Chargement...

Début de millénaire : La partie de go

Où l’on apprend comment Ide Akio a pu libérer Soshi Yabu et Kakita Inigin des geôles infâmes de l’Outremonde où ils croupissaient, attendant la mort … ou pire …

F. _ C’est à toi, Dai.
D. _ Merci, Kami-sama. Voici. Le chemin de ma suprématie passe par des victoires stratégiques.
F. _ Hum, c’est là un beau coup. Tu t’améliores. Petit prétentieux, tu crois me vaincre ?
D. _ Quel honneur de te l’entendre dire, Kami-sama. Ce complément me va droit au cœur. Je te l’arracherai.
F. _ D’autant plus droit qu’il est à l’air, non ? Pan dans la tête.
D. _ Non. Bâtard.
F. _ C’est quoi alors ce truc qui bouge entre tes côtes ? Jeu, set et m …
D. _ Un lambeau de poumon. Voici mon coup, et ce groupe est mort, je crois bien. Pour le trou, c’est un coup de l’autre dingue.Match.
« L’autre dingue », qui faisait office d’arbitre entre ses turbulents « amis », se rapprocha de la table et s’y appuya pour étudier le jeu.
D. _ Tu vas te blesser, vieux. Les rebords sont affûtés comme des rasoirs. Et comme je sais que tu n’as que la peau sur les os …
I. _ Tu veux me faire peur, min … Ah ! Mais ça coupe, cette connerie ! Mon sang coule, merde !
D. _ Je t’avais prévenu. Si tu m’écoutais, on règnerait sur le monde, et pas seulement sur cette décharge. Heureusement qu’il n’y a pas d’adepte du sang dans le secteur, il utiliserait un maléfice pour te placer sous son contrôle … Warf warf, pas d’adepte du sang ici, qu’elle est drôle …
A. _ Hum hum.
Les trois compères tournèrent leurs têtes décharnées aux orbites vides vers l’intrus, un petit homme vêtu de violet, engoncé dans une large armure de bataille manifestement trop étroite pour lui et constellée d’impacts noircis, qui avait manifestement connu de meilleurs jours. Enfin, un jour. Lointain.
F. _ Ah oui. C’est mon apprenti. Approche, petit.
A. _ Oui, Kami-sam …le jeune samourai s’interrompit en voyant le sourcil de son maître se relever rapidement … euh, sensei-sama.
F. _ C’est mieux. Chers collègues, voici mon assisatant, Ide Akio. Akio-kun, je te présente le Sombre Empereur Daigotsu, que j’ai placé à la tête de ce bordel qu’est l’Outremonde, et le Sombre Sorcier Iuchiban, qui gèrait mes agents rokugani. De très bons amis, en dépit de leurs querelles enfantines. Même si, depuis ma dernière incarnation, ils me sont moins utiles.
D. _ Querelles ? Quelles querelles ? Ce fichu shugenja m’a seulement broyé un bras, pas de quoi en faire un fromage … Par contre un fromage à l’Iuchiban …
F. _ Hein ? Tu as encore du fromage frais ? Ou alors c’est mon ouïe qui baisse …
D. _ Non, plus trop. Il pourrit ici à vitesse grand v. Son ouïe baisse. Parfait.
F. _ Pas grave. Je vais demander à ma pupille Doji Ayame de m’en ramener la prochaine fois qu’elle franchira les Murs.
I. _ Ayame ? La petite qui a perdu son époux le jour de ses noces ?
F. _ Oui. L’époux s’appelait Bishônen, ce qui est une raison de faire seppuku en soi. Daigotsu me l’a amenée alors qu’elle s’était perdue sur ses terres.
I. _ Sur mes terres s’il te plaît.
D. _ Fasciste !
F. _ Silence les enfants. On se calme ! Montrez l’exemple à Akio.
A. _ Euh, sensei, … puis-je vous demander quelque chose ?
F. _ Je t’écoute. Silence, j’ai dit ! Daigotsu, range ce sabre, merde !
A. _ Je souhaiterais la libération de deux de mes pions, Soshi Yabu et Kakita Inigin, qui sont entre vos mains …
D. _ Entre mes mains, tu veux dire.
I. _ Non les miennes. De toute manière je t’en ai pété une.
F. _ La barbe les gosses ! Accordé. Tu m’as bien servi, vas les libérer. Mais n’oublies pas que j’ai besoin de leur présence au Puits Suppurant dans dix jours …
A. _ Merci, ô puissant Kami des Ténèbres. Comment les convaincre de m’accompagner ?
F. _ Racontes leur les bobards habituels, de toute façon ils gobent tout. Dis leur que ma … femme … veut les emmener en excursion, par exemple. C’est vrai que c’est ma femme. Il faudrait peut-être la libérer aussi … Libère Shizue aussi, Akio-kun.
A. _ Chic idée ! A tes ordres, sensei !

Et c’est ainsi qu’ils purent repartir pour de nouvelles aventures.


Connectez-vous pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :