Chargement...

Le Clan du Scorpion et ses familles

Les samurai du Scorpion disent que lorsque Shinsei rencontra Bayushi, il lui prouva qu’il lui restait encore bien des choses à apprendre en matière de mensonges. Toujours selon la légende, c’est à la suite de cette rencontre que Bayushi se mit à porter un masque et il en est pour dire qu’il perdit délibérément face à son jumeau Shiba dans le tournoi qui devait déterminer qui serait l’Empereur. D’autres disent que cette histoire est erronée car Shinsei ne rencontra les Kami Fondateurs que bien après la naissance de l’Empire. Ce conte est censé expliquer pourquoi tous les membres du Scorpion ou presque portent un masque, imitant en cela Bayushi. Quoi qu’il en soit, le premier Bayushi accepta de servir son frère Hantei et de veiller sur son empire quels que soient les moyens à utiliser. Au cours des siècles, le clan du Scorpion a ainsi fini par acquérir une réputation des plus ambiguë car il n’est pas un stratagème, pas une manœuvre, pas un acte odieux que ses membres refuseraient d’envisager pour parvenir à leurs fins. Et si a plus d’une reprise certains samurai du Scorpion ont été pris à manigancer pour faire avancer des intérêts plus personnels, les châtiments que le clan inflige à ceux qu’il considère comme des traîtres sont sans doute les plus terribles de l’Empire.

La famille Bayushi

Mon de la famille Bayushi
Mon de la famille Bayushi

La famille du fondateur du Scorpion a largement contribué à ce que l’on surnomme leur clan « le clan des secrets » car il n’est pas un acte honteux ou un fardeau déshonorant qu’ils ne soient en mesure de découvrir s’ils le souhaitent. Les courtisans Bayushi sont craints et respectés dans toutes les cours de l’Empire pour leurs aptitudes à faire apparaître en public le déshonneur caché de leurs adversaires. Les guerriers de la famille Bayushi sont également rompus à des tactiques qui sont considérées comme indignes par les autres clans mais que les Bayushi justifient par leur ancien serment. Ils ont juré de protéger l’Empire par tous les moyens face à des dangers visibles ou invisibles qui eux ne s’embarrassent pas forcément de l’honneur.

La famille Shosuro

Mon de la famille Shosuro
Mon de la famille Shosuro

La fille adoptive de Bayushi était connue pour ses capacités de déguisement et elle impressionna même le fondateur du Scorpion. Shosuro accompagna Shinsei dans l’Outremonde en tant que Tonnerre du Scorpion et elle fut le seul membre de cette expédition décisive à en revenir vivante. Elle survécut juste assez longtemps pour se prosterner devant l’Empereur et lui remettre les Douze Parchemins Noirs d’Isawa qui retenaient l’âme de Fu Leng captive. L’Empereur décida alors de confier au Scorpion la garde des Parchemins Noirs. Les élèves de Shosuro formèrent une famille dont l’Empire connaît surtout les célèbres acteurs Butei qui égalent ceux de la famille Kakita bien que nombre de samurai Shosuro rejoignent également des écoles de bushi ou de courtisan. Les liens entre les familles Shosuro et Bayushi sont étroits et nombre de membres de ces deux augustes lignées sont réputés pour leur beauté exceptionnelle.

La famille Soshi

Mon de la famille Soshi
Mon de la famille Soshi

Soshi était un homme aux origines des plus incertaines qui se mit au service de Bayushi après la victoire des Tonnerres. Il possédait apparemment une grande maîtrise des arts magiques et ses efforts ainsi que ceux des shugenja qui le suivirent permirent au clan du Scorpion de disposer de nombreux moyens magiques pour conserver ses secrets… et découvrir ceux des autres.

La famille Yogo

Mon de la famille Yogo
Mon de la famille Yogo

Le scorpion est le seul clan qui dispose de deux familles de shugenja mais Yogo était à l’origine l’époux d’Asako et membre du clan du Phénix. Maudit par Fu Leng et condamné à trahir ceux qu’il aimait, il fut recueilli par Bayushi qu’il n’avait jamais apprécié mais qui le persuada d’entrer à son service par ces mots qui sont restés dans l’histoire « Mais Yogo, tu ne m’aimes pas ». C’est encore Bayushi qui obtint de l’Empereur la garde des Douze Parchemins Noirs et les confia à Yogo. La famille Yogo a mené de nombreuses recherches visant à protéger les Parchemins Noirs des serviteurs du Dieu Sombre et ses glyphes de protection connaissent bien des usages. On peut supposer que les Yogo qui savent ou sont les Parchemins sont peu nombreux mais à l’inverse, tous les membres de cette famille sont porteurs de la malédiction de leur fondateur. Cette malédiction peut se concrétiser de manière anodine ou dramatique selon les individus mais chacun sait, à défaut de pouvoir la contrôler, quand il en est libéré car elle ne fait effet qu’une fois. Cependant, bien que l’amour ne soit pas censé entrer en ligne de compte dans ce genre de choses, les traditions du Scorpion veulent que l’on évite de marier à l’intérieur du clan les Yogo qui ne se sont pas encore débarrassés de leur malédiction. Peut-être que la malédiction peut se manifester contre toute personne envers laquelle un Yogo aurait de l’estime ? A moins que le Scorpion n’admette ainsi silencieusement que nombre de ses membres attachent une importance aux sentiments qui devraient normalement passer bien après leur devoir…


Connectez-vous pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :