Chargement...

Le Clan de la Licorne et ses familles

Lorsque Shinjo mena ses suivants hors de l’Empire il y a onze siècles, ils formaient le Clan de la Ki-rin. Leur périple et leurs errances forment un chapitre à part entière car l’histoire de leurs voyages ne compte pas moins de huit siècles. Lorsqu’ils revinrent en Rokugan, il fallut plusieurs batailles et un certain temps avant que l’on ne reconnaisse dans le Clan de la Licorne les descendants de ceux qui étaient partis bien des siècles plus tôt. Après plus de deux cent ans de réadaptation, les descendants de Shinjo qui ont adopté durant leurs voyages des groupes de gaijin demeurent un clan particulièrement exotique dans un Empire qui n’a guère d’intérêt pour ce genre de choses. Cependant, certaines choses comme le verre soufflé, le cuir, l’opium médicinal et surtout les redoutables techniques de combat monté de la Licorne ont lentement commencé à se voir reconnaître une place dans l’Empire d’Emeraude. Néanmoins, les influences étrangères se font encore sentir dans les traditions de la Licorne, dans l’apparence de certains de ses samurai et même dans les noms qu’ils choisissent parfois.

La famille Shinjo

Mon de la famille Shinjo
Mon de la famille Shinjo

Les suivants de l’intrépide Shinjo se considèrent comme le Peuple du Vent et leur cœur conserve sa nature errante au point que nombre d’entres eux continuent à mener une existence semi-nomade sur les terres de la Licorne. Les Shinjo ont apporté de nombreux changements dans l’art de la guerre rokugani avec leur considérable savoir en matière de cavalerie et leurs grandes montures gaijin. Guerriers audacieux, ils comptent aussi de nombreux magistrats errants dans leurs rangs, des hommes et des femmes voués à la justice qui ont pleinement embrassé l’idéal de l’Empire qui les a accueilli en son sein.

La famille Ide

Mon de la famille Ide
Mon de la famille Ide

Le premier Ide qui accompagna Shinjo était un homme de paix et ceux qui prirent son nom décidèrent de suivre sa voie. Nombre de contacts fructueux que noua le clan de la Licorne durant ses voyages sont leur œuvre et ils ont été essentiels dans les premiers échanges que leur clan eut avec les autres maisons de l’Empire lorsque la Licorne revint à Rokugan. Les Ide non contents d’être des diplomates respectés forment également des négociants avisés et ils ont la mainmise sur la puissance financière considérable du Clan de la Licorne. Ils contrôlent également l’essentiel des quelques importations autorisées par la loi impériale.

La famille Otaku

Mon de la famille Otaku / Utaku
Mon de la famille Otaku

Otaku première du nom était une des suivantes de Shinjo célèbre pour son silence. Elle devint le Tonnerre de la Ki-Rin et accompagna Shinsei dans l’Outremonde. Sa fille adoptive fonda la maison Otaku dont la tradition veut que le nom soit transmis par les femmes. La quasi-totalité des filles de la famille Otaku rejoint l’école de cavalerie des Shiotome, les fameuses Vierges de Bataille redoutées dans tout l’Empire pour leurs charges à cheval silencieuses et terrifiantes. Leurs époux quant à eux élèvent les fabuleuses Montures Otaku. Ces animaux sont les chevaux les plus réputés de l’Empire et l’on raconte que le sang même de Shinjo coulerait dans leurs veines. Seules les Shiotome ont le droit de monter un tel animal si l’on excepte quelques rares montures offertes à des alliés de la Licorne ou à la maison de l’Empereur.

La famille Iuchi

Mon de la famille Iuchi
Mon de la famille Iuchi

La famille Iuchi représente un véritable défi aux autres familles de shugenja car ses enseignements combinent les traditions de l’aube de l’Empire avec les nombreuses découvertes que le perspicace Iuchi et ses descendants firent durant les longs voyages de leur clan. Les shugenja Iuchi qui aiment arborer leurs mystérieuses amulettes gravées se montrent cependant conciliants et ont adopté sans trop d’efforts le système spirituel rokugani qui dans le fond n’a pas tant changé que cela depuis leur départ.

La famille Moto

Mon de la famille Moto
Mon de la famille Moto

Moto était un barbare qui accepta de servir Shinjo avec sa tribu. Ce sont eux qui introduisirent les grands chevaux gaijin que les Shinjo adoptèrent rapidement. Pendant longtemps, la vaillance et le nombre des samurai de la famille Moto donnèrent à penser que leur puissance finirait par éclipser celle des Shinjo mais peu après le retour de la Licorne à Rokugan, le destin joua aux Moto un tour sinistre. Leur daimyo, Moto Tsume, emmena la plupart de ses guerriers dans une expédition audacieuse au cœur de l’Outremonde dont bien peu revinrent en vie. Malheureusement, près de trois cent ans après ce désastre Moto Tsume et ceux qui le suivirent continuent à chevaucher dans l’Outremonde, guerriers morts-vivants voués au service de Fu Leng qui forment la sinistre Garde Noire. Leurs parents rokugani vivent dans la honte et la plupart souhaitent détruire les monstres qui ont trahi leur nom. Les Moto rokugani sont facilement reconnaissables car ils portent souvent le blanc (la couleur de la mort) et une impression de malaise palpable se dégage en leur présence. On préfère les éviter et rares sont ceux qui acceptent même de leur adresser la parole, ou d’écouter leurs avis.


Connectez-vous pour laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :