverait comme il se doit au flanc d'une montagne sur les terres du Clan du Crabe et quelques uns des yamabushi, une minorité, seraient des samuraï du clan ayant fait inkyo pour diverses raisons (les plus heureux d'entre eux auraient simplement atteint l'âge de se retirer mais pour le plus grand nombre ce serait des gueules cassées, des "souillés" buveurs de thé de pétales de jade ou bien encore des bushi usés psychologiquement par la lutte de leur clan contre le shadowland).
Qu'en pensez vous ? Cela peut il tenir debout ?
Encore une fois, si jamais tu parles de sohei, oui, des bushis inaptes à défendre le clan/l'Empire peuvent très bien se retrouver à garder des temples. Ça ferait même des moines carrément badass ! Tu peux rajouter un shugenja Kuni chargé de surveiller ces "moines souillés".

Avatar du membre
kitsu charly
Hyakusho
Messages : 63
Enregistré le : 31 janv. 2014, 15:12
Localisation : Marseille, la cité aux 1001 odeurs

Re: Moines souillés

Message par kitsu charly » 08 févr. 2014, 15:35

Vraiment merci pour tes réponses et pour tes avis Matsu Yumi.

Pour ce qui touche les yamabushi, j'avoue avoir du mal à les situer.
Selon les légendes japonaises, ils tiennent autant des moines que des shugenja de L5R, ils pratiquent d'ailleurs le shugendo ...
En effet, ils pouvaient voler de monts en monts, guérir en faisant des impositions des mains ce genre de choses que peuvent pratiquer les shugenja de Rokugan.
Mais ils sont aussi reconnus à l'heure actuelle pour marcher sur des braises (hiwatari-matsuri, "marche sur le feu), se livrer à des ascèses et à la méditation (tel que takishugyo, la méditation sous cascade), utiliser des mandala avec des effets proches des kiho et bien d'autres choses encore.
Ils utilisaient aussi des armes telles que la naginata.

Je les trouve trop mystiques (le mot n'est pas approprié mais c'est celui qui me vient à l'esprit) pour en faire des sohei.
Par contre l'idée d'inclure un shugenja kuni ou plus traditionnel qui aurait été contraint à une retraite monastique forcée (de fait un peu badass aussi donc :) ) dans ce monastère est aussi à méditer.

En tout cas, tes avis poussent à la réflexion et met le contenu de ma caboche encore plus en ébulition ! :fou:

J'ai vraiment envie d'avoir d'autres réponses sur la chose, je trouve le sujet intéressant.

Pour la hiérarchie d'un temple shinseïste, je pense faire simple au final, car je ne suis pas rokuganis, ni même japonais.
J'aimerais juste trouver quelques "grades" hiérarchiques propres aux moines bouddhistes japonais pour donner un peu plus de couleur et de réalisme.

L'aspect badass de ces moines est justement ce que je voudrais faire ressortir car j'espère les emmener à déclencher des révoltes paysannes et les faire se mêler indirectement d'abord, puis naginata à la main, à la politique locale, histoire de malmener quelque peu les terres du seigneur Hida local dont les pjs seront les vassaux.
Un navire gaijin échoué, ses quelques naufragés et surtout le prêtre gaijin devraient aider à mettre le feu au poivre gaijin dans la province, si je puis dire.
D'où mon idée de faire jouer aux alentours de l'année 438 et puis comme ça, je suis en plein dans le supplément Gozoku ! ^^

D'ailleurs, pour un temple de montagne à combien pourrait s'élever le nombre de moines y résidant ?
Quelque chose comme 30 ou 60 moines ? Je considére que ce n'est au mieux un temple de taille moyenne.
La vie de yamabushi est bien plus rude physiquement que dans d'autre temple, alors dans un temple de yamabushi consacré à Osano-wo ...
Bref, la sélection pour appartenir à ce temple est dur, elle se fait naturellement.
La grenouille dans le puits ne voit jamais l'océan.

- proverbe philosophique

Avatar du membre
Okuma
Artisan de clan
Messages : 3346
Enregistré le : 09 juin 2004, 10:37
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Moines souillés

Message par Okuma » 09 févr. 2014, 10:13

Les moines sont décrits dans des suppléments comme la voie de Shinsei, Winds and Fortunes et Secrets of the Empire.

Les temples sont organisés très simplement, avec un abbé, des moines et des novices. Il y a très peu de hiérarchisation en général, même si ça dépend des ordres. La confrérie de Shinsei est divisée en sectes : Shinseiste et Fortunistes, en fonction de leur dévotion principale, et ensuite ces dernières sont divisées en ordres qui ont chacun une philosophie différente. L'ordre d'Osano-Wo est un ordre de sohei, des moines guerriers, dédié à la Fortune Osano-wo, mais tu as l'ordre de la Compassion, dédiée à Jinzo, qui est un ordre de guérisseurs. Les Yamabushis existent à L5r : durant la majorité de l'histoire, c'était en majorité des Kunis et des Agashas. Après, les Tamoris deviennent la tradition principale de shugenja guerriers. Une philosophie de moines porte le même nom, ce sont des mecs reclus qui font comme les soheis mais ne parlent à personne et restent dans leurs montagnes. Il y a d'autres philosophies comme les questionneurs qui ne parlent que par questions en gros.

Les gens qui boivent du thé aux pétales de jade doivent rester dans une vie monastique et évité de s'impliquer dans quoique ce soit, sinon on considère que la souillure est en train de prendre le contrôle.
L'ours fils du tonnerre

Mes aides de jeux sont sur :
http://www.kazenoshiro.com/
Shawn Carman a écrit :Okuma's PDF is indeed frought with awesome.
Image

Avatar du membre
Matsu Yumi
Samurai
Messages : 992
Enregistré le : 17 août 2004, 11:55
Localisation : derriere l'ecran du meujeu

Re: Moines souillés

Message par Matsu Yumi » 09 févr. 2014, 10:41

kitsu charly a écrit :Pour ce qui touche les yamabushi, j'avoue avoir du mal à les situer.
Selon les légendes japonaises, ils tiennent autant des moines que des shugenja de L5R, ils pratiquent d'ailleurs le shugendo ...
En effet, ils pouvaient voler de monts en monts, guérir en faisant des impositions des mains ce genre de choses que peuvent pratiquer les shugenja de Rokugan.
Mais ils sont aussi reconnus à l'heure actuelle pour marcher sur des braises (hiwatari-matsuri, "marche sur le feu), se livrer à des ascèses et à la méditation (tel que takishugyo, la méditation sous cascade), utiliser des mandala avec des effets proches des kiho et bien d'autres choses encore.
Ils utilisaient aussi des armes telles que la naginata.
Marcher sur des braises, faire de la méditation, utiliser des kiho et se servir de naginata, je ne vois pas ce qui les différencie des shugenja. Tu peux en faire une caste à part si tu le désires, pour moi en mécanique de jeu cela reste des shugenja.
kitsu charly a écrit :Je les trouve trop mystiques (le mot n'est pas approprié mais c'est celui qui me vient à l'esprit) pour en faire des sohei.
Par contre l'idée d'inclure un shugenja kuni ou plus traditionnel qui aurait été contraint à une retraite monastique forcée (de fait un peu badass aussi donc :) ) dans ce monastère est aussi à méditer.
Le shugenja Kuni, je ne le voyais pas en retraite. Après c'est plus personnel, mais je vois les shugenja comme ayant une certaine liberté par rapport aux bushi. Plus prosaïquement, si certains des moines du temple sont souillés, le Kuni est là pour assurer leur surveillance et leur traitement.
Pour les soheis, c'est histoire de gonfler les rangs. De mon point de vue, les shugenjas sont rares dans l'Empire. Donc poser 10 yamabushis/shugenjas dans un temple, ça en fait un gros truc! Après, peut-etre que ces yamabushis sont des shugenja n'ayant pas été "validés" lors de leur gempukku ou jugés trop souillés/instables. En terme de jeu, ils sont shugenja de rang 1 ou maitrisent les sorts de communion/invocation/sensation. Ça impressionne déjà le commun des mortels.
kitsu charly a écrit :Pour la hiérarchie d'un temple shinseïste, je pense faire simple au final, car je ne suis pas rokuganis, ni même japonais.
J'aimerais juste trouver quelques "grades" hiérarchiques propres aux moines bouddhistes japonais pour donner un peu plus de couleur et de réalisme.
Je suis bien incapable de donner les noms des responsables. :chepa:
kitsu charly a écrit :L'aspect badass de ces moines est justement ce que je voudrais faire ressortir car j'espère les emmener à déclencher des révoltes paysannes et les faire se mêler indirectement d'abord, puis naginata à la main, à la politique locale, histoire de malmener quelque peu les terres du seigneur Hida local dont les pjs seront les vassaux.
Je ne peux que tu renvoyer vers les soulèvements Ikko-ikki du japon médiéval.
kitsu charly a écrit :D'ailleurs, pour un temple de montagne à combien pourrait s'élever le nombre de moines y résidant ?
Quelque chose comme 30 ou 60 moines ? Je considère que ce n'est au mieux un temple de taille moyenne.
La vie de yamabushi est bien plus rude physiquement que dans d'autre temple, alors dans un temple de yamabushi consacré à Osano-wo ...
Bref, la sélection pour appartenir à ce temple est dur, elle se fait naturellement.
Tout dépend. De mon point de vue les yamabushi eux-même n'ont pas à être nombreux: ils sont juste des figures emblématiques du temple.
Si le temple arrive à imposer un peu sa force, oui, tu peux compter 60 moines, des yamabushis, des sohei (oui, je les aime bien!), plus des rônins trouvant subitement la foi, et des masses paysannes qui suivent les représentant de leur culte... et là ça commence à devenir un sérieux problème!
Il faut voir aussi les temples comme les endroits ou se font les bonnes œuvres, donc si un temple manifeste, la population locale aura tendance à suivre!

Avatar du membre
Kakita Inigin
Bureau
Bureau
Messages : 19623
Enregistré le : 30 sept. 2004, 15:09
Localisation : Entre rivière et mine
Contact :

Re: Moines souillés

Message par Kakita Inigin » 09 févr. 2014, 10:49

Pour ton PNJ, si tu veux un moine souillé avec des pouvoirs de mage, pourquoi tu n'en fais pas simplement un moine qui a acquis la souillure par sa vie civile (ancien bushi Crabe ?) puis qui s'est tourné vers la maho ? Après avoir fait croire à son surveillant Kitsu qu'il était mort et s'être assuré du soutien tacite de ses correligionnaires (manipulation mentale, rituels d'asservissement) ?

Ça fait un monastère full-maho et des séides moinillons, pas forcément souillés ou faiblement, qui peuvent déclencher des révoltes paysannes en étant les extensions du Grand Méchant. Ça te permet aussi d'avoir des objectifs intermédiaires sur le terrain pour tes PJ avant d'attaquer le monastère.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
kitsu charly
Hyakusho
Messages : 63
Enregistré le : 31 janv. 2014, 15:12
Localisation : Marseille, la cité aux 1001 odeurs

Re: Moines souillés

Message par kitsu charly » 10 févr. 2014, 10:17

Okuma a écrit :Les moines sont décrits dans des suppléments comme la voie de Shinsei, Winds and Fortunes et Secrets of the Empire.

Les temples sont organisés très simplement, avec un abbé, des moines et des novices. Il y a très peu de hiérarchisation en général, même si ça dépend des ordres. La confrérie de Shinsei est divisée en sectes : Shinseiste et Fortunistes, en fonction de leur dévotion principale, et ensuite ces dernières sont divisées en ordres qui ont chacun une philosophie différente. L'ordre d'Osano-Wo est un ordre de sohei, des moines guerriers, dédié à la Fortune Osano-wo, mais tu as l'ordre de la Compassion, dédiée à Jinzo, qui est un ordre de guérisseurs. Les Yamabushis existent à L5r : durant la majorité de l'histoire, c'était en majorité des Kunis et des Agashas. Après, les Tamoris deviennent la tradition principale de shugenja guerriers. Une philosophie de moines porte le même nom, ce sont des mecs reclus qui font comme les soheis mais ne parlent à personne et restent dans leurs montagnes. Il y a d'autres philosophies comme les questionneurs qui ne parlent que par questions en gros.

Les gens qui boivent du thé aux pétales de jade doivent rester dans une vie monastique et évité de s'impliquer dans quoique ce soit, sinon on considère que la souillure est en train de prendre le contrôle.
Merci Okuma pour toutes ces précisions qui m'ont été trés utiles pour arrêter cetaines de mes idées.

Je n'ai hélas aucun des 3 suppléments que tu as cité même si l'un de mes amis doit pouvoir mettre la main sur la Voie de Shinseï, je vais m'en passer et faire un truc simple à ma sauce en m'inspirant de vos avis mixé à ma vision des choses.
Mais, je suis en plein lecture de l'Empire d'Emeraude et visiblement dans la partie consacrée à la religion de ce bouquin il y a peut être infos sur le sujet, faut que je lise cela.

Pour la hiérarchie monastique, je vais faire ainsi, tout d'abord l'abbé (le zasu), son second, les moines et les novices.
Je vais peut être leur adjoindre aussi un shugenja.

Ce temple des montagnes fortuniste sera consacré à Osano-Wo et ces moines seront donc des sohei (exit les yamabushi donc, cela est plus simple ainsi et puis je préfére les monks souillés à des shugenja souillés).

Mon idée est de mettre en scène une communauté de sohei dévoués à Osano-Wo, celle-ci étant composée quasiment que de natifs des terres du Clan du Crabe de toutes catégories sociales mais avec un effectif réduit d'anciens samuraï de ce clan, des gueules cassées, des "souillés" ou bien des gars psychologiquement affectés par les épreuves d'une vie à combattre l'Outremonde.
Ils ne tourneront pas maho-tsukaï, à l'exception de l'un d'eux, le second de l'abbé qui entrainera le temple sur la mauvaise pente en profitant de certains événements.
Je reviendrais sur cela plus tard, si le coeur vous en dit.
La grenouille dans le puits ne voit jamais l'océan.

- proverbe philosophique

Avatar du membre
kitsu charly
Hyakusho
Messages : 63
Enregistré le : 31 janv. 2014, 15:12
Localisation : Marseille, la cité aux 1001 odeurs

Re: Moines souillés

Message par kitsu charly » 10 févr. 2014, 12:12

kitsu charly a écrit :Pour ce qui touche les yamabushi, j'avoue avoir du mal à les situer.
Selon les légendes japonaises, ils tiennent autant des moines que des shugenja de L5R, ils pratiquent d'ailleurs le shugendo ...
En effet, ils pouvaient voler de monts en monts, guérir en faisant des impositions des mains ce genre de choses que peuvent pratiquer les shugenja de Rokugan.
Mais ils sont aussi reconnus à l'heure actuelle pour marcher sur des braises (hiwatari-matsuri, "marche sur le feu), se livrer à des ascèses et à la méditation (tel que takishugyo, la méditation sous cascade), utiliser des mandala avec des effets proches des kiho et bien d'autres choses encore.
Ils utilisaient aussi des armes telles que la naginata.
Matsu Yumi a écrit :Marcher sur des braises, faire de la méditation, utiliser des kiho et se servir de naginata, je ne vois pas ce qui les différencie des shugenja. Tu peux en faire une caste à part si tu le désires, pour moi en mécanique de jeu cela reste des shugenja.
Tu as raison Matsu Yumi, de plus les shugenja peuvent eux aussi utiliser les kiho, si l'on utilise cette règle optionnelle.
Aussi, je vais me contenter de faire de mes moines des sohei.
Par contre, imaginer dans un autre contexte des yamabushi dans l'optique shugenja utilisant des kiho, je trouve cela vraiment sympa.

kitsu charly a écrit :Je les trouve trop mystiques (le mot n'est pas approprié mais c'est celui qui me vient à l'esprit) pour en faire des sohei.
Par contre l'idée d'inclure un shugenja kuni ou plus traditionnel qui aurait été contraint à une retraite monastique forcée (de fait un peu badass aussi donc :) ) dans ce monastère est aussi à méditer.
Matsu Yumi a écrit : Le shugenja Kuni, je ne le voyais pas en retraite. Après c'est plus personnel, mais je vois les shugenja comme ayant une certaine liberté par rapport aux bushi. Plus prosaïquement, si certains des moines du temple sont souillés, le Kuni est là pour assurer leur surveillance et leur traitement.
Cette histoire de shugenja intégrée au temple me séduit mais va me prendre la tête tout à la fois. Faut que je réflechisse
à le "court-circuiter" dans mon BG voir à ne pas l'inclure.

Matsu Yumi a écrit :Pour les soheis, c'est histoire de gonfler les rangs. De mon point de vue, les shugenjas sont rares dans l'Empire. Donc poser 10 yamabushis/shugenjas dans un temple, ça en fait un gros truc! Après, peut-etre que ces yamabushis sont des shugenja n'ayant pas été "validés" lors de leur gempukku ou jugés trop souillés/instables. En terme de jeu, ils sont shugenja de rang 1 ou maitrisent les sorts de communion/invocation/sensation. Ça impressionne déjà le commun des mortels.
Ce soucis ne se pose plus avec des sohei et puis moi aussi, je considére que les shugenja sont plutôt rare.

kitsu charly a écrit :L'aspect badass de ces moines est justement ce que je voudrais faire ressortir car j'espère les emmener à déclencher des révoltes paysannes et les faire se mêler indirectement d'abord, puis naginata à la main, à la politique locale, histoire de malmener quelque peu les terres du seigneur Hida local dont les pjs seront les vassaux.
Matsu Yumi a écrit : Je ne peux que tu renvoyer vers les soulèvements Ikko-ikki du japon médiéval.
C'est assez sympa que tu me donne cette référence wikipédiesque car j'ai aussi consulté cette page il y a peu à cause de Shogun Total War 2. Les Ikko Ikki étant désormais jouable grâce à un DLC pour ce jeu, je m'étais intéressé à eux et ils m'ont assez inspirés. ^^

kitsu charly a écrit :D'ailleurs, pour un temple de montagne à combien pourrait s'élever le nombre de moines y résidant ?
Quelque chose comme 30 ou 60 moines ? Je considère que ce n'est au mieux un temple de taille moyenne.
La vie de yamabushi est bien plus rude physiquement que dans d'autre temple, alors dans un temple de yamabushi consacré à Osano-wo ...
Bref, la sélection pour appartenir à ce temple est dur, elle se fait naturellement.
Matsu Yumi a écrit :Tout dépend. De mon point de vue les yamabushi eux-même n'ont pas à être nombreux: ils sont juste des figures emblématiques du temple.
Si le temple arrive à imposer un peu sa force, oui, tu peux compter 60 moines, des yamabushis, des sohei (oui, je les aime bien!), plus des rônins trouvant subitement la foi, et des masses paysannes qui suivent les représentant de leur culte... et là ça commence à devenir un sérieux problème!
Il faut voir aussi les temples comme les endroits ou se font les bonnes œuvres, donc si un temple manifeste, la population locale aura tendance à suivre!

Disons une cinquantaine de sohei (je considére que tous les moines du temple d'Osano-wo novices mis à part seront des sohei), ça le fait bien.
L'ajout des ronin me plaît bien aussi, elle sera exploitable lorsque ce sera le bordel. Vive la "Paysant Revolt" !
La grenouille dans le puits ne voit jamais l'océan.

- proverbe philosophique

Avatar du membre
kitsu charly
Hyakusho
Messages : 63
Enregistré le : 31 janv. 2014, 15:12
Localisation : Marseille, la cité aux 1001 odeurs

Re: Moines souillés

Message par kitsu charly » 10 févr. 2014, 22:55

Kakita Inigin a écrit :Pour ton PNJ, si tu veux un moine souillé avec des pouvoirs de mage, pourquoi tu n'en fais pas simplement un moine qui a acquis la souillure par sa vie civile (ancien bushi Crabe ?) puis qui s'est tourné vers la maho ? Après avoir fait croire à son surveillant Kitsu qu'il était mort et s'être assuré du soutien tacite de ses correligionnaires (manipulation mentale, rituels d'asservissement) ?

Ça fait un monastère full-maho et des séides moinillons, pas forcément souillés ou faiblement, qui peuvent déclencher des révoltes paysannes en étant les extensions du Grand Méchant. Ça te permet aussi d'avoir des objectifs intermédiaires sur le terrain pour tes PJ avant d'attaquer le monastère.
Je voudrais faire de cet important PNJ (le second de l'abbé du temple d'Osanao-Wo) un blood speaker mais je ne souhaite pas passer pour lui par la case mentor maho-tsukai ou oni, découverte de soutra impis ce genre de chose, je souhaiterais qu'il se soit fait lui même.
J'avous sécher un peu.
Ce true méchant de chez méchant en question serait rentré dans l'ordre monacal avec 1 rang de Souillure dût à sa vie passée de bushi hiruma, peut être qu'inconsciemment, au début du moins, il aurait fait appel à la Souillure pour surmonter quelques ascèses et pour faire montre de sa force aux autres moines, ce qui l'aurait amené involontairement à se corrompre de plus en plus au fil des années jusqu'à avoir certaines visions lors de méditations ascètiques puis lors de ses rêves, peut être a t'il attiré sur lui l'attention d'un kansen, à moins que ce kami souillé n'est provoqué ces choses vers cet individu Rongé par le Shourido (force).
Dans mes écrits, le Shourido n'existe pas en tant que tel, en l'an 438, Daigotsu et le Clan de l'Araignée n'existe pas encore mais je pense qu'un individu qui est obnubilé par l'un de ces aspects pourrait développer un tel désavantage (votre avis sur ce point m'intéresse ^^).
Bref, j'ai besoin que ce sohei maho-tsukai puisse développer les sorts de maho suivants : Songes Pêcheurs, Malédiction de l'Oeil qui ne Cille pas et Répandre les Ténèbres.
La grenouille dans le puits ne voit jamais l'océan.

- proverbe philosophique

Avatar du membre
Okuma
Artisan de clan
Messages : 3346
Enregistré le : 09 juin 2004, 10:37
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Moines souillés

Message par Okuma » 11 févr. 2014, 08:50

kitsu charly a écrit : Mon idée est de mettre en scène une communauté de sohei dévoués à Osano-Wo, celle-ci étant composée quasiment que de natifs des terres du Clan du Crabe de toutes catégories sociales mais avec un effectif réduit d'anciens samuraï de ce clan, des gueules cassées, des "souillés" ou bien des gars psychologiquement affectés par les épreuves d'une vie à combattre l'Outremonde.
Des temples de ce genre sont cités dans des suppléments parlant du Crabe. Sinon, les shugenjas sont rares (environ 1% de la population samurai) et les gens peuvent avoir des avantages et des désavantages correspondant au Shourido avant sa création, pour représenter leurs voies personnelles. Kisada possède Consumé par la Force par exemple.
L'ours fils du tonnerre

Mes aides de jeux sont sur :
http://www.kazenoshiro.com/
Shawn Carman a écrit :Okuma's PDF is indeed frought with awesome.
Image

Avatar du membre
kitsu charly
Hyakusho
Messages : 63
Enregistré le : 31 janv. 2014, 15:12
Localisation : Marseille, la cité aux 1001 odeurs

Re: Moines souillés

Message par kitsu charly » 11 févr. 2014, 12:28

Sacré Kisada-sama voilà qui ne m'étonne pas de lui. :tetsubo:
La grenouille dans le puits ne voit jamais l'océan.

- proverbe philosophique

Avatar du membre
Soshi Noami
Gokenin
Messages : 1387
Enregistré le : 18 sept. 2009, 13:07
Localisation : Lisbonne

Re: Moines souillés

Message par Soshi Noami » 11 févr. 2014, 12:52

Je n'ai pas le temps de faire une réponse plus longue mais, a priori, je pense que les moines du clan de l'Araignée seraient une bonne inspiration technique pour tes moines.

Sinon, je me demande dans quelle mesure Osano-Wo laisserait ce monastère prospérer. J'ai l'idée qu'il est assez interventionniste.
"Quand il n'est plus temps de combattre, il est temps encore de se venger et de mourir."

Avatar du membre
Okuma
Artisan de clan
Messages : 3346
Enregistré le : 09 juin 2004, 10:37
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Moines souillés

Message par Okuma » 11 févr. 2014, 20:09

Le Book of Fire présente un moine envoyé (ou non) par Osano-wo pour intervenir concernant le dojo des 100 postures. Osano-wo y est décrit très interventioniste.

Secrets of the Empire présente comme hiérarchie pour les moines : abbé (Sojo) qui dirige avec l'aide des moines les plus respectés (Sozu) qui sont élus par les Rishi (les séniors).
L'ours fils du tonnerre

Mes aides de jeux sont sur :
http://www.kazenoshiro.com/
Shawn Carman a écrit :Okuma's PDF is indeed frought with awesome.
Image

Avatar du membre
kitsu charly
Hyakusho
Messages : 63
Enregistré le : 31 janv. 2014, 15:12
Localisation : Marseille, la cité aux 1001 odeurs

Re: Moines souillés

Message par kitsu charly » 12 févr. 2014, 00:13

Soshi Noami a écrit : Je n'ai pas le temps de faire une réponse plus longue mais, a priori, je pense que les moines du clan de l'Araignée seraient une bonne inspiration technique pour tes moines.
J'aime autant prendre le profil des moines du temple d'Osano-Wo, il convient bien je trouve à ce que je veux faire de ces moines.
Les moines de l’Araignée ne me satisfont pas pour plusieurs raisons :
- ils sont anachroniques dans mon histoire, celle-ci se déroulant en l’an 438.
-leur voie est basée sur la Souillure et sa compréhension, ce qui n’est pas le cas de mes moines.
-enfin, j’aime beaucoup les kiho des moines purs, je vais bien kiffer à les mettre en scène.
Je vais juste moduler les compétences de ces moines compétences de la sorte : Jiujutsu 2, Connaissance : Théologie (Fortunes), Méditation, Athlétisme, Armes d'hast ou lourdes (pour les bushi crabes retirés, un tetsubo ou un ono, ça en impose toujours ^^) et Chasse.
Cela me semble pas mal pour des sohei montagnards, de plus quelques kiho bien choisis compléteront les stats des plus combattifs (ces pnjs auront 0 rang de monk pour les novices, de 1 à 2 rangs de monk pour les moines réguliers, voir 3 rangs de monk mixés avec des rangs de bushi Hida ou Hiruma pour les vétérans du Crabe, le grand méchant sera lui bushi Hiruma 1 et monk 3, tout cela a un petit côté donj à la lecture je trouve).
Même si une minorité de moines-combattants seront souillés, ce ne sont pas des maho tsukai, ni des hommes mauvais d'ailleurs simplement ils suivront le suppléant de leur abbé sur une pente hasardeuse.
Soshi Noami a écrit :Sinon, je me demande dans quelle mesure Osano-Wo laisserait ce monastère prospérer. J'ai l'idée qu'il est assez interventionniste.
Il n'est pas prévu que ce monastère perdure très longtemps, si les pjs ne font pas le nécessaire pour rétablir la situation ou bien si cela leur est impossible, les Hida feront eux-mêmes le ménage à leur manière bien à eux, en effet ils ne peuvent se permettre des mouvements de révoltes populaires surtout sur des terres cultivables et nourricières. La famille vassale de ji-samuraï en charge de ces terres dont dépendent mes PJS a essentiellement pour devoir d'assurer les bonnes récoltes de ses rizières et le bon approvisionnement de la famille Hida.

Pour ce qui est du regard de la Fortune du Feu et du Tonnerre sur ces événements, celui-ci n'intercédera pas directement dans mon histoire, j'ai pas vraiment envie en fait de mettre en scène une Fortune, par contre il est prévu que l’esprit du zasu qui aura été tué par le moine maho tsukai soit de la partie possédant un PJ mal en point ou pas trop porté sur le combat si le groupe de joueurs est confronté à mon GROS MECHANT et qu’ils se retrouvent vraiment dans la panade.
Okuma a écrit :Secrets of the Empire présente comme hiérarchie pour les moines : abbé (Sojo) qui dirige avec l'aide des moines les plus respectés (Sozu) qui sont élus par les Rishi (les séniors).
Je note tout cela, merci Okuma, cela me sera bien utile. :jap:
La grenouille dans le puits ne voit jamais l'océan.

- proverbe philosophique

Répondre